Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web!

Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Fiche d'information

Programme Hydrométrique National

Le programme hydrométrique national est responsable de la collecte, de l'interprétation et de la diffusion de données normalisées sur la disponibilité (quantité) des eaux de surface. La Division des relevés hydrologiques du Canada (DRHC) au sein d'Environnement Canada gère la majorité des 2 800 stations hydrométriques du Canada au nom de la plupart des provinces et de tous les territoires, en vertu d'accords fédéraux-provinciaux et fédéraux-territoriaux. Au Québec, la province collecte ses données relatives à la quantité d'eau au nom du gouvernement du Canada et en vertu d'un accord similaire.

L'adjectif hydrométrique signifie « relatif aux mesures de la vitesse, du débit, du volume et d'autres paramètres physiques des eaux de surface et des étendues d'eau ». Les travaux de la DRHC se classent en trois catégories principales :

  • Mesure du niveau et de la vitesse de l'eau
  • Estimation et analyse du débit (ou volume d'écoulement)
  • Publication de données hydrométriques.

Nos techniciens surveillent les niveaux et les débits des eaux canadiennes relevant de leurs mandats et évaluent les conditions et les tendances. Ces données sont ensuite exploitées dans le cadre de la recherche sur les changements climatiques, de la gestion des pêches, de la prévision des crues, de la gestion des plaines inondables, de la surveillance de la qualité de l'eau, de la production d'hydroélectricité, de la navigation, de la conception technique et des besoins en termes de loisirs. Ces données sont également utilisées par les gouvernements fédéraux, provinciaux et municipaux dans le cadre des politiques relatives aux eaux.

 

Description des méthodes de surveillance hydrométrique

La DRHC utilise de l’équipement et des méthodes de surveillance de pointe pour recueillir et analyser les données hydrométriques.

Dans chaque station, les données sur le niveau des eaux sont enregistrées en permanence sous forme numérique à l'aide d'un appareil d’enregistrement électronique automatique ou « enregistreur de données ».

Un technicien en hydrométrie intervient régulièrement dans les stations pour effectuer des mesures de la vitesse et de la profondeur de l'eau. Ces données sont indispensables pour déterminer le débit (ou volume d'écoulement) du cours d'eau. Ces mesures peuvent être prises depuis un pont, à gué, à partir d'une embarcation ou à partir d'une nacelle suspendue à un câble tendu au-dessus du cours d'eau.

Une fois qu'une relation entre le débit (volume d'écoulement) et le niveau de l'eau a été établie, les données sur le débit sont généralement calculées à partir des relevés sur le niveau de l'eau.

Les techniciens de la DRHC examinent et finalisent au bureau l'exploitation des données, conformément à un processus strict de gestion de la qualité (norme ISO 9001). Les données sont stockées dans la base de données nationale et diffusées aux usagers sur le Web.

Alors que toutes les stations enregistrent les données sur le site, actuellement, environ deux tiers des stations du réseau hydrométrique transmettent en temps réel les données aux utilisateurs par le biais d'Internet, à l'aide des systèmes de communication par satellite ou par téléphone. Les décisions quotidiennes relatives au fonctionnement des barrages et des réservoirs dépendent de ces données en temps réel. Les centres de prévision des crues et les sociétés hydroélectriques s'appuient également sur ces données pour préparer des prévisions précises et à jour.

Avantages pour les Canadiens

Les travaux scientifiques et technologiques menés par Environnement Canada permettent de bénéficier de données précieuses qui nous aident à protéger et maintenir nos ressources en eau.

Nous avons tous besoin d'eau pour nous hydrater, cuisiner et nous laver. La plupart des secteurs de notre économie ont besoin de données précises sur les ressources en eau du Canada pour la planification, le développement économique et social, à des fins d'exploitation et pour garantir la durabilité de l'environnement. Par exemple, l'eau est indispensable pour les industries agricoles, le transport, les loisirs, le tourisme et l'approvisionnement en énergie hydroélectrique. Les données sur l'eau sont également cruciales pour garantir la sécurité des Canadiens en assurant des activités de surveillance des sécheresses et de prévision des crues.

Ressources Internet

Pour obtenir de plus amples renseignements veuillez consulter le site sur le programme hydrométrique et la DRHC d'Environnement Canada

Découvrez les recherches intéressantes sur l’eau douce qui sont effectuées au Centre canadien des eaux intérieures d'Environnement Canada et faites la connaissance de quelques-uns des chercheurs