Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web!

Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

2001-Karen

Légende des sources

La tempête tropicale Karen a touché terre près de Liverpool, en Nouvelle-Écosse, à la fin de la matinée du 15 octobre.

Carte-image des accumulations de pluie de l’ouragan Karen, qui est entré dans la zone d’intervention du CCPO le 13 octobre 2001. Karen a persisté dans la zone d’intervention pendant deux jours avant de toucher terre près de Liverpool, en Nouvelle-Écosse, sous forme de tempête tropicale en fin de matinée, le 15 octobre. L’ouragan s’est dissipé plus tard le même jour. Maximum des précipitations provinciaux: 40 millimètres en l’Québec (la Gaspésie), 38 millimètres en le Nouveau-Brunswick et 46 millimètres en la Nouvelle-Écosse
Carte-image des accumulations de pluie de l’ouragan Karen, qui est entré dans la zone d’intervention du CCPO le 13 octobre 2001. Karen a persisté dans la zone d’intervention pendant deux jours avant de toucher terre près de Liverpool, en Nouvelle-Écosse, sous forme de tempête tropicale en fin de matinée, le 15 octobre. L’ouragan s’est dissipé plus tard le même jour. Maximum des précipitations provinciaux: 40 millimètres en l’Québec (la Gaspésie), 38 millimètres en le Nouveau-Brunswick et 46 millimètres en la Nouvelle-Écosse

L’ouragan Karen est né le 11 octobre 2001, au milieu de l’Atlantique, au sud des Bermudes. Poussant des vents soutenus de 129 km/h (70 nœuds), Karen était un ouragan de catégorie un lorsqu’elle est entrée dans la zone d’intervention du CCPO, le 13 octobre. Des vents violents et de fortes pluies se sont abattus sur la Nouvelle-Écosse et plusieurs pannes d’électricité ont été signalées. Karen a séjourné dans la zone d’intervention du CCPO pendant deux jours avant de disparaître le 15 octobre. Des chercheurs canadiens ont réalisé leur deuxième vol de collecte de données dans un cyclone tropical en y entrant juste avant qu’il ne frappe la Nouvelle-Écosse. Le CCPO a émis 17 bulletins d’information à son sujet.

Voici quelques données météorologiques du CCPO :

  • À son arrivée à terre, Karen pousse des vents atteignant près de 83 km/h.
  • Les vents les plus forts sont enregistrés à Grand Étang (dans les hautes-terres du Cap-Breton), soit 91 km/h (49 nœuds) avec des pointes de 124 km/h (67 nœuds).
  • Ailleurs, on signale des rafales de 104 km/h à l’île McNabs, près d’Halifax, ainsi qu’à Cape George, dans le comté d’Antigonish, en Nouvelle-Écosse.
  • Les plus fortes hauteurs de pluie enregistrées ne sont pas significatives, mais en quelques heures 46,0 mm tombent sur Yarmouth.
La tempête tropicale Karen a amorcé sa trajectoire dans la zone d'intervention du Centre canadien de prévisions des ouragan au sud de la Nouvelle-Écosse, en direction nord, avec des vents de 34 nœuds. La tempête a touché terre à l'ouest d'Halifax, en Nouvelle-Écosse, et a traversé la province en direction nord, puis a traversé l'Île-du-Prince-Édouard pour s'éloigner dans le golfe du Saint-Laurent, avec des vents de 34 nœuds. Elle a ensuite obliqué en direction nord-est et a poursuivi sa course sur l'est du Québec, sur le Labrador et sur la mer du Labrador, avant de quitter la zone d'intervention. Sur leur trajectoire au Canada atlantique, les vents de la tempête ont atteint une vitesse maximale de 45 nœuds, avec une pression au niveau moyen de la mer de 995 hectopascal
La tempête tropicale Karen a amorcé sa trajectoire dans la zone d'intervention du Centre canadien de prévisions des ouragan au sud de la Nouvelle-Écosse, en direction nord, avec des vents de 34 nœuds. La tempête a touché terre à l'ouest d'Halifax, en Nouvelle-Écosse, et a traversé la province en direction nord, puis a traversé l'Île-du-Prince-Édouard pour s'éloigner dans le golfe du Saint-Laurent, avec des vents de 34 nœuds. Elle a ensuite obliqué en direction nord-est et a poursuivi sa course sur l'est du Québec, sur le Labrador et sur la mer du Labrador, avant de quitter la zone d'intervention. Sur leur trajectoire au Canada atlantique, les vents de la tempête ont atteint une vitesse maximale de 45 nœuds, avec une pression au niveau moyen de la mer de 995 hectopascal

Nouvelle-Écosse

16 octobre 2001

  • Des vents de 96 km/h (52 nœuds) balaient l’île McNabs, dans le port d’Halifax. (HH)
  • Des vents de 89 km/h (48 nœuds) soufflent sur la côte nord-est de la Nouvelle‑Écosse. (HH)
  • Halifax signale 10 mm (0,4 po) de pluie. (G)
  •  Il tombe 45 mm (1,8 po) de pluie sur Yarmouth. (HH)
  • Halifax, Dartmouth, Lower Sackville et Guysborough connaissent de courtes interruptions de courant. (HH)
  • On signale des pannes d’électricité à Truro, où 1 500 clients sont privés de courant. (HH)

Nouveau-Brunswick

16 octobre 2001

  • On estime que la pointe ouest du comté de Prince n’a reçu que 15 mm (0,6 po) de pluie. (G)

Île-du-Prince-Édouard

16 octobre 2001

  • Charlottetown rapporte 1 mm (0,03 po) de pluie. (G)
  • Il tombe 7 mm (0,3 po) de pluie sur Summerside. (G)
  • On estime à 15 mm (0,6 po) la hauteur de pluie à O’Leary. (G)
  • Le service de traversier entre l’Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse est suspendu. (HH)