Transport

Les transports, qui relient les gens et les biens, sont un élément clé de l'économie et de la société canadienne. Cependant, les transports motorisés ont des effets défavorables sur la santé et sur l'environnement.

Les transports sont l'unes des sources les plus importantes de pollution atmosphérique au Canada. La combustion des combustibles fossiles pour alimenter les véhicules et les moteurs (sur la route et hors route) – voiture et camions; gros camions et autobus; véhicules récréatifs; matériel de jardinage et d'entretien des pelouses; agriculture et construction; chariots à fourche et surfaceuses de patinoire; transport ferroviaire et maritime – a des effets nocifs majeurs sur l'environnement et la santé des Canadiens.

Les initiatives destinées à réduire les émissions des véhicules, des moteurs et des carburants ont des effets positifs marqués sur la qualité de l'air, les pluies acides, le smog et le changement climatique. Le gouvernement fédéral s'est engagé à protéger l'environnement et la santé des Canadiens en mettant en œuvre des mesures qui permettent d'évaluer les émissions des véhicules. Cela suppose d'élaborer des règlements pour les véhicules et les moteurs, de faire la promotion des solutions de transport durable, de garantir l'utilisation de modes de transport efficaces et de promouvoir une meilleure planification de l'utilisation des sols et des pratiques en cette matière.

Le 29 juillet 2015, le gouvernement du Canada a adopté les normes nationales les plus sévères au monde pour régir les émissions de polluants atmosphériques provenant des nouveaux véhicules automobiles et camions légers.

Une infographique.

Disponible en format PDF - 555 Kb

Infographique Longue description

Cet infographique explique les bénéfices des normes canadiennes de niveau 3 s’appliquant aux véhicules et aux carburants, pour l’environnement, la santé et l’économie.

Le gouvernement du Canada prend des mesures pour réduire encore davantage les émissions de polluants atmosphériques. Le Canada protège son air en établissant les normes nationales les plus strictes au monde pour les émissions de polluants atmosphériques provenant de nouvelles voitures et de nouveaux camions légers.

Plus de 7, 5 milliards de dollars en avantages pour la santé et l’environnement sont projetés d’ici 2030 en regard des normes de niveau 3 s’appliquant aux véhicules et aux carburants. Cet infographique présente quatre autres avantages clés avec pour arrière-plan une carte du Canada, la silhouette d’une famille dans un parc et une voiture neuve sur une route :

  1. Les réductions des émissions annuelles des véhicules routiers d’ici 2030 seront de l’ordre de 15 % pour les composés organiques volatiles, de 13 % pour l’oxyde d’azote, de 8 % pour les matières de particules, de 43 % pour l’anhydride sulfureux et de 22 % pour le monoxyde de carbone .
  2. Jusqu’à 80 % de réduction des émissions de polluants atmosphériques contribuant au smog provenant des nouveaux véhicules par rapport aux normes actuelles.
  3. Réduction de la teneur en soufre de l’essence de près de 70 % en 2017.
  4. Avantages relatifs à la santé à l’horizon 2017-2030 : prévention de 200 000 jours de symptômes d’asthme et de 2,8 millions de jours d’autres problèmes respiratoires liés à la pollution de l’air.