Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web!

Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

2000-Helene

Légende des sources

Helene a débuté à l’est des Petites Antilles, le 15 septembre 2000, a suivi l’axe nord‑ouest entre la Jamaïque et Cuba, a bifurqué vers le nord avant de frapper la Floride; elle a par la suite remonté vers le nord-est, a traversé la portion sud-est des États-Unis et s’est dirigée vers la mer au large de la Caroline du Nord. La tempête tropicale Helene est entrée dans la zone d’intervention du CCPO le 24 septembre, puis dans les eaux canadiennes dans l’après-midi, avant de prendre la direction nord-est vers les secteurs maritimes sud de la région atlantique du Canada, pour se dissiper au sud-est de Terre‑Neuve, le 25 septembre. Durant la vie de la tempête, on a enregistré des vents atteignant 111 km/h dans les eaux canadiennes. On a observé des hauteurs significatives de vagues de 6 à 7 m. La tempête n’a pas eu d’effet significatif sur terre. Le CCPO a émis 13 bulletins d’information à son sujet.

Carte-image des accumulations de pluie de la tempête tropicale Helene, qui est entrée dans la zone d’intervention du CCPO le 24 septembre 2000, puis dans les eaux canadiennes en après-midi, se déplaçant en direction nord-est, dans le secteur sud des eaux du Canada atlantique. Helene s’est dissipée au sud-est de Terre-Neuve le 25 septembre. Maximum des précipitations provinciaux: 22.5 millimètres en la Nouvelle-Écosse et 30 millimètres en la Terre-Neuve
Carte-image des accumulations de pluie de la tempête tropicale Helene, qui est entrée dans la zone d’intervention du CCPO le 24 septembre 2000, puis dans les eaux canadiennes en après-midi, se déplaçant en direction nord-est, dans le secteur sud des eaux du Canada atlantique. Helene s’est dissipée au sud-est de Terre-Neuve le 25 septembre. Maximum des précipitations provinciaux: 22.5 millimètres en la Nouvelle-Écosse et 30 millimètres en la Terre-Neuve

La tempête post-tropicale Helene a amorcé sa trajectoire dans la zone d'intervention du Centre canadien de prévisions des ouragan au sud-est de la Nouvelle-Écosse, puis a poursuivi sa course parallèlement à la côte tout droit en direction nord-est, avec des vents de 48 nœuds du côté sud-est du centre de la tempête. Celle-ci s'est ensuite retirée de la zone d'intervention dans l'Atlantique. Sur leur trajectoire au Canada atlantique, les vents de la tempête ont atteint une vitesse maximale de 55 nœuds, avec une pression au niveau moyen de la mer de 986 hectopascal
La tempête post-tropicale Helene a amorcé sa trajectoire dans la zone d'intervention du Centre canadien de prévisions des ouragan au sud-est de la Nouvelle-Écosse, puis a poursuivi sa course parallèlement à la côte tout droit en direction nord-est, avec des vents de 48 nœuds du côté sud-est du centre de la tempête. Celle-ci s'est ensuite retirée de la zone d'intervention dans l'Atlantique. Sur leur trajectoire au Canada atlantique, les vents de la tempête ont atteint une vitesse maximale de 55 nœuds, avec une pression au niveau moyen de la mer de 986 hectopascal