Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Communiqué de presse

Le gouvernement Harper vise à améliorer le rendement du carburant des véhicules canadiens 

« Le nouveau règlement se traduira par une économie de carburant de 900 dollars par année, par véhicule. » ­(Le ministre Kent)

OTTAWA, Ont. – le 27 novembre 2012 – Le ministre de l’Environnement du Canada, l’honorable Peter Kent, a annoncé aujourd’hui le projet de règlement visant à améliorer le rendement du carburant et à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) des automobiles à passagers et des camions légers des années modèles 2017 à 2025.

« Le nouveau règlement vise à améliorer le rendement du carburant de façon à ce que, d’ici 2025, les nouveaux véhicules consomment 50 % moins de carburant et qu’ils émettent 50 % moins d’émissions de GES qu’un véhicule équivalent de l’année modèle 2008, ce qui mènera à des économies substantielles à la pompe, a souligné le ministre Kent. Aux prix du carburant actuels, une Canadienne ou un Canadien qui conduit un véhicule de l’année modèle 2025 débourserait, en moyenne, 900 dollars de moins par année comparativement aux nouveaux véhicules d’aujourd’hui. »

Le projet de règlement établirait des normes d’émissions de GES progressivement plus strictes visant les automobiles à passagers et les camions légers des années modèles 2017 à 2025. Il s’appuierait sur le règlement déjà en vigueur à l’égard des véhicules des années modèles 2011 à 2016. Il est estimé que ce règlement mènera à une réduction de 162 mégatonnes d’émissions de GES.

Le projet de règlement s’aligne sur le règlement rigoureux des États-Unis. Une telle approche procure des avantages économiques et environnementaux considérables et maintient la compétitivité des constructeurs automobiles canadiens dans l’industrie automobile nord-américaine qui est fortement intégrée.

Bien que son règlement soit aligné, le Canada a apporté quelques contributions uniques. Par exemple, notre pays a renforcé les incitations réglementaires à l’égard des véhicules à technologies de pointe, notamment les véhicules électriques et les voitures hybrides rechargeables des années modèles 2011 à 2016, et les deux pays emboîtent maintenant le pas pour les véhicules des années modèles 2017 à 2021.

Le projet de règlement représente la toute dernière mesure qui s’inscrit dans l’approche sectorielle du gouvernement en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il constitue également un important volet de la stratégie générale du gouvernement du Canada en matière de changements climatiques, qui vise à réduire les émissions de GES de 17 % sous les niveaux de 2005 d’ici 2020.

Pour en savoir plus les initiatives du Canada visant à réduire les émissions de GES, consulter le site Web changementsclimatiques.gc.ca.

Renseignements connexes :

Pour obtenir plus de renseignements, communiquer avec :
Adam Sweet
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l'Environnement
819 997 1441

Relations avec les médias
Environnement Canada
819 934 8008

Page Twitter d'Environnement Canada : http://twitter.com/environnementca
Page Facebook d'Environnement Canada : http://www.facebook.com/environnementcan

Date de modification :