Réserve nationale de faune du Lac Spiers

Description | Gestion | Carte de la réserve | Tableau sommaire | Coordonnées

Carouge à épaulettes Photo : © Simon Pierre Barrette, alias Cephas CC BY-SA, Carouge à épaulettes

Documents connexes

Description

La Réserve nationale de faune (RNF) du Lac Spiers est située au centre-sud de l'Alberta. Cette parcelle de 64 ha est située dans la zone de transition entre la forêt-parc à trembles et la prairie herbeuse vallonnée et par conséquent, accueille des communautés diversifiées de flore et de faune. On y trouve l'un des rares exemples restants au Canada de prairies à fétuques de Hall (en grande partie non cultivées) sur une moraine bosselée de désintégration, ainsi qu'un lit de lac alcalin qui se remplit et s'assèche périodiquement en réaction aux récents régimes climatiques. Lorsque les précipitations sont adéquates, plusieurs petites terres humides se forment dans les affaissements de la topographie en bosses et creux de ce paysage. Étant donné que la topographie et les sols restreignent la culture, des habitats indigènes typiques aux hautes terres sont également présents dans une bonne partie de la région environnante. Les prairies à fétuques de Hall dans la Réserve nationale de faune (RNF) du Lac Spiers sont les vestiges du vaste écosystème de prairies d'autrefois, qui a été réduit depuis, à des fragments isolés. Ensemble, celles-ci ne représentent qu'une petite fraction de son étendue historique; les prairies à fétuques de Hall sont considérées comme étant rares en Alberta. La réserve abrite également trois espèces végétales qui sont jugées rares à l'échelle provinciale : l'aster pauciflore, le lomatogone rotacé et la bermudienne septentrionale.

La RNF du Lac Spiers constitue un important site de reproduction historique pour le Pluvier siffleur (espèce en voie de disparition) et est fréquentée par d'autres oiseaux de rivage, tels que l'Avocette d'Amérique, le Chevalier semipalmé et la Barge marbrée. La RNF abrite des oiseaux chanteurs des prairies comme la Sturnelle de l'Ouest, le Bruant des prés et le Bruant vespéral, ainsi que le Carouge à épaulettes. Le Plectrophane à ventre noir était observé autrefois pendant sa nidification dans les prairies de la RNF, mais on ne rapporte aucune observation depuis ces dernières années. Le littoral et les zones humides constituent de bons habitats pour les espèces qui dépendent des plaines alcalines et des terres humides, comme l'Avocette d'Amérique, le Phalarope de Wilson et le ptérygoneure de Koslov, en voie de disparition. Les Canards barboteurs comme la Sarcelle à ailes bleues, le Canard pilet et le Canard souchet nichent dans la RNF et s'alimentent dans les eaux peu profondes du lac et des terres humides à proximité. Parmi les mammifères observés dans la région, mentionnons le campagnol des prés, le spermophile, le blaireau, la mouffette, le coyote, le cerf de Virginie et le cerf-mulet. Aucune enquête exhaustive sur les espèces sauvages de la RNF n'a été menée au cours de la dernière décennie, et on en sait peu sur la composition des espèces contemporaines.

Au départ, cette parcelle de terre avait été donnée à titre de concession en 1910, puis réservée en vertu de la Loi d'établissement de soldats, 1919 jusqu'en 1938 et gérée comme une terre de la Couronne non concédée par patente par le ministère de l'Intérieur et ses successeurs jusqu'en 1973. On a confié l'administration de la terre à l'Agence Parcs Canada en 1973, et un transfert au Service canadien de la faune a finalement été effectué en 1982.

Pour plus d'information sur la RNF du Lac Spiers, consultez le tableau sommaire ci-dessous.

Gestion

Les RNFsont protégées et gérées conformément au Règlement sur les réserves d'espèces sauvages en vertu de la Loi sur les espèces sauvages du Canada. Le but premier des RNF est la protection et la conservation des espèces sauvages et de leur habitat. À cet effet, et selon la législation, Environnement et Changement climatique Canada à le pouvoir d'interdire toute activité dans une RNF qui pourrait nuire à la conservation des espèces sauvages. En conséquence, la plupart d'entre elles ne sont pas accessibles au public et toute activité y est interdite. Le Ministère peut cependant autoriser la tenue de certaines activités, soit par des avis publics ou par l'émission de permis, tant que ces activités sont compatibles avec les buts de conservation du plan de gestion pour la RNF. Pour plus d'information, consulter la section sur la gestion et activités de la section Web des RNF.

L'accès à la RNF du Lac Spiers n'est pas restreint et on n'y autorise que les activités conformes aux objectifs de conservation inscrits dans le plan de gestion de la RNF. Des avis publics énumérant les activités autorisées dans la réserve sont affichés aux points d'accès. Aucune utilisation ou perturbation de la végétation indigène n'est autorisée. La RNF du Lac Spiers est principalement gérée en fonction du maintien et de l'amélioration des communautés végétales indigènes de fétuques de Hall et des habitats de rivage ainsi que des populations fauniques qu'ils abritent. Des efforts sont en particulier consacrés au maintien d'aires pour le pluvier siffleur, d'autres oiseaux de rivage et des oiseaux chanteurs des prairies qui utilisent actuellement le secteur. Les activités de gestion impliquent la surveillance de l'état des populations fauniques et des habitats, le clôturage des limites de la RNF et l'affichage de la signalisation.

De plus amples informations sur l'accès et l'émission de permis pour la RNF du Lac Spiers peuvent être obtenues en contactant le bureau d'Environnement et Changement climatique Canada de la région.

Carte de la réserve

Description longue pour la Carte

Carte montrant la région autour du lac Spiers dans le centre-sud de l'Alberta. Les limites de la RNF du lac-Spiers sont indiquées. L'aire protégée recouvre l'extrémité nord du lac Spiers, ainsi qu'une partie des terres l'entourant. La réserve de faune est située au nord de la route de comté 342 et 341A et à l'ouest du chemin de concession 164. L'échelle de la carte est en kilomètres. Les eaux permanentes, les zones intertidales, les routes ainsi que les autoroutes sont indiquées sur la carte. Un petit encart montre l'emplacement de la RNF dans le Canada.

Cette carte est à titre indicatif seulement et ne doit pas être utilisée pour définir les limites juridiques. Vous pouvez aussi utiliser Google Maps pour situer la réserve nationale du Lac Spiers. Notez cependant que Google Maps est une source d'information complémentaire et ne remplace en aucun cas ni la carte ni le nom officiel du site.

Tableau sommaire

Tableau sommaire affichant diverses données sur la réserve nationale du Lac Spiers
CatégorieInformation
Désignation de l'aire protégéeRNF
Province/territoireAlberta
Latitude/longitude51°57' Nord / 112°30' Ouest
Superficie64 ha
Raison pour la désignation de l'aire protégéeProtéger des parcelles représentatives des habitats de prairies à fétuques de Hall.
Date de création (publication dans la Gazette du Canada)1982 - Description légale
Catégorie de gestion de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN)IV - Aire de gestion des habitats ou des espèces
Désignations supplémentaires
Espèces vedettes ou pharesPrairies à fétuques de Hall. (écosystème rare); habitat pour le Pluvier siffleur et le Plectrophane à ventre noir.
Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP)Le Pluvier siffleur (en voie de disparition) utilisait régulièrement le lac Spiers jusqu'au milieu des années 1990, mais il n'a pas été signalé sur le site depuis 1994. La région offre encore un habitat convenable et peut continuer à être fréquentée de temps en temps. Le ptérygoneure de Koslov (espèce menacée) a été observé dans d'autres parties du bassin du lac et est probablement également présent dans la RNF. Plectrophane à ventre noir
Type d'habitat principalPrincipalement prairies, lit de lacs alcalins et rivages. Quelques haute-terres arbustives et forestières et quelques secteurs de pâturages ensemencés (autrefois cultivés).
Espèces envahissantesPlusieurs espèces exotiques sont présentes et bien établies. Plusieurs d'entre elles ont été introduites intentionnellement à des fins agricoles. Parmi les espèces problématiques ont retrouve le brome inerme, le chardon du Canada et le laiteron des champs.
Information additionnelles sur les espèces présentes

Oiseaux : Avocette d'Amérique, Chevalier semipalmé, Barge marbrée, Sturnelle de l'Ouest, Bruant des prés, Bruant vespéral, Carouge à épaulettes, Phalarope de Wilson, Sarcelle à ailes bleues, et Canard souchet.

Mammifères : Campagnol, spermophile, blaireau, moufette, coyote, cerf de Virginie, et cerf-mulet.

Défis et pressionsLa petite taille restreint les options d'aménagement et rend le site vulnérable aux changements dans le paysage environnant. L'exclusion de processus naturels (les incendies de forêt et le pâturage) contribue au déclin de l'état des habitats de prairies. Propagation d'espèces exotiques et d'espèces envahissantes.
Organisme de gestionEnvironnement et Changement climatique Canada (Service canadien de la faune)
Accès public et utilisationAucune activité n'est autorisée sans permis

Remarque : En cas d'incompatibilité entre les renseignements présentés sur cette page web et l'avis affiché sur le site de la RNF, l'avis prévaudra à titre d'instrument juridique autorisant l'activité.

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada - Région des prairies et du Nord
Service canadien de la faune
Aires protégées et unité d'intendance
Bureaux Eastgate
9250, rue 49 NO
Edmonton (Alberta)
T6B 1K5
Ligne sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : ec.enviroinfo.ec@canada.ca
Date de modification :