Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Interprétation des cartes de glaces

Les couleurs sont utilisées pour améliorer l'apparence et la compréhension des cartes de glace. Ces codes de couleur permettent aux utilisateurs de juger rapidement des conditions globales et de suivre facilement l'évolution de celles-ci.

Il est important de souligner que pour prendre des décisions relatives à la navigation, l'utilisation d'un tel code de couleur est insuffisant et que des informations beaucoup plus détaillées sont communiquées à l'aide du code de l'oeuf

Le Service canadien des glaces utilise le code de couleur standard de l'Organisation météorologique mondiale, mais aussi son propre code de couleur pour certains produits.

Retournez à la table des matières

Le code de l'œuf

Les données fondamentales sur la concentration, la phase de formation (âge) et la forme de glace (dimension des floes) sont présentées dans un ovale simple, dans lequel on inscrit un maximum de trois types de glace. Cet ovale et les codes qu'il contient sont appelés « code de l'œuf ». Pour indiquer les observations des glaces interprétées à partir d'images radar, on omettra alors l'ovale.

Dans les figures et les tableaux suivants où l'on donne des gammes d'épaisseur, de tailles de floes ou autres dimensions, on choisira la valeur de code la plus élevée lorsque la valeur observée coïncide avec la limite entre deux intervalles.

Le diagramme ci-dessous résume le code de l'œuf (voir également les figures 3.2 [p. 3-26] et 3.3 [p. 3-27]). Ce dernier suit la convention internationale et doit être utilisé pour le codage de toutes les observations visuelles des glaces de mer et d'eau douce sans exception.

Diagramme des constituents du code de l'oeuf: la concentration totale et partielle, stage de formation et la dimension prédominante des floes. Voir description ci-dessous pour plus de détails.

On trouvera dans les pages suivantes les règles permettant d'indiquer l'information dans chaque niveau de l'œuf.

Concentration (C)

Diagramme du code de l'oeuf indiquant la location de la concentration des glaces. Voir description ci-dessous pour plus de détails.

Concentration totale ( Ct) des glaces dans le secteur, indiquée en dixièmes, de même que les concentrations partielles des premiers (Ca), deuxième (Cb), troisième (Cc) et quatrième (Cd) types de glace en épaisseur.

Notes

  1. On ne doit pas indiquer de valeur inférieure à un dixième (trace) dans l'ovale, sauf pour décrire l'eau libre (exemple 1, section 3.8).
  2. Cd ne doit être indiqué que lorsque Sd et Se le sont aussi (exemple 2, section 3.8).
  3. Lorsque Sd est indiqué et Cd omis Cd est égal à Ct - (Ca + Cb + Cc) (example 3, section 3.8).
  4. Lorsqu'il n'y a qu'un type de glace, on ne doit pas indiquer de concentration partielle (exemples 4 et 5, section 3.8).
  5. Lorsqu'il n'y a qu'un type de glace, mais avec une trace de glace plus mince, seule la concentration totale du type principal doit être indiquée (exemple 5, section 3.8).

Stade de formation (S)

Diagramme du code de l'oeuf indiquant la location du stage de development des glaces. Voir description ci-dessous pour plus de détails.

Stade de formation des glaces des premier (So),deuxième (Sa), troisième (Sb) et quatrième (Sc) rangs en épaisseur et des rangs en épaisseur et des types de glaces plus minces Sd et Se, dont les concentrations sont indiquées comme Ca Cb Cc Cd respectivement.

  1. La glace plus épaisse désigne la glace plus vieille et, inversement, la glace plus mince les types de glace plus jeune.
  2. La glace est désignée comme glace de mer, de lac ou de rivière, selon son origine. Au Canada, on a pour habitude d'utiliser le code de glace de lac pour signaler la présence de glaces sur les Grands Lacs et dans la voie maritime du Saint-Laurent. Ailleurs, y compris pour le Saint-Laurent à l'est de Montréal, on utilise le code de glace de mer pour les divers stades de formation.
  3. Sa, Sb et Sc doivent représenter des concentrations d'au moins 1/10, sauf quand Ct est égal à zéro (exemple 1, section 3.8).
  4. On devrait limiter l'indication de Sa, Sb et Sc à un maximum de trois catégories significatives. Dans des cas exceptionnels, on peut aussi indiquer des catégories supplémentaires :
    • So- stade de formation de glace plus épaisse que Sa, mais de concentration inférieure à 1/10 (exemple 6, section 3.8.)
    • Sd- stade de formation du plus épais des types restants (s'il en reste plus d'un). C'est le quatrième stade présent après Sa, Sb et Sc.
    • Se- ne doit être indiqué que lorsqu'il reste un type de glace plus mince après Sd. On obtient la concentration partielle de Se en soustrayant les concentrations partielles (Ca Cb Cc Cd) de la concentration totale (Ct) (example 2, section 3.8).
  5. Lorsque Se est absent, Sd peut être une trace de glace (exemple 6, section 3.8).
  6. Les concentrations ne doivent pas être indiquées pour So ni Se(Example 2, section 3.8, et Example 6, section 3.8).
  7. On ne doit pas indiquer de concentration pour Sd lorsque Se est absent (Example 3, section 3.8, et Example 5, section 3.8).

Codes des stades de formation de la glace de mer (SoSaSbScSdSe)

ÉlémentÉpaisseurCode
Nouvelle glace< 10 centimètres1
Nilas, glace vitrée< 10 centimètres2
Jeune glace10 - 30 centimètres3
Glace grise10 - 15 centimètres4
Glace blanchâtre15-30 centimètres5
Glace de première année>= 30 centimètres6
Glace mince de première année30 - 70 centimètres7
Glace mince de première année, premier stade30 - 50 centimètres8
Glace mince de première année, deuxième stade50 - 70 centimètres9
Glace moyenne de première année70-120 centimètres1·
Glace épaisse de première année> 120 centimètres4·
Vieille glace-7·
Glace de deuxième année-8·
Glace de plusieurs années-9·
Glace d'origine terrestre- Symbole pour glace d´origine terrestre
Indéterminée ou inconnue-X·

 

Codes des stades de formation de la glace de lac ( SoSaSbSc SdSe)

ÉlémentÉpaisseurCode
Nouvelle glace de lac< 5 centimètres1
Glace de lac mince5 - 15 centimètres4
Glace de lac moyenne15 - 30 centimètres5
Glace de lac épaisse30 - 70 centimètres7
Glace de lac très épaisse>70 centimètres1·

Notes:

  1. Sur la ligne horizontale qui indique So Sa Sb Sc Sd, un point (·) doit être placé pour distinguer les classes de glaces. Chaque chiffre de code à la gauche du (·) est considéré comme affecté d'un (·) (Examples 2, 3 et 6, section 3.8).
  2. Les codes 3 et 6 ne doivent apparaître sur les cartes canadiennes que si le Spécialiste des services des glaces ne peut déterminer avec certitude le stade de formation de la glace dans le secteur observé.
  3. Les codes 8 et 9 ne doivent apparaître que lorsque des mesures ont été prises.
  4. Les codes 8· et 9· ne doivent apparaître normalement sur les cartes canadiennes que du 1er octobre au 31 décembre; cependant, si le Spécialiste des services des glaces est sûr de son observation, ces codes peuvent être utilisés toute l'année; autrement, on se sert du chiffre 7·.
  5. Le symbole Symbole pour glace d´origine terrestre ne doit être utilisé qu'à l'intérieur de l'œuf et lorsque la concentration de glace d'origine terrestre est de 1/10 ou plus.On ne doit utiliser le code X (lequel signifie « indéterminé ») pour désigner le stade de formation ou la forme de glace que s'il n'est pas possible de faire autrement.

Formes de glaces (F)

Diagramme du code de l'oeuf indiquant la location de la formes des glaces. Voir description ci-dessous pour plus de détails.

Taille des floes correspondant respectivement à Sa Sb Sc Sd et Se (quand Sd et Se sont supérieurs à une trace).

Notes:

  1. L'usage international de l'OMM permet aussi de signaler Fp et Fs, comme formes première et secondaire de toutes les glaces, sans rapport avec les stades de formation.
  2. Au Canada, l'usage est d'utiliser les codes Fa Fb F pour désigner les tailles prédominantes de floes de Sa Sb Sc respectivement. Il devient donc nécessaire, lorsque seuls Sa et Sb sont présents, de faire suivre Fa et Fb d'un tiret (-) à la place où serait normalement (-) Fc (Example 7, section 3.8

Codage des tailles de floes (Fa Fb Fc Fd Fe)

ÉlémentTailleCode
Glace en crêpes-0
Petits glaçons, sarrasins, sarrasins agglomérés< 2 mètres1
Glaçons2 - 20 mètres2
Petits floes20 - 100 mètres3
Floes moyens100 - 500 mètres4
Grands floes500 - 2,000 mètres5
Floes immenses2 - 10 kilomètres6
Floes géants> 10 kilomètres7
Banquise côtière-8
Icebergs, bourguignons ou floebergs-9
Indéterminée, inconnue ou sans forme-X

Notes:

  • La taille désigne la plus grande dimension horizontale.
  • On doit utiliser au moins un code 8 pour la banquise côtière ou pour la banquise consolidée. Les autres types de glaces encastrées peuvent être décrits par leur taille en tant que floes (exemple 9, section 3.8).
  • Il est parfois impossible de déterminer le stade de formation de la banquise côtière. On doit alors noircir la zone pour indiquer qu'il s'agit de banquise côtière (tableau 3.9).
  • Comme la nouvelle glace n'a pas de forme définie, lorsque ce stade de formation est présent sous forme de Sa, Sb ou Sc, on doit utiliser le symbole X pour la taille des floes (exemple 4, section 3.8).
  • La taille des floes n'est pas indiquée pour So, Sd ni Se si la concentration de ces types de glace est inférieure à 1/10. Autrement, la taille des floes pour Sd et Se est optionnelle.
  • S'il y a des tailles de floes très diverses dans un secteur ne renfermant qu'un type de glace, le spécialiste des services des glaces peut indiquer les catégories appropriées de taille de floes dans la partie inférieure de l'ovale réservée à cette fin. On doit indiquer la catégorie de floes les plus grands dans la partie gauche de l'ovale, suivie des autres tailles pertinentes. Dans ce cas, les concentrations partielles indiquées (Ca Cb Cc Cd) correspondraient à la concentration partielle des tailles de floes, plutôt qu'aux divers types de glaces.

 

Codage et symboles des cordons et bancs

Le symbol Symbole des cordons et bancs placé au bas de l'ovale dans la section réservée à la forme de glace, indique la présence de glace en cordons et bancs, dont la concentration totale est donnée par C (exemple 11, section 3.8).

Lorsqu'on observe des cordons et des bancs en eau libre, on doit placer le symbole de façon à en indiquer la position. Si la glace dans les cordons et les bancs a la même composition que celle située à l'intérieur d'une lisière adjacente, aucun ovale n'est requis. Sinon, il faut tracer un ovale avec une ou plusieurs flèches pointant vers le ou les symboles des cordons et bancs. À des fins de clarté, un symbole de cordon doit être inclus avec la concentration totale (exemple 10, section 3.8). Si, dans une zone, la glace est disposée en cordons et bancs et que les floes sont moyens ou plus grands, il faut indiquer la taille des floes à l'aide de deux ovales. La taille des floes est indiquée normalement dans le premier ovale; un symboleSymbole des cordons et bancs de cordons et bancs est placé entre les deux ovales. Le symbole Symbole des cordons et bancsest répété dans le second ovale devant la concentration totale de la glace dans les cordons et bancs (exemple 12a, section 3.8).

Voici une autre façon de rapporter cette même situation :

Si, dans une zone, la glace est disposée en cordons et bancs et que les floes sont moyens ou plus grands, il faut indiquer normalement la taille des floes. La concentration totale et la concentration des cordons doivent être indiquées dans la section réservée pour le symbol Ct les deux valeurs étant séparées par le symbole Symbole des cordons et bancsLorsque cette façon de rapporter est utilisée, Ca Cb Cc et possiblement Cd indiquent la concentration totale, et non la concentration des cordons. Par exemple, Ct peut être indiqué comme étant 2Symbole des cordons et bancs9 , ce qui signifie que la concentration totale est de 2 dixièmes, avec des cordons ayant une concentration de 9 dixièmes et une (des) concentration(s) partielle(s) de 2 dixièmes (exemple 12b, section 3.8).

Si, dans une zone de banquise, un ou plusieurs types de glace plus épaisse sont encastrés sous forme de cordons et bancs, on doit utiliser deux ovales pour décrire ces derniers. Les concentrations partielles de l'ensemble des types de glaces sont indiquées dans le premier ovale et la concentration dans les cordons et bancs dans le second. Le symbole Symbole des cordons et bancsest placé entre les deux ovales et devant la concentration totale dans le second (exemple 13, section 3.8).

 

Codage des sarrasins

Diagramme du code de l'oeuf indiquant la location du codage des sarrasins. Voir description ci-dessous pour plus de détails.

S'il y a présence de sarrasins de 1 dixième ou plus, ils sont toujours codés Ca.

S'il y a des sarrasins, toujours inscrire (-) pour Sa sinon, utiliser le tableau habituel.

Les sarrasins sont déjà indiqués au tableau comme 1; Fa = 1 confirme donc le tiret (-) pour Sa.

On devra ajouter quatre chiffres ( TÉMI ) sous l'ovale pour indiquer la répartition de l'épaisseur des sarrasins présents. Le tableau 3.4 présente les catégories d'épaisseur pour les sarrasins agglomérés. La répartition doit être inscrite de droite ( I ) à gauche (T ). S'il n'y a pas de sarrasins minces à coder mais qu'il y a des sarrasins moyens, épais ou très épais, il faut inscrire zéro ( 0 ) dans la colonne mince ( I ). Le même principe s'applique aussi catégories moyen ( M ) et épais (É ) quelle que soit la combinaison (exemple 14, section 3.8 et exemple 17, section 3.8).

Catégories d'épaisseur des sarrasins (TÉMI)

ÉlémentÉpaisseur
Très épais (T)> 4 mètres
Épais (É)> 2 - 4 mètres
Moyen (M)1 - 2 mètres
Mince (I)< 1 mètre

Retournez à la table des matières

Code de couleur de l'Organisation météorologique mondiale

Les spécialistes ont longtemps songé à inclure dans la « Nomenclature des glaces en mer » de l'Organisation météorologique mondiale des codes de couleurs servant à la production de cartes des glaces de mer; jusqu'à tout récemment, cette initiative n'était toutefois pas jugée essentielle.

Ou, l'utilisation répandue de systèmes électroniques d'information sur la navigation a rendu nécessaire le développement de codes de couleurs pour les cartes des glaces de mer. Par conséquent, au cours de la période de 2000-2001, l'International Ice Charting Working Group (International Ice Charting Working Group) a mis au point une norme regroupant deux codes de couleurs mutuellement exclusifs se fondant sur :

  • la concentration totale; et
  • le stade de formation.

Ces codes de couleurs proposés visent à complémenter les symboles actuels en noir et blanc de l'Organisation météorologique mondiale et se caractérisent par leur flexibilité.

Utiliser et comprendre les codes de couleurs de l'Organisation météorologique mondiale - Quelques notions clés

Deux codes des couleurs peuvent être utilisés sur les cartes des glaces de mer; ils se fondent sur :

  • la concentration totale-ce code est utilisé lorsque la concentration est très variable, mais le stade de formation est relativement uniforme;
  • le stade de formation- ce code est utilisé lorsque le stade de formation est variable, mais la concentration est relativement uniforme (élevée).

Les deux codes de couleurs sont mutuellement exclusifs; l'on ne peut utiliser qu'un seul code sur une carte donnée.

  • Toute carte devrait inclure une légende illustrant le code de couleurs utilisé.
  • Le code « Glace non définie » est utilisé lorsqu'il y a présence de glace de mer dans une région donnée, mais ses caractéristiques ne sont pas connues. Ceci diffère de l'utilisation de l'expression « Aucune information », laquelle indique qu'aucune information n'est connue au sujet de la région visée.
  • Aucune couleur spécifique n'est attribuée aux régions identifiées par l'expression « Aucune information ». Ces régions devraient être clairement indiquées sur les cartes des glaces de mer, au besoin à l'aide d'une annotation; l'on ne devrait pas attribuer l'une des couleurs du code pour la désignation « Aucune information ».
  • L'utilisation des codes de couleurs ne doit pas faire obstacle à l'utilisation des codes de hachurage en noir et blanc et des codes de l'œuf; ces derniers peuvent être utilisés parallèlement aux codes de couleurs.
  • D'autres symboles peuvent également être utilisés en parallèle avec les codes de couleurs, s'il y a lieu d'illustrer des conditions glacielles particulières pour un pays donné.

Code de couleurs pour la concentration totale de la glace de mer

Code de couleurs de l'Organisation météorologique mondiale pour la concentration

Couleur/
patron
Concentration totale
 BleuLibre de glace
 BlancLibre de glace (Utilisée au SCG)
 Bleu clairMoins de un dixième (eau libre)
 Vert clair1/10 - 3/10 (glace très libre)
 Jaune4/10 - 6/10 (glace libre)
 Orange7/10 - 8/10 (glace serrée)
 Rouge9/10 - 10/10 (glace très serrée)
 GrisBanquise côtière
? ? ? ?
Glace non définie

Code de couleurs optionelle de l'Organisation météorologique mondiale pour la concentration

CouleurConcentration totale
 Rose clair7/10 -10/10 de nouvelle glace
 Rose9/10-10/10 de nilas ou de glace grise (surtout dans les chenaux)

*Annotation servant à identifier les régions pour lesquelles aucune information n'est connue.

 

Code de couleurs pour le stade de formation de la glace de mer

Code de couleurs de l'Organisation météorologique mondiale pour le stade de formation

Couleur/
patron
Concentration totaleÉpaisseur de la glace
 BleuLibre de glace 
 BlancLibre de glace (Utilisée au SCG) 
 Bleu clair<1/10 de glace, Stade de formation non spécifié (eau libre) 
 Mauve clairNouvelle glace< 10 centimètres
 MauveGlace grise10-15 centimètres
 RoseGlace blanchâtre15-30 centimètres
 JauneGlace de première année>=30 centimètres
 Vert clairGlace mince de première année30-70 centimètres
 VertGlace moyenne de première année70-120 centimètres
 Vert foncéGlace épaisse de première année> 120 centimètres
 Orange foncéVieille glace 
 OrangeGlace de deuxième année 
 RougeGlace de plusieurs années 
 GrisBanquise côtière, Stade de formation non spécifié 
? ? ? ?
Glace, Stade de formation non spécifié 
Blanc avec des triangles rouge

 

Glace d’origine terrestre à la dérive (icebergs) 

 

Code de couleurs pour la concentration totale de la glace de lac

Code de couleurs de l'Organisation météorologique mondiale pour la Concentration d'eau douce

Couleur/
patron
Description
 BlancLibre de glace
 Bleu clair< 1/10 de glace (eau libre)
 Vert clair1/10-3/10 de glace
 Jaune4/10-6/10 de glace
 Orange7/10-8/10 de glace
 Rouge9/10-10/10 de glace
 GrisBanquise côtière, stade de formation non spécifié
? ? ? ?
Glace non définie

Annotation servant à identifier les régions pour lesquelles aucune information n'est connue.

 

Code de couleurs pour le stade de formation de la glace de lac

Code de couleurs de l'Organisation météorologique mondiale du Stade de formation pour la glace d'eau douce

Couleur/
patron
Description de la couleur et du patronDescriptionÉpaisseur
 BlancBlancLibre de glace 
 Bleu clairBleu clairGlace, stade de formation non spécifié (eau libre) 
 Mauve clairMauve clairNouvelle glace de lac< 5 centimètres
 MauveMauveGlace de lac mince5-15 centimètres
 RoseRoseGlace de lac moyenne15-30 centimètres
 Vert clairVert clairGlace de lac épaisse30-70 centimètres
 VertVertGlace de lac très épaisse> 70 centimètres
 GrisGrisBanquise côtière, stade de formation non spécifié 
? ? ? ?
Points d'interrogationGlace non définie 

Retournez à la table des matières

Code de couleur du Service canadien des glaces

Le code des couleurs permet aux navigateurs de prendre des décisions lorsque les eaux sont envahies par les glaces. On pourrait comparer ce code aux feux de circulation : le vert indique que l'on peut passer, le jaune qu'il faut se montrer prudent et le rouge que l'on se trouve en danger. Le code de couleurs permet d'évaluer d'un coup d'œil la condition des glaces. Les navigateurs peuvent facilement évaluer la condition générale des glaces et le niveau de difficulté à naviguer : traverser facilement les eaux couvertes de glace, réduire la vitesse du navire ou l'arrêter.

Il faut cependant tenir compte d'autres variables (telles que le vent, les courants marins ou le type de navire) lorsque l'on navigue dans des eaux envahies par les glaces. De plus, le code de l'œuf continue à offrir l’information la plus complète sur les glaces.

Les renseignements qui suivent permettront aux navigateurs d'interpréter les codes de couleurs utilisés dans les cartes des glaces.

1.0 Eau libre ou eau bergée

Les régions d'eau bergée ou d'eau libre sont de couleur bleue.

Bleu

Eau libre ou eau bergée

 

2.0 Présence de glaces

Pour des concentrations de 1/10 ou plus, on distingue deux types de glaces : celles de moins de 15 centimètres d'épaisseur et celles de plus de 15 centimètres d'épaisseur.

2.1 Glaces de plus de 15 centimètres d'épaisseur

La couleur d'une zone de glace donnée est déterminée par la concentration totale des types de glace d'une épaisseur de plus de 15 cm :

CouleurDescription
 Blancmoins de 1/10 de glace > de 15 cm mais au moins 1 dixième de glace plus mince
 Vert1 à 3 dixièmes de glace > 15 cm
 Jaune4 à 6 dixièmes de glace > 15 cm
 Orange7 à 8 dixièmes de glace > 15 cm
 Rouge9 à 10 dixièmes de glace > 15 cm
 Mauve5 à 10 dixièmes de vieille glace (cette couleur a préséance sur les autres)

Si d'autres types de glaces sont présents, on ajoutera les symboles suivants aux couleurs ci-dessus:

SymbolesDescription
 Étoile bleue1/10 ou plus de nouvelle glace (moins de 10 cm). Ce symbole ne sera pas affiché en présence d'une quantité égale ou supérieure de glace grise
 Étoile rouge1/10 ou plus de glace grise (10 à 15 cm). Ce symbole ne sera pas affiché en présence de 9 dixièmes ou plus de glace blanchâtre ou plus épaisse.
 Lines diagonales mauves1 à 4 dixièmes de vieille glace. Ceci s'affichera en plus des étoiles bleues ou rouges.

 

2.1.1 Présence de vieille glace

On indique la présence de vieille glace (glace de plusieurs années) en mauve :

SymbolesDescription
 Ligne pointilléePrésence de 1/10 à 4/10 de vieille glace
 Violet Présence d'au moins 5/10 de vieille glace

 

2.1.2 Présence d'une banquise côtière

La présence d'une banquise côtière, quelle que soit son épaisseur, est toujours indiquée en noir ou gris.

Banquise côtière ou Banquise côtière

 

2.2 Glace de moins de 15 centimètres d'épaisseur

2.2.1 Fond de couleur non assigné

Le code consiste en étoiles pour de la glace de moins de 15 centimètres d'épaisseur. La couleur des étoiles indique la présence de glace grise (10 à 15 centimètres) ou de glace nouvelle (moins de 10 centimètres) :

SymbolesDescription
 Étoiles bleuesPrédominance de glace de moins de 10 centimètres d'épaisseur
 Étoiles rougesPrédominance de glaces de 10 à 15 centimètres d'épaisseur

 

2.2.2 Fond de couleur assigné

Le code consiste en étoiles pour de la glace de moins de 15 centimètres d'épaisseur. La couleur des étoiles est déterminée par la quantité de glace grise (10 à 15 centimètres) par rapport à la quantité de nouvelle glace secondaire (moins de 10 centimètres) :

SymbolesDescription
 Étoiles bleues avec un fond de couleurPrédominance de glace de moins de 10 centimètres d'épaisseur
 Étoiles rouges avec un fond de couleurPrédominance de glace de 10 à 15 centimètres d'épaisseur

Les étoiles se placent sur un fond de couleur. Dans le cas de 9/10 ou de 10/10 de glace (fond rouge) et de prédominance de glace de 10 à 15 centimètres d'épaisseur (étoiles rouges), les étoiles et leur fond ne sont qu’une seule couleur rouge.

Retournez à la table des matières

Cartes de glaces canadiennes (1967-1981)

Code de Rapport

En 1967, un nouveau système d'observations et de compte rendus de la glace a été développé au Canada, qui véhicule des informations simultanément sur la concentration des glaces de mer et le stade de développement (l'épaisseur). Ce code numérique a été utilisé jusqu'en 1981. La base du système était que la quantité de glace dans chacune des six catégories d'âge était rapportée dans un ordre invariable:

  • Glace de plusieurs années
    • Glace de deuxième année
      • Glace de première année
        • Glace blanchâtre
          • Glace grise
            • Nilas et nouvelle glace

Le type de la concentration de glace la plus mince était nécessaire avec un zéro, utilisée pour maintenir l'ordre, si les types de glaces étaient absents. Les types plus âgés (plus épais) étaient omis, s'ils n'étaient pas présents. Cela signifiait que le nilas et nouvelle glace étaient toujours dans la colonne des unités du rapport numérique, la glace grise était dans la colonne des dizaines, la glace de première année était dans la colonne des milliers, etc.

Exemples:

  • 42: indiquait 4 dixièmes de glace grise et 2 dixièmes de nilas ou de glace nouvelle.
  • 402: indiquait 4 dixièmes de glace blanchâtre, aucune glace grise et 2 dixièmes de nilas ou de glace nouvelle.
  • 4200: indiquait 4 dixièmes de glace de première année et 2 dixièmes de glace blanchâtre. Il n'y a pas de glace grise, de nilas ou de nouvelle glace.

Ce système était utile dans les eaux du sud pendant l'hiver, mais dans l'Arctique, quand les formes de glace plus anciennes étaient présentes, le nombre de chiffres pouvait devenir lourd, surtout lorsque les zéros étaient utilisés pour dénoter l'absence d'un type de glace.  Pour cette raison, un point décimal a été mis en place, toujours entre la glace de deuxième et la glace de première année. Ceci était considéré comme faisant partie du rapport de glace de deuxième année.

Ainsi 3.4000 indiquait 3 dixièmes de glace de deuxième année avec 4 dixièmes de glace de première année, il n'y avait pas de glace blanchâtre, glace grise, nilas ou de glace nouvelle. Avec le point de référence décimal, il n'était pas nécessaire de déclarer les zéros puisque leurs fonctions étaient simplement de mettre le quatre (4) dans la colonne appropriée.  Le rapport 3.40 transmettant la même information, l'unique zéro étant ajouté par convention comme un rappel.

Exemples:

  • 21.60: indiquait 2 dixièmes de glace de plusieurs années, 1 dixième de glace de deuxième année, 6 dixièmes de glace de première année et aucunes formes de glace jeunes.
  • 1.420: indiquait un dixième de glace de deuxième année, 4 dixièmes de glace de première année, 2 dixièmes de glace blanchâtre et aucunes formes de glace jeunes.

Autres caractéristiques

  1. Lorsque plus de 9 et moins de 10 (9 +) dixièmes de glace était présente, la concentration totale par classe d'âge était de 10 et le rapport était encerclé:
  2. Diagramme qui représente la concentration de glace de plus de 9 et moins de 10 (9 +).

  3. Pour faire la distinction entre 1 dixième d'une classe d'âge et 10 dixièmes de la prochaine plus basse, un changement de taille du chiffre est obligatoire, donc 100 était de 1 dixième de glace blanchâtre et l00 était de 10 dixièmes de glace grise.

Taille des glaces flottantes

En plus de la quantité de glace dans chaque classe qui était présente, la taille des glaces flottantes avait aussi un effet sur la navigation d'un navire. Pour cette raison, le dixième de glaces flottantes moyennes tailles ou supérieures était également signalé. Ceci apparaissait sur la deuxième ligne du rapport numérique.  La glace flottante moyenne était plus de 100 mètres de long (approximativement 300 pieds).

Exemple:

Diagramme qui représente 4 dixièmes de glace de première année dont 3 dixièmes étaient dans des glaces flottantes moyennes ou plus.  Voir la description à droite pour plus de détails.

:indique 4 dixièmes de glace de première année dont 3 dixièmes étaient dans des glaces flottantes moyennes ou plus; 2 dixièmes de glace blanchâtre étaient présente, avec des glaces flottantes de petites tailles ou moins; 1 dixième de glace grise était présente, tous des glaces flottantes de tailles moyennes ou plus.  Aucune nouvelle glace n’était présente.

Autres caractéristiques:

  1. Une barre oblique (/) était utilisée pour indiquer moins de 1 dixième de glaces flottantes de taille moyenne ou plus.

Représentation sur une carte :

  1. Un motif de hachures optionnel était disponible, qui était choisi sur la base de la quantité totale de glace présente et de son âge prédominante. Ceci était principalement utilisé dans les émissions de radio facsimilées.
  2. Des symboles supplémentaires:


  3. SymbolesFonctions
    Λ ΛChevauchement
    Λ Λ ΛFormation de crêtes
    nnFormation de hummocks
    PdFlaques d'eau
    PdTrous de fonte
     TriangleIcebergs

Retournez à la table des matières

Date de modification :