La fumée de feux de forêt et la qualité de l’air

La fumée produite par les feux de forêt ou feux d'herbe est un des problèmes de qualité de l’air les plus graves au Canada. Toutes les provinces et tous les territoires peuvent être touchés. Le gouvernement du Canada propose plusieurs produits d’information en vue d’aider les Canadiens et les Canadiennes à se protéger de la fumée de feux de forêt :

Soyez alerte pour la fumée des feux de forêt

Alertes sur la qualité de l’air

Si votre collectivité court un risque immédiat en raison de la pollution de l’air attribuable à la fumée dense de feux de forêt, Environnement et Changement climatique Canada publiera une alerte sur la qualité de l’air.

Prévisions de fumée

Deux fois par jour, Environnement et Changement climatique Canada publie la prévision du modèle national de fumée de feux de forêt (FireWork) qui montre le parcours probable de la fumée provenant des feux de forêt actifs au Canada et aux États-Unis au cours des prochaines 48 heures (le système est disponible du 1er avril au 31 octobre seulement).

Fumée de feux de forêt avec des maisons

  • Prévisions du soir : animation par ordinateur indiquant comment la fumée des feux de forêt devrait se propager d’heure en heure pendant les 48 prochaines heures (à partir de 00 h UTC* et mise à jour à 5 h 30 UTC). Chaque intervalle d’une heure de l’animation peut être consulté séparément.
  • Prévisions du matin : animation par ordinateur indiquant comment la fumée des feux de forêt devrait se propager d’heure en heure pendant les 48 prochaines heures (à partir de 12 h UTC * et mise à jour à 17 h UTC). Chaque intervalle d’une heure de l’animation peut être consulté séparément

Prévision de la Cote air santé

Vous pouvez connaître le niveau de pollution atmosphérique dans votre collectivité en tout temps pendant l’année en consultant la Cote air santé (CAS). La CAS courante et les valeurs maximales prévues prennent en considération les répercussions possibles de la fumée des feux de forêt sur la santé humaine. Les prévisions de la CAS sont publiées deux fois par jour et sa valeur courante est mise à jour à chaque heure.

Emplacement des feux de forêt

Vous pouvez obtenir des renseignements sur les feux de forêt actifs et les risques de feux de forêt à travers le pays par l’intermédiaire du Système canadien d’information sur les feux de végétation de Ressources naturelles Canada.

Lorsqu’un feu de forêt s’approche

Si vous êtes dans une zone menacée par un feu de forêt qui approche, vous devriez préparer un plan pour vous protéger, et être prêt à quitter la région à court terme. Découvrez ce qu’il faut faire en cas d’état d’urgence attribuable à un feu de forêt.

La fumée de feu de forêt et votre santé

Soyez attentif aux effets plus légers de l’exposition à la fumée :

  • yeux douloureux et larmoiement
  • écoulement nasal et irritation des sinus
  • irritation de la gorge et toux
  • maux de tête

Les répercussions les plus graves comprennent :

  • difficultés respiratoires, y compris des crises d’asthme
  • douleurs thoraciques
  • palpitations cardiaques
  • crises cardiaques

Au cours de la saison des incendies (d’avril à octobre), le feu peut balayer les forêts et les prairies du Canada en produisant une fumée dense qui peut être une source importante de polluants atmosphériques toxiques. Les particules fines dans la fumée peuvent pénétrer profondément dans les poumons et entraîner des effets graves sur la santé, en particulier chez les enfants en bas âge, les femmes enceintes, les personnes âgées, et les personnes qui souffrent de maladies pulmonaires et cardiaques. Toute personne impliquée dans un travail ou un sport intense en plein air est exposée à un plus grand risque. Dans des conditions de fumée dense, tout le monde est à risque.

Comme la fumée peut être portée par des vents forts, les communautés situées à des centaines et même de milliers de kilomètres sous le vent peuvent être presque aussi sévèrement touchés que celles à proximité de la zone d’incendie.La fumée dense causée par un feu de forêt peut entraîner des niveaux très élevés de pollution de l’air; la quantité de particules fines dans l’air dépassant largement les niveaux normaux.

Protéger votre santé contre les effets de la fumée

Vous pouvez prendre plusieurs mesures pour vous protéger de la fumée dégagée par un feu de forêt. Les personnes qui sont plus à risque doivent prendre des précautions avant que la fumée ne devienne trop dense :

  • Limitez les activités à l’extérieur et les activités physiques intenses autant que possible. Si vous avez de la difficulté à respirer, réduisez vos activités ou cessez de les exercer.
  • À la maison : fermez les fenêtres et demeurez à l’intérieur. Fermez la fournaise ou le système de climatisation, car ils pourraient faire entrer la fumée à l’intérieur. Protégez la qualité de l’air intérieure en évitant de fumer ou de faire brûler d’autres matériaux.
  • Dans un véhicule : gardez les fenêtres fermées et réglez le système de ventilation pour faire recirculer l’air.
  • Prenez soin des autres : portez attention aux personnes dont vous êtes responsable qui pourraient être plus sensibles aux effets de la fumée
  • Quittez la zone d’incendie : si vous êtes en mesure de le faire, prenez des dispositions pour aller à un endroit où l’air est plus propre.
  • Consultez votre médecin ou une autorité sanitaire locale pour obtenir des conseils supplémentaires. La plupart des provinces et des territoires offrent des conseils sur la santé par l’entremise d’une ligne téléphonique.

La fumée de feu de forêt et les conditions météorologiques

Selon la Base de données nationale sur les forêts, environ 8 000 feux de forêt surviennent chaque année au Canada, et environ 2 millions d’hectares sont brûlés. Environ la moitié de ces incendies sont allumés par la foudre, les autres étant causés par l'activités humaine.

La météo est un facteur critique qui a une influence sur le déclenchement des feux, leur comportement et la propagation de la fumée qu’ils dégagent.

Les conditions sèches sont un facteur clé dans l’augmentation du risque de feu de forêt. Lors d’une période de sécheresse prolongée, les arbres, la matière au sol et d’autres matériaux combustibles se dessèchent et s’enflamment plus facilement. Un faible couvert de neige en hiver ainsi qu’un manque de précipitations au printemps et en été augmentent les chances de sécheresse. Les températures élevées favorisent l’évaporation, ce qui augmente la perte d’humidité. Une fois le feu démarré, le vent peut jouer un rôle important. Les vents forts alimentent le feu en oxygène et l’amènent à se développer et se propager. Le vent influence aussi la direction de propagation du feu.

Les conditions météorologiques déterminent la façon dont la fumée se propagera et l’endroit vers lequel elle sera transportée par le vent. Les conditions atmosphériques déterminent si la fumée demeurera près du sol, ou si elle s’élèvera en altitude. Si une couche d’air frais et dense se forme près du sol et que les vents sont légers, une inversion de température peut retenir la fumée près de la surface. La fumée restera alors dans la zone locale, ce qui peut conduire à une grave pollution atmosphérique au niveau du sol.

Cependant, l’air près du sol est généralement plus chaud que l’air au-dessus, et la fumée montera. Des vents forts et turbulents peuvent disperser la fumée. S’il y a peu ou pas de vent, le panache de fumée peut rester relativement intact et monter à une hauteur considérable, d’où il peut être transporté à des centaines et même des milliers de kilomètres de la zone d’incendie. Pendant l’été 2015 par exemple, la fumée des grands incendies de forêt dans l’ouest du Canada a traversé l’Ontario et le Québec pour atteindre des régions aussi éloignées que les provinces de l’Atlantique. On nomme ce phénomène le transport sur de longues distances.

La fumée qui se déplace à travers le pays peut rester très haute dans l’atmosphère. Sous l’effet de changements dans les conditions météorologiques, elle peut soudainement descendre au niveau du sol où elle peut causer une pollution locale importante de l’air, même à de très grandes distances de la source du feu.

Regardez des vidéos d’animation sur les conditions météorologiques et la qualité de l’air.

FireWork : Système de prévision de la fumée des feux de forêt pour le Canada

Les répercussions sur la santé de la pollution causée par la fumée peuvent être considérablement réduites si les gens  sont informés de l’arrivée de la fumée et prennent  des précautions pour réduire leur exposition. Pour aider les Canadiens à se préparer aux événements de fumée causés par les feux de forêt, Environnement et Changement Climatique Canada a élaboré FireWork, un système de prévision de fumée en opération  pendant la saison des feux de forêt. Il permet d’inclure la fumée produite par les feux de forêt dans les prévisions de qualité de l’air.

L’une des caractéristiques les plus utiles de FireWork est sa capacité à produire des images et des cartes animées montrant l’emplacement de la fumée et prévoyant ses effets sur la qualité de l’air local. Les cartes indiquent la façon dont la fumée devrait se propager d’heure en heure au cours des prochaines 48 heures et la quantité de particules fines qui seront ajoutées à l’air. Vous pouvez utiliser ces cartes pour voir comment votre collectivité pourrait être touchée par la fumée produite par les feux de forêt.

Sur les cartes, la densité de la fumée est indiquée par une échelle de couleurs, selon la quantité prévue de particules fines dans l’air. Lorsque la fumée s’épaissit, l’odeur devient plus forte et la visibilité est réduite. Les zones rouges et noires sur les cartes (entre 200 et 500+ microgrammes de PM2.5 par mètre cube) indiquent où la fumée est la plus dense et la quantité de particules fines plus élevée. Cela indique un niveau très grave de pollution de l’air – comparable aux plus hauts niveaux de smog enregistrés dans les plus grandes villes du monde. Ce niveau serait 50 fois plus élevé que la limite définie par l’Organisation mondiale de la santé pour une exposition sans danger aux particules fines (concentrations moyennes de PM2.5 sur 24 heures).

Carte du Système de prévision de la fumée des feux de forêt pour le Canada (FireWork) montrant les prévisions pour 29 juillet 2015. On peut y voir la fumée se répandant à travers le pays en provenance des feux de forêt de l'Ouest canadien.  Échelle de l'image allant de 0 à plus de 500 microgrammes de PM2,5 par mètre cube \.

Carte du Système de prévision de la fumée des feux de forêt pour le Canada (FireWork) montrant les prévisions pour 29 juillet 2015. On peut y voir la fumée se répandant à travers le pays en provenance des feux de forêt de l'Ouest canadien.

Date de modification :