Fiche d'information

Un plan de surveillance intégré visant les sables bitumineux

Le 16 décembre 2010, le groupe consultatif indépendant sur les sables bitumineux a présenté son rapport au ministre de l’Environnement qui comprenait des recommandations visant l’élaboration d’un plan de surveillance de catégorie mondiale visant la région des sables bitumineux.

En réponse à ce rapport et à d’autres préoccupations, le ministre de l’Environnement a chargé le gouvernement du Canada de diriger, en collaboration avec l’Alberta, l’élaboration d’un plan de surveillance environnementale visant les sables bitumineux.

La première phase de ce plan, intitulée « Plan de surveillance de la qualité de l’eau du cours inférieur rivière Athabasca », a été publiée en mars. La deuxième phase, qui s’appuie sur la première, a été annoncée le 21 juillet 2011.

L’approche intégrée comprend l’ajout de la surveillance de l’air et de la biodiversité en plus d’une expansion du volet « eau » annoncé en mars. 

Le plan établira le fondement scientifique nécessaire pour déceler les problèmes dans la région. De plus, il apportera aux gouvernements et à l’industrie les renseignements dont ils ont besoin pour assurer l’exploitation durable sur le plan environnemental de cette importante ressource. 

Ce plan est fortement axé sur l’intégration entre les volets. Son fondement est décrit brièvement dans la partie présentant l’aperçu du plan :

Plan de surveillance intégré pour les sables bitumineux : Aperçu

Cette section présente un aperçu de tous les volets de surveillance et décrit brièvement les principes clés qui appuient leur intégration.

Plan de surveillance intégré pour les sables bitumineux : Eau – Phase 1

Publié à l’origine en mars, le document présente des renseignements généraux au sujet des concepts sur lesquels repose une approche globale de surveillance. Il décrit également la nouvelle surveillance de la qualité de l’eau réalisée dans la région la plus près de l’exploitation des sables bitumineux.

Plan de surveillance intégré pour les sables bitumineux : Eau – Phase 2

Des ajouts importants à la phase 1 du rapport sur la qualité de l’eau ont élargi la portée du volet « eau » afin de couvrir une zone géographique plus vaste dans les lacs vulnérables aux acides et en aval de ceux-ci, et d’y inclure la surveillance des poissons et des invertébrés. Ces ajouts améliorent la capacité d’assurer le suivi du changement au fil du temps.

Plan de surveillance intégré pour les sables bitumineux : Qualité de l’air

L’intégration d’une surveillance améliorée de l’air est un ajout essentiel. Les polluants libérés et transportés dans l’air peuvent toucher des zones éloignées de leur point d’émission. Une surveillance de l’air accrue renforcera les mesures et permettra répondre à des questions clés sur les émissions attribuables à l’exploitation des sables bitumineux, leur quantité et les sources. Nous serons ainsi mieux renseignés sur le devenir des émissions des sables bitumineux dans l’atmosphère – le transport, la transformation et le dépôt – ainsi que sur l’interaction de ces émissions avec celles d’autres secteurs. Comme pour l’eau, le volet « air » du plan s’appuie sur les activités de surveillance existantes de la qualité de l’air, et s’y intègre. De plus, grâce aux mesures provenant d’autres médias, il permettra de relier les émissions aux effets cumulatifs et graves sur l’écosystème.

Plan de surveillance intégré pour les sables bitumineux : Biodiversité

L’objectif global du volet « biodiversité » du plan de surveillance consiste à examiner les niveaux et les effets des contaminants liés aux sables bitumineux et leur incidence sur la santé des individus d’une espèce sauvage et de l’ensemble de sa population à différentes distances de l’exploitation des sables bitumineux. Une deuxième phase mettra l’accent sur l’évaluation des répercussions de la perturbation de l’habitat sur la biodiversité dans la région et le succès des mesures d’atténuation.

Date de modification :