Mesures de sécurité sur de grands sites extérieurs en cas de foudre

Version PDF – 1,4 Mo

Au Canada, l'on compte plus de deux millions d’éclairs par an, dont un toutes les trois secondes environ pendant l’été. Parce que la lumière voyage plus vite que le son, la foudre peut être un indicateur précoce, et fatal, d'un orage qui approche et d'autres phénomènes météorologiques violents. Un orage estival local se forme rapidement. Il est impossible d'émettre des prévisions locales précises des mois à l'avance.

Cérémonies d'ouverture du jamboree des scouts, 25 juillet 2007 (province de Québec).
Cérémonies d'ouverture du jamboree des scouts, Québec.
© Environnement Canada, 2007 Photo : Stephanie Meyn

Environnement Canada a dressé des cartes canadiennes du risque de foudre à consulter en cas de prévision d'orage. Les cartes canadiennes du risque de foudre sont obtenues à partir des récents foudroiements pour repérer les zones dangereuses (en rouge). Les zones dangereuses vous montrent où les risques posés par la foudre sont les plus élevés.

Un plan de sécurité en cas de foudre doit être établi à l'occasion de tout événement d'importance en extérieur. Dans votre plan, vous devez :

  • Établir une stratégie d'alerte
    Une telle stratégie doit inclure plusieurs modalités par lesquelles il est possible d'alerter tant les organisateurs que les participants à tout phénomène météorologique violent. Il est important que toutes les personnes clés comprennent quels types de phénomène météorologique devraient entraîner une évacuation avant ou pendant le rassemblement.   
  • Fixer l'heure des activités dans les périodes où les orages sont les moins fréquents
    Les orages sont plus fréquents en fin d'après-midi et en début de soirée, mais leur fréquence peut varier selon la région et la période de l'année. Renseignez-vous sur les périodes durant lesquelles la formation d'orages est la plus probable et, si possible, organisez les activités en dehors de cette plage horaire ou période de l'année. Cela peut éviter d'avoir à retarder ou reporter l'événement. 
  • Diffuser un plan indiquant les lieux sûrs et prévoyant un temps suffisant pour que les gens puissent s'y rendre en toute sécurité
    Selon la grandeur et le type de site, l'évacuation en lieu sûr pourrait se faire en quelques minutes ou prendre plusieurs heures. Le personnel et les bénévoles doivent être mis au fait à l'avance des procédures d'évacuation. Un lieu sûr peut être un immeuble entièrement fermé, qui comprend câblage et plomberie, ou encore une automobile ou un autobus à toiture métallique. 
  • Surveiller les conditions météorologiques
    Il convient de confier à une personne bien informée la responsabilité de surveiller les prévisions et les avertissements météorologiques, ainsi que les cartes canadiennes du risque de foudre d'Environnement Canada. Un violent orage estival peut se former rapidement et de manière inattendue; il est donc important que le responsable soit constamment au fait des conditions météorologiques avant et pendant l'événement. Cette personne ou celles qu'elles conseillent doivent avoir l'autorité de décider s'il convient d'évacuer, de retarder ou de reporter l'événement dans l'éventualité d'un phénomène météorologique violent. Il est important d'attendre au moins 30 minutes après le dernier grondement du tonnerre avant de reprendre des activités en plein air.

Comme toujours, quand il est question de la foudre, il ne faut pas oublier la consigne : Quand le tonnerre gronde, rentrez vite!

Pour prendre connaissance d'autres mesures que vous pouvez prendre pour vous protéger de la foudre, consultez nos sections sur les Mesures de sécurité en cas de foudre et sur Les dangers de la foudre.

Les renseignements présentés ici proviennent des sources suivantes.

La foudre au Canada

Tool Kit for Large Outdoor Venues www.lightningsafety.noaa.gov/resources/large_venue.pdf (en anglais seulement)

Lightning Kills – Play it Safe par John Jensenius, météorologue aux alertes, NWS (en anglais seulement)

Updated Recommendations for Lightning Safety par R. Holle, R. Lopez et C. Zimmerman (en anglais seulement)

Lightning Safety and Outdoor Stadiums par J. Gratz, R. Church et E. Noble (en anglais seulement)

Date de modification :