Projets financés de la 4e ronde

Lac Simcoe

Titre du projet : Étude sur les bassins de gestion des eaux pluviales (16 934 $)

Bénéficiaire : Corporation de la Ville de Barrie

Description : Dans le cadre de ce projet, des profils de la qualité de l’eau seront créés pour les bassins d’eaux pluviales de la Ville de Barrie, offrant un système de priorisation pour les travaux de rétablissement futurs qui permettraient de réduire la charge en polluants phosphorés et la sédimentation du lac Simcoe. D’ici la fin de l’étude, la ville accordera la priorité aux activités d’enlèvement des sédiments dans les bassins de gestion des eaux pluviales en fonction de la teneur en phosphore et en azote, du total des solides en suspension (TSS), et de l’alcalinité.

Des méthodes de prélèvement classiques serviront à recueillir des données dans les bassins de gestion des eaux pluviales. Les résultats seront traités, afin de créer un profil pour chaque bassin, ce qui permettra d’établir le degré de priorité des mesures de rétablissement requises.

Titre du projet : Contrôler l’exportation du phosphore urbain : les bassins de gestion des eaux pluviales conservent-ils le phosphore organique dissous? (51 625 $)

Bénéficiaire : Université Trent

Description : Dans le cadre de ce projet, on déterminera la quantité de phosphore organique dissous (POD) que conservent ou rejettent les bassins d’eaux pluviales urbaines dans le bassin hydrolique du lac Simcoe, une activité essentielle pour déterminer les pratiques de gestion les plus efficaces du bassin. Les gouvernements municipaux et les organismes de conservation se serviront de cette information pour créer de meilleures pratiques de gestion et mieux concevoir les bassins d’eaux pluviales afin d’accroître la conservation du POD, ce qui permettra de réduire la charge en polluants phosphorés dans le lac Simcoe.

L’étude proposée examinera les taux relatifs de traitement du phosphore organique dissous et du phosphore inorganique par les algues et les microbes dans le cadre d’expériences en laboratoire à petite échelle. Différents types d’échantillons d’eaux pluviales seront recueillis, et les conditions relatives à la lumière et à la température seront évaluées. Un rapport sur les résultats sera remis aux municipalités, au gouvernement provincial et aux organismes de conservation. La population pourra aussi le consulter en ligne.

Titre du projet : Gestion des eaux pluviales et rétablissement du ruisseau du parc Lion (155 235 $)

Bénéficiaire : Corporation de la Ville de Newmarket

Description : Ce projet réduira l’érosion et la charge en polluants phosphorés dans la rivière East Holland, un affluent du lac Simcoe, en augmentant la longueur, la profondeur et la largeur d’un chenal de cours d’eau du parc Lion à Newmarket. Ces travaux rétabliront aussi l’habitat des poissons, amélioreront la protection contre les crues, et augmenteront l’infiltration des eaux souterraines.

Le chenal actuel du ruisseau dans le parc Lion sera élargi, approfondi et allongé. Une petite terre humidepourrait aussi être aménagé. Ces activités permettront de créer un habitat aquatique. Une activité de plantation communautaire pour finaliser le projet sera tenue, afin que la collectivité locale prenne part au projet.

Titre du projet : Naturalisation du ruisseau Dyment et contournement du bassin (109 000 $)

Bénéficiaire : Corporation de la Ville de Barrie

Description : Ce projet améliorera l’habitat aquatique du ruisseau Dyment, un affluent du lac Simcoe, en modifiant le chenal du ruisseau et en ajoutant de la végétation, afin qu’il puisse servir de lien efficace vers les régions de frai et de nourricerie des espèces de poissons dans le lac Simcoe. Les sédiments accumulés seront aussi enlevés de certaines parties du ruisseau, afin de réduire la charge en polluants phosphorés dans le lac Simcoe.

Pour rétablir la fonction du ruisseau Dyment, le débit sera dévié au moyen d’un chenal temporaire et/ou du pompage. Ces activités seront suivies par l’excavation de boue accumulée. Un nouveau chenal sera bâti. Des arbustes indigènes riverains seront plantés avant que le débit d’eau soit rétabli. Un bassin raccordé au réseau sera supprimé pour améliorer les conditions relatives à la température dans le cours d’eau. Enfin, une activité de plantation communautaire aura lieu, afin que la collectivité participe. Cela permettra d’accroître la plantation dans la zone tampon, en partenariat avec l’Autorité de conservation de la région du lac Simcoe.

Titre du projet : Projet de rétablissement et de mise hors service du bassin raccordé au réseau du ruisseau Lovers (138 200 $)

Bénéficiaire : Corporation de la Ville d’Innisfil

Description : Ce projet améliorera l’habitat aquatique du ruisseau Lovers et réduira la charge en polluants phosphorés du lac Simcoe, en naturalisant le chenal du ruisseau Lovers et en augmentant la quantité de terres humides fonctionnelles accessibles dans cette région détériorée d’Innisfil. Une structure de rétention d’eau existante au ruisseau Lovers sera enlevée, et de nouvelles cellules de terres humides seront aussi établies pour améliorer davantage l’habitat aquatique et accroître la biodiversité dans le ruisseau.

Parmi les activités, il y aura l’enlèvement d’un bassin raccordé au réseau et d’un barrage, l’enlèvement des sédiments accumulés, le rétablissement du chenal du ruisseau, l’établissement d’une zone de terres humides de 0,2 hectare, en plus de l’établissement de zones tampons de végétation. Des bénévoles de la communauté participeront aux activités de rétablissement, comme l’ajout de boutures de plantes indigènes et la plantation d’arbres le long du chenal de cours d’eau nouvellement créé. Des panneaux d’interprétation seront ajoutés pour éduquer la population.

Titre du projet : Projet d’amélioration de l’habitat des poissons et des invertébrés benthiques (48 993 $)

Bénéficiaire : Première Nation des Chippewas de l’île Georgina

Description : Le projet rétablira l’habitat aquatique dans la région immédiate de la Première Nation des Chippewas de l’île Georgina, près du lac Simcoe, en améliorant la végétation de la zone riveraine, et en enlevant un ponceau perché qui bloque actuellement la migration des poissons en amont. Une étude du site sera réalisée, et des plans de sites seront préparés pour rétablir et restaurer quatre sites déterminés dans le plan de gestion du sous-bassin versant. Des activités de rétablissement seront réalisées à un de ces endroits.

Un plan de site sera adopté, ce qui permettra de rétablir l’habitat aquatique dans la région. La Première Nation des Chippewas de l’île Georgina participera à la plantation. Les élèves de l’école locale prendront part à des études de site dans le cadre d’activités d’apprentissage.

Titre du projet : Création, mise à l’essai et adoption de nouveaux nettoyants pour l’équipement de récolte des légumes (330 000 $)

Bénéficiaire : Holland Marsh Growers Association

Description : Dans le cadre de ce projet, on cherchera à réduire la charge en polluants phosphorés dans Holland Marsh, un affluent riche en nutriments du lac Simcoe, en adoptant une nouvelle technologie pour l’équipement de récolte des légumes et les installations de lavage. On cherchera à enlever le tiers de la terre qui adhère aux légumes récoltés avant de les laver. Cela réduira la quantité de phosphore rejetée lors du processus de lavage.

Deux nouvelles technologies de récolte seront mises à l’essai dans 20 fermes ayant différents types de terre. Elles seront précisées pour déterminer les méthodes idéales pour réduire la quantité de terre recueillie pendant la récolte des légumes à Holland Marsh. On étudiera ensuite les échantillons des charges du sol et de l’eau de lavage pour évaluer la teneur en phosphore et le volume. Les résultats seront transmis aux autres producteurs d’aliments, aux intervenants et aux organismes gouvernementaux.

Titre du projet : Projet d’amélioration de l’eau d’amont du ruisseau Western au complexe de loisirs Ray Twinney (100 631 $)

Bénéficiaire : Office de protection de la nature de la région du lac Simcoe

Description : Dans le cadre de ce projet, on utilisera des caractéristiques de l’aménagement à faible impact (AFI), afin de recueillir les eaux de ruissellement du toit du complexe de loisirs Ray Twinney, à Newmarket. Ces caractéristiques d’AFI détourneront les eaux d’orage du ruisseau Western, un affluent du lac Simcoe. Cela permettra de réduire la charge en polluants phosphorés dans le lac Simcoe, en plus d’améliorer l’habitat aquatique dans l’eau d’amont du ruisseau Western en raison d’une diminution de l’érosion.

Certaines caractéristiques d’AFI, comme des jardins pluviaux et un mélange de paillis, seront mises en place près des entrées des installations, afin de recueillir l’écoulement du toit. Deux réservoirs d’eau de pluie serviront aussi à recueillir l’eau de pluie qui pourrait servir à d’autres fins. Des puits de surveillance sur les lieux serviront à évaluer l’efficacité de chaque caractéristique installée. On continuera de vérifier la teneur en sédiments suspendus totaux et en phosphore pour évaluer l’incidence lors de tempêtes.

Baie Georgienne

Titre du projet : Évaluer le lien entre circulation de l’eau et configurations spatiales de la qualité de l’eau dans le sud-est de la baie Georgienne (88 200 $)

Destinataire : Conseil d’administration de l’Université de Toronto

Description : Le projet mettra au point un modèle permettant de déterminer le lien entre la circulation de l’eau et les causes des problèmes de qualité de l’eau dans la zone littorale du sud-est de la baie Georgienne en vue d’éclairer la prise de décisions concernant la gestion de l’utilisation des sols. Au moyen d’une modélisation numérique, le projet permettra de produire des études plus précises de l’incidence des pratiques d’utilisation des terres sur la qualité des eaux littorales. L’impact de la charge en éléments nutritifs des effluents sera également évalué.

Le projet établira un modèle de circulation qui pourra servir à interpréter et synthétiser les données de terrain, ainsi qu’à comprendre comment la circulation de l’eau peut entraîner des gradients de nutriments. Les résultats seront communiqués à des organismes publics et dans les milieux universitaires.

Titre du projet : Modernisation de stationnement au moyen d’un aménagement à faible impact sur l’environnement (62 855 $)

Destinataire : Église Trinity United

Description : Le projet intégrera les caractéristiques de l’aménagement à faible impact dans la modernisation d’un stationnement afin de réduire les eaux de ruissellement, augmenter l’infiltration d’eaux souterraines et réduire la charge en phosphore du lac Simcoe. Avec l’augmentation rapide de l’aménagement du territoire autour de Collingwood, l’église, avec sa nouvelle conception d’aménagement à faible impact, espère encourager d’autres propriétaires à mettre en œuvre des techniques similaires pour réduire le ruissellement et améliorer la qualité de l’eau du port de Collingwood dans la baie Georgienne.

Le stationnement sera conçu selon les techniques d’aménagement à faible impact par un bureau d’ingénierie qui placera un pavage perméable sur toute la surface du stationnement, ainsi que deux tranchées d’infiltration en prévision des précipitations issues de plusieurs tempêtes. Après les travaux, le stationnement sera régulièrement surveillé pour mesurer leur efficacité. Les résultats du projet seront communiqués à la collectivité.

Titre du projet : Évaluation de la charge en phosphore interne dans les échancrures de la baie Georgienne afin de mieux comprendre les sources de phosphore et de contribuer aux gradients de productivité près du littoral et au large (13 600 $)

Destinataire : Recherche sur les eaux douces

Description : Le projet déterminera l’apport de phosphore provenant de sources internes (sédiments benthiques) aux échancrures de la baie Georgienne; cet apport est un facteur clé de la définition de seuils de réduction de la charge en phosphore par les organismes de gestion de l’utilisation des sols. Le projet analysera les données sur le phosphore stocké dans les sédiments et préparera des rapports que les décideurs à l’échelle provinciale et municipale pourront exploiter à deux fins : premièrement, pour améliorer les modèles appliqués à l’étude du phosphore dans la région et, deuxièmement, pour déterminer le lien possible entre le phosphore des sédiments et l’augmentation de la productivité phytoplanctonique.

L’étude sera suivie par la surveillance d’une sélection de sites. Les teneurs en phosphore de chaque site seront estimées à la fois par une démarche in situ et par un modèle, puis elles seront comparées aux concentrations de phytoplancton pour déterminer les corrélations. Les résultats seront synthétisés dans un rapport et présentés aux organismes de gestion des ressources.

Titre du projet : Mise en place d’une stratégie coordonnée de surveillance des nutriments dans l’est de la baie Georgienne (87 465 $)

Destinataire : Réserve de la biosphère du littoral de la baie Georgienne

Description : Le projet soutiendra la mise en place d’une vaste stratégie de surveillance des nutriments dans l’est de la baie Georgienne, visant à recueillir des données plus précises sur l’environnement pour déterminer les charges en phosphore et évaluer l’efficacité des programmes en cours dans la réduction des rejets de phosphore dans la baie Georgienne. Le projet augmentera le nombre de bénévoles formés à la surveillance, la superficie visée par les mesures de surveillance, ainsi que la quantité de matériel et de soutien technique consacrée à la surveillance des nutriments. De plus, il procédera à une mise à jour du rapport sur l’état de la baie (State of the Bay).

Un plan de communication sera élaboré et mis en œuvre pendant le projet. Il sera suivi par la mobilisation de partenaires pour les actions de surveillance des nutriments dans les baies fermées. Les capacités de surveillance des bénévoles et des partenaires seront renforcées par des formations et l’acquisition de nouveau matériel. Les résultats de la surveillance des nutriments seront communiqués aux partenaires et au public dans le rapport State of the Bay (État de la baie), un site Web de partage de données et d’autres publications.

Titre du projet : Évaluation longitudinale de la qualité de l’eau pendant les basses eaux et les hautes eaux dans le ruisseau Innisfil (98 484 $)

Destinataire : Université Ryerson

Description : Le projet mènera des activités de surveillance de la qualité de l’eau sur des échelles temporelles et spatiales étendues afin de comprendre l’influence des charges en phosphore et des niveaux d’eau sur la qualité de l’eau du réseau du ruisseau Innisfil du bassin hydrographique du lac Simcoe, de façon à éclairer les décisions de planification prises par les autorités locales et provinciales. Les données de l’évaluation permettront de définir les pratiques de gestion du territoire et les initiatives relatives au ruisseau les plus pertinentes pour la réduction de la charge en phosphore.

La surveillance visera une sélection de sites du ruisseau Innisfil ainsi que des fossés de terrains agricoles et de bord de route dont les eaux se déversent dans le ruisseau. Les données collectées seront analysées et les résultats modélisés à partir de la connectivité de l’utilisation des sols et des fossés de drainage. Les résultats seront diffusés à l’occasion de conférences et dans des articles de revue, et ils seront communiqués à des organismes gouvernementaux.

Titre du projet : Love Your Lake (Aimez votre lac) – Archipelago (15 958 $)

Destinataire : Corporation du canton d’Archipelago

Description : Le projet comprend des évaluations de l’état de santé écologique du rivage destinées aux propriétaires et aux associations de protection des lacs de trois lacs du bassin hydrographique de la baie Georgienne, qui les orienteront sur la façon dont il faut restaurer et protéger les rives. Ceci permettra aux propriétaires de prendre des mesures environnementales positives afin de restaurer l’habitat aquatique et de réduire la charge en phosphore provenant de sources non ponctuelles situées dans leurs propriétés de la baie Georgienne.

Du personnel formé effectuera des relevés sur le rivage des propriétés riveraines de trois lacs (lagune Skerryvore, lac Blackstone et lac Kapikog). Les propriétaires recevront un rapport personnalisé de leur propriété, comprenant des recommandations de mesures pouvant être prises pour réduire leur impact environnemental et améliorer l’habitat des rives. Les associations de protection des lacs recevront également un rapport contenant une analyse générale de la santé environnementale des rives des lacs, visant à encourager les actions d’intendance de la collectivité. Un atelier d’une demi-journée permettra de communiquer les résultats et les futures mesures.

Titre du projet : Surveillance de la qualité de l’eau et évaluation des teneurs en phosphore le long des rives de la baie de Sable/baie Georgienne (19 404 $)

Destinataire : Première Nation de Henvey Inlet

Description : Le projet comprendra la conception et la mise en œuvre d’un programme de surveillance de la qualité de l’eau, qui permettra de définir les futures mesures de gestion nécessaires à la réduction de la charge en phosphore dans la zone de la baie de Sable de la Première Nation de Henvey Inlet, dans la baie Georgienne. Il faut savoir que la qualité de l’eau et l’habitat aquatique sont affectés par la prolifération d’algues apparue dans la zone.

Le programme sera suivi par une surveillance continue de la qualité de l’eau. Le projet établira une évaluation des données et un rapport sur la santé environnementale globale de la zone étudiée. Les résultats seront ensuite présentés à la Première Nation de Henvey Inlet et communiqués aux collectivités environnantes.

Titre du projet : Cartographique de la dynamique de plage, du seuil d’inondation, de la bathymétrie littorale et de la biodiversité littorale de la plage Wasaga et de Collingwood (231 203 $)

Destinataire : Office de protection de la nature de la vallée de Nottawasaga

Description : Le projet surveillera la bathymétrie, la biodiversité aquatique et terrestre, la dynamique des plages et les risques d’inondation du littoral le long de la baie Nottawasaga, puis il produira des rapports à partir des données recueillies en vue d’améliorer la conservation des espèces aquatiques ainsi que la gestion des sources non ponctuelles de phosphore par les organismes de gestion du territoire et des ressources. Les renseignements obtenus seront essentiels pour les futures actions de conservation menées par l’initiative du littoral du sud de la baie Georgienne (Southern Georgian Bay Shoreline Initiative), qui regroupe plusieurs organismes, et pour l’efficacité de la gestion des pressions croissantes de l’aménagement du territoire.

Les données bathymétriques seront collectées à différents points du littoral à une profondeur de 5 mètres. La topographie côtière sera cartographiée à l’aide de relevés aériens. Les seuils d’inondation seront déterminés par le calcul des limites supérieures de jet de rive, une comparaison aux modèles actuels et des évaluations sur le terrain des zones littorales. Les données sur les espèces aquatiques et terrestres seront collectées par des relevés sur le terrain. Les résultats seront communiqués aux gestionnaires des terres municipaux et provinciaux ainsi qu’aux groupes menant des initiatives d’intendance du littoral.

Lac Simcoe et baie Georgienne

Titre du projet : Bilan de santé des sols (200 000 $)

Destinataire : Association pour l’amélioration des sols et des récoltes de l’Ontario

Description : Le projet réduira les déversements de phosphore et d’autres nutriments provenant de sources non ponctuelles situées sur des terres agricoles dans les bassins hydrographiques du lac Simcoe/du sud-est de la baie Georgienne, en faisant participer les exploitants agricoles à des évaluations de l’état des sols, en cernant les problèmes de santé des sols et en aidant à la mise en œuvre de pratiques de gestion exemplaires pour remédier aux problèmes constatés. De plus, le projet comprendra des activités d’atténuation de l’érosion des sols. L’Association collaborera avec les exploitants agricoles au moyen d’une démarche à deux volets – la sensibilisation à la santé des sols et la mise en œuvre de pratiques de gestion exemplaires – afin de parvenir à des résultats tangibles.

Le processus de bilan de santé des sols sera lancé par la visite d’une exploitation agricole par un conseiller agricole agréé qui proposera une discussion rigoureuse sur la santé des sols et une évaluation. Les participants pourront recevoir une aide financière afin de remédier aux problèmes de gestion des sols constatés et de mettre en œuvre les pratiques de gestion recommandées. Parce que la discussion et l’évaluation de la gestion des sols seront destinées à un large public d’exploitants agricoles, elles encourageront une utilisation plus efficace des engrais de façon à réduire le rejet des nutriments excédentaires dans le lac Simcoe et le sud-est de la baie Georgienne.

Date de modification :