Assainissement du lac Simcoe et du sud-est de la baie Georgienne

Le Fonds d'assainissement du lac Simcoe et du sud-est de la baie Georgienne permettra de restaurer la santé écologique du lac Simcoe et du sud-est de la baie Georgienne et d'améliorer la qualité de l'eau pour les résidents et les espèces sauvages de la région.

Le fonds de 29 millions de dollars sur cinq ans fait partie de l'approche globale d'assainissement de l'eau du gouvernement du Canada et sera géré par Environnement Canada. Il appuiera des projets communautaires qui sont axés sur des priorités telles que la réduction des déversements de phosphore provenant de sources rurales et urbaines, la restauration des habitats des poissons et de la faune et le traitement de la résolution des problèmes liés aux algues toxiques et nuisibles.

En apprendre davantage au sujet du fonds

Carte des limites du Fonds d'assainissement du lac Simcoe et du sud-est de la baie Georgienne

Les frontières géographiques pour le Fonds comprennent les bassins versants de la région du lac Simcoe, y compris le lac Couchiching et la rivière Severn, à l'ouest de Port Severn. Elles incluent également les baies de la vallée Nottawasaga, le bras Severn et les régions cibles côtières qui s'étendent à l'ouest de l'autoroute 400/69 et du Port Severn dans le sud, jusqu'à la rivière des Français dans le Nord. Une carte détaillée est disponible ci-dessous.

La figure 1 est une carte qui montre la frontière géographique pour le programme.

Figure 1. Carte des frontières entre le lac Simcoe et le sud-est de la baie Georgienne

La figure 1 est une carte qui montre la frontière géographique pour le programme. Il s'agira des bassins hydrographiques de la région du lac Simcoe, y compris le lac Couchiching et la Severn River à l'ouest au Port Severn. Cela comprend également les bassins hydrographiques et les baies de la vallée Nottawasaga et de Severn Sound ainsi que les zones côtières ciblées qui s'étendent à l'ouest de l'autoroute 400/69 et de Port Severn au sud, à la rivière des Français au nord, puisque cette région contribue directement au problème de phosphore et de nutriants dans la baie Georgienne.

À propos du lac Simcoe

Le lac Simcoe est le plus grand lac en dehors du réseau des Grands Lacs dans le sud de l'Ontario. Situé au nord de Toronto, le lac constitue une zone récréative et génère des recettes provenant du tourisme de plusieurs millions de dollars par an. Il s'agit également d'une zone agricole importante qui approvisionne huit municipalités en eau potable. En raison de la pollution urbaine et rurale entraînant des niveaux de phosphore plus élevés que la normale, le lac est privé d'oxygène, ce qui a une incidence sur les poissons d'eaux froides, la faune et la qualité générale de l'eau.

À propos du sud-est de la baie Georgienne

Le sud-est de la baie Georgienne est un important espace de détente qui appuie une considérable l'industrie du tourisme et comprend la réserve de la biosphère de la baie Georgienne reconnue par l'UNESCO. La qualité de l'eau et la santé de l'écosystème dans certaines régions du sud-est de la baie Georgienne sont menacées en raison de l'aménagement du littoral, d'un apport excessif de phosphore et de la prolifération des algues toxiques et nuisibles.

Fonds d'assainissement du lac Simcoe 2007-2012

Les Canadiens qui travaillent, vivent, ou profitent de loisirs autour du lac Simcoe ont déjà bénéficié des efforts du gouvernement du Canada visant à nettoyer le lac grâce au Fonds d’assainissement du lac Simcoe qui a pu verser 30 millions de dollars sur une période de cinq ans, de 2007 à 2012.

Le Fonds a mis à profit une somme d'environ 28,5 millions de dollars auprès de sources non fédérales, a soutenu 160 projets communautaires visant à améliorer la conservation des poissons et de la faune, et a réduit les déversements de phosphore dans le lac Simcoe de trois tonnes par année en moyenne. Résultats précis inclus :

• L'installation de 20 000 mètres de clôtures pour empêcher environ 1 300 animaux de ferme de s'approcher des cours d'eau.
• La plantation de plus de 72 000 espèces d'arbres, arbustes et graminées indigènes afin de stabiliser les rives et de réduire les eaux de ruissellement contenant du phosphore.
• La mise à niveau de 110 fosses septiques.
• L'élaboration d'un manuel d'optimisation des usines de traitement des eaux usées.
• La mise en œuvre de la modernisation du bassin d'eaux pluviales dans plusieurs municipalités.

Le Fonds d'assainissement 2012-2017 du lac Simcoe et du sud-est de la baie Georgienne poursuivra sur cette voie.

Afficher les projets financés par le Fonds d'assainissement du lac Simcoe 2007-2012

Date de modification :