Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Manuel des glaces (MANICE)

Chapitre 5: Cartes d'analyse des glaces

Le présent chapitre traite des méthodes de base utilisées pour tracer et transmettre divers types de cartes d'analyse des glaces du Service canadien des glaces (SCG), section des opérations. Ces cartes sont importantes pour de nombreux utilisateurs et servent à diverses fins, telles que la planification stratégique, les études du climat ou la gestion des navires tactiques. Ces produits utilisent diverses variations du code de l'œuf, tel que décrit au chapitre 3. Dans certains cas, il n'est pas possible d'utiliser la version intégrale du code, en raison de contraintes d'échelle et de région cartographiée.

 

5.1 Cartes quotidiennes d'analyse des glaces

5.1.1 Description

Ces cartes sont importantes pour les capitaines de brise-glaces, les transporteurs maritimes et les pêcheurs, qu'elles aident à trouver le passage le plus facile dans les glaces ou même, dans la mesure du possible, à éviter ces dernières. Elles visent à leur servir d'outil de planification stratégique dans le cadre de leurs activités immédiates (soit devant avoir lieu dans une période de 24 heures).

Il est à noter qu'il existe des différences notables entre les cartes quotidiennes d'analyse des glaces et les cartes d'analyse d'images/de glaces observées :

  • Fréquence

Les cartes quotidiennes d'analyse des glaces sont produites sur une base quotidienne pendant la saison des glaces, alors que les cartes d'analyse d'images le sont au fur et à mesure que sont reçues les images d'une zone opérationnelle donnée. Les cartes des glaces observées sont générées lorsque l'état des glaces est constaté à partir d'un navire, d'un hélicoptère ou d'un aéronef.

  • Niveau de détail

L'autre différence notable se situe au chapitre du niveau de détail sur chacune des cartes. Les cartes d'analyse d'images Radar à ouverture synthétique/de glaces observées peuvent afficher davantage de détails et de renseignements. Quant aux cartes quotidiennes d'analyse des glaces, elles en contiennent moins au chapitre des zones de glace et des définitions d'œuf. Par conséquent, les cartes quotidiennes d'analyse des glaces sont d'apparence plus générale que les cartes d'analyse d'images.

 

5.1.2 Méthodologie

Les cartes quotidiennes d'analyse des glaces sont créées à l'aide d'un progiciel de génération de cartes géographiques et d'analyse d'images. Ce système permet au/à la prévisionniste de tracer des lignes/traits, de placer des œufs, des symboles et des flèches de dérive, et d'indiquer la position des navires.

Le/la prévisionniste utilise une foule de données (p. ex., National Oceanic and Atmospheric Administration Advanced Very High Resolution Radiometer, Geostationary Operational Environmental Satellite, ERS, et plus particulièrement RADARSAT), ainsi que les cartes d'analyse des images obtenues à partir de ces données. Les cartes des glaces observées obtenues à depuis un navire, un hélicoptère ou un aéronef fournissent les données de réalité de terrain. Toutefois, lorsqu'aucune donnée n'est disponible, ou lorsque l'analyse d'image ne correspond pas à l'heure valide de la carte quotidienne d'analyse des glaces (1800 TUC), le modèle des glaces du Service canadien des glacespeut alors être utilisé pour prévoir l'état des glaces au moment de l'heure valide.

Le code de l'œuf

Certaines contraintes existent quant au code de l'œuf utilisé sur les cartes quotidiennes 'd'analyse des glaces. Plus loin dans le présent chapitre, nous nous pencherons sur les différences les plus significatives. Vous trouverez au Chapitre 3 la version intégrale du code de l'œuf.

Diagramme des constituents du code de l'oeuf: la concentration totale et partielle, stage de formation et la dimension prédominante des floes. Voir description ci-dessous pour plus de détails.

Note: Les symboles CaCbCc et FaFbFc correspondent respectivementà SaSbSc

Concentration totale (Ct)

Concentration totale des glaces dans le secteur, indiquée en dixièmes, de même que les concentrations partielles des premier (Ca ),
deuxième (Cb) troisième (Cc ) et quatrième Cd types de glace en épaisseur. À noter que Cd , indiqué sur les cartes d'analyse d'images ROS/de glaces observées, ne paraît pas sur les cartes quotidiennes d'analyse des glaces du Service canadien des glaces.

Diagramme du code de l'oeuf indiquant la location de la concentration des glaces. Voir description ci-dessous pour plus de détails.

Notes:

  1. Lorsqu'il n'y a qu'un type de glace, on ne doit pas indiquer de concentration partielle (exemple 1).
  2. Lorsqu'il n'y a qu'une trace de glace plus mince avec de la glace plus épaisse, seule la concentration totale de la glace plus épaisse doit être indiquée dans l'oeuf, et le type de glace plus mince est indiqué à droite de l'oeuf (Sd) (exemple 2).
  3. Lorsqu'il y a deux ou trois types de glace avec une concentration de 1/10 ou plus, on indiquera une concentration partielle correspondante pour chaque type à l'intérieur de l'oeuf (exemple 3).
Stade de formation et types de glace (S)

Stade de formation des glaces des premiers (So ), deuxième (Sa), troisième (Sb ) et quatrième (Sc ) rangs en épaisseur et du type de glace plus mince Sd , dont les concentrations sont indiquées comme CaCb Cc respectivement.

Diagramme du code de l'oeuf indiquant la location du stage de development des glaces. Voir description ci-dessous pour plus de détails.

Notes:

  1. La glace plus épaisse désigne la glace plus vieille et, inversement, la glace plus mince les types de glace plus jeune.
  2. La glace est désignée comme glace de mer, de lac ou de rivière, selon son origine. Au Canada, on utilise le code de glace de lac pour signaler la glace sur les Grands Lacs et dans la voie maritime du Saint-Laurent. Ailleurs, y compris pour le Saint-Laurent à l'est de Montréal, on utilise le code de glace de mer pour les divers stades de formation.
  3. On limitera l'indication de Sa, Sb et Sc à trois catégories significatives. Dans des cas exceptionnels, on peut aussi indiquer des catégories supplémentaires comme suit :
  • So- stade de formation de glace plus épaisse que Sa, mais de concentration inférieure à 1/10 (exemple 4).
  • Sd- stade de formation du plus épais des types complémentaires. La concentration partielle de Sd doit être d'au moins 1/10, sauf lors de la période de la prise des glaces, pour indiquer une trace de nouvelle glace (exemple 2).
  • Se- ce stade de formation ne doit pas paraître sur les cartes quotidiennes d'analyse des glaces.

 

Tableau 5.1 :Codes des stades de formation de la glace de mer ( So Sa Sb ScSd )

DescriptionÉpaisseurCode
Nouvelle glace< 10 centimètres1
Glace grise10 - 15 centimètres4
Glace blanchâtre15 - 30 centimètres5
Glace de première année> 30 centimètres6
Glace mince de première année30 - 70 centimètres7
Glace moyenne de première année70 - 120 centimètres
Glace épaisse de première année> 120 centimètres
Vieille glace 
Glace de deuxième année 
Glace de plusieurs années 
Glace d'origine terrestre  Symbole pour glace d'origine terrestre
Brash -

 

Tableau 5.2 : Codes des stades de formation de la glace de lac (SoSaSbScSd)

DescriptionÉpaisseurCode
Nouvelle glace de lac< 5 centimètres1
Glace de lac mince5 - 15 centimètres4
Glace de lac moyenne15 - 30 centimètres5
Glace de lac épaisse30 - 70 centimètres7
Glace de lac très épaisse30 - 70 centimètres

 

Notes:

  1. Sur la ligne horizontale qui indique SoSaSbScSd un seul point (·)doit être placé pour distinguer les classes de glaces. Chaque chiffre de code à la gauche du (·) est considéré comme affecté d'un (·)(exemples 4 et 5).
  2. Le code Symbole pour glace d'origine terrestre ne doit être utilisé qu'à l'intérieur de l'oeuf et lorsque la concentration de glace d'origine terrestre est de 1/10 ou plus (exemple 12).
  3. Les codes 8· et 9· ne doivent paraître normalement sur les cartes quotidiennes que du 1er oct. au 31 déc.

 

Formes des glaces (F)

Forme (taille) des floes correspondants à SaSb Sc.

Diagramme du code de l'oeuf indiquant la location de la formes des glaces. Voir description ci-dessous pour plus de détails.

Table 5.3: Codes pour formes des glaces (FaFbFc)

DescriptionTailleCode
Petits glaçons, sarrasinse< 2 mètres1
Glaçons2 - 20 mètres2
Petits floes20 - 100 mètres3
Floes moyens100 - 500 mètres4
Grands floes500 - 2,000 mètres5
Floes immenses2 - 10 kilomètres6
Floes géants> 10 kilomètres7
Banquise côtière 8
Icebergs 9
Sans forme X

 

Notes (tableau 5.3):

  1. La taille désigne la plus grande dimension horizontale.
  2. On doit utiliser au moins un code 8 pour la banquise côtière ou pour la banquise consolidée. Les autres types de glaces encastrées peuvent être décrits par leur taille en tant que floes. Lorsqu'il y a présence significative d'autres types de glace et qu'il importe d'en indiquer la taille des floes, le type de glace plus jeune prend alors le code 8 (banquise côtière) (exemple 5).
  3. Il est parfois impossible de déterminer le stade de formation de la banquise côtière. On doit alors noircir la zone pour indiquer qu'il s'agit de banquise côtière. On peut également noircir une zone si elle est très petite ou s'il est difficile d'y placer une étiquette. Dans le cas de vieille glace, de glace de deuxième année ou de plusieurs années encastrée dans la banquise côtière, cette zone sera alors ombragée en gris et l'on y joindra une étiquette ou un œuf.
  4. Comme la nouvelle glace de mer n'a pas de forme définie, lorsque ce stade de formation est présent, on doit utiliser le symbole X pour en identifier la taille des floes (exemple 1).
  5. Lorsqu'une zone comprend un type de glace mais diverses tailles de floes, on utilisera la taille des floes les plus nombreux pour représenter tous les floes de ce type de glace dans cette zone (exemple 6). Une exception : lorsqu'il a de quelques floes géants de vieille glace dans une zone de floes moyens ou plus petits (exemple 7).
  6. Le code 0 (glace en crêpes) ne paraît pas sur les cartes du Service canadien des glaces. Étant donné que la glace en crêpes est constituée de nouvelle glace, la taille des floes en sera toujours X.
Codage et symboles des cordons et bancs

Le symbole Symbole pour cordons et bancs, placé au bas de l'ovale dans la section réservée à la forme de glace, indique la présence de glace en cordons et bancs, dont la concentration totale est donnée par C (exemple 8).

Si, dans une zone, la glace est disposée en cordons et bancs et que les floes sont moyens (code 4) ou plus grands, il faut indiquer la taille des floes à l'aide de deux ovales. La taille des floes est indiquée normalement dans le premier ovale; le symbole Symbole pour cordons et bancs est placé entre les deux ovales. Le symbole Symbole pour cordons et bancs est répété dans le second ovale devant la concentration totale de la glace dans les cordons et bancs (exemple 9).

Si, dans une zone de banquise, un ou plus d'un type de glace plus épaisse est encastré sous forme de cordons et bancs, on doit utiliser deux ovales pour décrire ces derniers. Les concentrations partielles de l'ensemble des types de glaces sont indiquées dans le premier ovale et la concentration dans les cordons et bancs dans le second. Le symbole Symbole pour cordons et bancs est placé entre les deux ovales et devant la concentration totale dans le second (exemple 10).

S'il y a présence de cordons et bancs de glace de moins de 1/10 à l'extérieur de la lisière des glaces, le symbole (Symbole pour cordons et bancs) est alors placé dans la zone où sont situés ces cordons et bancs. En règle générale, ces symboles servent à indiquer de la glace à son dernier stade de fonte. On ne doit pas utiliser les symbole Symbole pour cordons et bancs de cordons et bancs sur la carte des Grands Lacs.

 

5.1.2.1 Définition des polygones

L'analyse des zones de glace s'effectue de l'une des deux façons suivantes :

  1. selon les divers types de glace;
  2. selon la concentration.

Il est à noter que les étendues présentant des types de glace/concentrations différentes sont séparées par un trait continu (pas de trait hachuré).

Type de glace

Une démarcation est obligatoire entre les glaces nouvelles, grises, blanchâtres, de première année et vieilles.

Les codes 2 (nilas, glace vitrée) et X (indéterminée ou inconnue) ne sont pas utilisés sur les cartes quotidiennes d'analyse des glaces du Service canadien des glaces.

S'il y a de la vieille glace (7·, 8· ou 9·), des démarcations sont obligatoires entre les zones ayant les concentrations suivantes :

  • Aucune vieille glace
  • Trace de vieille glace
  • 1 - 3/10
  • 4 - 6/10
  • 7 - 8/10
  • 9 - 9+/10

La vieille glace (7·, 8· ou 9·) en concentration de 4 dixièmes ou plus sera considérée prédominante.

En présence de deux types de glace de concentration égale, le type de la glace plus vieille/plus épaisse est alors considéré comme étant prédominant.

En présence de trois types ou plus de concentrations égales, le deuxième type le plus vieux est alors considéré prédominant.

Concentration totale

En ce qui a trait à la concentration totale, des lignes de démarcation obligatoires, sous forme de traits continus, sont exigées entre les zones suivantes :

  • Eau libre/eau bergée: <1 dixième
  • Banquise très lâche: de 1 à 3 dixièmes
  • Banquise lâche: de 4 à 6 dixièmes
  • Banquise serrée: de 7 à 8 dixièmes
  • Banquise très serrée: de 9 à 9+ dixièmes
  • Compacte ou consolidée: 10 dixièmes

La concentration totale est le principal facteur déterminant lors de la détermination des lignes de démarcation des glaces; toutefois, s'il y a présence de glace de première année (ou autre glace plus épaisse), toute nouvelle glace présente est ignorée.

 

5.1.2.2 Dimension des floes

Des lignes de démarcation obligatoires seront également placées entre les zones ayant une prédominance de floes moyens ou plus grands (code 4 et plus) et celles ayant une prédominance de plus petits floes (code 3 et moins), lorsqu'il a de 6 dixièmes et plus de glace mince de première année ou plus vieille/plus épaisse.

 

5.1.2.3 Lignes de démarcation facultatives

En plus des lignes directrices relatives aux démarcations obligatoires, il est également possible d'utiliser des lignes de démarcation facultatives, mais seulement si des données ou des renseignements suffisants sur le régime de glaces ont été vérifiés à l'aide de données à jour provenant de vols de reconnaissance, de rapports et de satellites. Ces lignes de démarcation doivent être maintenues sur les cartes subséquentes, mais seulement si l'on dispose de connaissances suffisantes sur l'emplacement visé, telles que fournies par les sources de données susmentionnées.

Les lignes de démarcation facultatives ne devraient être utilisées que pour les zones opérationnellement critiques :

  • Grands Lacs: routes maritimes
  • Golfe du Saint-Laurent: routes maritimes
  • Terre-Neuve: voie de navigation côtière menant à Botwood
  • Arctique: routes maritimes
Types de glace à prendre en considération :

Lorsqu'on utilise une ligne de démarcation facultative, il faut alors uniquement tenir compte de la glace de première année et de la vieille glace, à condition de disposer de données suffisantes pouvant permettre de fournir ce détail additionnel. Il existe toutefois une exception : dans les Grands Lacs, on devrait tracer des lignes de démarcation facultatives lorsqu'il a de glace de lac épaisse ou très épaisse et là où il y a des crêtes de glace.

Concentrations de glace à prendre en considération :

La concentration totale des glaces doit correspondre au moins à une " banquise serrée " (7-8 dixièmes de glace). Comme d'habitude, il faut ignorer la nouvelle glace, lorsqu'on évalue la concentration totale, en présence de glace de première année ou plus épaisse.

Variation des concentrations à prendre en considération :

On peut utiliser une ligne de démarcation facultative si la concentration partielle de la glace de première année (ou plus épaisse) varie d'au moins 3 dixièmes dans un secteur définissable à l'intérieur d'un polygone obligatoire (exemples 13 et 14).

 

5.1.2.4 Heure valide

Toutes les cartes quotidiennes générées par le Service canadien des glaces sont valides à 1800 TUC. Par conséquent, ces cartes représentent l'état des glaces à 1800 TUC.

 

5.1.2.5 Corrections et modifications

Dans le cas d'une correction ou d'une modification apportée à une carte, l'abréviation CCA ou AAA paraîtra à côté du titre " ICE ANALYSIS/ANALYSE DE GLACES ", dans la partie supérieure de la légende.

  • Une correction est nécessaire si la carte comporte une erreur (par exemple : Ct indique 5/10, mais il aurait fallu lire 8/10; la dérive des glaces n'est pas indiquée; la date de l'image paraissant dans la légende est erronée).
  • Une modification est indiquée s'il survient un changement notable de l'état des glaces dans une région donnée (exemples : Ct indique 5/10, mais un rapport subséquent indique que la concentration est de 9+/10; ou de la glace est rapportée dans une région identifiée " eau libre ").

 

5.1.2.6 Légende

Exemple de légende des cartes quotidiennes d'analyse des glaces pour les eaux de Terre-Neuve Nord-Est
Exemple de légende

La légende des cartes quotidiennes d'analyse des glaces sert à afficher des renseignements sur la région, l'heure et la date valides, ainsi que sur les données utilisées pour produire la carte.

Ces renseignements auxiliaires permettent à l'utilisateur d'établir le degré de confiance qu'il aura dans cette carte. Seulement les sources ayant contribué de façon significative seront indiquées. Lorsque faisable on décrira la région couverte ainsi que l'heure des données.

Dans la partie inférieure de la légende, on peut indiquer d'autres renseignements, tel que la carte la plus récente reçue d'un navire de la Garde côtière.

Quand un avertissement des glaces est en vigueur, celui-ci sera noté dans la légende afin d'amener l'utilisateur à consulter le bulletin des glaces pour plus de détails. Même si la carte est valide à 1800 TUC le jour même, les avertissements en vigueur jusqu'à 0000 TUC le lendemain seront indiqués dans la légende.

 

5.1.2.7 Heure limite

L'heure limite de transmission varie d'une carte à une autre, et selon les saisons.

  • Transmission

On doit transmettre au moins une carte depuis le Service canadien des glaces à 16 h, (heure normale ou avancée de l'Est). Il faudra toutefois consulter quotidiennement le(s) Bureau(x) des glaces de la Garde côtière canadienne, pour établir la priorité de transmission des cartes, afin de s'assurer que les cartes les plus importantes sur le plan opérationnel soient transmises en premier.

  • Réception et intégration des données

Pour les renseignements reçus de sources externes (cartes CFR, rapports de navire de la Garde côtière canadienne, etc.), il faut prévoir un délai d'au moins 2,5 heures avant l'heure limite pour l'intégration de ces données à la carte quotidienne d'analyse des glaces. Le/la prévisionniste s'efforcera d'intégrer à la carte les données arrivées plus tard que 2,5 heures avant la transmission, surtout s'il s'agit d'un secteur important au plan opérationnel. Toutefois cela pourrait engendrer un retard de livraison de la carte. Le/la prévisoniste devra décider d'intégrer ou non ces renseignements tardifs.

 

5.1.3 Distribution des cartes

Les cartes quotidiennes d'analyse des glaces sont distribuées par voie électronique, par un Système de livraison des produits. Chaque client reçoit les produits qu'il a demandés, par le moyen de transmission qu'il a choisi. Ces produits et modes de transmission ont servi à élaborer une liste de commandes permanentes pour chaque client.

 

5.1.4 Symboles utilisés sur les cartes quotidiennes d'analyse des glaces

Symboles relatifs aux processus dynamiques

Symbole pour la direction de la dérive
La flèche indique la direction de la dérive. Le nombre indique le déplacement pour les 24 prochaines heures en milles marins.

Notes: Le flèche de dérive indique la direction et le nombre indique le déplacement de la glace en milles marins, pour le secteur avoisinant les 10 milles marins du centre de la flèche, au cours des 24 prochaines heures. À cause de l'influence des courants et du vent, la dérive réelle de la glace peut différer largement de l'indication, même à proximité du centre indiqué. La dérive ne tient pas compte de l'influence topographique. Quand la flèche pointe vers la terre, il peut en fait y avoir resserrement de la glace et de la glace sous pression le long de du littoral.

Symboles des limites d'observation

DescriptionSymbole
Ligne de démarcation des zones analysées Symbole pour ligne de démarcation
Ligne de démarcation des eaux bergées Symbole pour les eaux bergées

 

Autres symboles utilisés

ConditionsSymboleDescription
Position du navireCGTF I5ZSert à indique la dernière position et heure d'un navire de la Garde côtière.
Eau bergée Symbole pour l'eau bergéeSymbole indiquant des eaux bergées.
Libre de glace Symbole pour l'eau libre de glaceSymbole indiquant des eaux libres de glace.
Île de glace ou fragment d'île de glace Symbole pour une Île de glaceSymbole indiquant une île de glace ou un fragment d'île.
Eau libre Symbole pour des zones d'eau libreLe pointillé de fond indique des zones d'eau libre.
Banquise côtière Symbole pour banquise côtièreLes zones noircies représentent la banquise côtière.
Cordons et bancs Symbole pour cordons et bancsSymbole indiquant des cordons et des bancs de glace à l'extérieurde la limite des glaces.

Note: Dans certains cas on ne peut placer le symbole directement sur l'emplacement concerné. On le placera à un endroit approprié sur la carte et le reliera à l'emplacement au moyen d'un trait.

5.2 Cartes régionales d'analyse des glaces

5.2.1 Description

Le Service canadien des glaces s'occupe de tenir à jour le dossier historique de la glace de mer du Canada. Les analyses et cartes régionales des glaces étayent ce dossier et font partie des archives nationales. Elles sont utilisées à des fins diverses : outil de planification stratégique pour la navigation et le transport maritimes, recherche climatologique, modèles météorologiques et données pour la banque de données numériques mondiale sur la glace de mer (Global Digital Sea Ice Data Bank). Les cartes des glaces sont créées au moyen de l'analyse manuelle de données obtenues sur place, par satellite et par reconnaissance aérienne, tout en incorporant des paramètres météorologiques et climatologiques des glaces au besoin.

Des cartes régionales des glaces sont produites pour les cinq régions suivantes :

  • Arctique de l'Est
  • Arctique de l'Ouest
  • Baie d'Hudson
  • Grands Lacs
  • Côte est du Canada

Un niveau d'excellence très élevé dans la production d'analyses régionales doit être maintenu. Afin d'assurer la qualité et l'uniformité des analyses, les directives énoncées ci-après doivent être suivies.

Fréquence

Les analyses et cartes régionales représentent l'état des glaces à une date précise. Elles sont habituellement préparées sur une base hebdomadaire, mais parfois quinzomadaire ou mensuelle, selon les saisons et les régions.

Les cartes régionales sont établies de sorte qu'elles cadrent avec les dates historiques relatives au climat (plus ou moins trois jours). Les dates historiques sont hebdomadaires, à compter du 1er janvier chaque année.

Afin de tenir un dossier uniforme quant à la date de début et de fin de la saison des glaces, les analyses régionales pour la côte est du Canada et les Grands Lacs comportent une date fixe de début et de fin. Les dates sont choisies en fonction de la climatologie, soit la semaine avant la première glace et la semaine après la dernière glace. Les analyses régionales sont réalisées à ces dates, même si la région est en eau libre ou libre de glace. Les cartes de la région de l'Arctique sont produites tout au long de l'année.

Côte est

Des cartes sont établies à compter du lundi compris entre le 9 et le 15 novembre pour correspondre à la date historique du 12 novembre.

La date de fin de production des cartes est le lundi compris entre le 24 et le 30 août pour correspondre à la date historique du 27 août.

Grands Lacs

Des cartes sont établies à compter du lundi compris entre le 2 et le 8 novembre pour correspondre à la date historique du 5 novembre.

La date de fin de production des cartes est le lundi compris entre le 1er et le 7 juin pour correspondre à la date historique du 4 juin.

 

5.2.2 Méthodologie

Ces cartes représentant l'état général des glaces se basent sur les données disponibles dans les trois jours qui précèdent la date valide de la carte. Les principales sources de données sont les images satellitaires. Les analyses quotidiennes des glaces peuvent servir de référence. Cependant, un trop grand nombre de détails peuvent encombrer la carte inutilement. Des zones de glace peuvent être unies en fonction du type de glace prédominant.

5.2.2.1 Code de l'œuf

Le code de l'œuf est un code international permettant de décrire la concentration, le stade de formation et la forme des glaces (ou taille des floes). Certaines normes précises sont utilisées dans la production des cartes régionales en comparaison des cartes 'analyse d'images et les cartes quotidiennes des glaces.


Diagramme des constituents du code de l'oeuf: la concentration totale et partielle, stage de formation et la dimension prédominante des floes. Voir description ci-dessous pour plus de détails.

Concentration (C)

Diagramme du code de l'oeuf indiquant la location de la concentration des glaces.

La concentration totale (Ct) des glaces dans la zone ainsi que les concentrations partielles du premier (Ca), du deuxième (Cb) et du troisième (Cc) type de glace en épaisseur sont indiquées en dixièmes.

Notes:

  1. Lorsqu'il n'y a qu'un type de glace, il ne faut pas indiquer de concentrations partielles (Ca,Cb,Cc).
  2. Il est interdit d'utiliser 0 (zéro) pour la concentration totale (Ct).
  3. Seules des valeurs uniques sont permises pour la concentration totale (Ct), aucune fourchette de valeurs.
  4. La concentration partielle Cd n'est pas utilisée.
  5. L'utilisation de deux œufs est interdite.
Stade de formation (S)

Diagramme du code de l'oeuf indiquant la location de la stade de formation des glaces

Tableau 5.4: Codes des stades de formation de la glace de mer (So Sa Sb ScSd)

DescriptionÉpaisseurCode
Nouvelle glace< 10 centimètres1
Glace grise10 - 15 centimètres4
Glace blanchâtre15 - 30 centimètres5
Glace de première année< 30 centimètres6
Glace mince de première année30 - 70 centimètres7
Glace moyenne de première année70 - 120 centimètres1•
Glace épaisse de première année> 120 centimètres4•
Vieille glace 7•
Glace de deuxième année 8•
Glace de plusieurs années 9•

 

Tableau 5.5 :Codes des stades de formation de la glace de lac (So Sa Sb ScSd)

DescriptionÉpaisseurCode
Nouvelle glace de lac< 5 centimètres1
Glace de lac mince5 - 15 centimètres4
Glace de lac moyenne15 - 30 centimètres5
Glace de lac épaisse30 - 70 centimètres7
Glace de lac très épaisse> 70 centimètres1•

 

En général, les stades de formation indiqués se limitent à trois catégories significatives (Sa,Sb, Sc) et chaque type de glace ou stade de formation n'est utilisé qu'une seule fois pour chaque œuf.

Notes:

  1. Dans des cas exceptionnels, il est possible d'indiquer des catégories supplémentaires comme suit :
    • So – stade utilisé uniquement lorsque la trace de glace est de première année ou plus épaisse.
    • Sd – stade utilisé lorsque la concentration du type de glace complémentaire est d'un dixième ou plus.
  2. Se – ce stade de formation n'est pas utilisé.
  3. Le code ICE/GLACE n'est pas utilisé.
  4. Le code AUCUNE DONNÉE (NO DATA) n'est pas utilisé.
  5. Le code 2 (nilas) n'est pas utilisé.
  6. Le code 3 (jeune glace) n'est pas utilisé.
  7. Le code 6 (glace de première année standard) n'est pas utilisé.
  8. Les sarrasins ou brash (code -) ne figurent pas dans les stades de formation.
  9. Les codes 8• et 9• (glace de deuxième année et glace de plusieurs années) peuvent être utilisés du 1er octobre au 31 décembre.
  10. Le symbole Symbole pour glace d'origine terrestre (glace d'origine terrestre) n'est pas utilisé.
  11. Les îles de glace ( < ) seront uniquement représentées par un signe symbolique non topologique (voir la section des symboles), c.-à-d. qu'il ne faut pas représenter une île de glace par un polygone.
Forme des glaces (F)

Diagramme du code de l'œuf indiquant la location de la forme des glaces

Tableau 5.6: Codes de la forme des glaces (FaFb Fc)

DescriptionTailleCode
Petits glaçons, sarrasins<2 mètres1
Petits floes20 - 100 mètres3
Floes moyens100 - 500 mètres4
Grands floes500 - 2,000 mètres5
Floes immenses2 - 10 kilomètres6
Floes géants> 10 kilomètres7
Banquise côtière 8
Sans forme X

 

La forme des glaces ou taille des floes indiquée se limite à trois catégories au maximum (Fa,Fb,Fc), qui correspondent aux catégories de stades de formation (Sa,Sb, Sc).

Les tailles des floes ne sont pas utilisées dans les statistiques climatiques, alors il n'y a pas lieu d'analyser les zones uniquement en fonction de la taille des floes. La seule information relative à la taille des floes utilisée dans le cadre des analyses et des produits climatiques est celle de la banquise côtière (code 8).

Notes:

  1. Le code de la taille des floes utilisé pour la nouvelle glace est X (sans forme).
  2. Le code 0 (glace en crêpes) et le code 2 (glaçons) ne sont pas utilisés.
  3. Le code 1 (sarrasins ou brash) ne devrait être utilisé que lorsqu'une confirmation aux moyens d'observations visuelles ou d'imagerie à haute résolution peut être donnée.
  4. Le code 9 (glace d'origine terrestre) n'est pas utilisé.

5.2.2.2 Symbologie sur les cartes régionales des glaces

*Les hachures sur les cartes de couleurs peuvent varier.

Symboles des limites d'observation

DescriptionSymbole
Ligne de démarcation des glaces analysées Symbole pour une ligne de démarcation des glaces analysées
Ligne de démarcation des eaux bergées Symbole pour une ligne de démarcation des eaux bergées

 

Symboles des zones

DescriptionSymbole
Eau bergée Symbole pour eau bergée
Libre de glace Symbole pour libre de glace
Îles de glace Symbole pour Îles de glace
Eau librefds
Motif  tacheté pour indiquer les zones d'eau libre.
Banquise côtière Symbole pour Banquise côtière
Plateformes de glace flottante Symbole pour Plateformes de glace flottante

Notes:

  1. Le symbole des bancs et cordons (Symbole des bancs et cordons) n'est pas utilisé à l'extérieur des œufs.
  2. Les îles de glace seront uniquement représentées par le symbole de l'île de glace et seulement là où leur position est connue en raison du positionnement des balises ou là où elles sont visibles sur les imageries et dont la longueur est d'au moins 5 kilomètres.

 

5.2.2.3 Définition des polygones

Les zones de glace sont analysées à l'aide de normes fondées sur la concentration de la glace et le type de glace, tout en déterminant s'il s'agit d'une zone de banquise côtière ou de glaces mobiles.

Concentration

Des lignes de démarcation obligatoires sont tracées là où la concentration totale varie et passe à la catégorie voisine :

  • Libre de glace
  • Eau libre ou eau bergée
  • de 1 à 3 dixièmes - banquise très lâche
  • de 4 à 6 dixièmes - banquise lâche
  • de 7 à 8 dixièmes - banquise serrée
  • de 9 à 9+ dixièmes - banquise très serrée
  • 10 dixièmes - compacte/consolidée/banquise côtière

Autres règles:

Exemple de code d'oeufs analogues.  Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Les zones semblables dont la concentration de glace de première année ou plus épaisse est d'au moins un dixième peuvent être combinées si seule la nouvelle glace est différente.

  • Les zones d'eau libre ne requièrent pas de valeur liée au stade de formation.
  • La limite des icebergs permet de séparer les zones d'eau bergée des zones d'eau libre ou libres de glace. La limite des icebergs ne croisera pas les polygones (zones) de glace de mer.

Les lignes de démarcation sont facultatives si la concentration partielle des types de glace de première année ou plus épaisse varie d'au moins 3 dixièmes. Pour les Grands Lacs, cela s’applique à la glace de lac épaisse ou très épaisse.

Exemples : Les Grands Lacs, cela s’applique à la glace de lac épaisse ou très épaisse

Exemple de deux code d'œufs où la concentration partielle des types de glace de première année ou plus épaisse varie d'au moins 3 dixièmes.

Exemple de deux code d'œufs où la concentration partielle des types de glace de première année ou plus épaisse varie d'au moins 3 dixièmes.

Exemple de deux code d'œufs où la concentration partielle des types de glace de première année ou plus épaisse varie d'au moins 3 dixièmes.

Exemple de deux code d'œufs où la concentration partielle des types de glace de première année ou plus épaisse varie d'au moins 3 dixièmes.
(glace de lac)

Les lignes de démarcation sont facultatives si les nouvelles glaces de concentrations variées sont adjacentes.

Exemple de deux code d'oeufs qui pourraient être réunis dans un polygone.

Ces deux œufs pourraient être réunis dans un polygone.

Stade de formation

Des lignes de démarcation obligatoires sont tracées entre les zones de vieille glace selon les catégories suivantes :

  • aucune vieille glace
  • trace de vieille glace
  • de 1 à 3 dixièmes
  • de 4 à 6 dixièmes
  • de 7 à 8 dixièmes
  • de 9 à 9+ dixièmes
  • 10 dixièmes ou glace consolidée

Des lignes de démarcation obligatoires sont tracées là où le stade de formation du type de glace prédominant varie entre nouvelle glace, glace grise, glace blanchâtre, glace mince de première année, glace moyenne de première année, glace épaisse de première année et vieille glace. Dans le cas de la glace de lac, elles sont tracées lorsque le stade de formation varie entre nouvelle glace, glace mince, glace moyenne, glace épaisse et glace très épaisse. Il y a 4 types significatifs de stade de formation (Sa, Sb, c, Sd) dont la concentration est d'un dixième ou plus.(c.-à-d. que les concentrations en traces sont interdites à la position Sd)

  • Lorsqu'il y a deux types de glace de même concentration, le type plus vieux ou plus épais est considéré comme prédominant.
  • Si au moins trois types de glace sont de mêmes concentrations, le deuxième type le plus vieux ou le plus épais est considéré prédominant.

Autres règles

  • Les zones d'eau libre ne requièrent pas de valeur liée au stade de formation.
  • La vieille glace doit être examinée attentivement. Une trace de vieille glace dont la taille des floes est de 3 ou moins ne peut être détectée à l'aide de l'imagerie satellitaire. Il faut donc être très prudent lorsqu'il y a des traces de dérive de vieille glace afin de veiller à ce que les concentrations en traces ne se répandent pas de façon irréaliste pour couvrir de grandes zones géographiques. Une trace de vieille glace sera indiquée lorsqu'une confirmation sera obtenue grâce à une observation visuelle.
Forme des glaces

Des lignes de démarcation obligatoires sont tracées entre les zones de glaces mobiles et de banquise côtière.

Autres règles

  • Banquise côtière –
    • Si la zone est petite au point de ne pas être visible sur une carte papier de 8 ½ x 11, il n'est pas nécessaire d'en faire l'analyse.
    • Les petites zones (< 800 - 1,000 kilomètres2) seront ombrées en noir. Le type de glace prédominant devrait être représenté par un signe symbolique (p. ex.,# 7). Quand l'étendue de la glace s'accroît, la zone ombragée est remplacée par un œuf.
    • Seul un type de glace de première année, soit épaisse de première année (4), moyenne de première année (1) ou mince de première année (7), est utilisé pour une zone de banquise côtière. D'autres types de glace peuvent être inclus dans l'œuf.
  • Le symbole des bancs et cordons (~) peut être utilisé à l'intérieur de l'œuf lorsque la concentration totale de la glace est moins de 7 dixièmes.

 

5.2.2.4 Tailles des polygones

La taille d'un polygone peut devenir problématique si elle est trop petite. L'échelle d'une carte régionale est environ la moitié de celle d'une carte quotidienne. Une zone doit être suffisamment grande pour être clairement visible sur un papier format lettre (8 ½ x 11) et pour pouvoir inscrire, à l'intérieur du polygone, la lettre d'un œuf déplacé. Une règle générale à suivre est que, si le polygone est &lt; 1,000 kilomètres2 (taille d'une lettre étiquette), il devrait être combiné à une autre région.

Pour savoir si une zone est suffisamment grande, dans un visualiseur IMAGINE, il est possible de sélectionner l'option VIEW/SCALE(aperçu/échelle) et de choisir l'échelle 1 : 4 000 000. Si le polygone n'est pas visible, alors il est trop petit et doit être combiné à la zone adjacente.

Exemples à utiliser comme guide pour les tailles minimales des polygones

Exemple de carte avec des tailles minimales de polygones.  Voir ci-dessus pour la description.

Exemple de carte avec des tailles minimales de polygones.  Voir ci-dessus pour la description.

Exemple de carte avec des tailles minimales de polygones.  Voir ci-dessus pour la description.

 

5.2.3 Contrôle de la qualité

Les cartes et analyses régionales sont soumises à un contrôle de qualité pour assurer l'uniformité des données et pour veiller à ce qu'elles respectent les pratiques normalisées de transmission de données à l'échelle internationale.

Les cartes et analyses régionales seront modifiées ou des corrections y seront apportées après la date de publication si des renseignements supplémentaires importants sont communiqués ou si des erreurs sont repérées dans les analyses.

La version modifiée ou corrigée sera transmise au moyen des canaux de distribution habituels du Service canadien des glaces, et ce, si les modifications ou corrections sont apportées avant la publication de la carte et de l’analyse régionales suivantes. Si les modifications ou corrections sont effectuées après la publication de la carte et de l’analyse régionales suivantes, la version modifiée ou corrigée des analyses et des cartes ne sera offerte que par l'intermédiaire des archives du Service canadien des glaces et non par les canaux de distribution habituels.

5.3 Cartes d'analyse des images

5.3.1 Description

Les cartes d'analyse d'images sont des produits spécifiques. Elles sont une interprétation visuelle de l'état des glaces conçues à partir d'images satellitaires telles ERS, RADARSAT ou ENVISAT. Tous les ans, le Service canadien des glaces reçoit approximativement 3 600 images RADARSAT et 12 000 images de radiomètres perfectionnés à très haut pouvoir de résolution de la National Oceanic and Atmospheric Administration. Les images ayant une importance sur le plan opérationnel sont analysées et les cartes d'analyse d'images sont diffusées en temps quasi réel (dans les quatre heures) suivant la réception des données au Service canadien des glaces. Le code de l'oeuf (c'est-à-dire la norme internationale de codification des données relatives aux glaces) est utilisé sur ce produit, avec quelques modifications mineures. Ces dernières sont traitées dans la section Méthodologie ci-dessous; pour une description complète et détaillée du code de l'oeuf, prière de consulter la section 3.4 de la présente publication (chapitre 3).

Ce produit s'adresse principalement aux Bureaux des glaces et aux brise-glace de la Garde côtière canadienne, comme aide dans la prise de décision pour leurs activités d'organisation du trafic maritime et d'escorte. Ce produit est également utilisé par les prévisionnistes des glaces comme analyse de base pour les cartes quotidiennes et régionales d'analyse des glaces. Des données à des points de grille pré-établis sont extraites de ces cartes et utilisées pour la préparation des modèles météorologiques au Centre météorologique canadien, ainsi que des modèles des glaces au Service canadien des glaces et à l'Institut Maurice-Lamontagne.

La précision d'une analyse est fonction de la résolution spatiale des données source et de la qualité de traitement de ces dernières. Voici quelques exemples :

  • ERS2 - la résolution est de 25 mètres;
  • RADARSAT ScanSAR Wide - la résolution est de 100 mètres;
  • ScanSAR Narrow - la résolution est de 50 mètres;
  • National Oceanic and Atmospheric Administration Advanced Very High Resolution Radiometer la résolution est d'environ 1 kilomètre au nadir.

En plus de permettre de distinguer diverses caractéristiques des glaces, la précision positionnelle absolue des données (géocodage) sera affectée par la précision des données de l'orbite de satellite. L'Agence spatiale canadienne estime que la précision géométrique d'un élément tel que la lisière des glaces sera de 630 mètres pour les images dont la résolution est de 100 mètres.

 

5.3.2 Méthodologie

Cette carte est une interprétation visuelle de l'imagerie effectuée par un analyste chevronné au moyen d'un système d'affichage numérique et d'outils de dessin vectoriel. L'analyse du régime de glaces vu sur les images représente, un composite rassemblant des données de reconnaissance de signature et des données complémentaires sur les glaces. Parmi les sources de données complémentaires, on retrouve les conditions environnementales prédominantes, les données climatologiques sur les glaces et les cartes coïncidentes de reconnaissance des glaces provenant des navires, des avions et des hélicoptères. Les cartes d'analyse d'images sont créées sur mesure afin de répondre aux besoins précis des utilisateurs. Leur échelle n'est pas fixe, puisqu'elles sont préparées sur mesure selon la zone géographique d'intérêt du client, et compte tenu des contraintes en matière d'empreinte, résolution du capteur et de la nécessité d'assurer une information claire et lisible des oeufs. La diffusion de ces cartes doit se faire de façon rapide, autant que possible dans les quatre heures suivant la réception des données au Service canadien des glaces.

Définition des polygons

Les analystes extraient les données relatives à la concentration, au type et à la topographie de glace à partir des images en analysant le ton, la texture et le contexte spatial des caractéristiques glacielles (résolution). Un tel processus d'extraction de données exactes et justes exige une profonde compréhension des diverses formes des glaces et des signatures liées à la télédétection, ainsi qu'un accès aux données relatives aux conditions météorologiques et aux données historiques sur les glaces d'une région donnée. La précision des analyses peut être affectée négativement par des images mal traitées, par des artefacts à même les images ou par l'effet de l'humidité de la glace.

Les zones présentant des variations de l'état des glaces sont décrites au moyen d'une version modifiée du code de l'oeuf sur une carte à échelle variable. Ce code décrit principalement les caractéristiques suivantes de la glace :

  • Ct représente la concentration totale de glace exprimée au dixième près.
  • Ca, Cb, Cc représentent les concentrations partielles des types de glace plus épais présents, au dixième près (plus une trace). Cd n'est pas inscrit; toutefois sa valeur est déduite à partir des valeurs de concentration totale.
  • So, Sa, Sb, Sc, Sd représentent le stade de formation de la glace de mer et de la glace de lac. Voir les tableaux 3.1 et 3.2.

Note: Se n'est pas utilisé. X peut être indiqué lorsque le type de glace ne peut être déterminé.

  • Fa, Fb, Fc représentent la forme des trois principaux types de glace présents (glace en crêpes, sarrasins, petits floes, floes moyens, grands floes, floes immenses, floes géants, bancs et cordons ou indéterminé [X]), selon la résolution d'image. Voir le tableau 3.3.

Note: Fd et Fe ne sont pas utilisés.

  • Les sarrasins ne sont pas codés au moyen de la norme TÉMI habituelle. Ils ne sont codés que lorsque l'analyse de la signature peut être vérifiée au moyen de rapports visuels coïncidents. S'il y a des sarrasins, on l'indiquera toujours en Ca. Dans ce cas, on indiquera toujours un trait (-) à la position Saet 1 en Fa.

Diagramme des constituents du code de l'oeuf: la concentration totale et partielle, stage de formation et la dimension prédominante des floes. Voir description ci-dessous pour plus de détails.

Des lignes de démarcation obligatoires

  • La concentration :(traits continus) sont tracées lorsque :
    la concentration totale passe d'une catégorie à une autre :
    • Eau libre/eau bergée
    • de 1 à 3 dixièmes
    • de 4 à 6 dixièmes
    • de 7 à 8 dixièmes
    • de 9 à 9+ dixièmes
    • 10/10 our consolidée
  • Stade de formation:
    • le stade de formation du type de glace prédominant varie de quelque degré que ce soit
    • des lignes de démarcation sont obligatoires entre 6 dixièmes et 7 dixièmes et entre 8 dixièmes et 9 dixièmes de vieille glace.
  • Dimension des floes:
    • la forme du type de glace prédominant varie de quelque façon que ce soit.

Des lignes de démarcation facultatives sont tracées pour toute variation d'oeuf susceptible d'avoir une incidence sur les opérations tactiques dans les glaces. Par exemple, une zone de grande rugosité peut être séparée d'une zone de glace uniforme.

Des lignes de démarcation de la lisière estimée des glaces sont indiquées lorsque l'analyste ne peut déterminer avec précision la position de la lisière, en raison d'une image de piètre qualité ou d'une signature ambiguë. Consulter la section Symbologie (ci-dessous).

 

5.3.3 Mode de distribution

Les cartes d'analyse d'images sont accessibles aux utilisateurs inscrits, en temps quasi réel ou depuis les archives, en format. GIF ou point de grille. La livraison s'effectue soit par Internet, depuis le site Web du Service canadien des glaces, soit par l'entremise du service d'abonnement par FTP, courriel ou télécopieur.

 

5.3.4 Symbologie

Caractéristiques topographiques

La résolution et le mode d'imagerie du capteur ont une incidence directe sur la capacité de l'analyste à détecter les caractéristiques de la surface. Certaines caractéristiques topographiques ne font pas l'objet d'une analyse. Vous trouverez ci-dessous les symboles topographiques actuellement utilisés.

Rugosité relative

Faiblejusqu'à 1/10L
Moyenne2/10 - 3/10M
Forte4/10 - 10/10H

Symbole pour la Rugosité relative

Dans les régions opérationnelles, la rugosité relative est indiquée lorsque des rapports visuels simultanés sont disponibles.

Symbologie sur les cartes d'analyse d'images

DescriptionSymbole
Banquise côtière Symbole pour Banquise côtière
Eau libre
(moins de 1/10 de glace de mer, aucune glace
d'origine terrestre)
 Symbole pour Eau libre
Eau bergée
(présence possible de moins de 1/10 de glace de mer avec concentration totale de glace de moins de 1/10)
 Symbole pour Bergy water
Fissure
(symbole indiquant la présence d'une fissure à un endroit précis)
 Symbole pour une Fissure
Bandes et cordons Symbole pour cordons et bancs
Île de glace Symbole pour une Île de glace
Libre de glace (sans aucune glace) Symbole pour Libre de glace

 

Symboles des limites d'observation

DescriptionSymbole
Limite des observations radar Symbole pour la limite des observations radar
Limite de la nébulosité Symbole pour la limite de la nébulosité
Limite des icebergs connues Symbole pour la limite des icebergs connues
Lisière des glaces estimée Symbole pour la lisière des glaces estimée
Ligne de démarcation de la lisière des glaces Symbole pour la ligne de démarcation de la lisière des glaces

5.4 Carte quotidienne d'analyse des icebergs

5.4.1 Description

Ces cartes sont importantes pour les industries de la pêche, la navigation maritime et du tourisme. Elles ont pour but d'aider ces industries à déterminer les limites de tous les icebergs connus le long de la côte est du Canada.

 

5.4.2 Mode de production

Les cartes d'analyse d'icebergs sont crées à l'aide de logiciels de cartographie SIG ou Système d'Information Géographique. Ces logiciels permettent au prévisionniste d'inclure dans un modèle mathématique jusqu'à 40 jours de données sur la position des icebergs. Ceci inclut les icebergs observés visuellement tout comme ceux détectés à distance. Le prévisionniste utilisera les rapports de navires, de stations terrestres et des satellites radars mais la plus grande partie de son information proviendra d'observation prises à bord d'aéronefs dédiés à ce travail. Les informations sur les icebergs individuels sont entrées dans la base de données du modèle où les courants, le vent, la température de l'eau et d'autre facteurs sont pris en compte pour estimer la position et la taille de l'iceberg au moment de validité de la carte.

 

5.4.2.1 Heure de validité

La carte d'analyse des icebergs est valide à 1200 TUC. Ceci signifie que la carte représente les conditions d'iceberg à 1200 TUC le jour de son émission.

 

5.4.2.2 Amendements et corrections

Si une correction devenait nécessaire, la carte serait alors émise à nouveau mais avec la même heure de validité que l'originale. Rien sur la carte n'indiquerait qu'il s'agit d'une correction.

Aucun amendement ne sera émis. Si un iceberg est observé en dehors de la limite des icebergs, un bulletin sera alors émis pour aviser la communauté maritime. La carte elle-même ne sera pas rééditée.

 

5.4.2.3 Légende

Une légende apparaît sur la carte d'analyse quotidienne pour indiquer l'heure et la date de validité de celle-ci. Quand la Patrouille internationale de glace (IIP) est en opération une note apparaît alors indiquant que la limite des icebergs et la répartition de ceux-ci aux environs de la limite au sud de 52º Nord est estimée par la Patrouille internationale de glace. Les initiales du prévisionniste responsable de la carte apparaîtront dans le coin inférieur droit de la légende.

 

5.4.2.4 Heure limite

L'heure limite de transmission est 1700 TUC.

 

5.4.3 Distribution des cartes

Les cartes d'analyse quotidienne des icebergs sont distribuées électroniquement à l'aide du système de livraison de produits. Les clients recevront les cartes par courriel, télécopieur ou internet.

 

5.4.4 Symboles utilisés sur la carte quotidienne d'analyse des icebergs

Symboles utilisés sur la carte quotidienne d'analyse des icebergs

DescriptionSymbole
Limite des icebergs:
Les icebergs connus de l'Atlantique sont localisés en direction du continent soit au nord et à l'ouest de cette limite
 Symbole pour la limite des icebergs
Limite des icebergs dans le Golfe du Saint-Laurent:
Les icebergs connus dans le Golfe du Saint-Laurent sont à l'est de cette ligne.
 Symbole pour la limite des icebergs dans le Golfe du Saint-Laurent
Limite de la glace de mer:
La glace de mer se situe en direction des terres à partir de cette ligne. Exception: La glace de mer dans le Golfe du Saint-Laurent n'est pas habituellement décrite sur la carte d'icebergs.
 Symbole pour la limite de la glace de mer.
Limite des données connues:
Cette ligne décrit la couverture du plus récent vol aérien dédié aux icebergs. Cette limite se déplace vers le sud avec la dérive des icebergs. La confiance dans la position et le nombre des icebergs est plus élevée au sud qu'au nord de cette ligne.
 Symbole pour la limite de la glace de mer.
Ce chiffre représente le nombre d'icebergs dans un degré carré, c'est-à-dire un degré de longitude et un degré de latitude. Les bourguignons et les fragments d'icebergs ne sont pas inclus dans ce nombre mais peuvent être présents n'importe où à l'intérieur de la limite. Symbole pour la limite de la glace de mer.

 

5.4.5 Zone de couverture

La carte d'analyse des icebergs couvre les icebergs localisés dans les eaux de l'est et du sud-est de Terre-Neuve et du Labrador de même que dans le Golfe du Saint-Laurent. Il y a deux étendues de cette carte. L'étendue nord est utilisée presque toute l'année et décrit les icebergs entre 45º Nord et 61º Nord. L'étendue sud est utilisée quand la Patrouille internationale de glace (IIP) est en opération. Elle illustre les icebergs entre 40º Nord et 57º Nord. Dans les rares occasions où la limite des icebergs est au sud de 40º Nord un texte apparaîtra sur la carte décrivant la latitude et la longitude des points n'apparaissant pas sur celle-ci.

 

5.4.6 Note sur le rôle de la Patrouille internationale de glace (IIP)

Après le naufrage du Titanic, la Patrouille internationale de glace (IIP) fut établie pour suivre et rapporter les icebergs afin d'améliorer la sécurité de la navigation dans l'Atlantique. Alors que le Service canadien des glaces (SGC) suit les icebergs toute l'année, la Patrouille internationale de glace ne commence ses opérations que lorsque les icebergs dérivent au sud de 48º Nord. Ceci se produit habituellement à la fin du printemps. Durant sa période d'opération la Patrouille internationale de glace a la responsabilité de déterminer la limite des icebergs au sud de 52º Nord. Le Service canadien des glaces utilise alors cette même limite d'iceberg pour la carte quotidienne des iceberg au sud de 52º Nord et porte son attention sur la limite au nord de 52º Nord.

5.5 Codage couleur des cartes de glace

Les couleurs sont utilisées pour améliorer l'apparence et la compréhension des cartes de glace. Ces codes permettent aux utilisateurs de juger rapidement des conditions globales et de suivre facilement l'évolution de celles-ci. Il est important de souligner que pour prendre des décisions relatives à la navigation l'utilisation d'un tel code de couleur est tout à fait insuffisant et que des informations beaucoup plus détaillées sont convoyées à l'aide du code de l'oeuf.

Au Service canadien des glaces quatre différents codes de couleur sont en vigueur, chacun d'eux permettant d'afficher les informations d'une manière distincte.

 

5.5.1 Le code de couleur standard du Service canadien des glaces/Spécialiste des services des glaces

Le code de couleur standard du Service canadien des glaces se veut une aide à la navigation dans les eaux infestées de glace. Il s'inspire d'un feu de circulation pour afficher la sévérité des conditions de glace. Les couleurs servent à afficher les concentrations de glace significative.

  • Le bleu et le vert décrivent des conditions relativement faciles
  • Le jaune et l'orange indiquent que des précautions doivent être prises
  • Le rouge et le pourpre dénoncent des conditions dangereuses

 

5.5.1.1 Couleurs utilisées dans le code standard du Service canadien des glaces

Quantité totale de glace de plus de 15 centimètres (blanchâtre ou plus épaisse)

Couleurs utilisées dans le code standard du Service canadien des glaces pour la quantité totale de glace de plus de 15 centimètres

CouleurDescription
 Blancmoins de 1/10 de glace > de 15 centimètres mais au moins 1 dixième de glace plus mince
 Vert1 à 3 dixièmes de glace > 15 centimètres
 Jaune4 à 6 dixièmes de glace > 15 centimètres
 Orange7 à 8 dixièmes de glace > 15 centimètres
 Rouge9 à 10 dixièmes de glace > 15 centimètres
 Mauve5 à 10 dixièmes de vieille glace (cette couleur a préséance sur les autres)

 

S'il y a d'autres types de glace présents, les symboles suivants s'ajouteront sur les couleurs de base:

Symboles utilisées dans le code standard du Service canadien des glaces pour la quantité totale de glace de plus de 15 centimètres

SymbolesDescription
 Étoile bleue1/10 ou plus de nouvelle glace (moins de 10 centimètres). Ce symbole ne sera pas affiché en présence d'une quantité égale ou supérieure de glace grise
 Étoile rouge1/10 ou plus de glace grise (10 à 15 centimètres). Ce symbole ne sera pas affiché en présence de 9 dixièmes ou plus de glace blanchâtre ou plus épaisse.
 Lines diagonales1 à 4 dixièmes de vieille glace. Ceci s'affichera en plus des étoiles bleues ou rouges.

 

De plus les couleurs suivantes sont utilisées :

Couleurs utilisées dans le code standard du Service canadien des glaces pour la quantité totale de glace de plus de 15 centimètres

CouleurDescription
 Bleu claireau libre ou eau bergée (moins de 1/10 de glace sans égard à l'épaisseur)
 Griszone de banquise côtière peu importe l'épaisseur

 

5.5.2 Code de couleur interne pour le contrôle de qualité

Un code de couleur dit de contrôle de qualité est utilisé à l'intérieur du Service canadien des glaces pour aider à l'identification des concentrations totales et des glaces les plus épaisses. Les couleurs servent à identifier les différents stades de formation alors que les hachures décrivent les concentrations.

 

5.5.2.1 Couleurs utilisées dans le code de couleur interne pour le contrôle de qualité

Les patrons de la couleur de la glace prédominante sont déterminés par la concentration totale de glace.

Patrons utilisées dans le code de couleur interne pour le contrôle de qualité

PatronConcentration totale de glace
 Lignes horizontales1 à 3 dixièmes de la concentration totale
 Lignes verticales4 à 6 dixièmes de la concentration totale
 Lignes diagonales7 à 8 dixièmes de la concentration totale
 Noir9 à 9+ dixièmes
 Hachures sur fond blanc10/10 de glace compacte
 Hachures sur fond gris10/10 de banquise côtière décrite par un oeuf

La couleur dépend de la glace prédominante. Cependant, la nouvelle glace sera ignorée si la glace de première année ou plus vieille est présente. L'autre exception concerne la vieille glace qui sera considérée prédominante dès que sa concentration atteint 4 dixièmes.

 

Couleurs utilisées dans le code de couleur interne pour le contrôle de qualité

CouleurDescription
 JauneNouvelle glace
 OrangeGlace grise
 BleuGlace blanchâtre
 RoseGlace mince de première année
 RougeGlace moyenne de première année ou combinaison de tous les stades de glace de première année
 MauveGlace épaisse de première année
 BrunVieille glace

Le deuxième patron et sa couleur seront déterminés par la concentration partielle du deuxième type de glace le plus commun. Les règles pour établir ce type de glace sont :

  • La glace nouvelle sera ignorée en présence de glace de première année ou plus vieille
  • En présence de vieille glace, celle-ci sera considérée comme le deuxième type de glace
  • Quand 2 types de glace ont la même concentration, la plus vieille sera utilisée
  • Quand 3 types de glace ont la même concentration, la médiane sera utilisée

Les patrons et les couleurs utilisés pour le deuxième type de glace sont :

 

Couleurs et patrons utilisées dans le code de couleur interne pour le contrôle de qualité

Couleur/
Patron
Description
 Étoilemoins de 1 dixième de concentration
 Lignes horizontales1 à 3 dixièmes de concentration
 Lignes verticales4 ou 5 ou 6 dixièmes de concentration
 JauneNouvelle glace
 OrangeGlace grise
 BleuGlace blanchâtre
 RoseGlace mince de première année
 RougeGlace moyenne de première année ou combinaison de tous les stades de glace de première année
 MauveGlace épaisse de première année
 VertVieille glace (la couleur est différente de la couleur prédominante pour la rendre plus visible)

 

De plus, d'autres couleurs peuvent apparaître sur les cartes, soit :

Couleurs utilisées dans le code de couleur interne pour le contrôle de qualité

CouleurDescription
 Bleu clairEau libre (moins de 1/10 de glace de mer, aucune glace d'origine terrestre)
 BleuEau bergée (moins de 1/10 de glace de mer et concentration d'iceberg inférieure à 1/10)
 BlancLibre de glace (aucune glace que ce soit). Aucune donnée ou zone non décrite
 NoirPetite zones de banquise côtière égard à l'épaisseur.

 

5.5.3 Code de couleur de l'Organisation météorologique mondiale pour la concentration

Le code de couleur de l'Organisation météorologique mondiale pour la concentration totale est un code international utile lorsque le développement de la glace est relativement uniforme mais que les concentrations varient grandement tel dans les eaux arctiques durant l'été. La légende de ce code est incluse sur la carte. Les couleurs ne sont pas utilisées pour décrire des différences dans le stade de formation.

Tableau 5.7 : Code de couleurs de l'Organisation météorologique mondiale pour la concentration

Couleur/
patron
Concentration totale
 BleuLibre de glace
 BlancLibre de glace (Utilisée au Service canadien des glaces)
 Bleu clairMoins de un dixième (eau libre)
 ert clair1/10 - 3/10 (glace très libre)
 Jaune4/10 - 6/10 (glace libre)
 Orange7/10 - 8/10 (glace serrée)
 Rouge9/10 - 10/10 (glace très serrée)
 GrisBanquise côtière
? ? ? ?
Glace non définie

Tableau 5.7.1 : Code de couleurs optionelle de l'Organisation météorologique mondiale pour la concentration

CouleurConcentration totale
 Rose clair7/10 -10/10 de nouvelle glace
 Rose9/10-10/10 de nilas ou de glace grise (surtout dans les chenaux)

*Annotation servant à identifier les régions pour lesquelles aucune information n'est connue.

 

Tableau 5.8 : Code de couleurs de l'Organisation météorologique mondiale pour la Concentration d'eau douce

Couleur/
patron
Description
 BlancLibre de glace
 Bleu clair< 1/10 de glace (eau libre)
 Vert clair1/10-3/10 de glace
 Jaune4/10-6/10 de glace
 Orange7/10-8/10 de glace
 Rouge9/10-10/10 de glace
 GrisBanquise côtière, stade de formation non spécifié
? ? ? ?
Glace non définie

*Annotation servant à identifier les regions pour lesquelles aucune information n'est connue.

 

5.5.4 Code de couleur de l'Organisation météorologique mondiale pour le stade de formation

Le code de couleur de l'Organisation météorologique mondiale pour le stade de formation est une code international utile lorsque la concentration est relativement uniforme mais que le stade de formation est très variable tel dans les eaux atlantiques en hiver. La légende de ce code est incluse sur la carte. Les couleurs ne sont pas utilisées pour décrire des différences de concentration de la glace.

Tableau 5.9 : Code de couleurs de l'Organisation météorologique mondiale pour le stade de formation

Couleur/
patron
Concentration totaleÉpaisseur de la glace
 BleuLibre de glace 
 BlancLibre de glace (Utilisée au Service canadien des glaces) 
 Bleu clair<1/10 de glace, Stade de formation non spécifié (eau libre) 
 Mauve clairNouvelle glace< 10 centimètres
 MauveGlace grise10 - 15 centimètres
 RoseGlace blanchâtre15 - 30 centimètres
 JauneGlace de première année>= 30 centimètres
 Vert clairGlace mince de première année30 - 70 centimètres
 VertGlace moyenne de première année70 - 120 centimètres
 Vert foncéGlace épaisse de première année> 120 centimètres
 Orange foncéVieille glace 
 OrangeGlace de deuxième année 
 RougeGlace de plusieurs années 
 GrisBanquise côtière, Stade de formation non spécifié 
? ? ? ?
Glace, Stade de formation non spécifié 
Triangles rouges avec un fond blanc

 

Glace d’origine terrestre à la dérive (icebergs) 

 

Tableau 5.10 : Code de couleurs de l'Organisation météorologique mondiale du Stade de formation pour la glace d'eau douce

Couleur/
patron
DescriptionÉpaisseur
 BlancLibre de glace 
 Bleu clairGlace, stade de formation non spécifié (eau libre) 
 Mauve clairNouvelle glace de lac< 5 centimètres
 MauveGlace de lac mince5 - 15 centimètres
 RoseGlace de lac moyenne15 - 30 centimètres
 Vert clairGlace de lac épaisse30 - 70 centimètres
 VertGlace de lac très épaisse> 70 centimètres
 GrisBanquise côtière, stade de formation non spécifié 
? ? ? ?
Glace non définie 

5.6 Exemples d'utilisation du code de l'oeuf

Exemple 1

Image d'un oeuf avec 6/10 de nouvelle glace avec aucune forme. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

6/10 de nouvelle glace. À noter qu'il n'y a pas de concentration partielle lorsqu'un seul type de glace est représenté dans l'oeuf.

Exemple 2

Image d'un oeuf avec 4/10 de vieille glace en floes moyens. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

4/10 de vieille glace en floes moyens. Il y a de la nouvelle glace avec une concentration de moins de 1/10.

Exemple 3

Image d'un oeuf avec 6/10 de concentration totale de glace; 2/10 de glace mince de première année; 4/10 glace blanchâtre en floes moyens. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

6/10 de concentration totale de glace. 2/10 de glace mince de première année et 4/10 glace blanchâtre en floes moyens. Si plus d'un type de glace est présent, la concentration partielle de chaque type doit être indiquée.

Exemple 4

Image d'un oeuf avec 7/10 de concentration totale de glace; 3/10 de glace épaisse de première année, 2/10 de glace moyenne de première année; 1/10 de glace mince de première année, toutes en petits floes. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

7/10 de concentration totale de glace. 3/10 de glace épaisse de première année, 2/10 de glace moyenne de première année et 1/10 de glace mince de première année, toutes en petits floes. On dénote également la présence de vieille glace avec une concentration de moins de 1/10 et de 1/10 de glace blanchâtre.

Exemple 5

Image d'un oeuf avec de la banquise côtière grise avec 3/10 de glace de plusieurs années en petits floes encastrés. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

Banquise côtière grise avec 3/10 de glace de plusieurs années en petits floes encastrés.

Exemple 6

Image d'un oeuf avec 9+/10 de concentration totale de glace; 2/10 de glace épaisse de première année en floes vastes; 2/10 de glace épaisse de première année en grands floes; 6/10 de glace épaisse de première année en floes moyens. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

9+/10 de concentration totale de glace. 2/10 de glace épaisse de première année en floes vastes, 2/10 de glace épaisse de première année en grands floes et 6/10 de glace épaisse de première année en floes moyens. Puisque 6/10 de la glace épaisse de première année est en floes moyens, cette dernière représente la taille des floes.

Exemple 7

Image d'un oeuf avec 9+/10 de concentration totale de glace; 3/10 de vieille glace en floes géants; 7/10 de vieille glace en floes moyens. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

9+/10 de concentration totale de glace. 3/10 de vieille glace en floes géants et 7/10 de vieille glace en floes moyens.

5.6.1 Bancs et cordons

Exemple 8

Image d'un oeuf avec 3/10 de concentration totale de glace; 2/10 de vieille glace; 1/10 de glace épaisse de première année. Toutes les glaces sont concentrées en bancs et cordons de 9+/10. (floes de taille 3 et moins). Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

3/10 de concentration totale de glace. 2/10 de vieille glace et 1/10 de glace épaisse de première année. Toutes les glaces sont concentrées en bancs et cordons de 9+/10. (floes de taille 3 et moins).

Exemple 9

Image d'un oeuf avec 3/10 de concentration totale de glace en bancs et cordons de 9+/10; 6/10 de vieille glace en floes immenses; 4/10 de glace épaisse de première année en grands floes. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

3/10 de concentration totale de glace en bancs et cordons de 9+/10. 6/10 de vieille glace en floes immenses et 4/10 de glace épaisse de première année en grands floes. La taille des floes étant significative, l'utilisation de deux oeufs est indiquée.

Exemple 10

Image d'un oeuf avec 9+/10 de concentration totale de glace comprenant 1/10 de glace épaisse de première année; 1/10 de glace moyenne de première année; 8/10 de nouvelle glace; vieille glace de moins de 1/10 de concentration. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

9+/10 de concentration totale de glace comprenant 1/10 de glace épaisse de première année, 1/10 de glace moyenne de première année, 8/10 de nouvelle glace et de la vieille glace de moins de 1/10 de concentration. La vieille glace et la glace épaisse de première année sont distribuées à la grandeur de la zone en bancs et cordons de 3/10 de vieille glace et 7/10 de glace épaisse de première année. Tous les types de glace du deuxième oeuf doivent être inclus dans le premier oeuf.

Exemple 11

Image d'un oeuf avec 6/10 de concentration totale de glace; 4/10 de sarrasins; 2/10 de nouvelle glace. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

6/10 de concentration totale de glace. 4/10 de sarrasins et 2/10 de nouvelle glace.

Exemple 12

Image d'un oeuf avec 9+/10 de concentration totale de glace; 1/10 de glace d'origine terestre avec floes de taille 9 (icebergs); 5/10 de glace mince de première année en grands floes; 4/10 de glace blanchâtre en floes moyens. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

9+/10 de concentration totale de glace. 1/10 de glace d'origine terestre (so) avec floes de taille 9 (icebergs). 5/10 de glace mince de première année en grands floes et 4/10 de glace blanchâtre en floes moyens.

Exemple 13

Image de deux oeufs avec une ligne de démarcation entre ces deux œufs puisque la concentration de glace mince de première année diffère d'au moins 3 dixièmes. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

Une ligne de démarcation facultative pourrait être placée entre les oeufs ci-contres puisque leurs concentrations de glace mince de première année diffère d'au moins 3 dixièmes.

Exemple 14

Image de deux oeufs avec une ligne de démarcation entre ces deux oeufs puisque leurs concentrations partielles de glace de première année moyenne ou épaisse diffère d'au moins 3 dixièmes. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

Une ligne de démarcation facultative pourrait être placée entre les oeufs ci-contres puisque leurs concentrations partielles de glace de première année moyenne ou épaisse diffère d'au moins 3 dixièmes.

Date de modification :