Initiative du bassin du lac Winnipeg

Aperçu

Version PDF - 2,6 Mo

Le lac Winnipeg est le dixième plus grand lac d’eau douce au monde et le sixième plus grand au Canada. Le bassin versant du lac Winnipeg couvre près d’un million de kilomètres carrés et englobe quatre provinces et quatre États américains. La qualité de l’eau dans le lac s’est détériorée en raison de nombreuses sources d’éléments nutritifs excessifs (phosphore et azote) qui ont augmenté la fréquence et l’ampleur des efflorescences algales, notamment les algues bleu-vert.

En août 2012, la phase II de l’Initiative du bassin du lac Winnipeg a été lancée grâce à un investissement de 18 millions de dollars sur cinq ans (2012-2017). La phase II sera axée sur la participation des citoyens, des scientifiques et des partenaires nationaux et internationaux aux mesures visant à restaurer la santé écologique du lac Winnipeg, à réduire la pollution intérieure et transfrontalière, et à améliorer la qualité de l’eau pour les pêches et les activités récréatives.

La phase II (2012-2017) de l’Initiative du bassin du lac Winnipeg permettra d’accroître le soutien aux projets d’intendance communautaires qui réduiront les éléments nutritifs et la pollution dans les zones géographiques qui influencent le plus la qualité de l’eau du lac Winnipeg. La recherche scientifique et la surveillance passera d’activités sur le lac à des activités terrestres qui évaluent les effets des humains dans le bassin versant et surveillent les progrès réalisés. Les partenariats transfrontaliers mettront l’accent sur le travail de collaboration avec d’autres gouvernements dans le bassin versant afin de s’assurer que les sources d’éléments nutritifs à l’extérieur du Manitoba sont aussi traitées.

Les résultats attendus à court terme de l’Initiative du bassin du lac Winnipeg comprennent la gestion accrue des éléments nutritifs, des recherches sur le suivi de la santé des écosystèmes, et la participation des gouvernements nationaux et internationaux à l’amélioration des efforts de gestion des éléments nutritifs. Les résultats à long terme demeurent la restauration de l’intégrité écologique du lac Winnipeg, la réduction de l’ampleur et de la portée des efflorescences algales nuisibles, la réduction du nombre de fermetures de plages, l’amélioration de la qualité de l’eau pour les activités récréatives, et des pêches durables.

Le renouvellement des principaux partenariats sur l’intendance et les sciences et les partenariats transfrontaliers de l’Initiative du bassin du lac Winnipeg s’appuie sur l’investissement de 18 millions de dollars sur cinq ans (2007-2012) de la phase I de l’Initiative. Des travaux sont actuellement menés sur les trois piliers de l’Initiative du bassin du lac Winnipeg.

Intendance

Le Fonds d’intendance du bassin du lac Winnipeg offre un soutien financier aux projets d’intendance communautaires à fort impact visant à réduire la charge en éléments nutritifs dans le bassin du lac Winnipeg. Le Fonds d’intendance du bassin du lac Winnipeg utilise un processus en deux étapes : un appel de lettres d’intention est publié, suivi d’une invitation à soumettre une proposition pour les lettres d’intention admissibles. Les propositions sont ensuite soumises aux fins d’examen technique par des conseillers des ministères provinciaux et fédéraux. Un comité consultatif public, comprenant des intervenants du bassin, examine aussi les propositions et les évaluations techniques connexes, puis fait des recommandations de financement au ministre de l’Environnement.

Au cours de la phase I, le Fonds d’intendance du bassin du lac Winnipeg a offert 2,4 millions de dollars pour appuyer 41 projets dans l’ensemble du bassin. Dans le cadre de la phase II, on mettra l’accent sur les projets d’intendance physique qui démontrent des réductions tangibles des éléments nutritifs dans les zones considérées comme d’importantes sources de charge en éléments nutritifs dans le lac Winnipeg. Des renseignements sur le Fonds d’intendance du bassin du lac Winnipeg, y compris les critères d’admissibilité et les projets financés, sont disponibles en ligne.

Le Fonds d’intendance du bassin du lac Winnipeg fournit aussi un financement supplémentaire au navire de recherche à moteur Namao du Lake Winnipeg Research Consortium et au portail d’information de l’Initiative du bassin du lac Winnipeg de l’Université du Manitoba.

Municipalité de Niverville – site du projet de biorestauration de l’étang d’épuration
Photo : © Environnement et Changement climatique Canada

Science

Dans le cadre de la phase I de l’Initiative du bassin du lac Winnipeg, un plan scientifique pour le lac et son bassin a été mis en œuvre afin de mieux comprendre les lacunes liées à l’écologie et au cycle des éléments nutritifs ainsi que leurs sources et leurs mécanismes de transport. Le plan scientifique pour la phase II de l’Initiative du bassin du lac Winnipeg comprend une surveillance et des recherches plus approfondies afin de combler les principales lacunes en matière de connaissances liées aux sciences, la recherche de façons pour mesurer les résultats et l’évaluation de l’efficacité des efforts pour nettoyer le lac. Plusieurs projets sont actuellement menés pour étudier le devenir et les effets des éléments nutritifs provenant des activités agricoles, en particulier dans les sous-bassins des rivières Rouge et Assiniboine. La modélisation des méthodes possibles pour gérer les éléments nutritifs dans le bassin et le lac Winnipeg est aussi réalisée avec la surveillance transfrontalière de la biologie et de la qualité de l’eau du lac.

À l’heure actuelle, Environnement et Changement climatique Canada et d’autres partenaires fédéraux et provinciaux travaillent à l’élaboration d’estimations de la charge en éléments nutritifs du bassin versant et de mesures de la concentration en éléments nutritifs, à la surveillance ou l’empreinte des sources terrestres d’éléments nutritifs et à l’analyse des tendances des micro-toxines et des efflorescences algales dans le lac Winnipeg. De plus, les scientifiques examinent le rôle de l’hydrologie et du climat sur la charge en éléments nutritifs, analysent les changements dans les éléments nutritifs et déterminent les meilleures pratiques pour gérer les éléments nutritifs. Ils mesurent aussi les éléments nutritifs retenus dans les barrages et les réservoirs, et mettent à jour le portail d’information de l’Initiative du bassin du lac Winnipeg.

Des scientifiques d’Environnement Canada tracent l’itinéraire de l’EcoMapper
Photo : © Environnement et Changement climatique Canada

Partenariats transfrontaliers

Le troisième pilier de l’Initiative du bassin du lac Winnipeg met l’accent sur le travail de collaboration avec d’autres gouvernements (provinces, États, fédéral) et d’autres organisations dans le bassin versant transfrontalier du lac Winnipeg. Les conseils nationaux et internationaux de gestion de l’eau jouent un rôle essentiel dans la gestion des éléments nutritifs dans le bassin du lac Winnipeg. Environnement et Changement climatique Canada participe à plusieurs conseils de gestion de l’eau et de la science de l’eau afin de faciliter la coordination des efforts dans l’ensemble du bassin versant et d’aider à s’occuper de la charge en éléments nutritifs provenant de l’extérieur du territoire de compétence du Manitoba.

Le Protocole d’entente Canada-Manitoba portant sur le lac Winnipeg et son bassin, d’une durée de cinq ans, a été signé en septembre 2010. Le Protocole d’entente officialise l’engagement des deux gouvernements envers une approche collaborative et coordonnée à long terme pour appuyer la durabilité et la santé du bassin du lac Winnipeg. Un comité directeur, en place depuis 2010, continuera de superviser la mise en œuvre du protocole d’entente et à encadrer l’élaboration des activités officielles à l’appui du protocole d’entente.

Le bassin versant du lac Winnipeg couvre non seulement des parties de l’Alberta, de la Saskatchewan, du Manitoba et de l’Ontario, mais aussi certaines parties du Montana, du Dakota du Nord, du Dakota du Sud et du Minnesota aux États-Unis
Photo : © Environnement et Changement climatique Canada

Ce site renferme des renseignements additionnels sur l’Initiative du bassin du lac Winnipeg.

Date de modification :