Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Manuel des glaces (MANICE)

Chapitre 3: Cartes des glaces observées

Ce chapitre traite des méthodes de base utilisées pour tracer et transmettre les cartes des glaces. Ces cartes sont importantes pour les capitaines de brise-glace, les transporteurs maritimes et les pêcheurs, qu'elles aident à trouver le passage le plus facile dans les glaces ou même, dans la mesure du possible, à éviter ces dernières. Les données portées sur les cartes sont très précieuses pour les prévisionnistes, car elles constituent la base des produits suivants:

  • avertissements à l'intention des usagers maritimes,
  • cartes quotidiennes d'analyse des glaces,
  • prévisions à court et à long terme et aperçus saisonniers,
  • cartes régionales.

3.1 Préparation des cartes des glaces

Il faut prendre son temps et être très soigneux lorsque l'on prépare les cartes de glace. L'attention aux détails et la précision sont de la plus grande importance.

3.1.1 Procédure

Les cartes sont tracées directement sur l'écran d'un ordinateur et utilisant un Système d'information géographique (SIG). Ce dernier a été développé spécifiquement pour la Garde côtière dans le but de permettre à la fois des observations précises et une communication rapide de l'information.

Ce manuel n'a pas pour but de décrire en détail le fonctionnement de ce logiciel. Nous nous bornerons à indiquer ici que la précision des observations est grandement améliorée suite à l'utilisation et l'intégration du système de navigation par satellite Système de localisation mondial . La vérification automatique des codes et la préparation des cartes finales augmentent beaucoup l'utilité des données.

Les données seront généralement transmises sous forme de fichier électronique et distribuées aux différents clients par le Centre canadien des glaces. Des cartes seront aussi préparées par le Centre canadien des glaces et mises à la disposition du public.

3.2 Transmission des cartes aériennes

Les données (quelles soient sous forme de fichiers électroniques ou de cartes) ont une importance particulière pour les prévisionnistes et analystes des glaces et pour les navires qui opèrent dans les zones observées ou à proximité lors des missions de reconnaissance. Le fichier d'observation est mis à jour de façon continue pendant le vol et transmis fréquemment. Au besoin, un fichier temporaire, des ébauches et des versions définitives peuvent être expédiées en cours de vol au Service canadien des glaces, ainsi qu'aux Bureaux des glaces appropriés et des navires du secteur de la Garde côtière canadienne.

Après le vol de reconnaissance, le Spécialiste des services des glaces transmettra les données complètes et corrigées au Service canadien des glaces qui en fera la distribution.

Le Spécialiste des services des glaces en poste sur un brise-glace équipé du matériel de transmission adéquat devrait transmettre les informations (même incomplètes) avant 1800 TUC au Centre canadien des glaces. Une fois les opérations de la journée complétées on recommande d'effectuer une seconde transmission. Les données devraient être envoyées en format électronique par l'entremise d'un téléphone cellulaire, d'une ligne terrestre ou d'un lien par satellite, selon les moyens à votre disposition.

S'il n'est pas possible d'envoyer les données sous forme de fichier électronique, on pourra alors imprimer une carte et la transmettre par télécopieur.

3.4 Le code de l'œuf

Les données fondamentales sur la concentration, la phase de formation (âge) et la forme de glace (dimension des floes) sont présentées dans un ovale simple, dans lequel on inscrit un maximum de trois types de glace. Cet ovale et les codes qu'il contient sont appelés « code de l'œuf ». Pour indiquer les observations des glaces interprétées à partir d'images radar, on omettra alors l'ovale.

Dans les figures et les tableaux suivants où l'on donne des gammes d'épaisseur, de tailles de floes ou autres dimensions, on choisira la valeur de code la plus élevée lorsque la valeur observée coïncide avec la limite entre deux intervalles.

Le diagramme ci-dessous résume le code de l'œuf (voir également les figures 3.2 [p. 3-26] et 3.3 [p.im 3-27]). Ce dernier suit la convention internationale et doit être utilisé pour le codage de toutes les observations visuelles des glaces de mer et d'eau douce sans exception.

Diagramme des constituents du code de l'oeuf: la concentration totale et partielle, stage de formation et la dimension prédominante des floes. Voir description ci-dessous pour plus de détails.

On trouvera dans les pages suivantes les règles permettant d'indiquer l'information dans chaque niveau de l'œuf.

3.4.1 Concentration (C)

Diagramme du code de l'oeuf indiquant la location de la concentration des glaces. Voir description ci-dessous pour plus de détails.

Concentration totale ( Ct ) des glaces dans le secteur, indiquée en dixièmes, de même que les concentrations partielles des premiers (Ca), deuxième (Cb), troisième (Cc) et quatrième (Cd) types de glace en épaisseur.

Notes

  1. On ne doit pas indiquer de valeur inférieure à un dixième (trace) dans l'ovale, sauf pour décrire l'eau libre (exemple 1, sec. 3.8).
  2. Cd ne doit être indiqué que lorsque Sd etSe le sont aussi (exemple 2, section 3.8).
  3. Lorsque Sd est indiqué et Cd omis Cdest égal à Ct - (Ca + Cb + Cc) (example 3, section 3.8).
  4. Lorsqu'il n'y a qu'un type de glace, on ne doit pas indiquer de concentration partielle (exemples 4 et 5, section 3.8).
  5. Lorsqu'il n'y a qu'un type de glace, mais avec une trace de glace plus mince, seule la concentration totale du type principal doit être indiquée (exemple 5, section 3.8).

3.4.2 Stade de formation (S)

Diagramme du code de l'oeuf indiquant la location du stage de development des glaces. Voir description ci-dessous pour plus de détails.

Stade de formation des glaces des premier (So),deuxième (Sa), troisième (Sb) et quatrième (Sc) rangs en épaisseur et des rangs en épaisseur et des types de glaces plus minces Sd et Se, dont les concentrations sont indiquées comme Ca Cb Cc Cdrespectivement.

  1. La glace plus épaisse désigne la glace plus vieille et, inversement, la glace plus mince les types de glace plus jeune.
  2. La glace est désignée comme glace de mer, de lac ou de rivière, selon son origine. Au Canada, on a pour habitude d'utiliser le code de glace de lac pour signaler la présence de glaces sur les Grands Lacs et dans la voie maritime du Saint-Laurent. Ailleurs, y compris pour le Saint-Laurent à l'est de Montréal, on utilise le code de glace de mer pour les divers stades de formation.
  3. Sa, Sb et Scdoivent représenter des concentrations d'au moins 1/10, sauf quand Ct est égal à zéro (exemple 1, section 3.8).
  4. On devrait limiter l'indication de Sa, Sb et Sc à un maximum de trois catégories significatives. Dans des cas exceptionnels, on peut aussi indiquer des catégories supplémentaires :
    • So- stade de formation de glace plus épaisse que Sa, mais de concentration inférieure à 1/10 (exemple 6, section 3.8.)
    • Sd- stade de formation du plus épais des types restants (s'il en reste plus d'un). C'est le quatrième stade présent après Sa, Sb et Sc.
    • Se- ne doit être indiqué que lorsqu'il reste un type de glace plus mince après Sd. On obtient la concentration partielle de Se en soustrayant les concentrations partielles (Ca Cb Cc Cd) de la concentration totale (Ct) (example 2, section 3.8).
  5. Lorsque Se est absent, Sd peut être une trace de glace (exemple 6, section 3.8).
  6. Les concentrations ne doivent pas être indiquées pour So ni Se (Example 2, section 3.8, et Example 6, section 3.8).
  7. On ne doit pas indiquer de concentration pour Sd lorsque Se est absent (Example 3, section 3.8, et Example 5, section 3.8).

 

Tableau 3.1 : Codes des stades de formation de la glace de mer (SoSaSbScSdSe)

ÉlémentÉpaisseurCode
Nouvelle glace< 10 centimètres1
Nilas, glace vitrée< 10 centimètres2
Jeune glace10 - 30 centimètres3
Glace grise10 - 15 centimètres4
Glace blanchâtre15-30 centimètres5
Glace de première année>= 30 centimètres6
Glace mince de première année30 - 70 centimètres7
Glace mince de première année, premier stade30 - 50 centimètres8
Glace mince de première année, deuxième stade50 - 70 centimètres9
Glace moyenne de première année70-120 centimètres1·
Glace épaisse de première année> 120 centimètres4·
Vieille glace-7·
Glace de deuxième année-8·
Glace de plusieurs années-9·
Glace d'origine terrestre- Symbole pour glace d'origine terrestre
Indéterminée ou inconnue-X·

 

Tableau 3.2 : Codes des stades de formation de la glace de lac ( SoSaSbSc SdSe)

ÉlémentÉpaisseurCode
Nouvelle glace de lac< 5 centimètres1
Glace de lac mince5 - 5 centimètres4
Glace de lac moyenne15 - 30 centimètres5
Glace de lac épaisse30 - 70 centimètres7
Glace de lac très épaisse>70 centimètres1·

 

Notes (tableaux 3.1 et 3.2:)

  1. Sur la ligne horizontale qui indique SoSaSbScSd, un point (·) doit être placé pour distinguer les classes de glaces. Chaque chiffre de code à la gauche du (·) est considéré comme affecté d'un (·) (Examples 2, 3 et 6, section 3.8).
  2. Les codes 3 et 6 ne doivent apparaître sur les cartes canadiennes que si le Spécialiste des services des glaces ne peut déterminer avec certitude le stade de formation de la glace dans le secteur observé.
  3. Les codes 8 et 9 ne doivent apparaître que lorsque des mesures ont été prises.
  4. Les codes 8· et 9· ne doivent apparaître normalement sur les cartes canadiennes que du 1er octobre au 31 décembre; cependant, si le Spécialiste des services des glaces est sûr de son observation, ces codes peuvent être utilisés toute l'année; autrement, on se sert du chiffre 7·.
  5. Le symbole Symbole pour glace d'origine terrestre ne doit être utilisé qu'à l'intérieur de l'œuf et lorsque la concentration de glace d'origine terrestre est de 1/10 ou plus.On ne doit utiliser le code X (lequel signifie « indéterminé ») pour désigner le stade de formation ou la forme de glace que s'il n'est pas possible de faire autrement.

 

3.4.3 Formes de glaces (F)

Diagramme du code de l'oeuf indiquant la location de la formes des glaces. Voir description ci-dessous pour plus de détails.

Taille des floes correspondant respectivement à SaSbScSd et Se (quand Sd et Se sont supérieurs à une trace).

Notes:

  1. L'usage international de l'Organisation météorologique mondiale permet aussi de signaler Fp et Fs, comme formes première et secondaire de toutes les glaces, sans rapport avec les stades de formation.
  2. Au Canada, l'usage est d'utiliser les codes FaFbF pour désigner les tailles prédominantes de floes de Sa Sb Screspectivement. Il devient donc nécessaire, lorsque seuls Sa et Sb sont présents, de faire suivre Fa et Fb d'un tiret (-) à la place où serait normalement (-) Fc (Example 7, section 3.8)

 

Tableau 3.3 : Codage des tailles de floes (Fa FbFcFdFe)

ÉlémentTailleCode
Glace en crêpes-0
Petits glaçons, sarrasins, sarrasins agglomérés< 2 mètres1
Glaçons2 - 20 mètres2
Petits floes20 - 100 mètres3
Floes moyens100 - 500 mètres4
Grands floes500 - 2,000 mètres5
Floes immenses2 - 10 kilomètres6
Floes géants> 10 kilomètres7
Banquise côtière-8
Icebergs, bourguignons ou floebergs-9
Indéterminée, inconnue ou sans forme-X

 

Notes Tableaux 3.3:

  • La taille désigne la plus grande dimension horizontale.
  • On doit utiliser au moins un code 8 pour la banquise côtière ou pour la banquise consolidée. Les autres types de glaces encastrées peuvent être décrits par leur taille en tant que floes (exemple 9, section 3.8).
  • Il est parfois impossible de déterminer le stade de formation de la banquise côtière. On doit alors noircir la zone pour indiquer qu'il s'agit de banquise côtière (tableau 3.9).
  • Comme la nouvelle glace n'a pas de forme définie, lorsque ce stade de formation est présent sous forme de Sa, Sb ou Sc, on doit utiliser le symbole X pour la taille des floes (exemple 4, section 3.8).
  • La taille des floes n'est pas indiquée pour So, Sd ni Se si la concentration de ces types de glace est inférieure à 1/10. Autrement, la taille des floes pour Sd et Se est optionnelle.
  • S'il y a des tailles de floes très diverses dans un secteur ne renfermant qu'un type de glace, le SSG peut indiquer les catégories appropriées de taille de floes dans la partie inférieure de l'ovale réservée à cette fin. On doit indiquer la catégorie de floes les plus grands dans la partie gauche de l'ovale, suivie des autres tailles pertinentes. Dans ce cas, les concentrations partielles indiquées (CaCbCcCd) correspondraient à la concentration partielle des tailles de floes, plutôt qu'aux divers types de glaces.

 

3.4.4 Codage et symboles des cordons et bancs

Le symbol Symbole des cordons et bancsplacé au bas de l'ovale dans la section réservée à la forme de glace, indique la présence de glace en cordons et bancs, dont la concentration totale est donnée par C (exemple 11, section 3.8).

Lorsqu'on observe des cordons et des bancs en eau libre, on doit placer le symbole de façon à en indiquer la position. Si la glace dans les cordons et les bancs a la même composition que celle située à l'intérieur d'une lisière adjacente, aucun ovale n'est requis. Sinon, il faut tracer un ovale avec une ou plusieurs flèches pointant vers le ou les symboles des cordons et bancs. À des fins de clarté, un symbole de cordon doit être inclus avec la concentration totale (exemple 10, section 3.8). Si, dans une zone, la glace est disposée en cordons et bancs et que les floes sont moyens ou plus grands, il faut indiquer la taille des floes à l'aide de deux ovales. La taille des floes est indiquée normalement dans le premier ovale; un symboleSymbole des cordons et bancsde cordons et bancs est placé entre les deux ovales. Le symbole Symbole des cordons et bancsest répété dans le second ovale devant la concentration totale de la glace dans les cordons et bancs (exemple 12a, section 3.8).

Voici une autre façon de rapporter cette même situation :

Si, dans une zone, la glace est disposée en cordons et bancs et que les floes sont moyens ou plus grands, il faut indiquer normalement la taille des floes. La concentration totale et la concentration des cordons doivent être indiquées dans la section réservée pour le symbol Ct les deux valeurs étant séparées par le symbole Symbole des cordons et bancsLorsque cette façon de rapporter est utilisée,CaCbCcet possiblement Cd indiquent la concentration totale, et non la concentration des cordons. Par exemple, Ct peut être indiqué comme étant 2Symbole des cordons et bancs9 , ce qui signifie que la concentration totale est de 2 dixièmes, avec des cordons ayant une concentration de 9 dixièmes et une (des) concentration(s) partielle(s) de 2 dixièmes (exemple 12b, section 3.8).

Si, dans une zone de banquise, un ou plusieurs types de glace plus épaisse sont encastrés sous forme de cordons et bancs, on doit utiliser deux ovales pour décrire ces derniers. Les concentrations partielles de l'ensemble des types de glaces sont indiquées dans le premier ovale et la concentration dans les cordons et bancs dans le second. Le symbole Symbole des cordons et bancsest placé entre les deux ovales et devant la concentration totale dans le second (exemple 13, section 3.8).

 

3.4.5 Codage des sarrasins

Diagramme du code de l'oeuf indiquant la location du codage des sarrasins. Voir description ci-dessous pour plus de détails.

S'il y a présence de sarrasins de 1 dixième ou plus, ils sont toujours codés Ca .

S'il y a des sarrasins, toujours inscrire (-) pour Sa sinon, utiliser le tableau habituel.

Les sarrasins sont déjà indiqués au tableau comme 1;Fa = 1 confirme donc le tiret (-) pour Sa .

On devra ajouter quatre chiffres (TÉMI ) sous l'ovale pour indiquer la répartition de l'épaisseur des sarrasins présents. Le tableau 3.4 présente les catégories d'épaisseur pour les sarrasins agglomérés. La répartition doit être inscrite de droite (I) à gauche ( T). S'il n'y a pas de sarrasins minces à coder mais qu'il y a des sarrasins moyens, épais ou très épais, il faut inscrire zéro (0) dans la colonne mince ( I). Le même principe s'applique aussi catégories moyen (M) et épais ( É) quelle que soit la combinaison (exemple 14, section 3.8 et exemple 17, section 3.8).

Tableau 3.4 : Catégories d'épaisseur des sarrasins (TÉMI)

ÉlémentÉpaisseur
Très épais (T)> 4 mètres
Épais (É)> 2 - 4 mètres
Moyen (M)1 - 2 mètres
Mince (I)< 1 mètres

3.5 Symboles utilisés sur les cartes des glaces

3.5.1 Symboles relatifs aux processus dynamique

Symboles relatifs aux processus dynamique

ProcessusSymbole

Tassement

  1. Léger tassement (facultatif)
  2. Tassement considérable (facultatif)
  3. Tassement puissant (facultatif)
 Symbole pour le tassement
Divergence Symbole pour la divergence
Cisaillement Symbole pour la cisaillement
Dérive Symbole pour la dérive
(indique la vitesse de la dérive en dixième de noeud)
(par exemple; 15 = 1.5 noeud)
 Symbole pour la dérive

 

3.5.2 Symboles des ouvertures dans la glace

Symboles des ouvertures dans la glace

ProcessusSymboleDescription
Fissure Symbole pour la fissurePrésence de fissure dans la zone.
Fissure Symbole pour la fissure à un endroit précisPrésence de fissure à un endroit précis.
ChenalSymbole pour le chenal
ou
Symbole pour le chenal
On peut préciser la longueur en milles marins.
Chenal gelé Symbole pour le chenal geléOn peut varier l'orientation des traits pour les distinguer d'autres hachures.

 

3.5.3 Codage de la topographie de la glace

Symboles de la topographie de la glace

ProcessusSymboleDescription
Crêtes/hummocks

Symbole pour les crêtes/hummocks

ou

Symbole pour les crêtes/hummocks

Optionelle:

Symbole optionelle pour les crêtes/hummocks

C - Concentration ou surface couverte en dixièmes.

f - Fréquence en nombre par mille marin (f peut remplacer C).

h - Hauteur moyenne exprimée en décimèters et indiquée si elle est connue.

hx - Hauteur maximale exprimée en décimèters et indiquée si elle est connue.

Chevauchement Symbole pour le chevauchementC: concentration en dixièmes
Barrière de sarrasins Symbole pour une barrière de sarrasins 

 

3.5.4 Codage de l'épaisseur des glaces

Symbole pour l'épaisseur des glaces (mesuré en centimètres)

tE= épaisseur mesuré en centimètres

Symbole pour l'épaisseur des glaces (estimée en centimètres)

tE= épaisseur estimée en centimètres

Exemple :

Exemple de l'épaisseur des glaces

Si plusieurs mesures on été effectuées, l'on signalera les épaisseurs moyenne et maximale de la manière suivante :

30/40

 

3.5.5 Codage de la phase de la fonte

Phase de la fonte

Symbole pour la phase de la fonte

Tableau 3.5 : Codage de la phase de fonte (ms)

ÉlémentCouvertureCode
Aucune fonte-0
Quelques mares1-3/101
Nombreuses mares>3/102
Glace inondée-3
Quelques trous de fonte1-3/104
Nombreux trous de fonte> 3/105
Glace asséchée-6
Glace pourrie-7
Quelques mares gelées-8
Toutes les mares gelées-9
Indéterminée ou inconnue-X

 

3.5.6 Codage et symbole de la couverture nivale

Couverture de neige

SymboleDesription
 Symbole pour la couverture de neige

C- concentration (ou couverture en dixièmes)

s- épaisseur de la neige selon le tableau 3.6

 Symbole pour l'épaisseur de neigeL'orientation du symbole peut indiquer la direction des sastrugis

 

Table 3.6: Codage de l'épaisseur de neige(s)

ÉlémentCode
Aucune neige0
1- 5 centimètres1
6- 10 centimètres2
11- 20 centimètres3
21- 30 centimètres4
31 -50 centimètres5
51 -75 centimètres6
76- 100 centimètres7
> 100 centimètres8
Inconnue9

 

3.5.7 Codage et symboles des glaces d'origine terrestre

Triangle ci-contre :

Symbole pour les glaces d'origine terrestre

nn= nombre (voir tableau ci-après)
yy = jour du mois où l'iceberg a été repéré

 

Tableau 3.7 : Nombre de bourguignons, icebergs ou fragments d'icebergs (nn)

NombreCode
Aucun00
101
202
303
404
505
606
707
808
909
1010
1111
1212
1313
1414
1515
1616
1717
1818
1919
1-920
10-1921
20-2922
30-3923
40-4924
50-9925
100-19926
200-49927
500 or more28
Indéterminée99

 

Tableau 3.8 : Symboles des glaces d'origine terrestre

ÉlémentUnPlusieurs
Bourguignon Symbole pour un bourguignon Symbole pour plusieurs bourguignons
Fragment d'iceberg Symbole pour un fragment d'iceberg Symbole pour plusieurs fragment d'icebergs
Iceberg (taille non précisée) Symbole pour un iceberg de taille non précisée Symbole pour plusieurs icebergs de taille non précisée
Iceberg, petit Symbole pour un petit iceberg Symbole pour plusieurs petits icebergs
Iceberg, moyen Symbole pour un iceberg moyen Symbole pour plusieurs icebergs moyens
Iceberg, gros Symbole pour un gros iceberg Symbole pour plusieurs gros icebergs
Iceberg, très gros Symbole pour un très gros iceberg Symbole pour plusieurs très gros icebergs
Île de glace Symbole pour un Île de glace
Glace d'origine marine (floeberg) Glace d'origine marine (floeberg)
Objectif radar (berg soupçonné) Objectif radar (berg soupçonné)

 

Notes

On signale un iceberg tabulaire en coupant d'un trait horizontal le symbole correspondant (exemples ci-après). Ces symboles peuvent s'accompagner du nombre (s'il est connu).

Exemple: Symbole pour un icerberg tabulaire

On trouvera de plus amples renseignements sur la façon de signaler la glace d'origine terrestre au chapitre 4.

 

3.5.8 Symboles des limites d'observation

Symboles des limites d'observation

DescriptionSymbole
Limite de la nébulosité sous l'avion Symbole pour la limite de la nébulosité sous l'avion
Limite des observations radar Symbole pour la limite des observations radar
Limite des observations visuelles Symbole pour la limite des observations visuelles
Lisière ou ligne de démarcation observée Symbole pour la lisière ou ligne de démarcation observée
Lisière ou ligne de démarcation observée par radar Symbole pour la lisière ou ligne de démarcation observée par radar
Lisière ou ligne de démarcation estimée Symbole pour la lisière ou ligne de démarcation estimée

 

3.5.9 Codage supplémentaire pour les observations radar

Rugosité relative

Faiblejusqu'à 1/10L
Moyen2/10 - 3/10M
Forte4/10 - 10/10H

Symbole pour la rugosité relative

Note:

Les zones ne renvoyant pas d’écho radar seront indiquées NIL ECHO.

3.6 Autres méthodes permettant d'indiquer la concentration totale

Pour rendre la carte plus lisible, les zones englacées peuvent être hachurées en fonction de la concentration totale. Les symboles de hachurage (établis par l'Organisation météorologique mondiale) peuvent être appliqués à tous les secteurs de concentration des glaces ou à certains seulement. Chaque fois qu'ils seront utilisés, on devra suivre le tableau 3.9. Les règles internationales ne dictent pas l'épaisseur des traits : elle peut être uniforme sur toutes les zones hachurées ou varier, les traits les plus gras correspondant aux zones des glaces les plus épaisses. Au Canada, on a l'habitude de ne pas hachurer les cartes des glaces, sauf pour les concentrations totales inférieures à 1/10.

Tableau 3.9 : Symboles de l'Organisation météorologique mondiale pour le hachurage des concentrations totales de glace

ÉlémentHachurage
Banquise côtière Symbole pour banquise côtière
10/10 Banquise consolidée, banquise compacte et 9-9+/10 banquise très serrée Symbole pour 10/10 Banquise consolidée, banquise compacte et 9-9+/10 banquise très serrée
7-8/10 Banquise serrée Symbole pour 7-8/10 Banquise serrée
4-6/10 Banquise lâche (les traits sont deux fois plus espacés que pour la banquise serrée) Symbole pour 4-6/10 Banquise lâche (les traits sont deux fois plus espacés que pour la banquise serrée)
1-3/10 Banquise très lâche Symbole pour 1-3/10 Banquise très lâche
Eau libre (moins de 1/10, de la glace de mer, pas de glace d'origine terrestre) Symbole pour eau libre
Eau bergée (moins de 1/10 de la glace de mer peut être présente, concentration totale inférieure à 1/10) Symbole pour l'eau bergée
Eau avec cibles radar (moins de 1/10 de glace de mer et concentration totale inférieure à 1/10) Symbole pour eau avec cibles radar
Eau libre de glace (aucune glace) Symbole pour eau libre de glace

 

Note:

On peut indiquer la présence de nouvelle glace en plaçant quelques symboles ci-dessous dans la zone concernée:

Symbole pour présence de nouvelle glace

3.7 Codage couleur des cartes des glaces

3.7.1 Introduction

Depuis plusieurs années, les spécialistes du service des glaces utilisent un code de couleurs pour mieux illustrer les cartes des glaces destinées à la Garde côtière canadienne, dans la voie maritime du Saint Laurent et dans le golfe du Saint-Laurent. Ce code s'est révélé fort utile pour les personnes qui prennent leurs décisions après avoir consulté ces cartes. Nous avons récemment modifié ce code pour qu'il puisse également s'appliquer à toutes les eaux côtières du Canada, y compris dans l'Arctique.

3.7.2 Le code des couleurs

Le code des couleurs permet aux navigateurs de prendre des décisions lorsque les eaux sont envahies par les glaces. On pourrait comparer ce code aux feux de circulation : le vert indique que l'on peut passer, le jaune qu'il faut se montrer prudent et le rouge que l'on se trouve en danger. Le code de couleurs permet d'évaluer d'un coup d'œil la condition des glaces. Les navigateurs peuvent facilement évaluer la condition générale des glaces et le niveau de difficulté à naviguer : traverser facilement les eaux couvertes de glace, réduire la vitesse du navire ou l'arrêter.

Il faut cependant tenir compte d'autres variables (telles que le vent, les courants marins ou le type de navire) lorsque l'on navigue dans des eaux envahies par la glace. De plus, les codes de l'œuf des glaces contiennent tous les moindres détails sur les glaces.

3.7.3 Comment interpréter le code

Les renseignements qui suivent permettront aux navigateurs d'interpréter les codes de couleurs utilisés dans les cartes des glaces.

Eau libre ou eau bergée

Les régions de eau bergée ou d'eau libre sont de couleur bleue.

Bleu

Eau libre ou eau bergée

Eaux couvertes de glace

Pour des concentrations de 1/10 ou plus, on distingue deux types de glaces : celles de moins de 15 centimètres d'épaisseur et celles de plus de 15 centimètres d'épaisseur.

Glaces de plus de 15 centimètres d'épaisseur

La couleur d'une zone de glace donnée est déterminée par la concentration totale des types de glace d'une épaisseur de plus de 15 centimètres :

Code de couleur pour les glaces de plus de 15 centimètres

CouleurDescription
 Vert1 à 3 dixièmes de glace > 15 centimètres
 Jaune4 à 6 dixièmes de glace > 15 centimètres
 Orange7 à 8 dixièmes de glace > 15 centimètres
 Rouge9 à 10 dixièmes de glace > 15 centimètres

 

Présence de vieille glace

On indique la présence de vieille glace (glace pluri-annuelle) par la couleur mauve :

SymbolesDescription
 Ligne pointilléePrésence de 1/10 à 4/10 de vieille glace
 MauvePrésence d'au moins 5/10 de vieille glace

 

Présence d'une banquise côtière

La présence d'une banquise côtière, quelle que soit son épaisseur, est toujours indiquée en noir.

Noir ou Gris

 

Glace de moins de 15 centimètres d'épaisseur (aucune couleur en arrière plan)

On utilise un code étoilé pour la glace de moins de 15 centimètres d'épaisseur. La couleur des étoiles indique la présence de glace grise (10 à 15 centimètres) ou de glace nouvelle (moins de 10 centimètres) :

SymbolesDescription
 Étoiles bleuesPrédominance de glace de moins de 10 centimètres d'épaisseur
 Étoiles rougesPrédominance de glaces de 10 à 15 centimètres d'épaisseur

 

Glace de moins de 15 centimètres d'épaisseur (couleurs en arrière plan)

Les types de glace secondaire de moins de 15 centimètres d'épaisseur sont représentés par un code étoilé. La couleur des étoiles est déterminée par la quantité de glace grise (10 à 15 centimètres) par rapport à la quantité de nouvelle glace secondaire (moins de 10 centimètres) :

SymbolesDescription
 Étoiles bleues avec un fond de couleurPrédominance de glace de moins de 10 centimètres d'épaisseur
 Étoiles rouges avec un fond de couleurPrédominance de glace de 10 à 15 centimètres d'épaisseur

Le code étoilé est placé sur la couleur en arrière plan. Dans le cas de 9/10 ou de 10/10 de glace (arrière-plan rouge) et de prédominance de glace de 10 à 15 centimètres d'épaisseur (étoiles rouges), les étoiles et l'arrière-plan se confondent pour ne donner qu'un seul arrière plan rouge.

3.8 Exemples d'utilisation du code de l'oeuf

3.8.1 Divers types de glace et diverses combinaisons de concentrations

Exemple 1

Image d'un oeuf avec moins d'un dixième de glace, donc en eau libre; quelques petits floes de glace épaisse de première année. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

Moins d'un dixième de glace, donc en eau libre. Quelques petits floes de glace épaisse de première année. Il y a aussi de la nouvelle glace présente et la forme de ces floes est indéterminée.

Exemple 2

Image d'un oeuf avec 9+/10 de concentration totale de glace; 3/10 de vieille glace en petits floes; 2/10 de glace épaisse de première année en floes moyens; 1/10 de glace mince de première année en petits floes; 2/10 de glace blanchâtre en petits floes. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

9+/10 de concentration totale de glace. 3/10 de vieille glace en petits floes, 2/10 de glace épaisse de première année en floes moyens, 1/10 de glace mince de première année en petits floes, 2/10 de glace blanchâtre en petits floes et les 2/10 restants en nouvelle glace sans forme de floes.

Exemple 3

Image d'un oeuf avec 8/10 de concentration totale de glace; 3/10 de vieille glace en petits floes; 2/10 de glace épaisse de première année en floes moyens; 1/10 de glace mince de première année en petits floes; 2/10 de glace blanchâtre en petits floes.

Description:

8/10 de concentration totale de glace. 3/10 de vieille glace en petits floes, 2/10 de glace épaisse de première année en floes moyens, 1/10 de glace mince de première année en petits floes et 2/10 de glace blanchâtre en petits floes.

Exemple 4

Image d'un oeuf avec 6/10 de nouvelle glace sous une forme indéterminée.

Description:

6/10 de nouvelle glace sous une forme indéterminée.

Exemple 5

Image d'un oeuf avec 4/10 de vieille glace en floes moyens; nouvelle glace également présente, avec une concentration inférieure à 1/10.

Description:

4/10 de vieille glace en floes moyens. Nouvelle glace également présente, avec une concentration inférieure à 1/10.

Exemple 6

Image d'un oeuf avec 5/10 de concentration totale de la glace; 2/10 de glace épaisse de première année; 2/10 de glace moyenne de première année; 1/10 de glace mince de première année, le tout en petits floes. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

5/10 de concentration totale de la glace. 2/10 de glace épaisse de première année, 2/10 de glace moyenne de première année et 1/10 de glace mince de première année, le tout en petits floes. Également présence de vieille glace et de glace blanchâtre, avec une concentration inférieure à 1/10.

Exemple 7

Image d'un oeuf avec 5/10 de concentration totale de glace; 2/10 de glace mince de première année en petits floes; 3/10 de glace grise en floes moyens.

Description:

5/10 de concentration totale de glace. 2/10 de glace mince de première année en petits floes et 3/10 de glace grise en floes moyens.

Exemple 8

Image d'un oeuf avec 9+/10 de concentration totale de glace; 3/10 de vieille glace en gros floes; 4/10 de glace de la première année en floes moyens; 3/10 de glace jeune en floes de taille indéterminée. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

9+/10 de concentration totale de glace. 3/10 de vieille glace en gros floes, 4/10 de glace de la première année en floes moyens et 3/10 de glace jeune en floes de taille indéterminée. Les traits horizontaux sans ovale indiquent que les données ont été obtenues par radar.

Exemple 9

Image d'un oeuf avec banquise côtière grise avec 3/10 de glace de plusieurs années en petits floes encastrés.

Description:

Banquise côtière grise avec 3/10 de glace de plusieurs années en petits floes encastrés.

3.8.2 Cordons et bancs de glace

Exemple 10

Image d'un oeuf avec eau libre avec cordons et bancs de vieille glace et de glace épaisse de première année en petits floes.

Description:

Eau libre avec cordons et bancs de vieille glace et de glace épaisse de première année en petits floes.

Exemple 11

Image d'un oeuf avec 3/10 de concentration totale de glace; 2/10 de vieille glace; 1/10 de glace épaisse de première année. Toute la glace est concentrée en cordons et bancs d'une concentration de 9+/10.

Description:

3/10 de concentration totale de glace. 2/10 de vieille glace et 1/10 de glace épaisse de première année. Toute la glace est concentrée en cordons et bancs d'une concentration de 9+/10.

Exemple 12a

Image de deux oeufs avec 3/10 de concentration totale de glace en cordons et bancs de 9+/10; 6/10 de vieille glace en floes immenses; 4/10 de glace épaisse de première année en grands floes. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

3/10 de concentration totale de glace en cordons et bancs de 9+/10. 6/10 de vieille glace en floes immenses et 4/10 de glace épaisse de première année en grands floes. Ces tailles de floes sont significatives et requièrent l'utilisation de deux ovales.

Exemple 12b

Image d'un oeuf avec les mêmes conditions: 3/10 de concentration totale de glace en cordons et bancs de 9+/10; 6/10 de vieille glace en floes immenses; 4/10 de glace épaisse de première année en grands floes. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

Une autre façon de décrire les mêmes conditions : 3/10 de concentration totale de glace en cordons et bancs de 9+/10. 6/10 de vieille glace en floes immenses et 4/10 de glace épaisse de première année en grands floes. Étant donné qu'elles sont significatives, ces tailles de floes sont indiquées.

Exemple 13

Image d'un oeuf avec 9+/10 de concentration totale de glace composée de 1/10 de glace épaisse de première année; 1/10 de glace moyenne de première année; 8/10 de nouvelle glace et de vieille glace à une concentration de moins de 1/10. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

9+/10 de concentration totale de glace composée de 1/10 de glace épaisse de première année, 1/10 de glace moyenne de première année, 8/10 de nouvelle glace et de vieille glace à une concentration de moins de 1/10. La vieille glace et la glace épaisse de première année sont réparties dans toute la zone en cordons et bancs composés de 3/10 de vieille glace et de 7/10 de glace épaisse de première année. Tous les types de glace du deuxième ovale doivent être indiqués dans le premier.

3.8.3 Sarrasins

Exemple 14

Image d'un oeuf avec 8/10 de concentration totale de glace; 3/10 de sarrasins; 2/10 de glace blanchâtre en floes moyens; 3/10 de glace grise en petits floes; 1/10 de sarrasins agglomérés moyens et 2/10 minces. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

8/10 de concentration totale de glace. 3/10 de sarrasins, 2/10 de glace blanchâtre en floes moyens, 3/10 de glace grise en petits floes; 1/10 de sarrasins agglomérés moyens et 2/10 minces. Pas de sarrasins agglomérés épais ni très épais.

Exemple 15

Image d'un oeuf avec 9/10 de concentration totale de glace; 2/10 de sarrasins; 4/10 de glace grise en floes moyens; 3/10 de nilas en petits floes. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

9/10 de concentration totale de glace. 2/10 de sarrasins (1/10 très épais et 1/10 épais avec trace de sarrasins agglomérés moyens et minces), 4/10 de glace grise en floes moyens et 3/10 de nilas en petits floes.des a

Exemple 16

Image d'un oeuf avec 5/10 de concentration totale de glace; toute la glace est sous forme de sarrasins composés de 2/10 de sarrasins épais, 1/10 de sarrasins moyens et de 2/10 de sarrasins minces.

Description:

5/10 de concentration totale de glace. Toute la glace est sous forme de sarrasins composés de 2/10 de sarrasins épais, 1/10 de sarrasins moyens et de 2/10 de sarrasins minces.

Exemple 17

Image d'un oeuf avec 6/10 de concentration totale de glace; 4/10 de sarrasins; 2/10 de nilas en petits floes. Voir la description ci-dessous pour plus de détails.

Description:

6/10 de concentration totale de glace. 4/10 de sarrasins (1/10 moyens, 1/10 épais et 2/10 très épais) et 2/10 de nilas en petits floes.

Date de modification :