1959-SN-1

(« La catastrophe d’Escuminac »)  † (35 victimes au Canada)

Légende des sources

Le 20 juin, l’ouragan SN-1 a touché terre avec une force de catégorie 1 à Canso (Nouvelle-Écosse) et a traversé le détroit de Northumberland. Il soufflait des vents de 130 km/h à son arrivée. La tempête a également atteint les côtes de l’Île-du-Prince-Édouard plus tard ce jour-là sous forme de tempête tropicale contenant des vents de 111 km/h. Enfin, toujours tempête tropicale, SN-1 a touché terre à Terre-Neuve le 21 juin en poussant des vents de 84 km/h.

Carte-image des accumulations de pluie de l’ouragan sans nom 1 ou SN-1, qui a touché terre à Canso, en Nouvelle-Écosse, le 20 juin 1959 avec une force de catégorie 1 et s’est déplacé dans le détroit de Northumberland. La tempête a également atteint les côtes de l’Île-du-Prince-Édouard plus tard ce jour-là sous forme de tempête tropicale. SN-1 s’est affaibli le 19 juin et a enfin touché terre à Terre-Neuve le 21 juin sous forme de tempête tropicale. Maximum des précipitations provinciaux: 53 millimètres en le Nouveau-Brunswick, 20.5 millimètres en l’Île-du-Prince-Édouard, 109 millimètres en la Nouvelle-Écosse et 20.5 millimètres en la Terre-Neuve
Carte-image des accumulations de pluie de l’ouragan sans nom 1 ou SN-1, qui a touché terre à Canso, en Nouvelle-Écosse, le 20 juin 1959 avec une force de catégorie 1 et s’est déplacé dans le détroit de Northumberland. La tempête a également atteint les côtes de l’Île-du-Prince-Édouard plus tard ce jour-là sous forme de tempête tropicale. SN-1 s’est affaibli le 19 juin et a enfin touché terre à Terre-Neuve le 21 juin sous forme de tempête tropicale. Maximum des précipitations provinciaux: 53 millimètres en le Nouveau-Brunswick, 20.5 millimètres en l’Île-du-Prince-Édouard, 109 millimètres en la Nouvelle-Écosse et 20.5 millimètres en la Terre-Neuve

L’ouragan SN-1 s’est formé à l’ouest de la Floride dans le golfe du Mexique. Né le 18 juin 1959, il s’est intensifié jusqu’à devenir un ouragan de catégorie 1. À ce stade, SN-1 est entré dans la zone d’intervention du CCPO en soufflant des vents de 129 km/hh. SN-1 a causé la mort de 35 hommes, pour la plupart des pêcheurs de l’Île-du-Prince-Édouard et du Nouveau-Brunswick. Des engins de pêche ont été fortement détruits, des bateaux ont été engloutis et des propriétés ont été endommagées. L’ouragan SN-1 s’est dissipé le 19 juin.

  • On rapporte que la tempête s’accompagne de la plus haute marée depuis 1940. (HH)
  • On relève des vents de 120 km/h. (CDD)
  • On signale le naufrage de 22 bateaux de pêche. (CDD)
La tempête d'Escuminac a amorcé sa trajectoire dans la zone d'intervention du Centre canadien de prévisions des ouragan au sud de la Nouvelle-Écosse, et a obliqué en direction nord-ouest pour toucher terre sur la levée de Canso et la quitter par le détroit de Northumberland, avec des vents de 64 nœuds du côté nord-ouest du centre de la tempête. Celle-ci est ensuite revenue en direction sud-est et a touché terre de nouveau dans le sud-ouest du Cap-Breton avant de s'éloigner dans le détroit Canso, tout en frôlant le sud de la péninsule d'Avalon jusque dans l'Atlantique. Sur leur trajectoire au Canada atlantique, les vents de la tempête ont atteint une vitesse maximale de 70 nœuds, avec une pression au niveau moyen de la mer de 974 hectopascal
La tempête d'Escuminac a amorcé sa trajectoire dans la zone d'intervention du Centre canadien de prévisions des ouragan au sud de la Nouvelle-Écosse, et a obliqué en direction nord-ouest pour toucher terre sur la levée de Canso et la quitter par le détroit de Northumberland, avec des vents de 64 nœuds du côté nord-ouest du centre de la tempête. Celle-ci est ensuite revenue en direction sud-est et a touché terre de nouveau dans le sud-ouest du Cap-Breton avant de s'éloigner dans le détroit Canso, tout en frôlant le sud de la péninsule d'Avalon jusque dans l'Atlantique. Sur leur trajectoire au Canada atlantique, les vents de la tempête ont atteint une vitesse maximale de 70 nœuds, avec une pression au niveau moyen de la mer de 974 hectopascal

Nouveau-Brunswick

Le 22 juin 1959

  • Selon un rapport de la Gendarmerie royale canadienne (GRC), deux corps auraient été rejetés sur la rive près de Richibucto. (G)
  • On signale la mort de 12 personnes. (G)
  • Cinq des personnes mortes retrouvées proviennent de Baie Sainte-Anne. (G)
  • Deux des personnes mortes retrouvées proviennent de Baie-du-Vin. (G)
  • Le capitaine du navire de pêche est déclaré mort après que son bateau eut chaviré. Les deux autres membres d’équipage sont rescapés. (TJ)
  • Des vents de 120 km/h ont été ressentis partout dans la province. (G)
  • À Shediac, il est tombé 40 mm de pluie en 24 heures. (HH)
  • On rapporte des vagues de 15 m. (G)
  • Une mer déchaînée a balayé le bassin protecteur composé d’une jetée et d’un brise-lames à Pointe-du-Chêne, ce qui a entraîné l’engloutissement de plusieurs bateaux de pêche amarrés au quai. De nombreux bateaux dans d’autres ports de la province ont également été abîmés. (G)
  • Les services de recherches et de sauvetage rapportent avoir trouvé 22 objets abandonnés entre Point Escuminac et Richibucto. (G)
  • Des débris sont rejetés sur la rive, tandis que d’autres sont engloutis en eau peu profonde. (G)
  • Des chalets et des bateaux de plaisance sont endommagés à Pointe-du-Chêne, tout comme de nombreux casiers à homard posés sur le quai. (HH)
  • Les bateaux de pêche naufragés valaient environ 2 200 $, tandis que le coût net d’un filet de pêche au saumon est de1 500 $. La plupart des pêcheurs pris dans la tempête ont perdu leurs filets. De plus, plus de 12 000 casiers à homard estimés à60 000 $ ont été engloutis. (HH)
  • Les communications entre les régions sont coupées ou retardées. (HH)

Le 23 juin 1959

  • Lundi soir, on déclarait officiellement le décès de 35 personnes. (G)
  • L’ouragan a détruit environ le tiers de la flotte de pêche au saumon de la région de Miramichi. (TJ)
  • Environ 45 bateaux ont été relevés dans le détroit lorsque le coup de vent a commencé. (TJ)

Le 24 juin 1959

  • On a récupéré le corps de 11 des 35 personnes décédées. (HH)
  • Au total, 22 bateaux sont portés disparus et considérés comme naufragés. (HH)

Nouvelle-Écosse

Le 22 juin 1959

  • On signale un bateau de pêche détruit à Kempt’s Point. D’autres sont échoués sur la plage et ont subi des dommages. (HH)
  • La côte de Richmond a perdu toute communication téléphonique; le point de raccordement téléphonique le plus près se trouve à L’Ardoise. (HH)

Le 24 juin 1959

  • La côte du Cap-Breton est parsemée de débris de bateaux et de casiers à homard qui ont été arrachés de leurs amarres. (TJ)
  • La tempête a coûté des milliers de dollars aux pêcheurs du Cap-Breton. (TJ)
  • À Petit-de-Grat, huit pêcheurs ont vu le filet de pêche de 15 000 $ qu’ils partageaient se faire complètement détruire. Un filet de pêche au saumon et un filet maillant d’une valeur de 1 500 $ et de 200 $ respectivement ont également été détruits. (TJ)
  • À Gabarouse, des casiers à homard ont été endommagés, tandis que de nombreuses petites embarcations ont été abîmées et englouties. (TJ)
  • On rapporte que quatre bateaux au large de Capelin Cove sont naufragés. (TJ)
  • La tempête a fracassé des bateaux de pêche, des casiers à homard et des filets de pêche le long de la côte du Cap-Breton. (TJ)

Île-du-Prince-Édouard

Le 22 juin 1959

  • On croit qu’un pêcheur du comté de Prince est mort et qu’un autre a été blessé par le passage de la tempête. (G)
  • Summerside a relevé des vents de 72 km/h(39 nœuds) avec des rafales de 105 km/h à 4 h HAA le samedi 20 juin. (TJ)
  • Sea Cow Pond, située à 5 km de la pointe nord de l’Île-du-Prince-Édouard, offre une scène de désolation et de dévastation. (G)
  • À Sea Cow Pond, des éclisses brisées sont tout ce qui reste d’un bateau naufragé. On a également trouvé des moteurs arrachés à leur bateau et enterrés dans le sable. (G)
  • Les pêcheurs ont subi de lourdes pertes. De Souris à la région de Launching Place, 5 000 casiers sont perdus. On signale des pertes semblables dans les régions de Murray Harbour et d’Alberton. (HH)
  • Cinq navires ont été détruits à Alberton et un autre est sérieusement endommagé à Sea Cow Pond. (HH)
  • De lourds dégâts ont été infligés aux engins de pêche de North Cape à Wood Islands. (G)
  • On évalue les dommages subis à750 000 $. (G)
  • Quatre bateaux sont échoués et détruits à Sea Cow Pond. (HH)

Le 23 juin 1959

  • Les pêcheurs d’Amandale et de Launching essuient de lourdes pertes. (G)
  • Les pêcheurs de la région de Sturgeon et de Gaspereaux ont subi moins de pertes puisque leurs engins de pêche étaient en eau profonde. (G)
  • On ne signale le naufrage d’aucun bateau entre Tracadie et Tustic, mais les engins de pêche ont subi plus de dommages près de Rustico. (G)
  • Un casier de 4 000 $ appartenant au gouvernement provincial est englouti au large de Herring Cove, près de Fortune. (G)
  • Entre 25 et 50 p.100 des casiers côtiers ont été perdus ou détruits. (G)