Refuge d'oiseaux migrateurs no 2 de l'île Banks

Importance du refuge d'oiseaux migrateurs | Accès et activités | Carte du refuge | Tableau sommaire | Coordonnées

Refuge d'oiseaux migrateurs no 1 de l'île Banks : paysage

Photo: © J. Hodson. Refuge d'oiseaux migrateurs no 2 de l'île Banks : paysage.

Le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) no 2 de l'île Banks est situé dans la partie sud-centrale de l'île Banks, aux Territoires du Nord-Ouest. Le ROM a été créé en 1961 afin de protéger les concentrations de Petites Oies des neiges muant le long de la vallée de la rivière Thomsen et dans les terres humides adjacentes. L'ensemble du ROM se trouve maintenant à l'intérieur des limites du parc national Aulavik, qui a été établi en 1992. L'extrémité nord du refuge représente un endroit à relief faible ou modéré, avec des élévations par rapport au niveau de la mer dépassant 350 mètres d’altitude. Le long de la vallée de la rivière Thomsen, la topographie se caractérise par des basses terres onduleuses, des collines en pente douce et une diversité de terres humides, y compris des prés humides de carex, des lacs et des étangs de toundra et des polygones à coins glacés. Un plateau accidenté avec des ravins et des escarpements abrupts se trouve à l'est de la vallée de la rivière. L'influence du pergélisol sur la surface du terrain est évidente dans l'ensemble du site, avec de vastes étendues de terrain géométrique et d'autres caractéristiques périglaciaires.

La flore du refuge est composée d'un mélange d'espèces de l'Extrême-Arctique et du Bas-Arctique. Des communautés polaires semi-désertiques et désertiques sont dominantes, et la toundra arctique est présente dans certaines zones localisées. La végétation se caractérise par des prés luxuriants dans les terres humides et dans d'autres terres basses, par des pentes moyennement végétalisées par des arbustes nains et des plantes herbacées et par des zones sèches parsemées d'arbustes nains, de plantes-coussinets et de lichens.

Importance du refuge d'oiseaux migrateurs

Il est estimé que 25 000 Petites Oies des neiges utilisent la vallée de la rivière Thomsen comme aire de mue. On observe que la majorité de ces oiseaux sont des espèces non reproductrices issues de la colonie nicheuse de la rivière Egg dans le ROM no 1 de l'île Banks. Le refuge sert d'habitat de mue pour les Bernaches cravants noires venant de l'île Banks, des îles au nord de l'île Banks et de la partie continentale des Territoires du Nord-Ouest. Les oiseaux en mue se rassemblent à l'extrémité inférieure de la rivière Thomsen et dans la baie Castel. Le nombre de Bernaches cravants varie d'année en année; jusqu'à 5 000 oiseaux y ont été répertoriés. Les oiseaux commencent à quitter le refuge au début et à la mi-mai. Les faucons pèlerins (de la sous-espèce tundrius) ont été observés le long des rivières Thomsen et Muscox, et 2 aires ont été observées le long de la rivière Thomsen. Des Bernaches du Canada ont aussi été observées sur la rivière Thomsen et son delta.

Les nombreux lacs et étangs qui longent la vallée de la rivière Thomsen servent d'habitats de nidification et d'alimentation pour les Plongeons du Pacifique, les Plongeons à bec blanc, les Goélands bourgmestres, les Labbes à longue queue, les Phalaropes à bec large et d'autres oiseaux de rivage. Les Faucons pèlerins et les Buses pattues nichent le long des parois rocheuses surplombant les rivières Thomsen et Muscox. Les espèces vivant en milieu sec sont présentes en petit nombre, notamment les Plectrophanes lapons, les Alouettes hausse-col, les Bruants des neiges, les Bécasseaux de Baird, les Bécasseaux roussâtres et les Pluviers argentés.

Quatorze espèces de mammifères ont été observées dans le ROM no 2 de l'île Banks. La région de la rivière Thomsen abrite régulièrement de grandes populations de bœufs musqués et figure parmi les plus importants habitats de l'île Banks qui abritent les bœufs musqués à longueur d'année. Les Caribous de Peary ont été observés périodiquement dans le refuge, bien que le nombre ait diminué nettement au cours des deux dernières décennies.

Accès et activités

 

Les ROM ont pour objectif la protection et la conservation des oiseaux migrateurs. Les activités pouvant nuire aux oiseaux migrateurs, à leurs nids ou à leurs œufs sont interdites.

Les ROM peuvent être, et ont été créés sur des terres de propriété privée, provinciale, territoriale et fédérale. L'accès à chacun des ROM varie selon le site et est laissé à la discrétion du propriétaire et du gestionnaire des terres.

Dans les ROM situés sur le territoire publique fédéral, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la gestion et de la protection des oiseaux migrateurs, de leurs nids, de leurs œufs et de l'habitat. Dans les ROM situés sur le territoire publique provincial, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la protection des oiseaux migrateurs et de leurs nids, tandis que le garde-chasse en chef de la province est responsable de la gestion de l'habitat. Dans les ROM situés sur des terres de propriété privée ou municipale, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la protection des oiseaux migrateurs et de leurs nids. La gestion de l'habitat relève du propriétaire des terres.

L'accès au Refuge d'oiseaux migrateurs no 2 de l'île Banks peut être autorisé en vertu de la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs et le Règlement sur les refuges d'oiseaux migrateurs. Toutefois, en vertu de la Convention définitive des Inuvialuit , seuls les bénéficiaires inuvialuit ont le droit d'accès aux fins de prises de subsistance et n'ont pas besoin d'un permis pour mener ce genre d'activité.

Pour tout autre utilisateur, les interdictions générales en vertu du Règlement sur les refuges d'oiseaux migrateurs s'appliquent au ROM no 2 de l'île Banks : la chasse aux oiseaux migrateurs est interdite, et nul ne doit déranger, détruire ou enlever le nid d'un oiseau migrateur, ni avoir en sa possession un oiseau migrateur vivant, une carcasse, une peau, un nid ou un œuf d'un oiseau migrateur, à moins de détenir un permis délivré par Environnement et Changement climatique Canada ou d'être autorisé par le Règlement. La possession d'armes à feu ou d'autres instruments de chasse est interdite. Toute personne souhaitant avoir accès au ROM no 2 de l'île Banks est priée d'obtenir un permis.

Pour obtenir plus d'information concernant l'accès, les activités et les permis dans les ROM, veuillez consulter la page Gestion et activités de la section Refuges d'oiseaux migrateurs du site Web. Pour obtenir plus d'information sur les aires protégées administrées par Environnement et Changement climatique Canada, veuillez communiquer avec le bureau régional.

Il est entendu que rien dans ce document ne doit être interprété de façon à porter atteinte à la protection des droits existants -- ancestraux ou issus de traités -- des peuples autochtones du Canada découlant de leur reconnaissance et de leur confirmation au titre de l'article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982.

Carte du refuge

Description longue pour la Carte

Carte indiquant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs no 2 de l'île Banks par rapport aux Territoires du Nord-Ouest, à l'île Banks, au détroit de M'Clure et à la rivière Thomsen. La carte indique les limites du refuge, qui couvre une grande partie de la rivière Thomsen et une parcelle des terres avoisinantes qui longent la rivière. L'échelle de la carte est en kilomètres.

La présente carte est à titre indicatif seulement et ne devrait pas servir à déterminer les limites juridiques. Vous pouvez aussi utiliser Google Maps pour situer le ROM no 2 de l'île Banks. Veuillez noter que Google Maps constitue une source d'information complémentaire et ne représente ni la carte ni le nom officiel du site.

Tableau sommaire

Tableau sommaire du Refuge d'oiseaux migrateurs no 1 de l'île Banks
CatégorieInformation
Désignation de l'aire protégéeRefuge d'oiseaux migrateurs
Province ou territoireTerritoires du Nord-Ouest
Latitude/longitude74°00' N, 119°45' O
Superficie en hectares (ha)14,302 ha
Date de création (publication dans la Gazette du Canada)1961
Catégorie de gestion de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN)Ia - Réserve naturelle intégrale
Désignations supplémentairesZone importante pour la conservation des oiseaux de la rivière Thomsen
Type d'habitat principalVasières intertidales et eau libre, prés humides, landes Dryas
Principales espèces d'oiseauxPetite Oie des neiges, Bernache du Canada, Goéland bourgmestre, Bécasseau de Baird, Faucon pèlerin, Faucon gerfaut, Buse pattue, Labbe pomarin, Harfang des neiges, Lagopède alpin, Bécasseau sanderling, Bécasseau semipalmé, Mouette de Sabine, Alouette hausse-col, Pipit d'Amérique et Plectrophane des neiges
Autres espèces

Oiseaux : Plongeon du Pacifique, Plongeon à bec blanc, Goéland bourgmestre, Labbe à longue queue, Phalarope à bec large, Plectrophane lapon, Bécasseau roussâtre et Pluvier argenté

Mammifères : Bœufs musqués, Caribou de Peary et Caribou de la toundra

Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP)Faucons pèlerins, Caribou de Peary et Caribou de la toundra
Organisme de gestionService canadien de la faune, région des Prairies et du Nord
Propriétaire foncierAgence Parcs Canada

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada - Région des prairies et du Nord
Service canadien de la faune
Aires protégées et unité d'intendance
Unité arctique occidentale
C.P. 2310
5019, 52e Rue, 4e étage
Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest) X1A 2P7
Sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : ec.enviroinfo.ec@canada.ca
Date de modification :