1979-Frederic

Légende des sources

Frederic a touché terre le 14 septembre au-dessus du Nouveau-Brunswick et du Québec sous forme de dépression tropicale, avec des vents de 55 km/h (30 nœuds).

Carte-image des accumulations de pluie de l’ouragan Frederic, qui est entré dans la zone d’intervention du CCPO et a touché terre au Nouveau-Brunswick et au Québec sous forme de dépression tropicale le 14 septembre 1979. Frederic a quitté la zone d’intervention le matin du 16 septembre. Maximum des précipitations provinciaux: 136.5 millimètres en l’Ontario, 102.3 millimètres en l’Québec, 44.3 millimètres en le Nouveau-Brunswick, 32.5 millimètres en l’Île-du-Prince-Édouard, 40 millimètres en la Nouvelle-Écosse et 57.5 millimètres en la Terre-Neuve
Carte-image des accumulations de pluie de l’ouragan Frederic, qui est entré dans la zone d’intervention du CCPO et a touché terre au Nouveau-Brunswick et au Québec sous forme de dépression tropicale le 14 septembre 1979. Frederic a quitté la zone d’intervention le matin du 16 septembre. Maximum des précipitations provinciaux: 136.5 millimètres en l’Ontario, 102.3 millimètres en l’Québec, 44.3 millimètres en le Nouveau-Brunswick, 32.5 millimètres en l’Île-du-Prince-Édouard, 40 millimètres en la Nouvelle-Écosse et 57.5 millimètres en la Terre-Neuve

La dépression post-tropicale Frederic a amorcé sa trajectoire dans la zone d'intervention du Centre canadien de prévisions des ouragan le long de la côte est des États-Unis en direction nord-est vers le fleuve Saint-Laurent, puis a traversé le Québec jusque dans le golfe du Saint-Laurent avant de ressortir par l'est du Québec et de s'éloigner dans l'Atlantique. Il n'y a pas eu de coups de vent associés à la tempête dans la zone d'intervention du Centre canadien de prévisions des ouragan. Sur leur trajectoire au Canada atlantique, les vents de la tempête ont atteint une vitesse maximale de 30 nœuds, avec une pression au niveau moyen de la mer de 998 hectopascal
La dépression post-tropicale Frederic a amorcé sa trajectoire dans la zone d'intervention du Centre canadien de prévisions des ouragan le long de la côte est des États-Unis en direction nord-est vers le fleuve Saint-Laurent, puis a traversé le Québec jusque dans le golfe du Saint-Laurent avant de ressortir par l'est du Québec et de s'éloigner dans l'Atlantique. Il n'y a pas eu de coups de vent associés à la tempête dans la zone d'intervention du Centre canadien de prévisions des ouragan. Sur leur trajectoire au Canada atlantique, les vents de la tempête ont atteint une vitesse maximale de 30 nœuds, avec une pression au niveau moyen de la mer de 998 hectopascal

Le 29 août 1979, la dépression tropicale Frederic s’est formée à partir d’une onde tropicale au large de la côte ouest de l’Afrique, au sud des Îles du Cap-Vert. Au stade d’ouragan de catégorie 1, Frederic a produit des vents de 120 km/h (65 nœuds). Il a traversé les terres de l’est des États-Unis puis a touché le Canada le 14 septembre sous forme de dépression tropicale en perte d’intensité. Frederic a surtout causé des inondations au Québec et en Ontario et a quitté la zone d’intervention du CCPO le matin du 16 septembre.

16 septembre 1979

  • Peu de dommages dans les Maritimes, hormis quelques fenêtres fracassées et des poteaux électriques cassés (TS)

Ontario

14 septembre 1979

  • La tempête a causé un accident impliquant sept véhicules sur la rue Eglinton à Toronto; aucun blessé grave (TS).
  • Deux personnes ont été hospitalisées à Toronto à la suite d’un accident sur Don Valley Parkway (TS).

16 septembre 1979

  • Des rues ont été inondées à Cornwall, où il est tombé 150 mm (5,9 po) de pluie (TS).
  • Inondations dans l’est de l’Ontario et dans quelques secteurs de la péninsule du Niagara (TS)

Québec

  • Dans le Sud du Québec, les dommages ont été évalués à 8,238 millions de dollars (CDD).

15 septembre 1979

  • Une quantité record de pluie, soit 77,2 mm (3 po) est tombée en sept heures à l’Observatoire McGill (MG).
  • Une partie de base-ball des Expos de Montréal a été annulée (MG).
  • Rues, sous-sols et stationnements souterrains inondés à Montréal (MG)