Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web!

Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Résumé saisonnier pour les Grands Lacs - Hiver 2010-2011

Aussi disponible en format PDF; 1.2 Mo

Aperçu general de la saison 2010-2011

Les températures observées pour le mois de novembre ont été supérieures à la normale sur les Grands Lacs. Les températures ont baissé sous la normale en début décembre, et la prise des glaces sur les Grands Lacs s’est faite plus rapidement que la normale. Pendant la deuxième moitié de décembre et la première partie de janvier, les températures étaient bien plus élevées que la normale sur le lac Supérieur, tandis qu’elles sont demeurées inférieures à la normale sur le lac Érié. De l’air beaucoup plus froid a envahi les Grands Lacs au cours de la deuxième partie de janvier, mais le froid était moins intense sur le lac Supérieur. Par conséquent, la prise des glaces a donné lieu à des conditions glacielles normales à plus importantes que la normale, sauf sur le lac Supérieur. La couverture glacielle a atteint son pic à la fin janvier puisque l’ensemble des températures en décembre et en janvier ont été plus froides que la normale sur l’est des Grands Lacs et le sud du lac Michigan. Le pic a eu lieu un mois plus tôt que d’habitude.

En général, du début de février à la fin de mars, les températures ont varié d’au-dessus de la normale sur le lac Supérieur à sous la normale sur l’est des Grands Lacs. Au cours de cette période, un afflux d’air chaud sur les Grands Lacs vers la mi-février a contribué à réduire la couverture glacielle à une concentration inférieure à la normale. Par la suite, la glace s’est reformée, mais la couverture glacielle sur les Grands Lacs est restée généralement sous la normale pour le reste de la saison. Une autre poussée d’air froid a eu lieu à la fin de mars, mais la saison était trop avancée pour que l’air froid ait un effet considérable sur l’ensemble de la couverture glacielle sur les Grands Lacs.

Sur les Grands Lacs, les conditions glacielles générales, exprimées sous la forme de couverture totale de glace accumulée, étaient normales pour la saison. Comme mentionné précédemment, la couverture glacielle variait considérablement selon le lac. Elle était sous la normale saisonnière sur le lac Supérieur, mais près de la normale sur le lac Michigan, le lac Huron et le lac Ontario. Les conditions glacielles sur le lac Érié étaient supérieures à la normale.

Les figures 1, 3, 5, 7, 9 et 11 illustrent l’évolution de la couverture glacielle sur une base hebdomadaire pour l’ensemble de la saison des glaces, et ce, pour tous les lacs et pour chaque lac individuellement. Les figures 2, 4, 6, 8, 10 et 12 illustrent la couverture totale de glace accumulée pour l’ensemble de la saison, encore une fois pour tous les lacs et pour chaque lac individuellement.

Des analyses hebdomadaires ou quotidiennes des glaces sont disponibles aux deux adresses suivantes :

Couverture des glaces hebdomadaire pour tout les lacs
Figure 1: Couverture des glaces hebdomadaire pour tout les lacs [Données]

Total accumulé de la couverture des glaces pour tout les lacs
Figure 2: Total accumulé de la couverture des glaces pour tout les lacs [Données]

Aperçu general