Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Objectif 1 : Changements climatiques – Réduire les taux d'émissions de gaz à effet de serre afin d'atténuer la gravité et les effets inévitables des changements climatiques.

Progrès réalisés en vue d'atteindre l'objectif 1 : Indicateur des émissions nationales de gaz à effet de serre

Les émissions totales de gaz à effet de serre du Canada en 2010 s'élevaient à 692 mégatonnes (Mt) en équivalent de dioxyde de carbone, soit 17 % (102 Mt) au-dessus des émissions de 1990, qui étaient de 589 Mt. Les augmentations régulières des émissions annuelles qui ont caractérisé les quinze premières années de cette période ont été suivies par un déclin global pendant la période de 2005 à 2010.

Selon l'Agence internationale de l'énergie, les émissions de dioxyde de carbone (CO2) du Canada provenant de la combustion de combustibles en 2009 représentaient environ 2 % des émissions mondiales.

Les émissions de GES du Canada se dissocient de plus en plus de la croissance économique. L'économie a augmenté de 6,3 % entre 2005 et 2010, or les émissions de GES ont diminué de 48 mégatonnes (Mt) ou 6,5 %. Entre 2005 et 2010, les émissions de GES du Canada pour chaque milliard de dollars du produit intérieur brut (PIB) du Canada produit ont diminué d'environ 12 % et les émissions de GES par personne ont diminué d'environ 11 %. Ces taux d'émissions par habitant ont atteint un creux historique de 20,3 tonnes (t) en équivalent de dioxyde de carbone par personne. Il s'agit du niveau le plus bas jamais enregistré depuis le début des activités de suivi en 1990. En 2010, les émissions de CO2 par habitant étaient inférieures de 2,6 tonnes par rapport à 2005.

Les émissions de GES en 2010 étaient inférieures dans presque tous les secteurs de l'économie canadienne aux niveaux de 2005. Cela s'explique par des facteurs tels que le ralentissement économique mondial, les changements apportés à l'efficacité énergétique, l'évolution des prix de l'énergie et une baisse de l'intensité énergétique de l'économie. De plus, les mesures du gouvernement fédéral et des gouvernements provinciaux visant à réduire les émissions ont eu une incidence considérable sur les émissions au cours de cette période.

Quant à 2005, les émissions de GES dans le secteur public de la production d'électricité et de chaleur ont diminué de 23 Mt (environ 19 %); les émissions dans les industries à forte émission et touchées par les échanges (p. ex.; exploitation minière, industrie des pâtes et papiers, du ciment, du fer et de l'acier) ont diminué de 15 Mt (environ 17 %); et les émissions provenant des secteurs du pétrole et du gaz (y compris l'industrie des sables bitumineux) ont diminué de 6 Mt (environ 4 %).

Les émissions totales de GES du Canada en 2010 s'élevaient à 692 Mt en équivalent de dioxyde de carbone, soit 17 % (102 Mt) au-dessus des émissions de 1990 (589 Mt) comme il est illustré à la figure 2.1. Les augmentations régulières des émissions annuelles qui ont caractérisé les quinze premières années de cette période ont été suivies par un déclin global pendant la période de 2005 à 2010.

Les changements dans le comportement des consommateurs et des entreprises, en partie en raison des mesures prises aux échelles fédérale, provinciale et territoriale, se traduisent par une baisse de l'intensité des émissions. Les déplacements sectoriels dans l'économie, avec une croissance plus élevée dans les secteurs émettant moins d'émissions dépassant la croissance dans les industries à forte intensité d'émissions, contribuent également à une dissociation supplémentaire des émissions du produit intérieur brut du Canada.

Pour obtenir les renseignements les plus récents sur cet indicateur, veuillez consulter le site Web des ICDE.

Figure 2.1 : Émissions de gaz à effet de serre à l'échelle nationale, Canada, 1990 à 2010

Émissions de gaz à effet de serre à l'échelle nationale, Canada, 1990 à 2010

Description longue

Le graphique montre que les émissions totales de gaz à effet de serre du Canada en 2010 étaient de 692 mégatonnes d'équivalent de dioxyde de carbone, soit 17 % (102 mégatonnes) au-dessus des émissions de 1990, de 589 mégatonnes. Les augmentations régulières des émissions annuelles qui ont caractérisé les quinze premières années de cette période ont été suivies de fluctuations des niveaux entre 2005 et 2008, d'une baisse marquée en 2009 et d'une sorte de stabilisation en 2010.

Source adaptée du Rapport d’inventaire national de 1990 à 2010 : Sources et puits de gaz à effet de serre au Canada – Sommaire.


Date de modification :