Refuge d'oiseaux migrateurs du lac Mississippi

Importance du refuge d'oiseaux migrateurs | Accès et activités | Carte du refuge | Tableau sommaire | Coordonnées

Lac Mississippi – paysage
Photo : © Environnement et Changement climatique Canada, 2014. Lac Mississippi - paysage.

La réserve nationale de faune (RNF) du lac Mississippi est située dans les limites du refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) du lac Mississippi (300 hectares). Le lac Mississippi, qui apparaît comme un gonflement de la rivière Mississippi, contient à son extrémité sud-ouest une petite baie connue sous le nom de Mud Lake ou McEwen Bay. Cette baie s'est formée en 1890 en raison de la construction d'un barrage par une entreprise de meunerie à environ 20 km en aval à Carleton Place. La RNF et le ROM sont centrées autour de ce nouveau plan d'eau. Un petit cours d'eau, le ruisseau McIntyre, coule dans l'extrémité sud de McEwen Bay laquelle est reliée au lac Mississippi. Une péninsule et une île bordent l'embouchure de la baie.

Avant son inondation, McEwen Bay était composée de basses terres agricoles. Maintenant, les terres agricoles se trouvent le long de sa limite occidentale. La région avoisinante est composée d'un terrain légèrement vallonné, avec une base sédimentaire. On trouve des affleurements calcaires dans les zones des hautes terres.

McEwen Bay est relativement peu profonde, avec une profondeur moyenne d'environ 1,5 mètre. Le fond boueux est composé de débris et de limon végétaux en suspension couvrant une grande partie de sa surface. En dépit de sa couleur brune, l'eau est assez claire. On trouve des plantes aquatiques très luxuriantes autour de la côte entre les eaux libres et les peuplements de riz sauvage. Pendant les années de crue, le riz sauvage est souvent la végétation émergente la plus abondante, et forme d'importants lits le long de la baie et de la rivière. Les massettes sont présentes dans la baie, mais on peut apercevoir seulement quelques peuplements denses de cette plante. Des arbustes inondés, ou plus précisément des taillis de saules, de cornouillers et d'érables, dominent les terres autour de la baie. Dans certaines zones, cette communauté est remplacée par un marécage d'érables argentés au niveau de l'interface aquatique. À l'arrière du taillis, dans certains secteurs sur des terres sèches, il y a une forêt de feuillus matures constituée principalement de frênes, d'érables et d'ormes avec certaines parcelles de cèdres blancs.

Importance du refuge d'oiseaux migrateurs

Chaque automne, jusqu'à 10 000 oiseaux peuvent passer par le site dans une journée, principalement le Canard noir, le Canard colvert, le Canard branchu, le Fuligule à collier, la Sarcelle à ailes bleues, la Sarcelle d’hiver, et le Harle couronné. Ils se rassemblent ici pour se réfugier et ainsi se protéger contre la pression de la chasse à l'extérieur de la limite du ROM. Le site est régulièrement utilisé comme site de baguage de la sauvagine.

Accès et activités

Les ROM ont pour objet la protection et la conservation des oiseaux migrateurs. Les activités qui pourraient nuire aux oiseaux migrateurs, à leurs nids ou à leurs œufs sont interdites.

Les ROM ont pu, et c'est encore le cas aujourd'hui, être créés sur des terres territoriales, fédérales et privées. Les conditions d'accès aux refuges varient d'un site à l'autre et sont établies par le propriétaire et le gestionnaire des terres.

Dans les ROM situés sur le territoire domanial fédéral, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la gestion et de la protection des oiseaux migrateurs, de leurs nids, de leurs œufs et de l'habitat. Dans les ROM situés sur le territoire domanial provincial, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la protection des oiseaux migrateurs et de leurs nids, tandis que le garde-chasse en chef de la province est responsable de la gestion de l'habitat. Dans les ROM situés sur des terres de propriété privée ou municipale, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la protection des oiseaux migrateurs et de leurs nids et la gestion de l'habitat relève du propriétaire des terres.

L'accès public à des parties du ROM du lac Mississippi qui chevauchent la RNF du lac Mississippi est limité selon la saison. En outre, l'accès au ROM est interdit du 15 septembre au 15 décembre, sauf pour accéder directement au lac Mississippi en utilisant la mise à l’eau de la RNF sur le ruisseau McIntyre. Les interdictions générales relatives au Règlement sur les refuges d'oiseaux migrateurs s'appliquent à ce site : à moins de détenir un permis délivré par Environnement et Changement climatique Canada ou que la réglementation l'autorise spécifiquement, la chasse aux oiseaux migrateurs est interdite et nul ne peut déranger, détruire ou prendre leurs nids, et nul ne peut avoir en sa possession un oiseau migrateur vivant ou mort, ou le nid ou l'œuf d'un oiseau migrateur. La possession d'armes à feu ou d'engin de chasse est interdite et les chiens et les chats ne doivent pas être laissés en liberté.

Afin d'obtenir de plus amples renseignements sur l'accès, les activités et les permis dans les ROM, veuillez consulter la section Gestion et activités du site Web Refuges d'oiseaux migrateurs. Afin d'obtenir de plus amples renseignements sur les aires protégées d'Environnement et Changement climatique Canada, veuillez communiquer avec le bureau régional.

Il est entendu que le présent document ne porte pas atteinte à la protection des droits existants -- ancestraux ou issus de traités -- des peuples autochtones du Canada découlant de leur reconnaissance et de leur confirmation au titre de l'article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982.

Carte du refuge

Description longue pour la Carte

Carte indiquant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs du lac Mississippi par rapport à l'Ontario, à Innisville, à Cooke's Shore, à McCreary's Shore, au lac Mississippi, à la baie McEwen et à la Réserve nationale de faune du lac Mississippi. La carte indique les limites du refuge, qui s'étend jusqu'au lac Mississippi, couvrant la baie McEwen et s'étendant vers l'intérieur recouvrant une grande partie de la Réserve nationale de faune du lac Mississippi. L'échelle de la carte est en dixièmes de kilomètre.

Cette carte est à titre indicatif seulement et ne doit pas être utilisée pour définir les limites juridiques. Vous pouvez aussi utiliser Google Maps pour situer le refuge d'oiseaux migrateurs du lac Mississippi (en anglais seulement). Notez cependant que Google Maps est une source d’information complémentaire et ne remplace en aucun cas ni la carte ni le nom officiel du site.

Tableau sommaire

Tableau sommaire du refuge d'oiseaux migrateurs du lac Mississippi
CatégorieInformation
Désignation de l'aire protégéeRefuge d'oiseaux migrateurs
Province ou territoireOntario
Latitude/longitude45° 03' N, 76° 14' O
Superficie en hectares (ha)300 ha
Date de création (publication dans la Gazette du Canada)1959
Catégorie de gestion de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN)IV - Aire de gestion des habitats ou des espèces
Désignations supplémentaires
Type d'habitat principalMarais et eaux libres peu profondes, marécages, forêts de feuillus en milieu sec, anciennes terres agricoles, et des prés
Espèces clés d'oiseauxCanard noir, Canard colvert, Fuligule à collier, Sarcelle à ailes bleues, Sarcelle d’hiver, Harle couronée, Canard branchu, Bernache du Canada, Plongeon huard, Grand Héron, Butor d'Amérique, Petit Blongios, Martin-pêcheur d'Amérique, Balbuzard pêcheur, Bruant des marais, Marouette de Caroline, Râle de Virginie, Carouge à épaulettes, Cardinal à poitrine rose, Oriole de Baltimore et Jaseur d’Amérique
Autres espècesPoissons : Perchaude, Crapet-soleil, Achigan à petite bouche, Crapet arlequin, Grand brochet et Doré jaune
Reptiles & amphibiens : 14 espèces y compris Ouaouaron, Grenouille léopard, Chélydre serpentine, Tortue peinte et Thamnophis
Mammifères : Castor, Loutre de rivière, Rat musqué, Musaraigne de Bendrie, Musaraigne cendrée, Campagnol des prés, Souris sylvestre, Tamia et Cerf de Virginie
Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP)Petit Blongios, Buse à épaulettes, Paruline du Canada, Paruline à ailes dorées, Quiscale rouilleux, chélydre serpentine, tortue musquée, monarque, phégoptère à hexagones et noyer cendré
Organisme de gestionService canadien de la faune, région de l’Ontario
Propriétaires des terresService canadien de la faune, province de l'Ontario et propriétaire privé

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada - Région de l'Ontario
Service canadien de la faune
Conservation des écosystèmes
4905, rue Dufferin
Toronto (Ontario) M3H 5T4
Sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : ec.enviroinfo.ec@canada.ca
Date de modification :