2003-Isabel

† (1 victime au Canada)

Légende des sources

La tempête tropicale Isabel a atteint l’Ontario aux alentours de midi le 19 septembre avec des rafales de 73 km/h (39 nœuds) et des chutes de pluie de 30 à 50 mm immédiatement à l’ouest de la trajectoire de la tempête.

Carte-image des accumulations de pluie de la tempête tropicale Isabel, qui est entrée dans la zone d’intervention du CCPO à minuit, dans la nuit du 18 au 19 septembre 2003. Isabel est par la suite entrée en Ontario par le lac Érié aux alentours de midi le même jour. Elle a causé peu de dommages lors de son passage au Canada. Maximum des précipitations provinciaux: 59 millimètres en l’Ontario
Carte-image des accumulations de pluie de la tempête tropicale Isabel, qui est entrée dans la zone d’intervention du CCPO à minuit, dans la nuit du 18 au 19 septembre 2003. Isabel est par la suite entrée en Ontario par le lac Érié aux alentours de midi le même jour. Elle a causé peu de dommages lors de son passage au Canada. Maximum des précipitations provinciaux: 59 millimètres en l’Ontario

Après avoir atteint le stade d’ouragan de catégorie 5 dans l’Atlantique, Isabel s’est grandement affaiblie avant de toucher terre dans les Carolines. L’ouragan était devenu tempête tropicale à son entrée dans la zone d’intervention du CCPO à minuit dans la nuit du 18 au 19 septembre. Isabel a ensuite atteint les côtes de l’Ontario par le lac Érié aux alentours de midi le 19. Dans de nombreux secteurs du sud de l’Ontario, on a signalé des vents de 55 km/h avec des rafales atteignant 73 km/h (30 nœuds avec des rafales de 39 nœuds), ainsi que des chutes de pluie de 30 à 50 mm (1,2-2,0 po) immédiatement à l’ouest de la trajectoire de la tempête. Dans la partie ouest du lac Ontario, les vagues ont atteint près de 4 m (13 pi) en raison des forts vents de l’est précédant la tempête. Parmi les dégâts signalés, on compte de nombreuses pannes de courant, des arbres déracinés et des inondations dans certains secteurs. Le CCPO a émis 22 bulletins.

À souligner : Isabel fut une tempête dont la prévisibilité demeure sans précédent grâce à la diffusion de prévisions « précises » jusqu’à une semaine à l’avance. En raison de la couverture médiatique de la tempête bien avant son arrivée, et aussid’un bulletin de nouvelles émis le 14 septembre et indiquant que toutes les conditions étaient réunies pour que l’ouragan Isabel soit la copie conforme de l’ouragan Hazel (1954), Isabel fut le phénomène le plus médiatisé du CCPO en plus de 15 ans d’existence, ce dernier ayant dû donner plus de 200 entrevues en cinq jours.

À souligner : Isabel fut le 3e cyclone tropical (le 1er au-dessus de la terre) à avoir fait l’objet d’un vol de recherche par des chercheurs canadiens. Pour de plus amples renseignements, consulter le site Web du CCPO : http://ec.gc.ca/ouragans-hurricanes.

La tempête tropicale Isabel a amorcé sa trajectoire dans la zone d'intervention du Centre canadien de prévisions des ouragan au nord-ouest en direction du lac Érié, puis a touché terre au sud de l'Ontario, avec des vents de 34 nœuds. La tempête a ensuite obliqué en direction nord sur l'Ontario, puis s'est dissipée avant d'atteindre la baie James. Sur leur trajectoire à l'est du Canada atlantique, les vents de la tempête ont atteint une vitesse maximale de 35 nœuds, avec une pression au niveau moyen de la mer de 997 hectopascal
La tempête tropicale Isabel a amorcé sa trajectoire dans la zone d'intervention du Centre canadien de prévisions des ouragan au nord-ouest en direction du lac Érié, puis a touché terre au sud de l'Ontario, avec des vents de 34 nœuds. La tempête a ensuite obliqué en direction nord sur l'Ontario, puis s'est dissipée avant d'atteindre la baie James. Sur leur trajectoire à l'est du Canada atlantique, les vents de la tempête ont atteint une vitesse maximale de 35 nœuds, avec une pression au niveau moyen de la mer de 997 hectopascal

Ontario

Le 20 septembre 2003

  • La passagère d’une automobile a perdu la vie sur la route de comté n 4 au nord d’Odessa après qu’un camionneur eut perdu la maîtrise de son véhicule en raison de la chaussée mouillée. (KWS)
  • Point Pelee – il est tombé plus de 53 mm (2,1 po) de pluie. (KWS)
  • Toronto – il est tombé près de 30 mm (1,4 po) de pluie. (TS)
  • Les vents ont atteint plus de 50 km/h (27 nœuds) à Kingston. (KWS)
  • À l’est de l’œil de la tempête, on signale des rafales de vent de 70 km/h (38 nœuds). (HDS)
  • Selon Hydro One, 27 000 foyers, dont 12 000 dans la région de Toronto, seraient privés d’électricité en raison de la chute d’arbres sur les lignes électriques. (HDS)
  • Les écoles sont fermées dans le district de Halton. (HDS)
  • Les vagues ont atteint 4 m (13 pi) dans le lac Ontario. (CCPO)

Québec

Le 20 septembre 2003

  • Aucun dommage ni dégât des suites de la tempête n’est signalé, puisque celle‑ci s’était grandement affaiblie pour n’être qu’un système dépressionnaire à son arrivée. (MG)