Cas de foudre au Canada – Instantanés historiques

Tiré de l'Almanach météorologique canadien par le climatologue principal d'Environnement Canada, David Phillips

Colombie-Britannique

  • 14 janvier 1919

    Pendant près d'une heure, Vancouver a connu un orage fascinant, accompagné de violents éclairs. Un brillant éclair de flamme bleue, suivi par un fort coup de tonnerre, a effrayé de nombreux habitants. L'orage a endommagé deux des quatre lignes de transport d'énergie à haute tension des lignes ferroviaires électriques de la Colombie-Britannique. Des milliers de travailleurs sont rentrés chez eux à pied sous la pluie et les spectateurs des spectacles de l'après-midi n'avaient aucun moyen de rejoindre leur maison.

  • 16 janvier 1935

    Pendant une succession d'éclairs éblouissants, environ 25 cm de neige sont tombés sur des parties de Vancouver, l’effet multicolore pouvant rivaliser avec n'importe quel coucher de soleil ou arc-en-ciel. Environ 250 amateurs de luge s'amusèrent à dévaler une rue très en pente, arrêtant souvent les automobilistes pour qu'ils les aident à remonter. La rue, pelletée et sablée par deux employés municipaux  devint impraticable pour les lugeurs. Ces derniers ripostèrent en balayant le sable.

     

  • 9 mars 1918

    Les météorologistes furent surpris par un orage hivernal à Vancouver. Il leur était impossible de se souvenir qu'un tel événement ait déjà eu lieu sur la côte ouest aussi tôt dans l'année. Même les autochtones, qui considèrent la foudre comme un rappel aux enfants qu'il existe « un œil plus vif et une voix plus puissante que l’habilité humaine », ont dit qu'il leur faudrait prendre bien du temps à réfléchir pour trouver une explication au phénomène.

  • 21 juin 2005

    À Burnaby, la foudre a frappé un coureur alors qu’il écoutait de la musique religieuse sur son lecteur mp3. Elle rompu ses tympans, fractura sa mâchoire, lui infligea des brûlures du premier et du second degrés de sa poitrine à ses oreilles, brûlant également sa jambe et son pied du côté et détruisant sa chaussure de sport. Le coureur subit une perte auditive de 50 % dans les deux oreilles et ne il ne put plus jouer dans l'orchestre de son église. Le lecteur mp3 fut complètement incinéré.

  • 27 juin 1931

    Un éclair frappa une maison de North Vancouver. La charge électrique parcouru tout le côté de la maison et ouvrit un grand trou dans le sol. Le compteur d'électricité et les fenêtres du sous-sol disparurent sans laisser de traces, mais le plus mystérieux demeure la disparition des fils de cuivre d’un circuit alors que l'isolation en caoutchouc ne présentait aucune trace de carbonisation ou de brûlure.

  • 13 juillet 2004

    Un rédacteur du quotidien The Daily News à Kamloops, déclara que sa cuisinière avait explosé dans un éclair blanc aveuglant. La foudre avait en effet frappé de l'aluminium sur le toit de sa maison et avait traversé cette dernière avant de libérer sa charge sur la cuisinière. Le rédacteur écrivit : « ... quelques secondes plus tard et j'aurais été électrocuté alors que je préparais un plat de Kraft Dinner. Quelle belle mort! »

  • 15 août 1932

    Vancouver connaît bien moins de foudroiements que la plupart des villes canadiennes, avec une moyenne de six jours d'orage par an. À cette date, Vancouver connu 12 heures d’éclairs les plus spectaculaires en bien des années. Parfois, le soleil brillait très fort à travers de superbes nuages, alors que le tonnerre grondait, que les éclairs se produisaient et que la pluie tombait. À certains moments, la foudre donnait aux montagnes l'apparence de volcans en éruption.

  • 1er septembre 2004

    Dans le sud de la Colombie-Britannique, le mois de septembre connu des vents violents et une pluie battante. Les vents atteignirent 100 km/h, faisant voler d'épais nuages de poussière, déracinant des arbres et coupant le courant dans certaines parties de Kamloops. Le même orage donna lieu à un éclair qui toucha un travailleur de la construction dans le Lower Mainland. Il déclencha les alarmes de dizaines de bâtiments à Vancouver et réduisit sérieusement la visibilité pour les automobilistes.

    18 septembre 2007

    Une « tempête de mitraille » toucha Burnaby, coupant le courant dans 4 000 maisons et inondant quatre bâtiments. Sur un terrain de jeu de Coquitlam, la foudre frappa trois entraîneurs. L'un d'eux expliqua : « Il y a eu un grand éclair blanc et un grand boum... et mes cheveux se sont dressés sur ma tête. Ma montre ne s'est pas arrêtée... et mon cœur non plus. » Un autre indiqua : « J'avais acheté un ticket de loterie mais je n'ai pas gagné... être frappé par la foudre et [gagner] aurait été tout à fait génial. »

  • 19 octobre 1920

    Vers 23 h, la foudre frappa le Royal Jubilee Hospital de Victoria à l’endroit exact où un autre éclair avait déjà frappé le bâtiment quelques semaines plus tôt. Heureusement, cette fois-ci, le bâtiment ne prit pas feu. Les seuls dommages : quelques bardeaux brisés et, dans le foyer de soins, deux fenêtres cassées. Les patients furent un peu dérangés, mais le personnel constata rapidement qu'il n'y avait pas lieu de s'inquiéter.

  • 22 décembre 2005

    Un foudroiement hivernal rare toucha Victoria et laissa, à Saanich, environ 1 800 personnes sans électricité et 12 intersections sans feux de signalisation. La foudre frappe Victoria environ trois fois par an.

Alberta

  • 30 avril 1923

    À Drumheller, la foudre a frappé l'entrepôt de poudre de la mine ABC au cours d'un violent orage. Par chance, une seule boîte d'explosifs, contenant environ 2,5 kg de poudre, a explosé. Quelques employés courageux ont accédé au bâtiment et jeté le détonateur.

  • 9 mai 1908

    Alors qu'un orage passait au-dessus d'Edmonton, un éclair a frappé un jeune garçon, le laissant inconscient et partiellement paralysé. La charge a endommagé la cuisine de la maison, arrachant le sol à cinq endroits différents. Son père a frappé à la porte voisine pour demander de l'aide mais y a découvert un seul occupant, allongé sur le sol de la salle à manger, inconscient en raison des effets du même éclair. Les deux victimes se sont remises du choc.

  • 16 juin 2007

    Un foudroiement au lac Pigeon s'est terminé en tragédie. Un groupe de sept personnes a trouvé refuge sous des peupliers mais un éclair est descendu en arc de cercle et a frappé les arbres, arrachant de longues bandes d'écorce, déclenchant de la fumée parmi les branches et laissant six personnes inconscientes et tuant la septième. Par surcroît, l'épouse enceinte de la victime a, plus tard, fait une fausse-couche. Cette zone est l'une des plus exposées à la foudre au Canada.

  • 28 juin 1898

    Lors d'un violent orage électrique, la foudre a frappé une maison près du magasin Hudson Bay Company à Edmonton. Depuis la cheminée, elle est descendue par le tuyau de poêle jusqu'à ce dernier (le faisant voler en éclats) et parcouru le sol jusqu'à un mur, emplissant la maison de fumée. Elle a sévèrement brûlé le pied d'un enfant, arraché sa chaussure et l'a laissé sans connaissance. Un autre enfant, un jeune homme et quatre femmes ont également été mis à terre.

  • 2 juillet 1909

    La foudre a frappé le sol à seulement un mètre d'un homme et d'un adolescent près du parc des expositions à Edmonton, brisant un poteau télégraphique et laissant les deux victimes sans connaissance. Le souffle a projeté l'homme à quelques mètres dans l'air. Il a été sévèrement brûlé sur le cou et la poitrine et considéré comme mort jusqu'à ce que, 45 minutes plus tard, ses paupières clignent légèrement et qu'il pousse des grognements d'angoisse.

  • 19 juillet 1927

    Un violent orage électrique, accompagné de fortes pluies, a touché Drumheller. Lors d'un effrayant incident, un éclair est entré dans une résidence par la fenêtre et fendu un crayon après avoir traversé une couche de papier de 75 mm d'épaisseur. La papier a pris feu mais a été rapidement éteint, ne causant ainsi pas de dommages supplémentaires.

  • 21 juillet 1909

    Un orage vicieux, accompagné d'éclairs frappant sans arrêt pendant trois heures a touché Lloydminster. Le vent a tordu de lourds wagons et engins agricoles en des formes étonnantes et soulevé un cultivateur de 200 m dans un champ. Il a également soulevé des cochons de leur corral, renversé des maisons et causé la collision d'une étable et d'une maison dans l'air. Un homme, qui venait tout juste de terminer la construction d'une nouvelle maison, avait perdu toute trace de celle-ci après le passage de l'orage.

  • 24 juillet 2006

    Une vague de chaleur record s'est abattue sur l'Alberta. La demande d’électricité croissante pour la climatisation et l’irrigation a nécessité des coupures de courant de 30 minutes afin d’économiser l’énergie, de sorte que lorsqu’un éclair a frappé une ligne de transport d’électricité principale, le désordre s’est installé durant l’heure de pointe d’après-midi de Calgary. Les feux de circulation étaient éteints, une partie du système de métro léger était en panne, les routes principales étaient devenues des parcs de stationnement et les navetteurs étaient prisonniers du centre-ville.

  • 19 août 1911

    Près d'Edmonton, la foudre a embrasé l'étable renfermant le bétail d'un célèbre bouvier, la consumant en moins d'une heure. Son bétail primé (quatre étalons, dix juments poulinières, un taureau Jersey et une génisse) avait été placé dans l'étable à peine une demi-heure avant l'éclair. Le bétail a été sauvé, mais les étalons refusaient d'être sortis du bâtiment en feu. Une fois à l'extérieur, ils se sont efforcés d'y retourner.

  • 20 août 2004

    Un couple et ses deux garçons roulaient vers Edmonton sur l'autoroute 16 lorsqu'un immense éclair a frappé le sol près d'eux. La charge a rebondi et touché leur fourgonnette, déployant les

  • 30 août 1926

    Un agriculteur de Mundare conduisait son cheval vers les pâturages lorsqu'un éclair les a frappés et tués tous les deux. À Edmonton, des pluies diluviennes ont accompagné le tonnerre et la foudre. Pendant trois heures et demie, la pluie est tombée en torrents, produisant de vrais ruisseaux en plein milieu des rues. La foudre a frappé le système d'éclairage électrique de la ville, a fait sauter les plombs, a fait basculer les interrupteurs et a brûlé les transformateurs.

  • 4 septembre 1926

    Alors que deux hommes roulaient entre Entwistle et Evansburg, la foudre a frappé leur voiture, brisant en éclats le boîtier de direction et renversant l'automobile. Les deux hommes ont échappé à de graves blessures.

  • 6 septembre 1905

    Deux éleveurs de Clover Bar ont échappé de peu à la mort par foudroiement. À l'intérieur, il y a eu un éclair soudain et une boule de feu de la taille d'une tasse, suivis d'une explosion qui a rempli la maison de gaz. L'« éclair en boule » est descendu le long du tuyau de poêle et a arraché la porte du poêle. Il a craquelé le sol à cinq endroits, à un mètre de là où un homme était assis. Les deux hommes se sont complètement remis du choc.

Saskatchewan

  • 14 mai 1951

    La foudre a frappé le toit d'une ferme inoccupée dans le district de Dunleath. L'éclair a tordu les murs, réduit le mobilier en débris et carbonisé chaque interrupteur mural électrique. Chaque fenêtre a été soufflée vers l'extérieur, dispersant des morceaux de verre sur 100 mètres. Les portes d'une armoire ont été brisées en fins éclats de bois et de la porcelaine et des verres ont chuté tout près; les bibelots et photos placés à un mètre de là n'ont pas bougé.

  • 26 mai 2003

    Des professionnels du golf lors d'une compétition à Regina ont déclenché l'alarme alertant les golfeurs de la présence de violents orages électriques, alors que trois golfeurs avaient déjà été frappés par la foudre. La victime la plus gravement blessée était consciente mais désorientée. Les personnes qui se sont occupées d'elle en premier lieu craignaient d'être de nouveau touchées; elles se sont tout de même dit que cela était peu probable, puisque la foudre ne tombe pas deux fois au même endroit. Faux!

  • 11 juin 1924

    Un cyclone a détruit une maison et quelques greniers à céréales près de Lafleche, en Saskatchewan. Un cultivateur vivant près de Gravelbourg a été tué instantanément par la foudre alors qu’il transportait un seau de lait entre l'étable et la maison. Une région s’étendant sur environ 8 km de largeur et 35 km de longueur a été recouverte de 5 cm de grêle. Une maison inoccupée n’était plus qu’un tas de bois après avoir été soulevée à 15 m dans les airs et projetée 400 m plus loin.

  • 11 juin 1931

    Avant de détacher ses chevaux, un agriculteur près de Kipling se tenait derrière la poutre. Un peu plus loin, sa femme, épousée deux mois auparavant, l'observait. Soudain, elle a vu un éclair frapper à proximité. Lorsque l'éclair a disparu, elle s'est ruée vers lui. L'attelage de chevaux était encore debout mais son mari était mort. La foudre l'avait frappé à la tête et le courant avait suivi sa colonne vertébrale, le clouant au sol.

  • 17 juin 2005

    Des vents forts, des pluies intenses, la foudre et des tornades ont sévi au sud-est de la Saskatchewan. À Stoughton, la foudre a frappé un réservoir d'huile et l'a propulsé à 60 m dans les airs. À Melville, 100 mm sont tombés en 40 minutes, inondant les rues et les sous-sols. Des tornades près de Maple Creek ont détruit maisons et garages, endommagé remorques et camions de chantier et fait basculer une grue de 120 m de hauteur.

  • 20 juin 1895

    Une grande tempête de grêle, accompagnée de grandes quantités de pluie, a touché Ellisboro. La grêle a épargné les cultures mais tué un bouvillon d'un an, brisé l'échine de quelques cochons et fait voler des fenêtres en éclats. Le plus gros grêlon retrouvé mesurait 25 cm de diamètre, soit la même taille qu'une balle de baseball. Une victime a accusé la foudre d'avoir transformé sa tête chevelue en un crâne chauve.

  • 25 juin 2005

    Le premier match de la saison opposant les Winnipeg Blue Bombers aux Saskatchewan Roughriders sur le terrain Taylor à Regina a été retardé de 30 minutes en raison de la présence de fréquents éclairs qui zébraient le ciel. Les équipes ont sorti sous la pluie et les éclairs pour leur échauffement d'avant-match, mais se sont réfugiés dans leurs vestiaires respectifs après que les éclairs se sont faits plus nombreux.

  • 3 juillet 1934

    Ayant perdu connaissance après avoir été frappé par la foudre, un homme de McLean a repris ses esprits et découvert sa femme, gisant tout près de lui, tuée par le même éclair. La binette qu'elle utilisait avait été brisée par l'éclair, la monture de ses lunettes avait brûlé et ses chaussures avaient été arrachées de ses pieds. Le couple binait des pommes de terre pendant un orage électrique sec.

  • 23 août 1896

    Un agriculteur du lac Lizard a échappé de très peu à la mort. Alors qu'il coupait du foin avec sa nouvelle faucheuse en acier, un orage électrique s'est soudainement déclaré et la foudre a frappé la machine, étourdissant l'agriculteur momentanément. S'approchant de sa machine, il a découvert que la charge électrique avait retiré toute la peinture du métal et l'avait enduit d'une poussière de soufre jaune. La machine ne présentait aucun autre dommage et les chevaux étaient sains et saufs.

  • 4 septembre 1922

    Un violent orage électrique a balayé Moose Jaw, tuant une personne et en blessant cinq autres. La grêle a brisé les fenêtres et détruit les récoltes sur pied. Un adolescent a été tué par la foudre alors qu'il mettait un champ en gerbe 20 minutes avant que l'orage électrique n'éclate. La foudre a également embrasé les gerbes d'une ferme voisine mais la pluie les a rapidement éteintes. L'orage a par ailleurs mis à terre des poteaux de ligne de transmission sur une distance de 4 km.

  • 5 septembre 1922

    À Semans, la foudre a tué deux frères de Westboro (Ontario) qui travaillaient comme moissonneurs. Ils ont rampé sous une botte de paille lorsque l'orage électrique s'est déclaré. Leur compagnon a été figé par l'éclair; lorsqu'il a repris connaissance, il les a découverts morts, enlacés dans les bras l'un de l'autre. Le premier télégramme envoyé à leurs parents en Ontario indiquait que la foudre les avait frappés dans leur lit.

Manitoba

  • 22 avril 1932

    Lors d'un orage électrique, 52 oies sauvages ont été frappées par la foudre alors qu'elles survolaient Elgin. L'éclair a tué les oiseaux, les propulsant contre le sol. Certains ont été rassemblés, puis distribués aux gens de la ville pour la préparation de dîners d'oies. De violents orages électriques au cours de la journée ont déversé jusqu'à 35 mm de pluie.

  • 7 mai 2006

    Quelques secondes après avoir été frappé par un éclair, un conseiller d’un centre pour les jeunes du Manitoba a réussi à mettre six détenues en sécurité. Sans avertissement, un gros coup de tonnerre a retenti et on a vu un éclair projeté à la surface du sol. Le sol tremblait et les filles hurlaient. Il a fait cinq mètres, s’est repris, puis a emmené les filles dans la cafétéria avant de s'évanouir.

  • 17 juin 1953

    Un orage au déplacement rapide, accompagné par moments de pluie, de grêle et de vents cycloniques a traversé les Prairies. Près de Glenlochar, au Manitoba, les vents ont soulevé des bâtiments de ferme et endommagé des tracteurs, tandis que la foudre a électrocuté plusieurs animaux. À Yorkton, la foudre a frappé un cultivateur alors qu’il traversait son champ au volant de son tracteur pour s’en retourner chez lui.

  • 1er juillet 1881

    Au moins une maison a été détruite lorsqu'une tornade a traversé le peuplement de Mennonite près de Niverville, ramassant tout sur son passage. La tornade a soulevé le toit d'une maison et ses bâtiments et fait décoller une moissonneuse javeleuse du champ, détruisant ses équipements. Les témoins ont vu la tornade soulever un jeune garçon dans les airs, où il a été frappé par la foudre. Il est mort quelques jours plus tard.

  • 2 juillet 1904

    Une tempête catastrophique s'est déclarée dans le sud du Manitoba. Elle se caractérisait par des vents atteignant 90 km/h, d'effrayants coups de tonnerre, de violents éclairs ramifiés et diffus et une tornade apparemment parfaite. La foudre a frappé une gare ferroviaire, une salle d'exercices, plusieurs maisons et un tramway hors service. Les charges électriques ont également fait fondre les fils à télégraphe.

  • 27 juillet 1953

    Un éclair s'est abattu sur la sous-station de la Winnipeg Electric Company à Transcona, faisant fondre les bobines et tuyaux après avoir créé un immense arc entre le bâtiment et le transformateur. L'éclair a éclairé le ciel sur des kilomètres. La sous-station s'est retrouvée dévastée, dans un amas d'équipement électrique à haute tension noirci; des pluies ont transformé les jardins du marché avoisinant en un vrai marais.

  • 29 juillet 1951

    Après avoir été frappée par la foudre, l'Église unie près de Basswood a totalement brûlé mais son contenu a pu être sauvé grâce aux pluies diluviennes qui se sont abattues.

  • 3 août 1909

    Le sud du Manitoba a connu des éclairs brillants, des pluies diluviennes et une forte grêle. À Dauphin, la foudre a frappé le toit d'une maison mais ses occupants ne s'en sont pas rendu compte avant qu'un voisin vienne vérifier que personne n'était blessé. À proximité, la foudre a tué un cheval à 3 000 $.

  • 17 août 1935

    À Victoria Beach, la foudre a frappé une dame âgée, la brûlant à 5 cm au-dessus du cœur. L'éclair a touché un grand bouleau, est passé par une corde à linge métallique, connectée à la maison et longé les avant-toits jusque dans le bâtiment. Il a ensuite parcouru le canapé sur lequel la femme était allongée, brûlant le matelas à certains endroits et soudant les ressorts métalliques du canapé.

  • 27 août 1938

    La foudre a joué des tours effrayants à deux fonctionnaires fédéraux menant des activités d'enquête sur la rive du lac Wallace. Les deux hommes ont été frappés par un éclair alors qu'ils se trouvaient dans une tente et ont perdu connaissance. La foudre a touché les racines d'un arbre à l'extérieur de la tente. Tous les poils de leur poitrine ont été brûlés. Des images des racines ont été gravées sur le corps d'un des hommes.

  • 5 septembre 2005

    De nombreux Manitobains ont passé une bonne partie de leur journée de la fête du Travail à nettoyer les dégâts causés par une tempête vicieuse qui a fait basculer des abris, déraciné des arbres et coupé l'électricité pendant plusieurs heures. La zone de Selkirk a été la plus touchée par d'intenses éclairs, des grêlons atteignant 3 cm de diamètre et des vents soufflant jusqu'à 113 km/h. Au nord de Selkirk, le vent a retourné cinq avions, dont un, harnaché à un bloc de béton de trois ou quatre tonnes.

  • 12 septembre 1952

    Le vent, la pluie et la grêle combinés ont fait des ravages sur les récoltes dans la région du lac Oak. La tempête a brisé des fenêtres, soulevé un garage métallique de ses fondations et coupé les services hydro-électriques. À certains endroits, la grêle s'est enfoncée à 8 cm de profondeur. À Fork River, au Manitoba, la foudre a gravement endommagé un bâtiment de l'entreprise Federal Grain. Une chaîne bénévole a empêché à un élévateur à grains de prendre feu.

Ontario

  • 20 janvier 1951

    Un orage électrique hivernal rare a dérangé 500 jeunes malades mentaux de l'Ontario Hospital à Orillia lorsque la foudre a frappé et embrasé le toit d'un bâtiment voisin. Après avoir appelé le corps de pompiers, le personnel a réveillé les enfants et, après leur avoir expliqué qu'il s'agissait d'un exercice d'incendie soudain, a utilisé des lampes de poche pour les guider par deux à travers l'obscurité, dans le calme. Il a fallu deux heures pour arrêter l'incendie.

  • 22 mars 2007

    Un orage électrique printanier précoce a frappé des parties du centre de l'Ontario. Environnement Canada avait émis un avertissement de pluie et avait mis en garde quant à la possibilité d'orages isolés pour Parry Sound et ses environs. Malheureusement, deux ouvriers réparant le toit d'une école secondaire de Parry Sound ont été frappés par la foudre et l'un d'eux est mort. Un décès dû à la foudre si tôt dans la saison est inhabituel.

  • 25 mars 1910

    Lors d'un orage électrique à Rideau Ferry, la foudre a frappé un hangar à bois et parcouru un passage entre deux grands pilots, arrachant deux planches du sol et les propulsant à la verticale. La foudre est alors entrée dans une maison, faisant voler chaque fenêtre à l'exception de la fenêtre d'une chambre où une femme était alitée, gravement malade. Pour maintenir la pluie hors de la maison, des couvertures étaient suspendues à chaque battant.

  • 11 avril 1941

    Trois années auparavant, en 1938, la foudre avait frappé une étable à West Montrose. Deux années plus tard, elle était reconstruite. Puis, le jour du Vendredi saint, la foudre l'a frappée et brûlée de nouveau. Un agriculteur a acheté les débris et les a emmenés dans sa ferme, où 200 hommes l'ont aidé à monter la structure. Trente femmes ont préparé un repas pour nourrir ce groupe d'hommes, occupé à construire une étable à l'ancienne.

  • 23 avril 1909

    La foudre a frappé les câbles téléphoniques près du bureau de l'Ontario Powder Company à Tweed. La charge électrique s'est engouffrée dans la salle des machines du bâtiment, perçant un grand trou dans le mur et secouant les ouvriers. À quelques mètres de là se tenait un wagon de dynamite; par chance, il n'a pas été touché. La foudre a également endommagé l'usine électrique de la ville, le poste de téléphone et les liaisons télégraphiques externes.

  • 26 avril 1854

    Au cours d'un orage électrique, la foudre a frappé la cheminée de l'église catholique de Newmarket, dispersant des briques et du mortier dans toutes les directions. Tout près, un autre éclair a touché un agriculteur âgé et très respecté alors qu'il quittait sa maison pour se rendre à son étable. Dans les journaux, on a pu lire : « Lorsqu'on l'a retrouvé, il était bel et bien mort. Ses cheveux étaient totalement brûlés et sa casquette était toujours en feu. »

  • 26 avril 1939

    Un orage électrique inhabituellement précoce s'est déclaré près de Cochrane dans le nord de l'Ontario. Un éclair a touché un homme derrière la tête et a rompu ses deux tympans, le rendant définitivement sourd. Il a également souffert de graves brûlures et était sous l'effet du choc. Malgré ses blessures, il a réussi à conduire son équipage de chevaux jusqu'à une ferme toute proche pour y demander de l'aide.

  • 29 avril 1909

    Un « orage de neige » de fin d'hiver a surpris l'ouest et le centre de l'Ontario. London a reçu 30,5 cm de neige; Toronto 8,6 cm. À Petrol, la foudre a endommagé le bureau d'administration municipale et figé l'horloge de la tour. Les incendies déclenchés par la foudre ont été nombreux. À Chatham, l'école secondaire supérieure locale a été frappée et brûlée. Les services de train et de tramway ont été gravement touchés.

  • 30 avril 1942

    Un important orage électrique a endommagé les immeubles et les résidences de la région de la baie Georgienne, en Ontario. À Thornbury, la foudre a frappé et rasé un entrepôt de pommes, détruisant la machinerie et 12 000 caisses de jus de pomme en conserve. À Clarksburg, un homme, son épouse et trois enfants ont quitté leur domicile in extremis pendant le passage de la foudre. Une averse importante a empêché l’incendie de se propager vers les résidences et une école avoisinantes.

  • 2 mai 1933

    La foudre a frappé trois enfants qui rentraient de l'école près de Peterborough; deux d'entre eux ont été tués. L'unique survivant, un petit garçon prénommé Elmer, était allongé dans le fossé dans lequel il s'était réfugié; sa sœur et un de ses amis gisaient sur la route, morts. Les cheveux de la jeune fille étaient brûlés et ses chaussettes déchirées; elle ne présentait aucun autre signe de blessure. La peau de son compagnon était décolorée.

  • 8 mai 1878

    Un violent orage électrique a survolé Kingston. Des torrents de pluie sont tombés et les éclairs ont zébré le ciel fréquemment et pendant un long moment. Un éclair a pénétré le bureau du poste de télégraphe du Dominion et mis le feu au tableau de contrôle, coupant complètement les fils de connexion. Un chauffeur de taxi qui passait par là a donné l'alerte. Sa réactivité a permis de limiter les dommages à moins de 50 $ et d'éviter l'interruption du service.

  • 10 mai 1936

    Un violent orage électrique a survolé Hopetown. La foudre a frappé une maison, démolissant sa cheminée avant de parcourir les tuyaux de poêle et de courir sur le sol, arrachant les planchers et les plinthes. Deux garçons se tenaient devant une fenêtre et observaient l'orage. La foudre a déchiré leurs bottes et leur pantalon et gravement brûlé leurs pieds et leurs jambes.

  • 10 mai 2004

    Les automobilistes d'Amherstburg ont vécu une scène tout droit sortie d'un film d'horreur. Environ 20 goélands morts et 12 blessés jonchaient le sol près de la rivière Canard. La police d'Amherstburg a imaginé que les oiseaux étaient morts pendant un orage nocturne, sans doute frappés par la foudre. Un automobiliste a raconté que la vision de ses oiseaux était effrayante et horrible.

  • 15 mai 2007

    En Ontario, le vent et la pluie ont accablé la région de Waterloo, endommageant des maisons, bloquant des routes et causant des accidents de voitures et des coupures d'électricité. La foudre a frappé une tour de télécommunications, laissant les équipes d'intervention d'urgence sans contact radio. À Toronto, lorsque les vents ont causé la chute d'une plaque de marbre de 140 kg de 60 étages du First Canadian Place sur une mezzanine du 3e étage au-dessus d'une aire de restauration, la rue en contrebas a été fermée.

  • 23 mai 1912

    Un violent orage électrique a traversé l'île Manitoulin. Le capitaine d'un remorqueur a été frappé par la foudre alors qu'il se tenait à la barre; il a survécu. À Burpee, la foudre a enflammé un drapeau de l'Union royale virevoltant au-dessus d'un bureau d'administration municipale.

  • 23 mai 1960

    Un orage a déclenché l’incendie d’une maison à Brighton. La foudre a touché une canalisation d’eau froide de la maison, faisant bouillir l'eau dans la canalisation. La famille est rentrée en trouvant les meubles de la chambre en flammes dans l’allée. Un habitant a été momentanément aveuglé et jeté à terre. Un autre a vu une lumière briller derrière sa télévision, puis une boule de feu traverser la pièce en direction de la cuisine.

  • 24 mai 2006

    La foudre a frappé trois endroits du toit métallique d'un bâtiment du gouvernement provincial de Red Lake, qui abritait des fonctionnaires des incendies de forêt. Elle a enflammé les chevrons de bois avant de toucher tout le toit. Personne n'a été blessé.

  • 30 mai 2007

    Vers 18 h, la foudre a frappé un terrain de soccer de Fort Francis, tuant un adolescent. D'autres enfants ont été emmenés à l'hôpital pour être soignés pour des blessures mineures. Un match avait été annulé bien avant 18 h en raison de la politique stricte de la ligue de soccer juvénile qui oblige à interrompre les matchs en cas d'orage.

  • 1er juin 1925

    Un intense orage électrique dans le centre de l'Ontario était le plus virulent le long de la rivière Spanish. Conduisant leurs animaux à l'abri, deux hommes de Sudbury ont été touchés par un éclair. L'un d'eux est mort sur le coup. L'autre a été aveuglé et les docteurs n'envisageaient pas qu'il retrouvât un jour la vue. Tout près, un autre homme s'en est sorti sain et sauf mais l'unique éclair a tué quatre chevaux et plusieurs bovins.

  • 2 juin 1920

    Au cours d'un orage électrique, une femme de Maberly fermait la porte de sa cuisine lorsqu'un éclair a touché le couvercle d'une bouteille de lait posé à proximité, brûlant la brasure et laissant la femme sous l'effet de choc La charge électrique a paralysé son bras gauche et tout son côté gauche.

  • 2 juin 1920

    Une terrible tempête s'est déclarée au-dessus d'Ottawa, interrompant les services téléphoniques et électriques; la grêle a brisé des fenêtres et le vent arraché des auvents et des arbres. Pendant les vingt minutes où la tempête a fait rage, un record de 35 mm d'eau est tombé. La foudre a brûlé une grande étable contenant pour 1 000 $ de foin et affleuré un entrepôt rempli de machines agricoles, de fourrage et d'outillage de jardin.

  • 10 juin 1880

    Près de Brantford, la foudre a tué quatre vaches allongées sous un arbre. Étrangement, seule une branche de l'arbre présentait les effets de la foudre. À Goderich, l'orage a touché un phare, brûlant totalement l'entrepôt, y compris son contenu, et brisant 20 vitres.

  • 15 juin 1906

    En Ontario, plusieurs personnes sont mortes pendant un orage près de Springfield et Inwood. Elles ont été tuées par la foudre ou par des débris dispersés par le vent. Une femme de 87 ans près de Chatham est décédée d'un arrêt cardiaque causé par l'agitation. À la sortie de Brantford, des vents ont soulevé une éolienne à 15 m au-dessus du sol et l'ont envoyée sur un abri de 7 m de hauteur où elle a atterri à la verticale et sans dommage.

  • 23 juin 1913

    À midi, 13 pionniers se sont rassemblés au bureau des terres de la Couronne de Hearst pour lancer la ruée du lendemain pour le remplissage des réclamations pour les fermes. Ils ont créé des incendies de fumée pour chasser les moustiques. Vers 22 h, l'un des orages électriques les plus violents jamais vus dans le nord s'est déclaré. La foudre a éclairé la zone forestière sur des kilomètres et le tonnerre a fait trembler les bâtiments. La petite troupe s'est rassemblée sous des bâches et des couvertures; personne n'a quitté les rangs.

  • 23 juin 1944

    L'est de l'Ontario a reçu entre 20 et 50 mm de pluie. À Ottawa, les caves étaient inondées et la foudre a coupé l'électricité, interrompant la radio de la police pendant 20 minutes; la foudre a ensuite frappé un tramway, brûlant le cou et le bras droit du conducteur. À Morrisburg, un éclair a touché une girouette métallique située sur le beffroi de l'église luthérienne St. Paul, percé un trou dans le toit, puis est descendu jusqu'au sol en traversant les murs contenant du métal de la nef.

  • 23 juin 1950

    Plusieurs journées de grands vents ont endommagé certaines remises à bateau près de Sioux Narrows et arraché des quais sur le lac Woods. La foudre a laissé un sillon semblable au labour du printemps et endommagé une maison unifamiliale, soulevant le plancher, le brisant en éclats ainsi que le mur adjacent. La tempête a atteint son intensité maximale et une pluie torrentielle s’est abattue pendant 30 minutes. Les champs et les jardins détrempés ont retardé les travaux agricoles qui étaient déjà en retard.

  • 24 juin 2002

    Une journée de tempête dans l'est de l'Ontario a causé plusieurs accidents. La foudre a frappé un motocycliste de 62 ans ou bien il est tombé de sa moto lorsqu'un arbre avoisinant a été frappé par la foudre à Stittsville. L'un des cinq parachutistes pris dans l'orage est remonté au lieu de descendre et a atterri à Orleans. Un rideau de pluie s'est abattu sur une falaise de 10 m de haut près de Calabogie, tuant une mère et son fils.

  • 29 juin 1856

    La foudre a frappé la porte ouverte d'une maison de West Woolwich, près de Kitchener, blessant deux occupants et en projetant au sol huit autres, les laissant étourdis. Le pantalon d'un homme a été brûlé et déchiré et la partie basse de son corps a été littéralement craquelée et dénudée de sa peau. Un de ses orteils a été coupé comme par un couteau. Son père âgé a eu les deux bras brûlés, sa peau laissée en lambeaux.

  • 1er juillet 1956

    L'orage le plus violent de l'été a causé une série de décès et de dommages en Ontario, fouettant les lacs peuplés de vacanciers, renversant des arbres et déréglant les services d'électricité et de téléphone. Au moins 13 personnes sont mortes, dont sept pique-niqueurs qui ont été écrasés lorsqu'un éclair et le vent ont renversé un immense orme sur leur voiture près de Keswick. Sur le lac Simcoe, les rafales de vent ont rejeté les bateaux sur la rive.

  • 3 juillet 1883

    À Stayner, la foudre est tombée sur la cheminée d'une galerie de photographies et l'a démolie, en disséminant des briques partout. Trois hommes sur le pas de leur porte ont été étourdis par le choc et légèrement brûlés. Un parapluie tenu par l'un d'eux a volé en éclats.

  • 6 juillet 1955

    Lorsque la pluie s'est arrêtée, la femme d'un agriculteur de Dundalk a ouvert la porte avant. Son mari et leur bébé se tenaient tout près derrière elle. La foudre a frappé un grand arbre et parcouru une corde à linge jusqu'à la maison. L'éclair a précipité l'arbre dans la cour. Le mari s'est réveillé dans la boue, partiellement paralysé. Le bébé s'est assis, en pleurs. Et la femme/mère gisait sans connaissance, face contre terre. La charge électrique a changé la couleur de la corde à linge, transformant sa teinte argentée en un ton cuivré.

  • 8 juillet 2008

    Au cours d'un violent orage électrique, la foudre a frappé et tué un homme dans un parc de Toronto. Il s'était réfugié sous un immense érable dans le stade de baseball Christie Pitts. L'éclair meurtrier a également fait trembler les maisons avoisinantes. L'orage a déversé 52 mm de pluie sur la ville en une heure. Pendant la même période, Environnement Canada a détecté 430 foudroiements.

  • 9 juillet 1926

    La foudre a frappé la cheminée de l'Orange Hall de Rednersville, tuant sur le coup un père et son fils et blessant 30 autres personnes. Le fils venait tout juste d'être intronisé dans l'Institution d'Orange lorsqu'un terrible éclair a frappé. Il faut souligner que le père et le fils étaient assis sur des côtés opposés de la pièce, à 10 mètres l'un de l'autre, lorsqu'ils ont été touchés simultanément. On n'a trouvé aucune marque de quelque nature que ce soit sur eux.

  • 10 juillet 1883

    Au cours d'une pluie torrentielle colossale, la foudre est tombée et a mis le feu à l'usine de paraffine Imperial Oil Company de London. De fortes rafales répandent le feu, qui enflamme les établissements de traitement et les réservoirs utilisés pour produire la cire et l'huile mouvement. Les flammes brillantes, les éclairs aveuglants et le tonnerre tonitruant ont créé un impressionnant spectacle « son et lumière » pour des milliers de spectateurs trempés.

  • 12 juillet 2007

    La foudre a blessé 7 personnes à Ottawa et à Gatineau, dont 5 adolescents sur un vert qui s'étaient abrités sous un arbre à proximité. Un éclair a frappé l'arbre et il s'est déployé par ses racines en infligeant des blessures mineures à 4 des jeunes, mais en faisant perdre conscience au 5e adolescent. Il a passé la nuit à l'hôpital relié à un moniteur cardiaque, fatigué et préoccupé par les légères marques semblables à une toile d'araignée sur ses hanches.

  • 14 juillet 1885

    St. Thomas a connu l'un des orages électriques les plus violents de son histoire. Un éclair est entré dans le bureau d'un journal local, mettant le téléphone hors service et étourdissant un journaliste. Un autre éclair est entré dans une maison et a parcouru la cave où seules deux des 40 boîtes de conserve ont été laissées intactes.

  • 15 juillet 1961

    Un garçon de l'Ontario a survécu alors que la foudre a tué son labrador. L'adolescent se trouvait dans une chaise longue lorsqu'un éclair a frappé un arbre avoisinant et parcouru la chaîne jusqu'au collier du chien. Ce dernier est mort sur le coup. Le jeune garçon, qui caressait la tête du chien, s'est raidi et s'est évanoui. Revenu à lui deux minutes plus tard, il s'est souvenu avoir entendu un grand bruit, décrit par son père comme le bruit d'un canon.

  • 23 juillet 1920

    Une intense tempête de pluie estivale a touché St. Catharines, interrompant les services du télégraphe et du téléphone pendant 24 heures et inondant les maisons et les magasins. La tempête a tué trois hommes dans d'effrayants accidents et endommagé un immense arbre de 90 ans, rapporté à l'état de gaule depuis la tombe de Napoléon. La foudre a causé un état de choc à deux opérateurs du téléphone à Thorold alors qu'ils tentaient de restaurer le service.

  • 27 juillet 2006

    Une pluie diluvienne a forcé trois golfeurs à Emeryville à courir aux abris. Pendant que l'un rangeait ses bâtons de golf dans une camionnette, un éclair l'a foudroyé et l'a projeté dans le véhicule. Sans jamais perdre connaissance, il a été estomaqué de voir l’image du père de son meilleur ami, décédé trois semaines auparavant, pendant qu’on l'embarquait dans une ambulance. Le golfeur souffrait de graves brûlures et de lésions nerveuses au niveau du pied, l’un de ses pieds devenu presque instantanément mauve.

  • 29 juillet 1898

    La foudre a tué un jeune commis de ferme près d'Almonte. Il se rendait au thé de l'après-midi lorsqu'un éclair l'a touché. Bizarrement, son chapeau de paille a été littéralement réduit en lambeaux, mais les marques sur le côté droit de sa tête étaient à peine visibles. Le courant a parcouru son corps, fait fondre une partie de l'argent contenu dans sa montre et traversé son pied, déchirant sa botte.

  • 29 juillet 1941

    À Waterloo, la foudre a frappé la maison d'une famille faisant le deuil de sa jeune fille, décédée deux jours plus tôt. L'éclair a frappé au moment où le fils de la famille éteignait les lumières de la cave. Le choc a maintenu sa main sur l'interrupteur et son bras s'est raidi. Toutes les ampoules de la cave ont explosé, la boîte à fusibles et le compteur ont été éjectés du mur, deux fenêtres ont été brisées et un morceau du mur de béton s'en est échappé.

  • 2 août 2005

    Le vol Air France 350 s'est posé sous une tempête de pluies diluviennes sur l'aéroport international Lester Pearson de Toronto. L'appareil a dépassé la piste, s'est écrasé dans un fossé et a pris feu; mais miraculeusement, les plus de 300 passagers ont survécu. Des vents changeants et rasants, accompagnés de fortes bourrasques, une pluie diluvienne réduisant la visibilité et des éclairs fréquents ont pu contribuer à l'accident.

  • 3 août 1931

    La foudre a frappé une maison près de Timmins deux fois en quelques minutes. Le premier éclair a touché la cuisine, ouvrant un trou béant dans le toit et entaillant le linoléum. Lorsqu'une mère et son fils se sont précipités dans la cuisine pour voir d'où venait ce vacarme, un second éclair a frappé l'avant de la maison. Bien qu'irrégulière et frappant plusieurs fois, la foudre n'a causé aucun dégât matériel sur le mobilier.

  • 4 août 2003

    Un orage électrique bref mais violent a touché London. La foudre ressemblait au bruit d'une balle, conduisant de nombreux habitants à se mettre à l'abri et faisant trembler les toits. Un éclair a enflammé une maison; à l'intérieur, les pompiers ont retrouvé le chat de la famille. Après avoir appris par les enfants du voisinage que des hamsters y vivaient aussi, les pompiers sont ressortis de la maison en feu avec une cage à hamsters.

  • 9 août 2005

    Un professeur de l'Université Concordia randonnant dans une zone éloignée du parc provincial Killarney près de Sudbury, a été tué lorsque la foudre a frappé le sol près de sa tente au cours d'un violent orage. Les secours et la police se sont précipités sur la zone mais ils ont dû traverser environ 600 m de buissons denses et escaladé des pentes rocailleuses avant d'atteindre son campement. La victime a été retrouvée, gisant sur le plancher de la tente.

  • 13 août 1956

    Dans un chalet du lac Chandos, près de Peterborough, la foudre a frappé une touriste venue de Floride. Elle faisait la vaisselle pendant que son mari et son fils se trouvaient dans la véranda. Un éclair a frappé sur le côté du chalet après avoir touché un pin et fendu un rocher. Lorsque l'homme et le garçon se sont précipités dans la cuisine, la femme est tombée, raide morte, à leurs pieds.

  • 19 août 1898

    La foudre a mis le feu au plus grand phare sur le quai est de Port Dalhousie. Elle a également frappé et brûlé de nombreuses étables, ainsi que toutes les récoltes de la saison. D'autre part, les vents ont renversé plusieurs derricks et arbres d'ombrage. Plus au sud à Petrolia, l'orage a fait tomber le chapiteau d'un cirque et plusieurs cages d'animaux. La direction a rapidement récupéré les animaux ainsi libérés.

  • 25 août 1951

    À Tory Hill, la foudre a frappé la cheminée d'une ferme. Elle est entrée par une prise de courant du salon jusque dans une chambre, passant sous le lit d'un enfant et à travers un mur au-dessus des parents endormis. La charge a détaché les pinces à cheveux de la chevelure de la mère, qui sont tombés à terre, en flammes. Des plafonds se sont fissurés, des fenêtres se sont brisées et des briques ont été éparpillées. Des ampoules se sont brisées et les fiches et les prises électriques ont été tordues.

  • 31 août 1881

    Une zone s'étendant de Ingersoll à Lobo en passant par London a été victime d'un événement de foudre inhabituellement mortel, violent et de couleur verte. Les étables et silos récemment remplis des récoltes étaient hautement inflammables et peu d'entre eux ont pu être sauvés une fois touchés; de nombreux animaux ont également trouvé la mort. Dans une ferme, la foudre a frappé la platine d'un fusil derrière une porte, brisant en éclats sa crosse et propulsant le canon dans le plafond.

  • 1er septembre 1951

    À Windsor, des éclairs ont conduit une petite fille effrayée dans le lit de ses parents. Une charge spectaculaire l'a propulsée dans les airs et une traînée de flammes s'est répandue dans sa chevelure, lui faisait perdre à moitié connaissance. L'odeur de cheveux brûlés était toujours forte 16 heures après l'événement. Miraculeusement, les seules blessures de la petite fille étaient des brûlures superficielles sur le haut de son crâne et à l'endroit où la charge était sortie de son corps.

  • 2 septembre 1970

    Près de Portland, à l'est de l'Ontario, un éclair a frappé deux chiens de chasse et les a tués instantanément. Il a également mis le feu à une étable, brûlant vifs plusieurs animaux d'élevage. À Harlem, la foudre a enflammé et complètement détruit une étable contenant des canards, des lapins et 600 balles de foin.

  • 4 septembre 1882

    Vers 15 h à Ottawa, un éclair a mis le feu à la coupole de la Central School et 400 élèves paniqués se sont précipités à l'extérieur. Un éclair a également brisé la fenêtre de la quatrième salle de classe et percuté le cou de l'institutrice, la brûlant gravement jusqu'aux talons avant de la laisser sans connaissance. Le « fluide électrique » (nom de la foudre à l'époque) ressemblait à une grosse boule de feu. Un inspecteur d'école également touché a mis du temps à s'en remettre.

  • 8 septembre 1940

    Par deux fois en moins d'une minute, la foudre a frappé une église de Toronto, détruisant la boîte de commande de l'orgue et arrachant des bardeaux au clocher. Un autre éclair a éteint les feux de circulation et immobilisé au moins 15 tramways pendant dix minutes. À Erindale, la foudre a frappé un arbre et mis le feu à du foin destiné à un éléphant dans le zoo privé d'une ferme.

  • 10 septembre 2003

    La plaque d'avant d'un bateau navigant sur le lac des Bois a été frappée par la foudre, qui a creusé un énorme trou dans le métal. Chose incroyable, aucun des quatre pêcheurs à bord n’a été grièvement blessé. L’un d’entre eux a réussi à amener à la rame le bateau jusqu’à une île où se trouvait une cabane. Par chance, le propriétaire de la cabane était chez lui. Il leur a offert des pyjamas et a trouvé un fusible pour leur moteur.

  • 13 septembre 1962

    Un vicieux orage électrique, associé à des vents soufflant à 120 km/h, à de la foudre et à 25 mm de pluie tombés en 20 minutes, a inondé des parties de Toronto, causant d'importants dommages. La montée des eaux a bloqué des automobilistes, pris dans des passages inférieurs submergés. L'orage a laissé de grandes parties de la ville sans service hydroélectrique lorsque la foudre a frappé des transformateurs et que des vents ont fait tomber des arbres sur les lignes électriques.

  • 15 septembre 2002

    À Komoka, la foudre a fait trembler toute une maison. Les jouets à piles se sont allumés tout seuls; la foudre a carbonisé et fait fondre quelques jouets et une poussette. Un voisin et sa femme ont utilisé tous les liquides qu'ils trouvaient, y compris du lait et du jus de fruits, pour éteindre le feu. L'énergie électrique de l'éclair a empli l'air et le contenu de la maison d'électricité statique.

  • 22 septembre 2005

    Un orage spectaculaire a fait rage au-dessus de la région de Windsor, abattant des arbres, inondant des terrains et des routes et provoquant des pannes de courant étendues. Le vent a soulevé un colosse de 115 kg et l'a projeté à plus de deux mètres. La foudre a fendu par le milieu un orme centenaire de 30 m de hauteur, renversé un poteau d'éclairage et arraché des lignes électriques qui ont écrasé trois véhicules. Des voitures ont dû être remorquées hors des viaducs inondés.

  • 2 octobre 1956

    À Gananoque, la foudre a frappé un vétérinaire et a paralysé le bas de son corps depuis la taille lorsque la charge a touché l'étable dans laquelle il s'occupait d'une vache. L'éclair a tué la vache, puis envoyé au tapis deux autres personnes, sans les blesser. Un témoin de la scène a traîné le docteur en lieu sûr avant que l'étable ne s'enflamme.

  • 8 octobre 1939

    Une foudre intense, inhabituelle à cette période de l'année dans le nord de l'Ontario, a frappé une sous-station de Haileybury, causant un petit incendie. La foudre a également touché plusieurs bâtiments agricoles, les réduisant, ainsi que les récoltes de l'année, en cendres. Dansune autre ferme, un foudroiement a tué sur le coup un taureau Holstein dans sa stalle. La charge a touché le taureau à la tête mais l'a flambé sur toute la longueur de son corps. Rien d'autre dans la stalle n'a été touché.

Québec

  • 26 mars 1907

    Un orage précoce et extrêmement violent a traversé les Cantons de l'Est du Québec. La foudre a frappé une étable à Thetford et tout à l'intérieur a été brûlé, y compris neuf têtes de bétail, un poulain de deux ans primé et six moutons. Cela a représenté une grosse perte pour le propriétaire qui n'avait pas d'assurance.

  • 22 avril 1902

    La foudre a frappé un bâtiment à Hull, au cours d'un orage électrique matinal. L'incendie qui s'en est suivi a détruit un immeuble de commerce et une écurie de louage. Le feu a réduit en cendres les six membres d'une même famille. Dans l'écurie de louage, sous la carcasse noircie d'un cheval, des fonctionnaires ont découvert le cadavre de l'homme embauché.

  • 30 avril 1910

    Des éclairs répétés ont touché Echo Vale dans le secteur du Lac Mégantic au Québec, brisant des milliers d'arbres et éparpillant des fragments de bois. Les fragments rassemblés allaient de la taille d'un cure-dent à plus de 0,5 m. La foudre a également pénétré la terre, détruisant le sol et les racines des arbres. Dans au moins un incident, la foudre a écorcé un arbre en spirale, arrachant 10 m d'écorce.

  • 8 mai 1901

    À midi, la foudre a frappé l'école Bullock, à environ 8 km de Beebe-Plain. L'instituteur était en train de dîner et s'est échappé. Une dizaine de personnes présentes dans le bâtiment ont toutes été blessées. Deux fillettes assises ensemble ont vu leurs cheveux brûler et leurs chaussures s'arracher de leurs pieds; elles sont restées sans connaissance, leurs flancs paralysés pendant un certain temps.

  • 6 juin 1925

    La foudre a frappé une maison près de Racine. L'éclair a tué une jeune fille et blessé sa sœur si gravement que l'orage lui a laissé « une vie de chagrin », comme l'a décrite sa famille. Par miracle, une autre sœur s'en est sorti indemne. La jeune fille blessée devait se marier le lendemain.

  • 15 juin 1897

    La foudre a frappé une échoppe de fruits à Georgeville, entrant dans le bâtiment par une fenêtre du grenier et traversant le mur en pelant le plâtre. Elle a éclaté sur le circuit-éclairage électrique le plus proche et brûlé un interrupteur. Le souffle a étourdi certains occupants; ils se sont tout de même remis rapidement et se sont précipités hors du bâtiment empli de fumée. À certains endroits, la grêle dépassait les 30 cm de profondeur.

  • 18 juin 1907

    Au cours d'un orage à Sutton, la foudre a frappé et tué une jument précieuse et un poulain primé. Le propriétaire possédait deux juments, chacune ayant un poulain, dans son pâturage; mais le poulain tué était celui de la jument non touchée par l'orage. La foudre a également frappé une ancienne usine de fromage et l'a complètement détruite. Un passant a reçu un choc violent.

  • 26 juin 1952

    Un pêcheur près de Cowansville a perdu la vie lorsqu'un orage a frappé le sud du Québec. À Montréal, le conducteur d’un tramway a eu la présence d’esprit d’empêcher ses passagers de paniquer et d’arrêter son véhicule rempli de fumée après que la foudre eût frappé la perche de son tramway et fait exploser la boîte de fusibles. La foudre a également tué un homme qui regardait la tempête de sa véranda. Avant la tempête, la circulation dans le port de Montréal avait été interrompue en raison de l’épais brouillard.

  • 27 juin 1911

    À Montréal, la foudre a frappé l'église de L'Enfant Jésus. Elle a également frappé et enflammé la jolie église de Saint-Jean-Baptiste; son grand dôme s'est effondré deux heures plus tard. Les flammes ont coloré l'or poli des tours et des croix mais n'ont laissé que des murs et des piliers de marbre noircis.

  • 23 juillet 1956

    Le Montreal Star indiquait : « Le maire, Jean Drapeau, dont l'élection 21 mois auparavant a frappé ses opposants comme un éclair, a lui-même été foudroyé... La foudre a frappé la cheminée de sa maison. Le maire raconte, 'Il y a eu un énorme effondrement et les lumières se sont éteintes.' Les câbles de la maison étaient endommagés, tout comme sa télévision et les commandes des portes du garage ».

  • 1er août 2006

    La foudre a frappé une résidence pour personnes âgées à Gatineau et 80 locataires se sont précipités pour se mettre à l'abri. Vers 3 h, un grand bruit et une fumée âcre ont réveillé un résident; il a crié et frappé aux portes pour réveiller tout le monde, jusqu'à ce que ses articulations le fassent souffrir. Les pompiers ont fracassé les portes des habitants durs d'oreille. Malgré la fumée, tout s'est passé calmement car la résidence organisait régulièrement des exercices d'incendie.

  • 3 août 1938

    Suite à une journée torride à l'est du Québec, un violent orage a éclaté. Il s'agissait d'un des pires orages que la province ait jamais connu; il a causé trois décès et de grands dommages matériels. La foudre a tué un homme lorsqu'elle a frappé le chariot dans lequel l'homme et sa nièce se déplaçaient. À Saint Thècle, les vents ont renversé les deux flèches de l'église catholique romane et soulevé le toit de plus de 45 bâtiments.

  • 4 août 1845

    Une tempête décrite comme un ouragan est passée au-dessus d'une maison de Sainte-Geneviève, où résidaient cinq jeunes hommes. Deux occupants se précipitaient au grenier pour fermer la fenêtre lorsqu'ils ont été mortellement touchés par la foudre. Un second éclair est arrivé au rez-de-chaussée, tuant un autre homme et blessant gravement les deux derniers; l'un deux a, plus tard, succombé à ses blessures.

  • 6 août 2007

    À Montréal, des milliers de scouts massés à un grand rassemblement international sont restés sous leur tente alors que 44 mm de pluie se sont abattus. Sur l'île de Montréal, la foudre a frappé des transformateurs et plongé environ 1 300 maisons dans l'obscurité, tandis que des branches sont tombées sur les lignes électriques. Certains automobilistes ont abandonné leur voiture lorsque l'eau a submergé les roues. De fortes pluies ont également bloqué des navetteurs et des voyageurs aériens et ferroviaires.

  • 22 août 1916

    De la dynamite stockée dans une cabane à Montréal a volé en éclats lorsque la foudre a frappé la cabane. Le sol a tremblé violemment, brisant des fenêtres et arrachant les toits de certaines maisons. Le quartier était plongé dans une vive agitation, les cris des hommes se mêlant aux cris des femmes et des enfants terrifiés. On craignait une invasion allemande mais la police s'est précipitée pour rassurer les citoyens effrayés et leur expliquer qu'il s'agissait de la foudre.

  • 24 septembre 1907

    Au cours d'un orage, la foudre a frappé une petite étable utilisée comme abri pour les moutons, près de Massawippi. Quarante tonnes de foin sont parties en fumée, tout comme une faucheuse, des charrettes à chevaux, un buggy et deux carrioles. À Compton, la foudre a parcouru des fils à télégraphe, causant deux incendies. Si l'agent de la station s'était trouvé à son manipulateur télégraphique, il aurait été sans aucun doute électrocuté.

  • 17 octobre 1914

    Une veuve a réclamé 2 025 $ en dommages-intérêts en vertu de la Loi sur les accidents du travail après que son mari a été frappé et tué par la foudre dans le cadre de son travail au Canadien Pacifique près de Drummondville. Un juge du Québec a permis d'intenter une action en dommages-intérêts en vertu de cette loi. C'était la première affaire où la foudre était en cause, et l'audience a suscité beaucoup d'intérêt parmi les avocats et les juges.

  • 17 novembre 1819

    Vers midi à Montréal, le ciel est soudainement devenu très noir, une pluie fuligineuse s'est mise à tomber et, plus tard, une faible secousse sismique a été ressentie dans la ville. Les citoyens effrayés se sont rendus à l'église. Soudain, un éclair a frappé Notre Dame et des centaines d'hommes et de femmes ont tenté de sauver la flèche qui commençait à dégager de la fumée et à s'enflammer. Des pompiers volontaires et d'autres personnes ont monté une chaîne bénévole pour combattre les flammes. Vers 20 h, la croix de fer s'est écrasée sur le sol.

  • 14 décembre 2006

    À Montréal, les acheteurs des fêtes de Noël ont connu un orage de tonnerre et d'éclairs inhabituel mais pas rare.

Nouveau-Brunswick

  • 24 mars 1858

    La foudre a troué un fossé de 61 m dans le pont des chutes réversibles à Saint John mais ne l'a pas enflammé. Peu après, une diligence venant de Fredericton, remplie de passagers, a commencé sa traversée. Par miracle, les chevaux se sont arrêtés en cours de route et un éclair a permis au cocher et aux passagers d'apercevoir l'immense trou, qui les aurait précipités à 21 m dans les chutes.

  • 15 avril 1834

    D'après le journal Gleaner, l'Isabella a été frappé par la foudre alors qu'il se trouvait à quai dans le port de Saint John. L'éclair a emporté le trinquet et le mât de flèche principal et brisé le côté tribord du pont, avant de s'échapper sous les chaînes avant. Des éclairs ont frappé deux fois; un marin a même perdu connaissance lors du premier éclair.

  • 21 mai 1921

    La foudre est tombée sur une ferme près de Tracy, tuant un fermier, paralysant sa femme et assommant leur petite fille. Elle a également mis feu à la maison, qui, dans la rafale de vent, a brûlé si rapidement que le corps de l’homme s'est consumé avant d'avoir pu être retiré. L’enfant a repris conscience à temps pour mettre sa mère en sécurité.

  • 29 mai 1835

    De terribles vents ont soulevé le toit d'une ferme à Bathurst et emporté la ferme dans une parcelle voisine. L'un des enfants de l'agriculteur a trouvé refuge sous un arbre. Sa mère lui a demandé de quitter l'endroit; il s'en était à peine éloigné lorsque les vents ont fait tomber l'arbre. Dans un autre incident, le Bathurst Courier a rapporté qu'un arbre frappé par la foudre avait été « réduit à l'état d'atomes ».

  • 30 mai 1831

    La foudre a frappé la cheminée de la maison de Henry Lord à Saint John, la scindant de haut en bas. Elle a arraché le manteau de la cheminée et fait totalement fondre les spatules et pinces en cuivre posées près du feu. Un homme situé dans une pièce voisine a été temporairement privé de la parole mais il s'est remis rapidement. Dans l'étable, la vache que Mme Lord était en train de traire a été mise à terre par la foudre, mais n'a subi aucune blessure.

  • 2 juin 1845

    Un couple de Miramichi s'est réveillé lorsque la pluie a commencé à traverser le toit au-dessus de son lit. Alors qu'ils déplaçaient leur lit auprès d'un poêle, la foudre a frappé le poêle, le faisant voler en éclats et tuant la femme sur place.

  • 18 juin 1890

    Un couple marié de Moncton a trouvé la mort lorsque la foudre a mis le feu à leur maison. La progression rapide des flammes a empêché les autres de venir à leur secours. Leurs voisins ont été horrifiés par ce qu'ils virent par la fenêtre. La femme, sous le choc, s'était couchée près son mari en feu et souffrant dans le lit. Les restes carbonisés des époux ont été retrouvés dans les ruines.

  • 29 juin 2005

    Les touristes visitaient souvent la spectaculaire église catholique romane Sainte-Anne, le cœur et l'âme de la communauté acadienne forte de 300 personnes de Sainte-Anne-de-Kent. Malheureusement, l'église chérie n'est aujourd'hui plus que ruines depuis qu'un incendie y a été déclenché par un éclair. Les habitants ont formé une chaîne humaine pour retirer les artefacts religieux de l'église en feu, mais les flammes ont dévoré plus de 60 fresques et un chandelier rare.

  • 3 juillet 2003

    La journée était chaude et humide dans tout le Nouveau-Brunswick. En fin d'après-midi, un orage a apporté des nuages en entonnoir et de la grêle. La foudre a frappé une ligne de transmission au sud de Newcastle, coupant l'électricité pour 100 000 clients. Environnement Canada a indiqué qu'il s'agissait d'une « microrafale ».

  • 9 juillet 1831

    La foudre a parcouru la cheminée d'une maison à Cumberland Arms, puis est ressortie, séparant proprement la vitre de la fenêtre de sa guillotine. L'explosion a brisé de la vaisselle et cassé un décanteur contenant de l'alcool. Le rédacteur en chef du Miramichi Gleaner a écrit : « Les circonstances de la foudre qui a fait exploser la bouteille de rhum, sans endommager rien d'autre dans la pièce, était un argument en faveur des sociétés anti-alcooliques ».

  • 12 juillet 1864

    La foudre a frappé une maison près de Fredericton et détruit un berceau occupé. Le bébé n'a pas été blessé, ni personne d'autre dans la maison, mais un beau cheval est mort. La foudre a également frappé le bâtiment d'une école, descendant parmi les enfants et en faisant tomber un de sa chaise. La foudre était tellement violente et les éclairs si nombreux que les cieux paraissaient en feu.

  • 18 juillet 1856

    La foudre a frappé une maison de Chatham, tuant deux jeunes filles. Le père de l'une des deux filles a jeté un baril de farine sur le feu depuis une fenêtre de l'étage. Il a ensuite emmené sa femme blessée à l'extérieur; cette dernière lui a alors dit que les deux filles étaient décédées. Il est retourné à l'intérieur et les a vues, debout à une table, tenant de la vaisselle. Aussitôt qu'il les a touchées, elles sont tombées raides mortes.

  • 20 juillet 2003

    Lors d'un tournoi de soccer à Fredericton, la foudre a frappé et tué sur le coup une joueuse de 14 ans venue du Maine (États-Unis). Le souffle a projeté l'adolescente à plus d'un mètre dans l'air; elle est redescendue toute ébouriffée. Plus de 20 autres personnes ont été blessées ou étourdies et ont été conduites à l'hôpital. Des témoins ont raconté que le tonnerre et la foudre avaient été simultanés.

  • 29 août 1854

    Un orage, accompagné de spectaculaires éclairs et de fortes pluies, a touché Saint John et ses environs. La foudre a détruit plusieurs bâtiments. Elle a brisé la tour de l'église Valley Church à Portland, retirant la cloche mais ne la cassant pas. Elle a également frappé les mâts de deux navires accostés au port, brisant les bandes de fer.

  • 2 septembre 1866

    La foudre a frappé la maison du vieux Bixby à Saint John. Elle a brisé une cheminée, arraché des bardeaux et réduit des chevrons en poussière. Les cheminées et plafonds en feu ont rempli les chambres de fumée et de débris. Les foyers scellés se sont ouverts, jetant des briques partout dans les appartements. Parmi les cinq familles qui vivaient là, personne n'a été tué ni même blessé, ce qui constituait « une vraie échappée providentielle ».

  • 26 septembre 2003

    Un aventurier voyageant en ballon à air chaud, David Hempleman-Adams, a décollé de Sussex et atterri à Blackpool, en Angleterre, trois jours plus tard. Il est devenu le premier homme à avoir traversé l'Atlantique dans un ballon ancien, à nacelle en osier. Peu après le décollage, il a trouvé des éclairs, de la neige et des températures glaciales. Dans les dernières heures de son vol, il a enduré la grêle, la neige et d'épais nuages.

  • 5 novembre 1862

    Au-dessus de la frontière du Nouveau-Brunswick dans le Maine, un orage « intelligent » s'est déclaré à une période inhabituellement avancée de la saison. Un agent du shérif a été frappé et « a perdu connaissance à cause de l'un des forts éclairs ». Lorsqu'il est revenu à lui, son cheval était tourné dans la direction opposée. Il lui a fallu plusieurs heures pour se remettre, dans une maison voisine. Il semble que le courant électrique avait fait le tour des roues d'un chariot.

Île-du-Prince-Édouard

  • 15 juin 1863

    Un éclair est entré par la fenêtre d'une maison de Morell et a provoqué un incendie dans le toit. Il a touché le corps d'un jeune homme assis à la table du petit-déjeuner et fendu ses bottes à plusieurs endroits, le laissant temporairement engourdi et paralysé. Puis, passant entre l'homme et la table, l'éclair a arraché sa cuillère de gruau de sa main et l'a propulsée contre le plafond.

  • 19 juin 2008

    La foudre a tué cinq vaches à South Melville. Le courant électrique a commencé par toucher des arbres avoisinants avant de passer sur les animaux. Les dommages auraient pu être plus importants car 20 ou 30 vaches se rassemblent souvent par gros temps. L'agriculteur a souffert d'un choc émotionnel ainsi que financier : il trayait certaines de ces vaches depuis plus de 20 ans.

  • 4 juillet 1898

    Durant un orage, un éclair s'est abattu sur une maison à Cavendish, la dévastant complètement. Deux visiteurs assis de chaque côté du propriétaire ont été tués sur le coup. Étonnement, le propriétaire s’en est sorti indemne, mais son épouse a subi un choc. La foudre a également détruit plusieurs étables et une homarderie.

  • 4 juillet 1840

    À Hillsborough, un orage violent a poussé un troupeau de 35 moutons à chercher refuge dans les buissons et les arbres. À 19 h, les bergers ont trouvé 14 moutons morts. La supposition selon laquelle ils ont été frappés par la foudre est appuyée par les preuves trouvées près des arbres brisés. Toutefois, là où on a trouvé les animaux, les arbres ne semblaient pas avoir été frappés.

  • 11 août 1843

    Une enquête a conclu qu'une femme de Cherry Valley a été frappée sur place par la foudre et en est morte. La foudre a également endommagé la maison, brisant les chevrons et les poutres du plancher juste en dessous et au-dessus de la victime. La femme pétrissait de la pâte dans la cuisine; quatre enfants et une servante, qui se trouvaient également dans la maison, ont eu de la chance et ont pu s'en sortir indemnes.

  • 12 décembre 1843

    Au cours d'un orage hivernal rare, un agriculteur de Speke a été frappé par la foudre. Le « fluide électrique » (ancien nom de la foudre) est entré par une fenêtre. Il a éjecté plusieurs dents de la bouche du frère de sa femme qui dormait. La charge a perforé ses vêtements, comme s'ils avaient été criblés de balles, et brisé une commode. Elle a également arraché le plancher de la laiterie, brisé des cuves remplies de crème, mais a laissé les étagères de vaisselle intactes.

Nouvelle-Écosse

  • 25 janvier 1924

    Bien qu'aucun dommage sérieux n'ait été causé, la terrible tempête qui a secoué Stellarton a mis hors service les téléphones et lignes électriques principales, plongeant la ville dans l'obscurité. Le toit de l'abri de la locomotive a été soufflé. La tempête était accompagnée de fortes chutes de neige, d'une pluie battante et de la foudre. Marcher était devenu dangereux et beaucoup de gens sont tombés dans les rues verglacées.

  • 1er avril 1968

    La foudre s'est abattue sur une maison de Kentville, causant des tremblements, entendus à un demi-kilomètre à la ronde. L'éclair a frappé à proximité de l'antenne de télévision, a soufflé une partie du toit et causé un incendie, qui a touché le grenier et l'arrière du toit.

  • 15 juin 1892

    Pendant une demi-heure, le ciel au-dessus d'Amherst s'est illuminé d'éclairs. Un éclair a touché un toit et a pénétré dans deux maisons mitoyennes. Dans une structure, le courant a couru le long du mur, détruisant les photographies sur son passage. C'était la seconde fois que cette maison était touchée. À Milford, la foudre a coupé quasiment tous les postes téléphoniques et télégraphiques de la zone.

  • 22 juin 1923

    La foudre a frappé sous un lit à Glace Bay, en Nouvelle-Écosse, mettant le feu à la maison. La famille s'est échappée in extremis; les plus jeunes enfants ont été arrachés de leur lit alors que les chambres prenaient feu. Seule une valise a pu être sauvée. L'incendie avait une longueur d'avance de 30 minutes avant que quelqu'un ne déclenche l'alarme. À ce moment-là, la foudre avait mis hors service les téléphones de cette rue et tous les appelants ont reçu le même message, « pas de réponse ».

  • 22 juillet 1850

    La foudre est entrée par la fenêtre du poste d’un télégraphe à Halifax. La foudre a frappé l’instrument de relais, traversé les fils de branchement et fait fondre le rouleau ainsi que les fils de cuivre menant à la salle des batteries. Le choc a été ressenti dans tout le bâtiment, mais heureusement, le télégraphe n’était pas à son poste à ce moment. La foudre a en outre endommagé 15 poteaux, en détruisant deux.

  • 27 juillet 1921

    Un orage s'est déclaré dans les Maritimes. Il était composé de nombreux éclairs violents, accompagnés par d'énormes coups de tonnerre et des averses de pluie. Un éclair est entré dans une maison de Fergusons Cove et a emporté les lattes du lit du propriétaire. L'occupant est resté allongé sur le sol, sans aucune blessure mais profondément secoué.

  • 5 août 1846

    Près de la rivière John à Pictou, la foudre a pénétré dans la boutique d'un cordonnier par un tuyau de poêle, brisant ce dernier. Elle a arraché une partie du sol, projeté des panneaux-plafonds et soufflé les fenêtres sans blesser personne. Le lendemain à East River, la foudre a tué un homme, un jeune garçon et un chien. Elle a également frappé une femme, lui faisant perdre connaissance pendant un moment.

  • 10 août 1863

    De fortes pluies ont trempé Yarmouth. Dans une maison, la foudre a frappé la plus âgée des filles de la famille, la laissant sans connaissance sur le sol. À Deerfield, la foudre est entrée dans la demeure de réunion First Baptist et l'a endommagée. Les paroissiens ont considéré avoir eu de la chance que cet événement ait eu lieu un lundi, plutôt que la veille, lorsque la demeure était quasiment pleine.

  • 11 août 1923

    Au cours d'un violent orage à Eastern Passage, la foudre a pénétré dans la cheminée d'une maison et traversé chaque pièce. Le verre et le plâtre volant dans toutes les directions ont alerté la famille sursautante du danger. Des plaques ont été arrachées de l'avant de l'évier de la cuisine et de la machine à coudre. Des charnières ont été arrachées du piano. La porte avant a été projetée dans la cour, tout comme les charnières et autres éléments de la structure.

  • 16 août 1922

    Le pire orage électrique depuis des années est passé au-dessus de Yarmouth. Dans une maison, la foudre a fendu une cheminée, arraché le plâtre des murs et fait voler des fenêtres en éclats. Elle a endommagé l'extérieur d'une église locale avant d'y pénétrer. Une étable a pris feu mais la pluie a permis de contenir l'incendie jusqu'au matin, où il était terminé. Une clôture a été frappée, brisant les poteaux sur 35 m; le système téléphonique de la ville a également été mis hors service.

  • 20 août 1923

    Au cours d'un violent orage, la foudre a frappé le mât de drapeau situé sur la tour de la School for the Deaf (école des sourds) à Halifax. L'éclair a parcouru le mât de drapeau, puis est entré dans le bâtiment et a arraché le plâtre des murs d'une des chambres. Des clous, des bardeaux brisés et des morceaux de bois jonchaient le toit. Les élèves étaient en vacances; les passants ont donc dû avertir les occupants du foudroiement.

  • 23 août 1839

    Un orage a frappé Amherst pendant la récolte du foin. Un garçon assis sur un chariot a été tué, tout comme les bœufs qui le tiraient. Un deuxième garçon a été figé et étourdi, ses cheveux ont flambé et la peau de son visage et de son corps s'écaillait en fines bandelettes. Sa veste en coton et ses sous-vêtements ont été partiellement brûlés. Entre le premier et le deuxième orteil de chaque pied, une légère coupure dans la cuticule marquait l'endroit où la charge électrique avait quitté son corps

  • 13 septembre 1920

    Au-dessus de Digby, des éclairs et des coups de tonnerre se sont enchaînés sans interruption pendant près de deux heures. La bruine constante était ponctuée de fortes averses occasionnelles. L'église catholique romane St. Patrick, située au sommet de l'une des plus hautes collines, a été frappée trois fois; son toit a été criblé de trous, ses murs, ses fenêtres et leurs cadres ont été endommagés. Plusieurs maisons ont pris feu et ont été détruites.

  • 18 septembre 1930

    Au plus fort d'un grain au large de l'île du Cap-Breton, la foudre a fendu une goélette, provoquant la noyade de dix hommes. Les vagues balayaient le navire de la poupe à la proue tandis que le timonier tentait frénétiquement de diriger le bateau dans le sens du vent. Coincés sous le pont, les survivants sont parvenus péniblement à s’éloigner de la cabine submergée et du gréement enchevêtré, seulement pour endurer pendant 70 heures des vents violents et des embruns salés, sans rien à boire ni à manger.

  • 24 octobre 1846

    La foudre a frappé l'église épiscopale sur Butler's Hill à Yarmouth, enflammant les bardeaux. Au même moment, le phare au Cap a également été frappé, mais seulement légèrement endommagé. Avant la foudre, un énorme et épais nuage avait recouvert la ville. Il faisait tellement sombre qu'à midi, les gens utilisaient des bougies dans les bureaux et les maisons.

Terre-Neuve-et-Labrador

  • 23 mars 1907

    Un orage printanier rare de tonnerre et de foudre a endommagé certaines collectivités côtières à Terre-Neuve. À Harbour Grace, la foudre a détruit une maison inoccupée. Aux alentours de Placentia, les poteaux télégraphiques ont été fendus ou coupés en deux. La foudre a fait irruption par les fenêtres d'une maison et mis le feu aux rideaux et à des papiers posés sur une table. Elle a également brûlé un interrupteur mural et le papier peint; elle faisait le bruit d'un canon.

  • 26 juin 1930

    Une tempête de grêle destructrice a frappé Lumsden, à Terre-Neuve; les citoyens de la minuscule communauté de pêcheurs de Trinity Bay étaient paniqués. Trois hommes se sont noyés lorsque leur bateau a coulé, battu par d'immenses grêlons et par la foudre. Trente bateaux accostés dans le port ont coulé dans la tempête. Les témoins ont fixé le poids des conglomérats de glace à 4 kg.

Yukon

  • 14 août 2004

    Pendant la majeure partie de l'été, le Yukon a connu des conditions de chaleur et de sécheresse record. La foudre déclenchait des feux irréprimés quasiment chaque jour au début de l'été, conduisant à des interdictions de brûler quoi que ce soit à l'extérieur. La fumée issue de plus du double du nombre moyen d'incendies a conduit à utiliser des lampes frontales pendant la journée et empêché les pilotes d'atterrir à Dawson City. La zone totale brûlée représentait plus de 18 000 km2, soit trois fois la taille de l'Île-du-Prince-Édouard.

  • 14 août 1902

    Invention ou fait réel? Un cheval, accompagné d'un groupe d'exploration minière du Yukon, a bu dans un bassin d'eau cuivrée. Après le passage d'un orage soudain, les seuls restes à l'endroit où le cheval se tenait était une pile de vêtements calcinés. Un mineur a imaginé que le cheval était plein de cuivre et qu'à la minute où la foudre l'avait frappé, il s'était approché du cuivre. La foudre l'avait pris pour un paratonnerre et l'avait grillé.

Nunuvat

  • 13 juillet 2007

    Les agents de conservation ont eu le sentiment que la foudre avait tué 13 caribous retrouvés en dehors d'Arvia. Ils sont morts à 50 m les uns des autres, à peu près au moment où une série de foudroiements s'est abattue sur cette région. Le chasseur qui les a trouvés a pensé que quelqu'un les avait tués et il avait laissé la viande se gâter, mais ils n'avaient aucune blessure par balle. La décomposition était trop avancée pour confirmer le décès par la foudre.

Territoires du Nord-Ouest

  • Pas encore de récit!