Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web!

Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Statistiques de 2007 sur les mouvements internationaux de déchets dangereux et de matières recyclables dangereuses

Le rapport annuel Statistiques de 2007 sur les mouvements internationaux de déchets dangereux et de matières recyclables dangereuses (PDF; 189 Ko) est aussi disponible en format Adobe Acrobat PDF. Pour accéder à ce ficher, vous aurez besoin de la visionneuse Adobe Acrobat Reader.

Les statistiques présentées ci-dessous montrent le statut des importations, exportations et transits pour l’année 2007. Elles présentent aussi des renseignements sur le type d’opérations conduites sur les déchets dangereux ou les matières recyclables dangereuses suite à leur importation, exportation ou transit. Les opérations d’élimination ou de recyclage utilisées dans ce document sont énumérées dans les Annexes 1 et 2 du Règlement sur l'exportation et l'importation de déchets dangereux et de matières recyclables dangereuses.

En 2007, la quantité totale de déchets dangereux et de matières recyclables dangereuses importée au Canada a augmenté comparativement à l’année précédente, tandis que les exportations ont diminué (figure 1).

Figure 1:

Exportations et importations de déchets dangereux et matières recyclables dangereuses 1999-2007


Exportations et importations de déchets dangereux et matières recyclables dangereuses 1999-2007

1. Importations

La quantité totale de déchets dangereux et matières recyclables dangereuses importés a augmenté par près de 19 %, c’est-à dire d’environ 408 839 tonnes métriques en 2006 à 485 923 tonnes métriques en 2007 (figure 1). De la quantité totale importée, 53 % étaient des déchets dangereux importés à des fins d‘élimination, tandis que 47 % étaient des matières recyclables dangereuses destinées à du recyclage (figure 2).

Figure 2:

Type d'opération pour les importations canadiennes de déchets dangereux et matières recyclables dangereuses de 2007

Type d'opération pour les importations canadiennes de déchets dangereux et matières recyclables dangereuses de 2007
Plus de 99 % de la quantité de déchets dangereux et de matières recyclables dangereuses importés au Canada provenait des États-Unis. Une fraction importante des autres importations étaient des matières recyclables dangereuses provenant de Grande-Bretagne, France, Norvège, Suisse, ou du Danemark et qui étaient destinées à des fins de récupération des métaux. D’autres pays non-européens, comme le Mexique et les Émirats Arabes Unis, ont aussi reçu des importations.

Les importations aux fins de recyclage peuvent contribuer à réduire notre dépendance à l’égard des ressources primaires et peuvent avantager l’industrie canadienne. Les accumulateurs plomb-acide usés ou usagés, les résidus hydrauliques et les eaux usées des processus de fabrication constituaient la majorité des importations en 2007. Parmi les autres types de déchets dangereux et matières recyclables dangereuses qui ont été importés au pays, il y a les liquides résiduaires des procédés métallurgiques, et les résidus goudronneux du raffinage et traitement des matériaux organiques et les boues du traitement d’eaux usées venant de la production de créosote.

La majorité des importations de déchets dangereux destinés à des fins d’élimination ont été envoyées à des décharges spécialement aménagées (49 %), ont subi un traitement chimique or chimique (20 %), ou ont été incinérées sur terre (26 %) (figure 3). Quant aux matières recyclables dangereuses importées en 2007, la majorité étaient destinées à la récupération de métaux ou composés métalliques (47 %) ou à la régénération ou autres réemplois des huiles usées (26 %) (figure 4).

Figure 3:

Importations canadiennes de déchets dangereux de 2007 par opération d'élimination


Importations canadiennes de déchets dangereux de 2007 par opération d'élimination

Figure 4:

Importations canadiennes de matières recyclables dangereuses de 2007 par opération de recyclage

Importations canadiennes de matières recyclables dangereuses de 2007 par opération de recyclage

En 2007, les importations canadiennes de déchets dangereux et de matières recyclables dangereuses étaient destinées à cinq provinces, avec l’Ontario et le Québec recevant 91 % de la quantité importée au Canada. Les trois autres provinces qui ont reçues des importations de déchets dangereux et de matières recyclables dangereuses étaient l’Alberta, la Colombie-Britannique, et le Nouveau-Brunswick. Aucune importation internationale de déchets dangereux et de matières recyclables dangereuses n’a été faite par les autres provinces ou territoires (figure 5).

Figure 5:

Comparaison des importations canadiennes de déchets dangereux et matières recyclables dangereuses par province pour 2006 et 2007

Comparaison des exportations canadiennes de déchets dangereux et matières recyclables dangereuses par province pour 2006 et 2007

2. Exportations


La quantité totale de déchets dangereux et matières recyclables dangereuses exportée à partir du Canada a diminué par près de 5 %, c’est-à-dire d’environ 474 538 tonnes en 2006 à 453 202 tonnes en 2007. De la quantité totale exportée, 78 % étaient des matières recyclables dangereuses destinées à des opérations de recyclage ou de récupération, tandis que 22 % étaient destinés à l’élimination (figure 6).

Figure 6:

Type d'opération pour les exportations canadiennes de déchets dangereux et matières recyclables dangereuses de 2007

Type d'opération pour les exportations canadiennes de déchets dangereux et matières recyclables dangereuses de 2007
Les accumulateurs plomb-acide usés ou usagés, les déchets métalliques ou minéraux, et les liquides corrosifs basiques ou acides constituaient la majorité des exportations en 2007. Parmi les autres types de déchets dangereux et matières recyclables dangereuses qui ont été exportés à partir du pays, il y a les huiles usées et leurs sous-produits, ainsi que les solvants organiques.

La majorité des exportations de déchets dangereux destinés à des fins d’élimination ont subi un traitement physique ou chimique à destination (68 %) ou ont été regroupées ou mélangées préalablement à leur élimination finale (12 %) (figure 7). La majorité des matières recyclable dangereuses exportées en 2007 ont été envoyées à l’étranger afin de régénérer des acides ou des bases, d’être réemployées comme combustibles (22 %) ou de récupérer des métaux ou des composés métalliques (21 %) (figure 8).

En 2007, l’exportation de déchets dangereux et de matières recyclables dangereuses provenaient de huit provinces, avec l’Ontario et le Québec représentant 77 % de la quantité exportée. Terre-Neuve, l’Île-du-Prince-Édouard et les trois territoires n’ont exporté aucun déchet dangereux ni de matière recyclable dangereuse à l’échelle internationale (figure 9).

Figure 7:

Exportations canadiennes de déchets dangereux de 2007 par opération d'élimination

Exportations canadiennes de déchets dangereux de 2007 par opération d'élimination

Figure 8:

Exportations canadiennes de matières recyclables dangereuses de 2007 par opération de recyclage

Exportations canadiennes de matières recyclables dangereuses de 2007 par opération de recyclage

Figure 9:

Comparaison des exportations canadiennes de déchets dangereux et matières recyclables dangereuses par province pour 2006 et 2007

Comparaison des exportations canadiennes de déchets dangereux et matières recyclables dangereuses en 2007 et 2008 par province

3. Transits

En 2007, la quantité de déchets dangereux et matières recyclables dangereuses passant à travers le Canada était 13 723 tonnes métriques. De la quantité totale en transit, plus de 99 % était destinée pour des opérations d’élimination, tandis que 0,26 % était destinée pour des opérations de recyclage (figure 10). La majorité des déchets dangereux en transit au Canada étaient destinés à l’élimination par incinération sur terre (figure 11), tandis que la majorité des matières recyclables dangereuses en transit au Canada étaient destinées à être réemployées comme combustible (figure 12). La plupart des transits à travers Canada se sont produits entre des états américains qui devaient ou désiraient voyager à travers le pays.

Figure 10:

Type d'opération pour les transits de déchets dangereux et matières recyclables dangereuses de 2007

Type d'opération pour les transits de déchets dangereux et matières recyclables dangereuses de 2007

Figure 11:

Transits de déchets dangereux de 2007 par opération d'élimination

Transits de déchets dangereux de 2007 par opération d'élimination

Figure 12:

Transits de matières recyclables dangereuses de 2007 par opération de recyclage

Transits de matières recyclables dangereuses de 2007 par opération de recyclage