Voitures, camions, mini-fourgonnettes et véhicules utilitaires sport (VUS)

Les voitures, les camions légers, les mini-fourgonnettes et les véhicules utilitaires sport (VUS) sont des types de véhicules de passagers utilisés pour le transport personnel au Canada. Comme on retrouve environ 18 millions de véhicules de passagers sur les routes canadiennes, ces modes de transport contribuent de façon importante à la pollution atmosphérique, en particulier dans les zones urbaines. La pollution atmosphérique a des effets néfastes importants sur l'environnement et sur la santé des Canadiens.Même si les émissions de certains polluants ont été réduites au cours des deux dernières décennies, la pollution atmosphérique demeure au Canada parmi les priorités et défis les plus importants en matière d'environnement.

Les véhicules de passagers émettent de nombreux types de polluants atmosphériques, incluant les composés organiques volatils (COV), les oxydes d'azote (NOx), les matières particulaires, le monoxyde de carbone (CO) et les oxydes de soufre (SOx). Les oxydes d'azote (NOx) et les composés organiques volatils(COV) interviennent dans des réactions complexes qui entraînent la formation de l'ozone troposphérique (au niveau du sol), un irritant des voies respiratoires et l'une des principales composantes du smog. Les sommaires des émissions des principaux contaminants atmosphériques présentent les polluants qui proviennent des sources de transport au Canada. Les véhicules de passagers sont responsables d'une proportion considérable des émissions totales nationales produites par le secteur des transports, soit: 

Depuis 1971, le gouvernement fédéral a adopté des normes de plus en plus rigoureuses pour réduire les émissions des véhicules automobiles qui contribuent à la production de smog. Le1er janvier 2004, le nouveau Règlement sur les émissions des véhicules routiers et de leurs moteurs (règlement complet) est entré en vigueur en application de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement, 1999. Pour les véhicules de passagers, il prévoit une mise en application progressive de plus en plus rigoureuses des normes entre 2004 et 2009. Une fois le Règlement pleinement en vigueur, tous les véhicules de passagers seront assujettis au même ensemble de normes sur les émissions. Ce Règlement se traduira par un abaissement des niveaux autorisés d'émissions d'oxydes d'azote et de composés organiques volatils pour les nouveaux véhicules routiers d'un pourcentage pouvant atteindre 95% et 84% respectivement par rapport aux exigences précédentes.

La grande majorité des véhicules sont alimentés à l'essence. Des teneurs peu élevées de soufre dans l'essence permettent un fonctionnement efficace des technologies de contrôle des émissions des véhicules. En résultat des exigences du Règlement sur le soufre dans l'essence,(règlement complet), la teneur en soufre de l'essence canadienne est abaissée à une moyenne de 30 parties par million (ppm) depuis le1er janvier2005, soit une réduction de plus de 90% par rapport aux teneurs en soufre de 2000. 

Bien que ces nouvelles normes permettent de réduire de beaucoup les émissions produites par les véhicules à passagers, le propriétaire du véhicule peut aussi faire beaucoup pour réduire les émissions.