Initiatives écosystémiques

Au cours des années, les initiatives axées sur l'écosystème d’Environnement Canada visaient à résoudre les problèmes uniques de zones ciblées et leurs collectivités, en tenant compte des préoccupations d'ordre environnemental, économique et social.

Les initiatives axées sur l'écosystème aident les Canadiens à améliorer l'état de l'environnement en établissant des partenariats, en mettant des ressources en commun, en préconisant la science, en coordonnant des efforts, en partageant des informations et des expériences ainsi qu'en créant une vaste base de soutien. En outre, elles aident tous les intervenants à prendre de meilleures décisions et à procéder à des changements.

Environnement Canada collabore avec un vaste éventail de partenaires à l'obtention de résultats environnementaux et du développement durable y compris : les autres ministères fédéraux, les provinces et les territoires, les gouvernements régionaux, municipaux et locaux, les peuples autochtones, les commerces, les organismes non gouvernementaux et les établissements d’enseignements.

Environnement Canada est engagé depuis plusieurs années dans :

Les programmes suivants ont été établis en 2008 dans le cadre du Plan d’action pour l’assainissement de l’eau :

De plus, Environnement Canada a soit établi ou soit contribué aux programmes suivants :

L'initiative de conservation boréale de l'Ouest s’est déroulée de 2003 à 2008. Avec une approche basée sur le partenariat, cette initiative a contribué à la conservation et à la protection des écosystèmes de la forêt boréale de l’Ouest et à sa biodiversité et a encouragé le développement durable des ressources naturelles. Les résultats de cette initiative sont décrits dans : L’initiative de conservation boréale de l’Ouest 2003-2008 : Vers la conservation des forêts boréales du Canada.

L’initiative des écosystèmes du Nord a été en place de 1998 à 2008. C’était un programme national axé sur le Nord canadien qui reposait sur une vision, des buts et des objectifs communs et unificateurs tout en demeurant flexible et adapté aux différents besoins des régions. Cette initiative avait été créée pour accroître aux connaissances sur les écosystèmes nordiques et pour cerner et régler les enjeux locaux et régionaux. Les résultats de cette initiative sont décrits dans : Initiative des écosystèmes du Nord : Renforcement des capacités et production des résultats.

L’initiative des écosystèmes des rivières du Nord s’est déroulée de 1998 à 2003. Le mandat de l’initiative, consistant à mener des recherches et à produire des rapports, découle du Canada Alberta Northwest Territories Response to the Northern River Basins Study Report to the Ministers (rapport présenté aux ministres concernant la réponse du Canada, de l'Alberta et des Territoires du Nord-Ouest à l'Étude sur les bassins des rivières du Nord). Dans leur réponse, les gouvernements se sont engagés à poursuivre et à améliorer le contrôle de la pollution de l'eau dans les bassins des rivières du Nord, à maintenir l'intégrité des écosystèmes et à promouvoir la participation de tous les intervenants à la protection de ces écosystèmes. Des renseignements plus détaillés sont disponibles dans le rapport Principales conclusions – l’initiative des écosystèmes des rivières du Nord.

Le Plan d’action du Fraser s’est achevé en mars 1998 Le plan comprenait des actions pour la protection de l'habitat d'oiseaux sauvages, la réduction des rejets de produits toxiques comme les substances pour préserver le bois, et la promotion de la mise en application de méthodes de gestion optimales et de plans de prévention de la pollution dans de nombreux secteurs commerciaux et industriels. À la fin du Plan, le Conseil du bassin du Fraser a été créé pour promouvoir un juste équilibre au point de vue social, économique et écologique dans le bassin du Fraser.

L’étude sur les bassins des rivières du Nord (1992-1996) a été développée pour donner suite aux préoccupations relatives à l'environnement que suscitait l'expansion des usines de pâte à papier et pour enrichir les connaissances scientifiques relatives aux conditions des rivières Peace, Athabasca et des Esclaves. Cette étude de 12 millions de dollars a été parrainée conjointement par les gouvernements du Canada, de l'Alberta et des Territoires du Nord-Ouest. Elle avait pour but de recueillir et d'interpréter des données scientifiques rigoureuses sur les bassins, d’élaborer des recommandations sur la gestion des bassins et de communiquer efficacement avec le public.