Refuge d'oiseaux migrateurs de l'Île de Sable

Importance du refuge d'oiseaux migrateurs | Accès et activités | Carte du refuge | Tableau sommaire | Coordonnées

Refuge d'oiseaux migrateurs de l'Île de Sable – paysage
Photo : © Andrew Macfarlane. Refuge d'oiseaux migrateurs de l'Île de Sable - paysage.

L'Île de Sable, qu'on appelle souvent le « cimetière de l'Atlantique » en raison des nombreux naufrages qui ont eu lieu, est situé à environ 180 km au sud-est de Canso et à 300 km à l'est d'Halifax, en Nouvelle-Écosse. Le refuge d’oiseaux migrateurs (ROM) a été créé sur l’île en 1977 et comprend toute l’île, qui est composée d'un croissant de sable qui s'étend le long d'un axe est-ouest sur environ 32 km. L'île se compose de 20 km de dunes consolidées et de longues barres terminales non stabilisées à chaque extrémité. Sa largeur maximale est de 1,5 km et les plus grandes dunes s'étendent sur près de 30 mètres. La plage nord est pentue et étroite, tandis que la plage sud est large et plate. L'ammophile à ligule courte est dominante et a permis de stabiliser les dunes. Entre les dunes, on trouve de nombreuses dépressions habituellement remplies d'eau douce et abritant une variété de plantes aquatiques. Ces petits étangs sont plus nombreux près de l'extrémité ouest. Un lac d'eau salée de 10 km de longueur se trouve sur la plage sud environ à mi-chemin le long de l'île.

Importance du refuge d'oiseaux migrateurs

Outre les fameux chevaux de l'Île de Sable, la faune sauvage naturelle de l'île est composée d'oiseaux, de phoques et de végétation balayée par le vent survivant dans un paysage difficile. L'Île de Sable est le seul lieu de nidification connu pour le Bruant d'Ipswich, une sous-espèce du Bruant des prés. Plus de 2500 couples de sternes (environ 60 % de Sternes arctiques) nichent sur l'île, ainsi que plus de 500 couples de Goélands marins et 2000 couples de Goélands argentés. Quelques Bécasseaux et Pluviers semipalmés nichent sur l'île, et on trouve des nichées de Canards noirs et de Harles huppés près des étangs.

En plus des oiseaux résidents, il existe une abondance inhabituelle d'oiseaux migrateurs et d'espèces exotiques. Plus de 200 espèces d'oiseaux ont été observées sur l'île. Le seul mammifère terrestre de l'île est le cheval, une population de chevaux marron qui varie de 150 à 400 individus. On pense que le « poney » de l'Île de Sable est issu d'une introduction effectuée sur l'île en 1738. On y trouve à la fois des phoques communs et des phoques gris à des concentrations plus importantes que dans tout autre endroit dans l'ouest de l'Atlantique Nord.

En janvier 2010, le gouvernement du Canada et le gouvernement de la Nouvelle-Écosse ont signé un protocole d'entente (PE) qui engageait les deux parties à donner un statut d'aire protégée fédérale à l'île de Sable, soit en tant que parc national, soit en tant que réserve nationale de faune. Le groupe de travail Canada-Nouvelle-Écosse sur l'île de Sable, créé à la suite du PE, a reçu le mandat de déterminer laquelle des deux options, réserve nationale de faune ou parc national, répondrait le mieux aux besoins de l'île de Sable. Dans son rapport présenté le 22 avril 2010, le groupe de travail a recommandé que l'île de Sable soit désignée en tant que parc national en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada. Le 17 octobre 2011, le gouvernement du Canada et le gouvernement de la Nouvelle-Écosse ont signé un protocole d'accord quant à l'établissement d'un parc national à l'île de Sable. Des consultations avec les Mi'kmaq de Nouvelle-Écosse sont toujours en cours. Depuis le 1er avril 2012, Parcs Canada est le principal point de contact pour la réserve de parc national de l'île-de-Sable et coordonne l'accès à l'île.

Accès et activités

Les ROM ont pour objet la protection et la conservation des oiseaux migrateurs. Les activités qui pourraient nuire aux oiseaux migrateurs, à leurs nids ou à leurs œufs sont interdites.

Les ROM ont pu, et c'est encore le cas aujourd'hui, être créés sur des terres territoriales, fédérales et privées. Les conditions d'accès aux refuges varient d'un site à l'autre et sont établies par le propriétaire et le gestionnaire des terres.

Dans les ROM situés sur le territoire domanial fédéral, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la gestion et de la protection des oiseaux migrateurs, de leurs nids, de leurs œufs et de l'habitat. Dans les ROM situés sur le territoire domanial provincial, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la protection des oiseaux migrateurs et de leurs nids, tandis que le garde-chasse en chef de la province est responsable de la gestion de l'habitat. Dans les ROM situés sur des terres de propriété privée ou municipale, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la protection des oiseaux migrateurs et de leurs nids. La gestion de l'habitat est la responsabilité du propriétaire foncier.

Les interdictions générales relatives au Règlement sur les refuges d'oiseaux migrateurs s'appliquent à ce site : à moins de détenir un permis délivré par Environnement et Changement climatique Canada ou que la réglementation l'autorise spécifiquement, la chasse aux oiseaux migrateurs est interdite et nul ne peut déranger, détruire ou prendre leurs nids, et nul ne peut avoir en sa possession un oiseau migrateur vivant ou mort, ou le nid ou l'œuf d'un oiseau migrateur. La possession d'armes à feu ou d'engin de chasse est interdite et les chiens et les chats ne doivent pas être laissés en liberté.

Des interdictions ou restrictions d'accès imposées par le propriétaire foncier du ROM (Parcs Canada) peuvent également s'appliquer.

Afin d'obtenir de plus amples renseignements sur l'accès, les activités et les permis dans les ROM, veuillez consulter la section Gestion et activités du site Web Refuges d'oiseaux migrateurs. Afin d'obtenir de plus amples renseignements sur les aires protégées d'Environnement et Changement climatique Canada, veuillez communiquer avec le bureau régional.

Il est entendu que le présent document ne porte pas atteinte à la protection des droits existants -- ancestraux ou issus de traités -- des peuples autochtones du Canada découlant de leur reconnaissance et de leur confirmation au titre de l'article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982.

Carte du refuge

Description longue pour la Carte

Carte indiquant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs de l'île de Sable par rapport à la Nouvelle-Écosse et à l'océan Atlantique. La carte indique les limites du refuge, qui renferme l'île entière en longeant le littoral. L'échelle de la carte est en kilomètres.

Cette carte est à titre indicatif seulement et ne doit pas être utilisée pour définir les limites juridiques. Vous pouvez aussi utiliser Google Maps pour situer le refuge d'oiseaux migrateurs de l'Île de Sable (en anglais seulement). Notez cependant que Google Maps est une source d’information complémentaire et ne remplace en aucun cas ni la carte ni le nom officiel du site

Tableau sommaire

Tableau sommaire du refuge d'oiseaux migrateurs de l'Île de Sable
CatégorieInformation
Désignation de l'aire protégéeRefuge d'oiseaux migrateurs
Province ou territoireNouvelle-Écosse
Latitude/longitude43° 56' N, 60° 00' O
Superficie en hectares (ha)3 100 ha
Date de création (publication dans la Gazette du Canada)1977
Catégorie de gestion de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN)Ia - Réserve naturelle intégrale
Désignations supplémentaires
Type d'habitat principalLangues de sable (terminales) inondées (18 %), plages (23 %), dunes de sable consolidées (54 %), lac d'eau salé (5 %)
Espèces clés d'oiseauxBruant d'Ipswich, Goéland marin, Goéland argenté, Pluvier semipalmé, Canard noir, Harle huppé, Sterne arctique, Sterne pierregarin, Sterne de Dougall, Sarcelle à ailes bleues, Chevalier grivelé et Bécasseau minuscule
Autres espècesMammifères : Cheval, Phoque commun et Phoque gris
Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP)Bruant des prés de la sous-espèces princeps
Organisme de gestionService canadien de la faune, région de l’Atlantique
Propriétaire des terresParcs Canada

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada - Région de l'Atlantique
Service canadien de la faune
Programme des zones protégées
17, allée Waterfowl
Sackville (Nouveau-Brunswick)
E4L 1G6
Sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : ec.enviroinfo.ec@canada.ca

Haut de la page

Date de modification :