Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Escapades en forêt

Photos d'Escapades en forêt

Elles couvrent le tiers des surfaces continentales, abritent 80 % de la biodiversité terrestre et assurent la subsistance de 1,6 milliard d’humains.

Présentée dans le cadre de l’Année internationale de la forêt, cette exposition extérieure de photos géantes se veut surtout un hommage à la beauté des forêts et une invitation à s’imprégner de ces milieux riches et précieux.

Pour ceux qui la fréquentent, la forêt peut offrir un havre de paix ou un lieu d’aventure. C’est un espace qui demeure mystérieux, voire magique, et qui transforme ceux qui s’abandonnent à ses charmes.

De nos jours, la forêt est plutôt méconnue des citadins. Loin des villes, nous l’avons perdue de vue. Pourtant, elle a longtemps été au cœur de la vie des habitants de ce pays.

Pendant des milliers d’années, la forêt a dominé les paysages de l’Amérique du Nord. Aux Amérindiens, elle offrait de nombreuses ressources, notamment des matériaux pour construire des habitations et fabriquer des outils.

Aux yeux des premiers colons, la forêt est un obstacle. Pour cultiver la terre, il faut la défricher. Petit à petit, la forêt recule. Les arbres abattus permettent de gagner des terres cultivables et, dans la foulée, de construire des maisons, des villages, des villes.

Avec la mécanisation, la forêt devient une véritable source de richesse. Ce réservoir de matière ligneuse est alors soumis aux impératifs de l’industrialisation et de l’urbanisation. Mais ce le sera au prix de la perte d’habitats et d’espèces; de la dégradation de l’environnement et de la qualité de l’air. Car, la forêt, c’est tellement plus qu’une ressource économique.

Les photographies présentées dans Escapades en forêt sont l’œuvre d’artistes de divers lieux, dont le québécois Pierre Dunnigan, lequel y présente 26 de ses clichés. Les autres photographes ayant collaboré à l’exposition sont : Christoph Achenbach, Dan Bannister, Ben Cranke, Elena Fantini, R. Tyler Gross, Hanna Halkouskaya, Adam Hester, Sean Russell, Stephen Schauer et Don Smith.