Description des cartes d'analyse d’images

Exemple d'une carte d'analyse d’image.

Les cartes d’analyse d’images sont des produits faits sur demandes. Elles sont une interprétation visuelle de l’état des glaces créées à partir d'images Radar à synthèse d'ouverture. Les images Radar à synthèse d'ouverture proviennent de satellites en orbite polaire comme RADARSAT1 et RADARSAT2. Tous les ans, le Service canadien des glaces reçoit approximativement 11 000 images Radar à synthèse d'ouverture. Les images ayant une importance sur le plan opérationnel sont analysées en temps quasi réel (dans un intervalle de quatre heures) lors de la réception des données les analyses sont émises sous la forme de cartes d’analyse d’images. Les cartes sont valides à l’heure de l'acquisition des images. L'étendue géographique d'une carte d'analyse d'images n'est pas fixe et varie selon l'orbite du satellite et les exigences opérationnelles du soutien à la navigation. Généralement, les cartes d'analyse d'images couvrent les zones de limites des glaces (périmètre de la banquise permanente), car les navires ont tendance à vouloir éviter d'entrer en contact avec la glace. Le code de l’œuf (c’est-à-dire la norme internationale de codification des données relatives aux glaces) est utilisé sur ce produit avec quelques modifications mineures. Consulter le chapitre 5 du Manuel des glaces (MANICE) pour obtenir une description du code de l'œuf et des catégories de couleurs utilisées.

Les analyses d'images s’adressent principalement aux bureaux des glaces et aux brise-glaces de la Garde Côtière Canadienne comme outil d’aide pour leurs activités de planification du trafic maritime et d’escorte à travers la glace. Ce produit est également utilisé par les prévisionnistes des glaces comme analyse de base pour les cartes quotidiennes et régionales d’analyse des glaces. Les données selon des positions préétablies sont extraites de ces cartes et transmises au laboratoire de modélisation des glaces du Service canadien des glaces, au Centre météorologique canadien et à l’Institut Maurice-Lamontagne (Golfe du Saint-Laurent uniquement).

Disponibilité

Lors des opérations hivernales des analyses d'images quotidiennes sont produites pour les régions des Grands Lacs, du Golfe du Saint-Laurent et de la Côte Est. En été, les zones de couverture opérationnelles s’étendent de la Baie d'Hudson aux régions arctiques. Les analyses d'images sont produites selon les commandes d'acquisition de données satellitaires (voir la figure ci-dessous).

Méthodologie

Exemple d'aperçu d'acquisition des images quotidiennes.

La carte d'analyse d'images est une interprétation visuelle de l’imagerie Radar à synthèse d'ouverture effectuée par un analyste expérimenté au moyen d’un système d’affichage numérique et d’outils de dessin vectoriel. L’extraction de données exactes et justes exige une profonde compréhension des diverses formations de glaces et des signatures radar liées à la télédétection ainsi qu’un accès aux données relatives de conditions météorologiques et aux données historiques des glaces d’une région donnée. Les analystes extraient les données relatives à la concentration, au type et à la topographie des glaces à partir des images en analysant le ton, la texture et le contexte spatial des caractéristiques des glaces (résolution). L’analyse du type de glace à partir d’images Radar à synthèse d'ouverture provient de l’ensemble des identifications de signature et des données complémentaires sur les glaces. Parmi les sources de données complémentaires on retrouve les conditions environnementales prédominantes, les données climatologiques sur les glaces et les cartes correspondantes de reconnaissance des glaces provenant des navires, des avions ou des hélicoptères.

Les cartes d’analyse d’images Radar à synthèse d'ouverture sont créées sur mesure afin de répondre aux besoins précis des utilisateurs. Leur échelle n’est pas fixe, puisqu’elles sont préparées selon la zone géographique d’intérêt du client en tenant compte des contraintes d'empreinte et de résolution du capteur et aussi de la nécessité d’assurer une information claire, lisible et diffusée en temps opportun à l'aide du code de l'œuf. La précision d’une analyse est également produite en fonction de la résolution spatiale des données et de la qualité de traitement de ces dernières.

En plus de permettre de distinguer diverses caractéristiques des glaces, l’exactitude des positions géographique peut être affectées par la précision des données de l’orbite du satellite. L’Agence Spatiale Canadienne estime que la précision géométrique d’un élément tel que la lisière des glaces sera de 630 mètres pour les images dont la résolution est de 100 mètres.

Date de modification :