Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Sommaire

PDF; 3,27 Mo

Le carbone noir (CN) est une petite particule en suspension dans l’air, dont la durée de vie est courte et qui a des effets sur le réchauffement climatique et sur la santé. Les émissions de carbone noir sont désormais au centre des préoccupations en raison de leurs effets sur le réchauffement de l’atmosphère à court terme et sur la santé humaine. La réduction des émissions de carbone noir revêt un intérêt particulier dans les régions polaires, comme l’Arctique, qui sont particulièrement sensibles aux effets du carbone noir.

Pendant la présidence canadienne du Conseil de l’Arctique (2013-2015), le Conseil a fait la promotion de mesures visant à réduire davantage les émissions de carbone noir et de méthane, et il continue à le faire sous la présidence des États-Unis (2015 2017). En avril 2015, le Conseil a adopté un cadre d’intervention sur le carbone noir qui fait référence, lorsque c’est possible, aux directives pertinentes de la Convention sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance (CPATLD). Les ministres de l’Environnement des États de l’Arctique avaient antérieurement convenu que ces inventaires pouvaient être présentés de façon volontaire en vertu de la CPATLD. Le présent rapport présente les résultats du deuxième inventaire annuel des émissions de carbone noir du Canada. Les émissions sont regroupées en fonction de leur sourceNote de bas de page 1 :

  • Sources mobiles
  • Sources non industrielles
  • Sources industrielles

En 2014, environ 43 kilotonnes (kt) de carbone noir ont été émises au Canada, soit un peu moins que les émissions révisées de 2013, qui étaient de 45 kt (tableau ES-1). Les sources mobiles constituent de loin la source la plus importante de carbone noir au Canada, représentant 27 kt (61,9 %) du total des émissions en 2014. Parmi les sources mobiles, les moteurs diesel hors route représentent 14 kt, soit 32 % du total des émissions. L’autre source mobile importante est liée aux moteurs diesel utilisés pour le transport sur route, qui représentent 7,6 kt (18 %) du total des émissions.

Les sources non industrielles sont la deuxième source d’émissions de carbone noir au Canada en importance, représentant des émissions de 13 kt, soit 29,6 % du total des émissions en 2014. C’est la combustion de bois – secteur résidentiel qui contribue le plus à cette catégorie, avec 12 kt d’émissions, soit 27 % du total en 2014. Le bois est un combustible abondant au Canada; on estime que 14 millions de tonnes de bois sont brûlées annuellement dans les foyers canadiens. Des renseignements supplémentaires sur les méthodes d’estimation figurent à la section 2.2.

Les émissions de carbone noir dans le secteur industriel représentent 8,5 % (3,7 kt) du total des émissions en 2014. La source la plus importante est l’industrie pétrolière en amont, qui représente 6,3 % (2,7 kt) du total des émissions. Les méthodes d’estimation sont décrites à la section 2.1.

On estime que les sources figurant dans ce second inventaire comptent pour au moins 90 % des émissions de carbone noir d’origine anthropique. Les travaux en cours permettront d’accroître l’exhaustivité et la précision de l’inventaire en quantifiant les émissions industrielles et non industrielles ne figurant pas encore dans l’inventaire et en raffinant la base de données et les techniques d’estimation.

Toutes les émissions dont le rapport fait état sont d’origine anthropique (humaine). Les sources naturelles de carbone noir, comme les feux de forêt, en sont exclues.

Tableau ES-1 : Émissions canadiennes de carbone noir, par secteur (2013-2014)
SourceSecteurSous-secteurCarbone noir (tonnes)
20132014
Total45 00043 000
Sources industrielles  3 2003 700
Sources industriellesIndustrie de l’aluminium 5651
Sources industriellesIndustrie du ciment et du béton 2117
Sources industriellesFonderies 0,0580,061
Sources industriellesExploitation de mines et de carrières 490450
Sources industriellesIndustrie des pâtes et papiers 280230
Sources industriellesIndustrie du boisNote de bas de page * 250190
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page ** 2 1002 700
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Transport de produits pétroliers liquides2,22,3
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Stockage de produits pétroliers liquides0,00670,0054
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Extraction et traitement in situ des sables bitumineux150120
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Extraction et traitement des sables bitumineux0,220,33
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Valorisation du bitume et du pétrole lourd140730
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Production de pétrole brut léger/moyen810880
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Forage de puits6,98,2
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Maintenance de puits0,00210,02
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Essai des puits6167
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Production de gaz naturel450460
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Traitement de gaz naturel330340
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Production à froid de pétrole brut lourd110120
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Élimination et traitement des déchets5,86,3
Sources non industrielles  13 00013 000
Sources non industriellesCombustion de combustibles – secteur commercialNote de bas de page * 830830
Sources non industriellesProduction d’électricité (Services publics)Note de bas de page * 190200
Sources non industriellesProduction d’électricité (Services publics)Note de bas de page *Charbon3746
Sources non industriellesProduction d’électricité (Services publics)Note de bas de page *Gaz naturel118,8
Sources non industriellesProduction d’électricité (Services publics)Note de bas de page *Autres140150
Sources non industriellesCombustion de combustibles – secteur résidentielNote de bas de page * 170170
Sources non industriellesCombustion de bois – secteur résidentiel 12 00012 000
Sources non industriellesCombustion de bois – secteur résidentielPoêles à bois4 1004 100
Sources non industriellesCombustion de bois – secteur résidentielChaudières4 2004 200
Sources non industriellesCombustion de bois – secteur résidentielFoyers3 4003 300
Sources non industriellesAgriculture – combustion de combustiblesNote de bas de page * 9,99,9
Sources non industriellesConstruction – combustion de combustiblesNote de bas de page * 3636
Sources mobiles  29 00027 000
Sources mobilesTransport aérien 680670
Sources mobilesTransport sur route 9 2008 600
Sources mobilesTransport sur routeEssence1 0001 000
Sources mobilesTransport sur routeDiesel8 2007 600
Sources mobilesTransport hors route 16 00014 000
Sources mobilesTransport hors routeEssence, gaz de pétrole liquéfié, gaz naturel comprimé700740
Sources mobilesTransport hors routeDiesel15 00014 000
Sources mobilesTransport maritime 1 200940
Sources mobilesTransport ferroviaire 2 2002 200

Retournez à la table des matières

1. Introduction

Le carbone noir (CN) est une petite particule en suspension dans l’air, dont la durée de vie est courte et qui a des effets sur le réchauffement climatique et sur la santé. Les émissions de carbone noir sont désormais au centre des préoccupations en raison de leurs effets sur le réchauffement de l’atmosphère à court terme et sur la santé humaine. La réduction des émissions de carbone noir revêt un intérêt particulier dans les régions polaires, comme l’Arctique, qui sont particulièrement sensibles aux effets du carbone noir. Lorsque les particules de carbone noir se déposent sur la neige et sur la glace, elles en noircissent la surface, ce qui augmente sa capacité d’absorption du rayonnement solaire, et donc la vitesse de fonte.

Le Conseil de l’Arctique a été l’un des premiers forums à reconnaître l’importance de prendre des mesures visant à s’attaquer aux polluants et aux facteurs de forçage du climat à courte durée de vie comme le carbone noir, le méthane et l’ozone troposphérique. Pendant la présidence canadienne du Conseil de l’Arctique (2013-2015), le Conseil a fait la promotion de mesures visant à réduire davantage les émissions de carbone noir et de méthane, et il continue à le faire sous la présidence des États-Unis (2015 2017). Ces mesures comportent un volet important : un rapport volontaire des États de l’Arctique à la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe (CEE-ONU) sur leurs émissions de carbone noir. Lors de la rencontre de 2015 des ministres du Conseil de l’Arctique, le Canada et d’autres États ont réaffirmé leur volonté de prendre des mesures pour réduire les émissions de carbone noir. Dans ce cadre, le Canada continuera à améliorer la qualité et la transparence des données relatives aux émissions de carbone noir et à publier un inventaire national du carbone noir.

Le présent document décrit le deuxième inventaire canadien d’émissions de carbone noir anthropiques, pour les années 2013 et 2014. Toutes les émissions dont le rapport fait état sont d’origine anthropique (humaine). Les sources naturelles de carbone noir, comme les feux de forêt, en sont exclues.

1.1 Renseignements généraux sur l’évaluation quantitative des émissions de carbone noir

Le carbone noir est un aérosol (particules en suspension dans l’air) émis au cours du processus de combustion sous forme de matière particulaire très fine. Le carbone noir n’est pas émis seul; il fait partie des particules d’un diamètre inférieur ou égal à 2,5 microns (PM2,5) avec d’autres composants, comme le carbone organique (CO) et des composés inorganiques, dont les sulfates.

Le présent inventaire repose sur deux hypothèses importantes : le carbone noir est surtout émis sous forme de PM2,5; et seules les émissions de PM2,5 résultant de la combustion contiennent une quantité importante de carbone noir. Par conséquent, l’inventaire est basé sur la PM2,5 émise au cours du procédé de combustion, multipliée par les rapports de carbone noir propres à chaque type de source. Même si elles sont parfois importantes, les PM2,5 émises par des sources autres que la combustion, comme la poussière soulevée par les véhicules sur des routes pavées ou non ou par le vent et la machinerie dans les champs ou les mines à ciel ouvert, ne sont pas considérées comme des sources de carbone noir.

Les émissions de carbone noir sont regroupées selon les mêmes catégories que celles établies dans l’Inventaire des émissions de polluants atmosphériques (IEPA); ces catégories sont décrites à l’annexe A du présent document.

L’ensemble de données permettant de recenser les différents composants des PM2,5 émises par une source précise (p. ex., les émissions de moteurs diesel), y compris le carbone noir (CN) et le carbone organique (CO), est communément appelé « profil de spéciation ». La plupart des profils de spéciation contiennent une fraction de carbone élémentaire; cette fraction est habituellement utilisée comme valeur de substitution permettant de quantifier les émissions de carbone noir. Le présent inventaire repose principalement sur la base de données de spéciation de l’Environmental Protection Agency des États-Unis (U.S. EPA, 2014) pour le calcul des émissions de carbone noir à partir d’émissions de PM2,5, découlant de la combustion. Plusieurs rapports CN/PM2,5 sont propres à des procédés de combustion ou à certaines technologies (p. ex., types d’appareils pour la combustion de bois dans le secteur résidentiel), à certains combustibles (p. ex., diesel, essence, gaz naturel) ou à certaines applications (p. ex., utilisation du gaz naturel pour la production d’électricité). L’annexe C donne la liste des rapports utilisés dans l’inventaire.

Dans la présente édition de l’inventaire, nous nous attardons principalement à l’amélioration de la précision et de l’exhaustivité des estimations pour les sources industrielles et non industrielles. En ce qui concerne les sources industrielles, nous avons amélioré la méthodologie pour les sources de l’industrie pétrolière et gazière en amont afin d’améliorer la précision des mesures; nous avons peaufiné l’application des rapports CN/PM2,5; et nous avons ajouté les émissions provenant de l’industrie des produits du bois. Nous avons ajouté aux sources non industrielles les émissions entraînées par la combustion de combustibles autres que le bois dans les milieux résidentiels et commerciaux ainsi que par la production d’électricité. Nous avons aussi amélioré la méthodologie pour les sources mobiles afin d’améliorer la précision des estimations.

Nous avons amélioré la quantification des émissions pour 2013 et 2014 afin d’assurer la cohérence de la série chronologique.

Les estimations figurant dans le présent inventaire reposent sur les meilleures données disponibles au moment de la rédaction du rapport. Les estimations des émissions de PM2,5 sont cohérentes avec celles qui figurent dans l’Inventaire des émissions de polluants atmosphériques (IEPA) de 2016. Veuillez consulter le rapport de l’IEPA (Environnement et Changement climatique Canada, 2016) pour connaître les méthodes d’estimation des émissions de PM2,5. Le présent document décrit la manière dont les émissions de carbone noir ont été estimées à partir des émissions de PM2,5.

Retournez à la table des matières

2. Émissions de carbone noir au Canada

En 2014, environ 43 kilotonnes (43 kt) de carbone noir ont été émises au Canada (tableau 1). Les émissions sont regroupées en fonction de leur source :

  • Sources industrielles
  • Sources non industrielles
  • Sources mobiles

Les émissions de carbone noir dans le secteur industriel représentent 8,5 % (3,7 kt) du total des émissions. L’industrie pétrolière en amont en est une source importante, avec 6,3 % (2,7 kt) du total des émissions. Les méthodes d’estimation sont décrites à la section 2.1.

Les sources non industrielles sont la deuxième source d’émissions de carbone noir au Canada, représentant des émissions de 13 kt, soit 29,6 % du total des émissions. C’est la combustion de bois –secteur résidentiel qui contribue le plus à cette catégorie, avec 12 kt d’émissions, soit 27 % du total. Le bois est un combustible abondant au Canada; on estime que 14 millions de tonnes de bois sont brûlées annuellement dans les foyers canadiens. Des renseignements supplémentaires sur les méthodes d’estimation figurent à la section 2.2.

Les sources mobiles constituent de loin la source la plus importante de carbone noir au Canada, représentant 27 kt (61,9 %) du total des émissions en 2014. Les moteurs diesel hors route représentent un peu moins du tiers (32 % ou 14 kt) du total des émissions. L’autre source mobile importante est aussi liée aux moteurs diesel, mais utilisés pour le transport sur route, qui représentent 8,6 kt (20 %) du total des émissions. Vous trouverez de plus amples renseignements au sujet des méthodes d’estimation à la section 2.3.

Nous avons ajouté les émissions des sources suivantes, absentes du premier inventaire : industrie des produits du bois; production d’électricité; combustion de sources fixes dans l’industrie du commerce, de l’agriculture et de la construction; et combustion de combustibles (autre que le bois) dans le secteur résidentiel. Ces améliorations sont décrites à la section 2.5, et les améliorations à venir sont décrites à la section 3.

En général, on calcule les émissions de carbone noir à partir des émissions de PM2,5 découlant des processus de combustion et la proportion de carbone noir présente dans les PM2,5. Dans le cas des moteurs diesel, par exemple, les taux d’émission de PM2,5 par unité d’énergie sont relativement élevés, et la proportion de carbone noir présente dans ces émissions de PM2,5 est également relativement élevée. Au Canada, ce sont les sources mobiles qui utilisent la plus grande partie du carburant diesel, notamment pour des applications hors route. Les autres sources de combustion dont les émissions de PM2,5 sont élevées comprennent les unités de combustion à combustible solide, comme les chaudières à charbon et à bois. En général, les sources industrielles sont dotées de dispositifs hautement efficaces de contrôle des émissions de PM2,5, dont l’efficacité est souvent supérieure à 90 %. C’est pourquoi leurs émissions de PM2,5 sont inférieures à celles d’autres sources. Par contre, l’équipement de petite taille, très différent, utilisé pour la combustion de bois dans le secteur résidentiel (foyers, poêles à bois ou chaudières) n’est pas aussi efficace sur le plan du contrôle des émissions de PM2,5 que les unités de plus grande taille, nonobstant les différents types de combustible et de méthodes de brûlage utilisés pour la combustion du bois de chauffage. En raison de l’absence de traitement des gaz de cheminée, les dispositifs résidentiels de combustion au bois représentent les sources les plus importantes d’émissions de PM2,5 découlant de la combustion, au Canada. Toutefois, les émissions de carbone noir découlant de la combustion de bois dans le secteur résidentiel ne représentent que le tiers des émissions découlant des sources mobiles en raison du faible rapport CN/PM2,5 des dispositifs de combustion à bois par rapport aux moteurs diesel.

Tableau 1 : Émissions de carbone noir au Canada (2014)
SourceSecteurSous-secteurCarbone noir (tonnes)Pourcentage du total
Total43 000100%
Sources industrielles  3 7008,5%
Sources industriellesIndustrie de l’aluminium 510,1%
Sources industriellesIndustrie du ciment et du béton 17<0,1%
Sources industriellesFonderies 0<0,01%
Sources industriellesExploitation de mines et de carrières 4501,0%
Sources industriellesIndustrie des pâtes et papiers 2300,5%
Sources industriellesIndustrie du boisNote de bas de page * 1900,4%
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page ** 2 7006,3%
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Transport de produits pétroliers liquides2,3<0,01%
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Stockage de produits pétroliers liquides0,0054<0,01%
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Extraction et traitement in situ des sables bitumineux1200,3%
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Extraction et traitement des sables bitumineux0,33<0,01%
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Valorisation du bitume et du pétrole lourd7301,7%
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Production de pétrole brut léger/moyen8802,0%
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Forage de puits8,2<0,1%
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Maintenance de puits0,02<0,01%
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Essai des puits670,2%
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Production de gaz naturel4601,1%
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Traitement de gaz naturel3400,8%
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Production à froid de pétrole brut lourd1200,3%
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontNote de bas de page **Élimination et traitement des déchets6,3<0,1%
Sources non industrielles  13 00029,6%
Sources non industriellesCombustion de combustibles – secteur commercialNote de bas de page * 8301,9%
Sources non industriellesProduction d’électricité (Services publics)Note de bas de page * 2000,5%
Sources non industriellesProduction d’électricité (Services publics)Note de bas de page *Charbon460,1%
Sources non industriellesProduction d’électricité (Services publics)Note de bas de page *Gaz naturel8,8<0,1%
Sources non industriellesProduction d’électricité (Services publics)Note de bas de page *Autres1500,3%
Sources non industriellesCombustion de combustibles – secteur résidentielNote de bas de page * 1700,4%
Sources non industriellesCombustion de bois – secteur résidentiel 12 00027%
Sources non industriellesCombustion de bois – secteur résidentielPoêles à bois4 1009,4%
Sources non industriellesCombustion de bois – secteur résidentielChaudières4 2009,6%
Sources non industriellesCombustion de bois – secteur résidentielFoyers3 3007,7%
Sources non industriellesAgriculture – combustion de combustiblesNote de bas de page * 9,9<0,1%
Sources non industriellesConstruction – combustion de combustiblesNote de bas de page * 360,1%
Sources mobiles  27 00061,9%
Sources mobilesTransport aérien 6701,5%
Sources mobilesTransport sur route 8 60020%
Sources mobilesTransport sur routeEssence1 0002,3%
Sources mobilesTransport sur routeDiesel7 60018%
Sources mobilesTransport hors route 14 00033%
Sources mobilesTransport hors routeEssence, gaz de pétrole liquéfié, gaz naturel comprimé7401,7%
Sources mobilesTransport hors routeDiesel14 00032%
Sources mobilesTransport maritime 9402,2%
Sources mobilesTransport ferroviaire 2 2005,1%

2.1 Sources industrielles

Les sources industrielles comprennent les industries de l’extraction et du traitement des ressources primaires et l’industrie de la fabrication. Aux fins du présent inventaire, on a tenu compte des émissions de carbone noir des industries suivantes :

  • Industrie de l’aluminium
  • Industrie du ciment et du béton
  • Fonderies
  • Exploitation de mines et de carrières
  • Industrie des pâtes et papiers
  • Industrie pétrolière en amont
  • Industrie des produits du bois (nouveauté de l’édition 2016)

On s’attend à ce que plus de secteurs soient couverts et à ce que les sources d’émissions soient plus détaillées dans les prochains inventaires.

Les émissions industrielles de PM2,5 sont produites par la combustion et par d’autres sources; cependant, seules les émissions de PM2,5 provenant de la combustion contiennent des quantités importantes de carbone noir. Lorsqu’elles étaient faciles à obtenir, les données relatives aux émissions de PM2,5 provenant de la combustion ont été combinées aux rapports CN/PM2,5 pour estimer les émissions de carbone noir (tableau 2). Par exemple, les données qui permettent de distinguer la combustion (le torchage) des autres sources de PM2,5 dans l’industrie pétrolière en amont existent (Clearstone, 2014). Dans certains cas cependant, il reste difficile de distinguer les PM2,5 provenant de la combustion et d’autres sources en raison du manque de données sur les activités (p. ex., quantité de combustible brûlé) et sur les sources autres que la combustion (p. ex., poussière de roche dans une mine). On se base alors sur l’avis d’experts qui connaissent les procédés industriels pour distinguer les PM2,5 produites par la combustion et par d’autres sources.

Parmi toutes les activités industrielles figurant dans le présent inventaire, le secteur de l’industrie pétrolière en amont représente la part la plus importante (6,3 % ou 2,7 kt) des émissions de carbone noir (figure 1). Les émissions sont regroupées selon les catégories suivantes :

  • Transport de liquides pétroliers
  • Production de pétrole brut léger/moyen
  • Forage de puits
  • Maintenance de puits
  • Essai des puits
  • Production de gaz naturel
  • Traitement du gaz naturel
  • Production à froid de pétrole brut lourd
  • Élimination et traitement des déchets

Même si, pour 2014, les émissions de PM2,5 provenant de sources industrielles (25 kt; voir tableau 2) sont environ la moitié de celles des sources mobiles (47 kt; voir tableau 4), les émissions de carbone noir provenant de sources industrielles (3,7 kt) sont beaucoup plus faibles que celles provenant des sources mobiles (27 kt). L’importance relativement réduite des émissions de carbone noir provenant de sources industrielles est due au faible rapport CN/PM2,5 propre à plusieurs sources industrielles de PM2,5, comparé à celui des moteurs au diesel. Les émissions de carbone noir provenant du secteur des mines et des carrières sont plus importantes, parce que des mines en région éloignée génèrent l’électricité dont elles ont besoin à l’aide de moteurs au diesel.

Les moteurs diesel hors route sont utilisés dans de nombreux secteurs industriels comme l’exploitation de mines et de carrières ainsi que le forage, la maintenance et la mise à l’essai de puits. Les émissions de ces moteurs sont incluses dans les estimations des sources mobiles, sous « Transport hors route – Diesel ».

Le rapport de l’IEPA (Environnement et Changement climatique Canada, 2016) fournit des renseignements supplémentaires sur la préparation des estimations des émissions de PM2,5 provenant de sources industrielles.

Tableau 2 : Composantes des sources industrielles de l’estimation des émissions de carbone noir (2013-2014)
SecteurSous-secteurPM2,5 (tonnes)Carbone noir (tonnes)
2013201420132014
Total25 00025 0003 2003 700
Industrie de l’aluminium 2 6002 3005651
Industrie du ciment et du béton 9608702117
Fonderies 6,46,70,0580,061
Exploitation de mines et de carrières 1 7001 900490450
Industrie des pâtes et papiers 8 4008 000280230
Industrie du boisNote de bas de page * 3 6002 900250190
Industrie pétrolière en amontNote de bas de page ** 7 9008 9002 1002 700
Industrie pétrolière en amontNote de bas de page **Transport de produits pétroliers liquides5,96,32,22,3
Industrie pétrolière en amontNote de bas de page **Stockage de produits pétroliers liquides2,82,30,00670,0054
Industrie pétrolière en amontNote de bas de page **Extraction et traitement in situ des sables bitumineux640490150120
Industrie pétrolière en amontNote de bas de page **Extraction et traitement des sables bitumineux901400,220,33
Industrie pétrolière en amontNote de bas de page **Valorisation du bitume et du pétrole lourd1 4002 300140730
Industrie pétrolière en amontNote de bas de page **Production de pétrole brut léger/moyen2 8003 000810880
Industrie pétrolière en amontNote de bas de page **Forage de puits29346,98,2
Industrie pétrolière en amontNote de bas de page **Maintenance de puits0,0870,0850,0210,02
Industrie pétrolière en amontNote de bas de page **Essai des puits2502706167
Industrie pétrolière en amontNote de bas de page **Production de gaz naturel1 3001 300450460
Industrie pétrolière en amontNote de bas de page **Traitement de gaz naturel1 1001 100330340
Industrie pétrolière en amontNote de bas de page **Production à froid de pétrole brut lourd280280110120
Industrie pétrolière en amontNote de bas de page **Élimination et traitement des déchets24265,86,3

Figure 1 : Émissions de carbone noir – Sources industrielles (2014)

La figure 1 représente un diagramme à secteurs illustrant les émissions de carbone noir générées par les sources industrielles.

Description Longue

La figure 1 représente un diagramme à secteurs illustrant les émissions de carbone noir générées par les sources industrielles. L’industrie pétrolière en amont constitue le plus grand émetteur à 74% des émissions; l’exploitation de mines et de carrières représente 12% des émissions. L’industrie des pâtes et papiers représente 6% des émissions, et l’industrie du bois représente 5%. Les fonderies, l’industrie de l’aluminium et l’industrie du ciment et du béton représentent 2% des émissions.

2.2 Sources non industrielles

Parmi les sources non industrielles, on inclut la combustion de combustibles du secteur commercial, la combustion de combustibles (bois et autres) du secteur résidentiel, la combustion de sources fixes dans l’agriculture, la production de chaleur dans l’industrie de la construction et la production d’électricité des services publics. La plus grande partie des émissions de ces sources sont dues à la combustion dans de grandes chaudières commerciales efficaces ou dans des foyers ou des poêles à bois résidentiels, plus petits et moins efficaces. Le rapport de cette année couvre les sources suivantes :

  • Combustion de combustibles du secteur commercial (nouveau dans l’inventaire 2016)
  • Production d’électricité (services publics) (nouveau dans l’inventaire 2016)
  • Combustion de combustibles (autres que le bois) dans le secteur résidentiel (nouveau dans l’inventaire 2016)
  • Combustion de bois – secteur résidentiel
  • Combustion de sources fixes dans l’agriculture (nouveau dans l’inventaire 2016)
  • Combustion de combustibles dans l’industrie de la construction (nouveau dans l’inventaire 2016)

Les grandes sources de carbone noir sont celles qui émettent de grandes quantités de PM2,5 ou pour lesquelles le rapport CN/PM2,5 est grand.

Dans l’ensemble, les poêles à bois, les chaudières et les foyers résidentiels représentent la plus grande partie des émissions de carbone noir de sources non industrielles (figure 2), avec environ 12 kt ou 27 % de l’ensemble des émissions de carbone noir. La quantité relative de bois brûlé dans chaque type de dispositif de combustion à bois est déterminante dans le total des émissions. Les chaudières, même si elles ont émis moins de PM2,5 que d’autres dispositifs en 2014, comptent pour la plus grande proportion d’émissions de carbone noir pour ce qui est de la combustion de bois – secteur résidentiel, car le rapport CN/PM2,5 représente plus de deux fois celui d’autres appareils alimentés au bois (tableau 3). Les poêles à bois classiques ont émis plus de PM2,5 en 2014, mais arrivent en deuxième position sur le plan des émissions de carbone noir de cette source, car le rapport CN/PM2,5 est plus faible.

La deuxième source d’émissions de carbone noir dans cette catégorie est la combustion de combustibles dans le secteur commercial, qui compte pour 0,83 kt (1,9 %) des émissions totales de carbone noir.

La combustion de combustibles autres que le bois (dans les secteurs commercial, résidentiel, agricole et de la construction) représente 2,4 % (1,0 kt) du total des émissions de carbone noir en 2014 dans la catégorie des sources non industrielles. Les estimations pour cette catégorie sont basées sur le type et la quantité de combustibles consommés au Canada et le rapport CN/PM2,5 correspondante pour chaque secteur.

Les émissions de carbone noir provenant de la production d’électricité sont faibles, parce que les grandes installations qui utilisent des combustibles solides sont équipées de dispositifs de contrôle de la matière particulaire. Les émissions de PM2,5 provenant de combustibles liquides ou gazeux utilisés dans des chaudières ou appareils de chauffage sont faibles. Les grandes installations fixes de production d’électricité utilisent relativement peu de diesel. La couverture de ce secteur est presque complète; les petites sources qui restent (installations plus petites, notamment dans les communautés éloignées qui ne rapportent pas leurs émissions dans l’Inventaire national des rejets de polluants) seront traitées dans les prochains inventaires. Leurs émissions, même si elles sont modestes à l’échelle nationale, pourraient avoir des répercussions régionales importantes dans des régions comme le Nord du Canada.

Tableau 3 : Composantes des sources non industrielles de l’estimation des émissions de carbone noir (2013-2014)
SecteurSous-secteurPM2,5 (tonnes)Carbone noir (tonnes)
2013201420132014
Total170 000170 00013 00013 000
Combustion de combustibles – secteur commercialNote de bas de page * 2 2002 200830830
Production d’électricité (Services publics)Note de bas de page * 3 1003 600190200
Production d’électricité (Services publics)Note de bas de page *Charbon2 2002 7003746
Production d’électricité (Services publics)Note de bas de page *Gaz naturel450350118,8
Production d’électricité (Services publics)Note de bas de page *Autres430520140150
Combustion de combustibles – secteur résidentielNote de bas de page * 2 4002 400170170
Combustion de bois – secteur résidentiel 160 000160 00012 00012 000
Combustion de bois – secteur résidentielPoêles à bois74 00073 0004 1004 100
Combustion de bois – secteur résidentielChaudières30 00030 0004 2004 200
Combustion de bois – secteur résidentielFoyers61 00060 0003 4003 300
Agriculture – combustion de combustiblesNote de bas de page * 1401409,99,9
Construction – combustion de combustiblesNote de bas de page * 95953636

Figure 2 : Émissions de carbone noir – Combustion de combustibles des secteurs non industriels (2014)

La figure 2 représente un diagramme à secteurs illustrant les émissions de carbone noir générées par les sources non industrielles.

Description Longue

La figure 2 représente un diagramme à secteurs illustrant les émissions de carbone noir générées par les sources non industrielles. La combustion de bois – secteur résidentiel constitue le plus grand émetteur à 90% des émissions. La combustion de combustibles – secteur commercial représente 6% des émissions et la production d’électricité (services publics) représente 2% des émissions. La combustion de combustibles – secteur résidentiel représente 1 % des émissions, et la combustion de combustibles pour l’agriculture et la construction représentent <1 % des émissions.

2.3 Sources mobiles

Les sources mobiles comprennent le transport aérien, le transport maritime, les véhicules routiers, le transport hors route et le transport ferroviaire (figure 3). Le transport hors route constitue une source très diversifiée qui comprend le matériel pour pelouses et jardins, les véhicules récréatifs comme les bateaux de plaisance et les motoneiges, le matériel agricole, le matériel de construction et d’exploitation minière ainsi que les génératrices et pompes portables. Les moteurs diesel sur route et hors route sont régis par des normes sur les émissions de matière particulaire et sont équipés de dispositifs de contrôle complexe pour réduire ces émissions. Au fur et à mesure que les nouveaux moteurs équipés de cette technologie remplaceront les moteurs polluants, les émissions de matière particulaire devraient diminuer.

Pour estimer les émissions provenant de sources mobiles, des approches ascendantes ont été adoptées, c.-à-d. des approches qui consistent à obtenir des facteurs d’émission et à les appliquer à des données d’activité ventilées. En général, les coefficients d’émission (par classe d’application, âge, charge et type de combustible), les données d’activité (c.-à-d. les véhicules-kilomètres parcourus ou le nombre d’applications, les heures d’utilisation et le facteur de charge) et les rapports CN/PM2,5 ont été tirés des modèles et des sources les plus récents. Dans tous les cas, à part celui des véhicules routiers, on a procédé tout d’abord à l’estimation des émissions de PM2,5 puis, à partir de ces résultats, on a estimé les émissions de carbone noir. En ce qui concerne les véhicules routiers, le système de modélisation Motor Vehicle Emission Simulator (MOVES) (U.S. EPA, 2014-2) rapporte directement les estimations de carbone noir, de sorte qu’une seule étape était nécessaire pour estimer les émissions de PM2,5 et de carbone noir. Les méthodes d’estimation des émissions de PM2,5 de sources mobiles sont décrites dans le rapport de l’IEPA (Environnement Canada, 2015).

Les grandes sources de carbone noir sont celles qui émettent de grandes quantités de PM2,5, ou celles dont le rapport CN/PM2,5 est grand, comme dans le cas des moteurs hors route. Les moteurs hors route représentent la plus grande source (33 %) d’émissions de carbone noir au Canada, avec 14 kt en 2014. Les moteurs hors route émettent d’importantes quantités de PM2,5, tandis que les moteurs diesel présentent les rapports CN/PM2,5 les plus élevés (tableau 4). Par conséquent, les moteurs diesel hors route représentent presque toutes les émissions de l’utilisation de carburant hors route, ou environ la moitié (51 %) des émissions de carbone noir des sources mobiles. Les sources mobiles sur route représentent 8,6 kt des émissions, soit 32 % de toutes les émissions de carbone noir des sources mobiles au Canada.

Tableau 4 : Composantes des sources mobiles des émissions de carbone noir (2013-2014)
SecteurSous-secteurPM2,5 (tonnes)Carbone noir (tonnes)
2013201420132014
Total51 00047 00029 00027 000
Transport aérien 880870680670
Transport sur route 16 00015 0009 2008 600
Transport sur routeEssence5 3005 3001 0001 000
Transport sur routeDiesel10 0009 5008 2007 600
Transport hors route 24 00023 00016 00014 000
Transport hors routeEssence, gaz de pétrole liquéfié, gaz naturel comprimé5 2005 500700740
Transport hors routeDiesel19 00017 00015 00014 000
Transport maritime 7 8006 1001 200940
Transport ferroviaire 2 8002 9002 2002 200

Figure 3 : Émissions de carbone noir – Sources mobiles (2014)

La figure 3 représente un diagramme à secteurs illustrant les émissions de carbone noir générées par les sources mobiles.

Description Longue

La figure 3 représente un diagramme à secteurs illustrant les émissions de carbone noir générées par les sources mobiles. Le transport hors route représente 54% des émissions et le transport sur route représente 32% des émissions. Le transport ferroviaire représente 8% des émissions, le transport maritime représente 4% des émissions, et le transport aérien représente 2% des émissions.

2.4 Utilisation des émissions rapportées par les installations

Seules les émissions de PM2,5 résultant de la combustion contiennent une quantité significative de carbone noir. Dans l’IEPA, les estimations de PM2,5 sont calculées à partir de sources de données diverses, notamment des estimations d’émissions rapportées par les installations canadiennes à l’Inventaire national des rejets polluants (INRP). Pour les sources qui ne sont pas complètement couvertes par les estimations de PM2,5 rapportées à l’INRP en raison des seuils de signalement, les émissions de PM2,5 sont quantifiées à partir des données, des statistiques et des coefficients d’émissions pour les différentes activités. Pour le présent inventaire, toutes les émissions des sources industrielles sont estimées à partir des données des installations, sauf pour l’industrie pétrolière et gazière en amont, où les données rapportées par les installations sont combinées avec les résultats d’une étude indépendante. Parmi les sources non industrielles, la production d’électricité est estimée à partir des données des installations, alors que les émissions de la combustion de combustibles dans les secteurs agricole, de la construction et résidentiel (bois et autres) sont estimées à partir des données sur la consommation de carburant et les technologies de combustion. La combustion de combustibles dans le secteur commercial est estimée à partir d’une combinaison des données rapportées par les installations et d’autres sources. Les émissions des sources mobiles sont calculées uniquement à partir de sources de données autres que les installations.

Les émissions de PM2,5 par les cheminées, telles que rapportées par les installations, forment la base de l’estimation des émissions de carbone noir. Pour chaque cheminée, on a appliqué le ou les coefficients de spéciation adéquats aux émissions de PM2,5 dues à la combustion (annexe C). On a ensuite additionné les émissions à l’échelle des installations, puis à l’échelle du secteur.

2.5 Nouveaux calculs et exhaustivité

Au fur et à mesure que de nouvelles données et méthodologies sont disponibles, on recalcule les estimations des émissions des éditions antérieures de l’inventaire. Plusieurs changements sont survenus dans la méthodologie depuis la première édition, ce qui a entraîné un nouveau calcul des émissions de 2013. Les tableaux 5 à 7 décrivent les changements apportés à l’inventaire du carbone noir.

Il est difficile d’évaluer quantitativement l’exhaustivité de l’inventaire, parce que des analyses détaillées de toutes les sources n’ont pas encore été effectuées. On estime que les sources incluses dans le présent inventaire comptent pour au moins 90 % des émissions de carbone noir d’origine anthropique au Canada, puisque les sources de combustion les plus importantes, de même que celles pour lesquelles il existe peu de dispositifs de contrôle des émissions de PM2,5, sont prises en compte. Les tableaux qui suivent donnent une estimation de la couverture de chaque secteur; des mesures seront prises pour améliorer cette couverture dans les prochains inventaires.

Tableau 5 : Résumé des changements méthodologiques et du raffinement pour les émissions de sources industrielles
Secteur/sous-secteurDescriptionRépercussions sur les émissionsCouverture sectorielle
AluminiumLes émissions propres à l’industrie ont été estimées à partir des émissions de PM2,5 rapportées par les installations.Les émissions attribuées au secteur représentent 0,1 % des émissions de carbone noir au Canada en 2014.Terminé
Industrie du ciment et du bétonLes émissions propres à l’industrie ont été estimées à partir des émissions de PM2,5 rapportées par les installations.Les émissions attribuées au secteur représentent < 0,01 % des émissions de carbone noir au Canada en 2014.Terminé
FonderiesLes émissions propres à l’industrie ont été estimées à partir des émissions de PM2,5 rapportées par les installations.Les émissions attribuées au secteur représentent < 0,01 % des émissions de carbone noir au Canada en 2014.Terminé
Exploitation de mines et de carrièresLes émissions propres à l’industrie ont été estimées à partir des émissions de PM2,5 rapportées par les installations.Les émissions attribuées au secteur représentent 1 % des émissions de carbone noir au Canada en 2014.Terminé
Industrie des pâtes et papiersLes émissions propres à l’industrie ont été estimées à partir des émissions de PM2,5 rapportées par les installations.Les émissions attribuées au secteur représentent 0,5 % des émissions de carbone noir au Canada en 2014.Terminé
Industrie des produits du boisLes émissions propres à l’industrie ont été estimées à partir des émissions de PM2,5 rapportées par les installations.Nouveau secteur pour l’inventaire de carbone noir, représentant 0,4 % des émissions de carbone noir du Canada en 2014.> 70 % de couverture, parce que les petites installations ne sont pas couvertes (sous le seuil de signalement de l’).
Industrie pétrolière en amont

Redistribution des émissions et ajout des émissions in situ des sables bitumineux.

Retrait des émissions des moteurs diesel de l’équipement mobile (p. ex. appareils de forage), qui sont couverts dans les émissions des sources mobiles.

Ajout de l’exploitation des sables bitumineux à la couverture sectorielle.

Les émissions de CN pour 2013 ont diminué de 49 % (1,8 kt) comparativement à l’inventaire précédent.Terminé
Tableau 6 : Résumé des changements méthodologiques et du raffinement pour les émissions de sources non industrielles
Secteur/sous-secteurDescriptionRépercussions sur les émissionsCouverture sectorielle
Combustion de combustibles – secteur commercialÉmissions estimées à partir des émissions de PM2,5 rapportées par les installations ainsi que des données statistiques sur l’utilisation de carburants.Nouveau secteur pour l’inventaire de carbone noir, représentant 1,9 % des émissions de carbone noir du Canada en 2014.Terminé
Production d’électricité (services publics)Émissions estimées à partir des émissions de PM2,5 rapportées par les installations.Nouveau secteur pour l’inventaire de carbone noir, représentant 0,5 % des émissions de carbone noir du Canada en 2014.> 95 % de couverture, parce que les petites installations ne sont pas couvertes (sous le seuil de signalement de l’).
Combustion de combustibles – secteur résidentielÉmissions estimées à partir des données statistiques sur l’utilisation de combustibles et les technologies de combustion.Nouveau secteur pour l’inventaire de carbone noir, représentant 0,4 % des émissions de carbone noir du Canada en 2014.Terminé
Combustion de combustibles – secteur agricoleÉmissions estimées à partir des données statistiques sur l’utilisation de carburants et les technologies de combustion.Nouveau secteur pour l’inventaire de carbone noir, représentant < 0,01 % des émissions de carbone noir du Canada en 2014.Terminé
Combustion de combustibles – secteur de la constructionÉmissions estimées à partir des données statistiques sur l’utilisation de carburants.Nouveau secteur pour l’inventaire de carbone noir, représentant 0,1 % des émissions de carbone noir du Canada en 2014.Terminé
Tableau 7 : Résumé des changements méthodologiques et du raffinement pour les émissions de sources mobiles
Secteur/sous-secteurDescriptionRépercussions sur les émissionsCouverture sectorielle
Transport aérienÉmissions raffinées à partir de la révision de la disponibilité des carburants fournie par Statistique Canada pour 2013.Les émissions de CN pour 2013 ont diminué de 2,4 % (25 t) comparativement à l’inventaire précédent.Terminé
Transport maritimeÉmissions raffinées après la suppression de la double comptabilisation des émissions maritimes dans l’Arctique.Les émissions de CN pour 2013 ont diminué de 25 % (410 t) comparativement à l’inventaire précédent.Terminé
Transport ferroviaireÉmissions raffinées à partir de la révision de la disponibilité des carburants fournie par Statistique Canada pour 2013.Les émissions de CN pour 2013 ont diminué de 4 % (89 t) comparativement à l’inventaire précédent.Terminé

2.6 Sources d’incertitude

Les incohérences entre les définitions et les mesures constituent une source d’incertitude lorsqu’on dresse l’inventaire de carbone noir (Bond et al., 2013). En effet, les scientifiques suivent différentes méthodes pour mesurer les émissions de particules de carbone noir près des sources et dans l’atmosphère; par conséquent, les quantités mesurées ne sont pas strictement comparables.

Bien que l’on ne dispose pas de chiffres exacts à ce sujet, l’incertitude concernant les estimations de carbone noir dans cet inventaire est principalement attribuable à l’incertitude relative aux rapports CN/PM2,5. Il y a une grande variabilité sur le plan de la taille des échantillons de mesure utilisés pour calculer ces rapports; les mêmes rapports sont par défaut appliqués à plusieurs technologies différentes. Par exemple, on utilise le rapport CN/PM2,5 du diesel pour les carburants de turbomoteurs, parce qu’on ne connaît pas leur rapport CN/PM2,5. De la même façon, le même rapport CN/PM2,5 est appliqué à tous les appareils résidentiels de combustion du bois, à l’exception des chaudières à bois (annexe C, tableau C-2). Le raffinement des rapports CN/PM2,5 devrait s’améliorer avec l’apparition de nouvelles méthodes de mesure.

L’incertitude est élevée lorsqu’il s’agit de déterminer la proportion des émissions de PM2,5 qui découle des émissions provenant de la combustion dans les sources industrielles. La principale source de données pour estimer les émissions de PM2,5 de nombreuses sources industrielles est l’Inventaire national des rejets de polluants (INRP), dont les émissions sont déclarées par les installations, par cheminée, ou comme une valeur globale de l’installation dans son ensemble; il n’y a pas de distinction entre les émissions causées par la combustion et les autres. Il a fallu faire appel à des connaissances techniques pour attribuer un ratio à chaque secteur, avec une précision variable.

Retournez à la table des matières

3. Considérations relatives aux prochaines éditions de l’inventaire

On estime à 90 % la couverture des émissions de carbone noir au Canada dans le présent inventaire. À l’avenir, on s’efforcera d’améliorer la couverture des secteurs industriels et l’exactitude des estimations des émissions. On s’efforcera également d’élargir la couverture des secteurs non industriels, notamment l’utilisation de moteurs diesel pour la production d’électricité dans les endroits éloignés qui ne rapportent pas leurs émissions à l’Inventaire national des rejets polluants.

Une autre source ne fait l’objet d’aucune estimation. Il s’agit des brûlages dirigés, c’est-à-dire le brûlage contrôlé et volontaire de la biomasse dans le cadre de mesures de gestion des terres. Même si on ne s’attend pas à ce que ce soit une source importante d’émissions au Canada, on l’inclura dans les prochains inventaires.

Retournez à la table des matières

Annexe A : Description des secteurs

Tableau A- 1 : Description des secteurs
SourceSecteurSous-secteurDescription
Sources industriellesIndustrie de l'aluminium Émissions provenant de la production d'alumine par le raffinage de la bauxite et de la production d'aluminium primaire par la fusion et l'affinage.
Sources industriellesIndustrie du ciment et du béton Émissions provenant de l'ensemble du processus de production de ciment dans les fours rotatifs et de la préparation du béton prêt à l'emploi.
Sources industriellesFonderies Émissions provenant des installations pour la production des moulages de divers types de ferro-alliages et de petites fonderies de fer et acier non associées aux installations sidérurgiques intégrées.
Sources industriellesExploitation de mines et de carrières Émissions provenant de l'enlèvement des terrains de recouvrement, du forage du roc, du dynamitage, du chargement des matériaux, du transport des matières premières par convoyeurs ou chariots de transport, du raclage, des travaux au bouteur, du nivellement, des pertes de la pile de stockage à ciel ouvert et de l'érosion éolienne des zones exposées.
Sources industriellesIndustrie des pâtes et papiers Émissions des fabriques de pâte chimiques, mécaniques, mi-chimiques et de recyclage, y compris la production d'énergie par combustion de liqueur résiduaire, de biomasse et de combustibles fossiles. Ce secteur comprend également les émissions fugitives provenant du raffinage, du tamisage et du séchage du bois ainsi que de diverses étapes des systèmes de récupération chimique.
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontTransport de produits pétroliers liquidesÉmissions provenant du transport d'hydrocarbures liquides par oléoduc, camion, train et bateau, à l'exclusion des émissions dégagées par les véhicules eux-mêmes.
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontStockage de produits pétroliers liquidesÉmissions provenant du stockage d'hydrocarbures liquides (pétrole brut, bitume dilué, liquides du gaz naturel, condensat, etc.), y compris les pertes des réservoirs de stockage et les pertes provenant du chargement/déchargement et de la manutention.
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontExtraction et traitement in situ des sables bitumineuxÉmissions provenant de la récupération du bitume d'un réservoir à l'aide d'une série de puits et de techniques thermiques.
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontExtraction et traitement des sables bitumineuxÉmissions provenant de la récupération des sables bitumineux à l'aide de techniques d'extraction à ciel ouvert et de l'extraction du bitume du minerai exploité par extraction à l'eau chaude et aux solvants d'hydrocarbures.
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontValorisation du bitume et du pétrole lourdÉmissions provenant du processus de valorisation du pétrole lourd et/ou du bitume en un pétrole brut synthétique plus léger à l'aide d'un processus de rejet du carbone ou d'ajout d'hydrogène avec un certain recours à l'hydro-traitement et à la distillation.
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontProduction de pétrole brut léger/moyenÉmissions provenant de la production de pétrole brut caractérisé par une viscosité relativement faible, un ratio carbone/hydrogène plus faible et une densité relativement inférieure – typiquement moins de 900 kg/m3 (supérieure à 25º API).
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontForage de puitsÉmissions provenant du processus de forage des puits. Les émissions de moteurs diesel employés pour actionner les installations de forage sont incluses dans la consommation hors route de diesel.
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontMaintenance de puitsÉmissions provenant des travaux exécutés dans un puits après son achèvement initial, à des fins de réparation ou pour accroître les taux de production. Les émissions de moteurs diesel employés pour actionner les installations de forage sont incluses dans la consommation hors route de diesel.
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontEssai des puitsÉmissions provenant des essais d'écoulement menés pour déterminer la productivité d'un puits. (L'essai peut quelquefois être effectué dans une conduite d'écoulement ou de collecte; cependant, les liquides sont plus généralement produits dans des réservoirs temporaires apportés sur place pour l'essai, et la phase gazeuse est soit évacuée, soit torchée.)
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontProduction de gaz naturelÉmissions provenant de la production d'un mélange naturel de composés hydrocarbonés et non hydrocarbonés présent dans la phase gazeuse ou en solution avec des liquides hydrocarbonés dans des formations géologiques situées sous la surface de la Terre. Le principal constituant hydrocarboné est le méthane.
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontTraitement de gaz naturelÉmissions provenant du retrait des composantes non souhaitées du gaz naturel brut comme l'hélium, l'éthane, les liquides du gaz naturel, l'eau, le H2S et le CO2, pour rehausser la qualité du gaz naturel afin de respecter les exigences des contrats. Peut également comprendre le fractionnement de liquides du gaz naturel en produits du gaz naturel, et éventuellement pour rajuster la valeur calorique par l'ajout ou le retrait d'azote.
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontProduction à froid de pétrole brut lourdÉmissions provenant de la production de pétrole brut ne faisant appel à l'utilisation d'aucune technique thermique. Le pétrole brut lourd est une catégorie de pétrole brut caractérisé par une viscosité relativement élevée, un ratio carbone/hydrogène plus haut et une densité relativement supérieure – typiquement 900 kg/m3 ou plus (25º ou moins API). Le pétrole brut lourd est typiquement plus difficile à extraire à l'aide des techniques de récupération classiques et son raffinage est plus coûteux.
Sources industriellesIndustrie pétrolière en amontÉlimination et traitement des déchetsÉmissions provenant du traitement et de l'élimination de tous les fluides résiduaires ou de l'eau de production des gisements pétroliers ou des opérations de traitement. Habituellement injectées dans un puits de rejet.
Sources industriellesProduits du bois Émissions provenant des scieries, des fabriques de panneaux (y compris les usines de fabrication de bois de placage, de contreplaqué, de panneaux de copeaux, de panneaux de particules et de panneaux de fibres à densité moyenne), et des fabriques d'autres produits du bois (fabricants de meubles et ébénisteries, usines de traitement du bois, usines de fabrication de granulé de bois et fabricants de Masonite).
Sources non industriellesCombustion de combustibles – secteur commercial Émissions provenant principalement de sources de combustion externes utilisées pour le chauffage des lieux et de l'eau dans les établissements commerciaux, dans les établissements de soins de santé et d'enseignement et les installations gouvernementales et d'administration publique.
Sources non industriellesProduction d’électricité (services publics) Comprend l'électricité produite par les services publics et par l'industrie et destinée à la vente commerciale ou à une utilisation privée.
Sources non industriellesProduction d’électricité (services publics)CharbonÉmissions provenant de l'électricité produite par les centrales au charbon.
Sources non industriellesProduction d’électricité (services publics)Gaz naturelÉmissions provenant de l'électricité produite par les services publics et par l'industrie et destinée à la vente commerciale ou à une utilisation privée.
Sources non industriellesProduction d’électricité (services publics)AutresÉmissions provenant de l'énergie électrique produite par la combustion de pétrole, les chaudières au bois et les équipements au diesel.
Sources non industriellesCombustion de combustibles – secteur résidentiel Émissions provenant principalement de la combustion de combustibles fossiles pour le chauffage des lieux et de l'eau dans les résidences.
Sources non industriellesCombustion de bois – secteur résidentielPoêles à boisÉmissions provenant des poêles à bois résidentiels qui brûlent du bois de chauffage et des granules de bois.
Sources non industriellesCombustion de bois – secteur résidentielChaudièresÉmissions provenant des chaudières à bois, en particulier à partir des plus grandes unités extérieures.
Sources non industriellesCombustion de bois – secteur résidentielFoyersÉmissions provenant des foyers résidentiels, à partir des unités scellées et ouvertes.
Non-industrial SourcesAgriculture – combustion de combustibles Émissions provenant de sources de combustion fixes dans les installations agricoles, telles que le chauffage des lieux et de l'eau et le séchage des récoltes.
Sources non industriellesConstruction – combustion de combustibles Émissions provenant des sources de combustion fixes dans les chantiers de construction, comme les génératrices, les chaufferettes et les chaudières.
Sources mobilesTransport aérien Émissions produites par les moteurs à pistons et à turbine des appareils d'aviation militaire, commerciale ou générale (à l'atterrissage et au décollage seulement), et émissions des aéronefs à turbine au cours du vol (vitesse de croisière).
Sources mobilesTransport sur routeEssenceÉmissions produites par des véhicules routiers à essence, y compris les camions légers et lourds, les automobiles et les motocyclettes.
Sources mobilesTransport sur routeDieselÉmissions produites par des véhicules routiers à moteur diesel, y compris les camions légers et lourds et les automobiles.
Sources mobilesTransport hors routeEssence, gaz de pétrole liquéfié, gaz naturel compriméÉmissions produites par les véhicules hors route alimentés à l'essence, au gaz de pétrole liquéfié et au gaz naturel comprimé, y compris les émissions des moteurs à deux et à quatre temps utilisés pour l'exploitation minière, la construction, les véhicules récréatifs, les besoins commerciaux, l'exploitation forestière, l'entretien ferroviaire, les opérations de soutien aéroportuaire et le matériel pour pelouses et jardins.
Sources mobilesTransport hors routeDieselÉmissions produites par des véhicules hors route alimentés au diesel, et utilisés pour l'exploitation minière, la construction, les véhicules récréatifs, l'agriculture, les besoins commerciaux, l'exploitation forestière, l'entretien ferroviaire, les opérations de soutien aéroportuaire et le matériel pour pelouses et jardins.
Sources mobilesTransport maritime Émissions produites par des bateaux au mouillage, à quai et faisant route.
Sources mobilesTransport ferroviaire Émissions produites par les trains de marchandises et de passagers ainsi que par les activités de manœuvres dans les gares de triage.

Retournez à la table des matières

Annexe B : Protocole d'arrondissement

Dans le présent rapport, le protocole d’arrondissement est repris de l’annexe 9 du Rapport d’inventaire national 1990-2012 : Sources et puits de gaz à effet de serre au Canada (ZIP) (en anglais seulement) (Environnement Canada, 2014), présenté à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en avril 2014. Le protocole est fondé sur une incertitude d’environ 10 à 50 % touchant tous les secteurs, pour lesquels le protocole indique un arrondissement à deux chiffres significatifs. Bien que le protocole d’arrondissement ait été appliqué à toutes les données des tableaux et des graphiques de ce rapport, tous les sous-totaux et les totaux ont été calculés avant son application.

Retournez à la table des matières

Annexe C : Rapports carbone noir/PM2,5

Les tableaux 2, 3 et 4 font état des rapports utilisés pour convertir les émissions de PM2,5 en émissions de carbone noir.

Tableau C-1 : Ratios carbone noir/PM2,5 pour les calculs des émissions provenant des sources industrielles
SecteurSous-secteurRapports CN/PM2,5ProfilRéférence
DescriptionValeur (m/m)
AluminiumAlumine (raffinage de la bauxite)Traitement de l'aluminium, dépoussiéreur (moy.)0,020832910110U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
AluminiumAlumine (raffinage de la bauxite)Four à chaux0,005762320230U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
AluminiumAluminium primaire - fusion et affinage Traitement de l'aluminium, dépoussiéreur (moy.)0,020832910110U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
AluminiumAluminium primaire - fusion et affinage Lignes de cuve de réduction de l'aluminium0,02682910210U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
AluminiumAluminium primaire - fusion et affinage Combustion de charbon0,013844373U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
AluminiumAluminium primaire - fusion et affinage Moyenne des rapports CN/PM2,5 des grandes cheminées0,02043 Moyenne pondérée (sauf pour la combustion de charbon)
AluminiumAluminium secondaire (y compris le recyclage)Aluminium secondaire - Chaudière de récupération de l'écume0,014262010310
201032.5
2010330
20103C
U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Ciment et bétonFabrication de cimentFour à ciment (au charbon)0,0022720310U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Ciment et bétonFabrication de cimentFour à ciment0,017564331U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Ciment et bétonFabrication de cimentMoyenne des rapports CN/PM2,5 des grandes cheminées0,02778 Moyenne pondérée
Ciment et bétonFabrication de chauxFour à chaux0,0046423202CU.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Ciment et bétonFabrication de chauxFour à ciment0,017564331U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Ciment et bétonFabrication de chauxMoyenne des rapports CN/PM2,5 des grandes cheminées0,00511 Moyenne pondérée
Ciment et bétonFabrication de béton et produitsIndustrie du ciment0,00173677U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Ciment et bétonFabrication de produits de gypseProduits miniers - Moy. - Composite0,0146791120U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
FonderiesFonderies de métaux ferreuxCubilot à fonte - Composite0,009191157U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
FonderiesFonderies de métaux non-ferreuxProduction de métal primaire - Moyenne0,010029000730U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
FonderiesMoulage sous pressionCubilot à fonte - Composite0,009191157U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Exploitation de mines et de carrièresRoches, sable et gravierSable0,002653665U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Exploitation de mines et de carrièresMines de métaux Incinérateur (moy.)0,066583286
3287
3288
3290
U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Exploitation de mines et de carrièresMines de métauxGaz d'échappement de diesel0,771243914U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Exploitation de mines et de carrièresMines de métauxMoyenne des rapports CN/PM2,5 des grandes cheminées0,06658 Moyenne pondérée
Exploitation de mines et de carrièresIndustrie de l'extraction du charbonProduits miniers - Moy. - Simplifié0,0146792120U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Exploitation de mines et de carrièresPotasseFabrication de phosphate - Composite0,027491165U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Exploitation de mines et de carrièresPotasseMoyenne des rapports CN/PM2,5 des grandes cheminées0,027491165U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Exploitation de mines et de carrièresProduction de siliceProduits miniers - Moy. - Simplifié0,0146792120U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Exploitation de mines et de carrièresCalcaireProduits miniers - Moy, - Simplifié0,0146792120U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Exploitation de mines et de carrièresAutres minérauxProduits miniers - Moyenne0,015379001310
900132.5
9001330
90013C
U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Exploitation de mines et de carrièresAutres minérauxCombustion de gaz naturel - Simplifié0,38492112U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Exploitation de mines et de carrièresAutres minérauxCombustion de pétrole0,429973864U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Exploitation de mines et de carrièresAutres minérauxGaz d'échappement de diesel0,771243914U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Exploitation de mines et de carrièresAutres minérauxMoyenne des rapports CN/PM2,5 des grandes cheminées0,13074 Moyenne pondérée
Pâtes et papiersIndustrie des pâtes et papiersChaudière à récupération de papier kraft - Simplifié0,015392119U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Pâtes et papiersIndustrie des pâtes et papiersChaudière au bois - Simplifié0,0370992114U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Pâtes et papiersIndustrie des pâtes et papiersCombustion de pétrole résiduel0,014737U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Pâtes et papiersIndustrie des pâtes et papiersUtilisation de résidus ligneux et de mazout lourd0,0316792114 (80 %)
4737 (20 %)
U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Pâtes et papiersIndustrie des pâtes et papiersFour à chaux0,0046423202CU.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Pâtes et papiersIndustrie des pâtes et papiersCentrales au gaz à cycle combiné et à cogénération0,0255671U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Pâtes et papiersIndustrie des pâtes et papiersChaudières au mazout0,0715672U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Pâtes et papiersIndustrie des pâtes et papiersMoyenne des rapports CN/PM2,5 des grandes cheminées0,02827 Moyenne pondérée
Pâtes et papiersFabrication de produits en papier transformé (AC)Usines de pâtes et papiers - Simplifié0,00192144U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Produits du boisScieriesChaudière au bois - Simplifié0,0370992114U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Produits du boisScieriesProduits du bois - Sciage - Simplifié0,03892131U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Produits du boisUsines de  panneauxChaudière au bois - Simplifié0,0370992114U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Produits du boisUsines de  panneauxProduits du bois - Séchage - Composite0,0891128U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Produits du boisUsines de  panneauxComposite - Chaudières au bois et au gaz naturel0,2105491114
91112
U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Produits du boisUsines de  panneauxMoyenne des rapports CN/PM2,5 des grandes cheminées0,0897 Moyenne pondérée
Produits du boisAutres produits du boisChaudière au bois - Simplifié0,0370992114U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Produits du boisAutres produits du boisProduits du bois - Séchage - Composite0,0891128U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Produits du boisAutres produits du boisMoyenne des rapports CN/PM2,5 des grandes cheminées0,03784 Moyenne pondérée
Industrie pétrolière en amont Gaz d'échappement de diesel0,771243914U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Industrie pétrolière en amont Combustion de gaz naturel - Simplifié0,38492112U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Industrie pétrolière en amont Torchage0,24-McEwen (2013)
Tableau C-2 : Rapports CN/PM2,5 pour les calculs des émissions provenant des sources non industrielles
SecteurSous-secteurRapports CN/PM2,5ProfilRéférence
DescriptionValeur (m/m)
Combustion de combustibles - secteur commercial Kérosène et pétrole de chauffage0,191115U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Combustion de combustibles - secteur commercial Mazout léger0,191115U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Combustion de combustibles - secteur commercial Gaz naturel0,38491112U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Combustion de combustibles - secteur commercial Liquides du gaz naturel0,38491112U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Production d’électricité (services publics)CharbonCombustion de charbon bitumineux - Simplifié0,0169692104U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Production d’électricité (services publics)Gaz naturelCentrales au gaz à cycle combiné et à cogénération0,0255671U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Production d’électricité (services publics)Autres processusCombustion de pétrole résiduel0,014737U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Production d’électricité (services publics)Autres processusMazout de lourd et gaz naturel0,1974737
92112
U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Production d’électricité (services publics)Autres processusCombustion de pétrole distillé0,14736U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Production d’électricité (services publics)Autres processusGaz d'échappement de diesel0,7712492106U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Production d’électricité (services publics)Autres processusCentrales au gaz à cycle combiné et à cogénération0,0255671U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Production d’électricité (services publics)Autres processusChaudière au bois - Simplifié0,03708802492114U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Production d’électricité (services publics)Autres processusCombustion de pétrole0,4299693864U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Combustion de combustibles – secteur résidentiel Kérosène et pétrole de chauffage0,191115U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Combustion de combustibles – secteur résidentiel Mazout léger0,191115U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Combustion de combustibles – secteur résidentiel Gaz naturel0,067421072.5U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Combustion de combustibles – secteur résidentiel Liquides du gaz naturel0,067421072.5U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Combustion de bois – secteur résidentielFoyer à technologie avancéeNon catalytique0,0557913806792105U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Combustion de bois – secteur résidentielFoyer classiqueAvec portes vitrées0,0557913806792105U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Combustion de bois – secteur résidentielFoyer classiqueSans portes vitrées0,0557913806792105U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Combustion de bois – secteur résidentielFoyer encastrableTechnologie avancée0,0557913806792105U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Combustion de bois – secteur résidentielFoyer encastrableClassique0,0557913806792105U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Combustion de bois – secteur résidentielPoêle à granulesTous0,0557913806792105U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Combustion de bois – secteur résidentielPoêle à boisClassique0,0557913806792105U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Combustion de bois – secteur résidentielPoêle à boisHomologué EPA0,0557913806792105U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Combustion de bois – secteur résidentielChaudière à boisTous0,1384704U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Agriculture – combustion de combustibles Kérosène et pétrole de chauffage0,191115U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Agriculture – combustion de combustibles Mazout léger0,191115U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Agriculture – combustion de combustibles Gaz naturel0,067421072.5U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Agriculture – combustion de combustibles Liquides du gaz naturel0,067421072.5U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Construction – combustion de combustibles Kérosène et pétrole de chauffage0,191115U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Construction – combustion de combustibles Mazout léger0,191115U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Construction – combustion de combustibles Gaz naturel0,38491112U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Tableau C-3 : Rapports CN/PM2,5 pour les calculs des émissions provenant des sources mobiles
SecteurRapports CN/PM2,5ProfilRéférence
DescriptionValeur (m/m)
Transport aérienCarburant de turbomoteur (Jet A ou B)0,77124192106U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Transport aérienEssence d'aviation0,1217892113U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Transport maritimeMazout lourd0,12 PCSE/AEE (2013). Table A2
Transport maritimeDiesel marin0,31 PCSE/AEE (2013). Table A2
Transport maritimeMazout marin0,31 PCSE/AEE (2013). Table A2
Véhicules routiersDieselLes données d'ECCC sont tirées du modèle MOVES; les valeurs sont variables selon les données d'entrée du modèle et la catégorie de véhicule. U.S. EPA (2010). MOVES 
Véhicules routiersEssenceLes données d'ECCC sont tirées du modèle MOVES; les valeurs sont variables selon les données d'entrée du modèle et la catégorie de véhicule. U.S. EPA (2010). MOVES
Consommation de carburant hors routeDiesel0,77124192106U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Consommation de carburant hors routeEssence0,1217892113U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Consommation de carburant hors routeGaz naturel0,38492112U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Transport ferroviaireDiesel0,77124192106U.S. EPA (2014). Speciate 4.4
Transport ferroviaireBiodiesel0,77124192106U.S. EPA (2014). Speciate 4.4

Retournez à la table des matières

Annexe D : Rapport de la CEE-ONU sur les émissions de carbone noir

Le Canada utilise le rapport (modèle) de la CEE-ONU et les codes connexes de la Nomenclature de formalisation des résultats (NFR) pour rendre compte de ses émissions de carbone noir à l’échelle internationale. Le tableau D-1 donne la liste des codes de la NFR utilisés pour rapporter les émissions de carbone noir au Canada en 2014.

Les émissions des trois secteurs de grandes sources ponctuelles (GSP) (voir le chapitre 2) ont été cartographiées en fonction des codes NFR du Tableau D-1. Le rapport à la CEE-ONU qui en découle figure au Tableau D-2.

Le code « IA » (inclus ailleurs) indique que les émissions ont été estimées, mais incluses ailleurs dans l’inventaire plutôt que dans la catégorie de sources inscrite.

Tableau D-1 : Codes NFR de la CEE-ONU utilisés dans le rapport sur le carbone noir de 2014
Code NFRDescription
1A1aProduction d'électricité et de chaleur
1A1cFabrication de combustibles solides et autres industries énergétiques
1A2aCombustion de sources fixes dans les industries manufacturières et de la construction : fer et acier
1A2bCombustion de sources fixes dans les industries de la fabrication et de la construction : métaux non ferreux
1A2dCombustion de sources fixes dans les industries manufacturières et de la construction : pâtes, papiers et imprimeries
1A2fCombustion de sources fixes dans les industries manufacturières et de la construction : minerais non métalliques
1A2gviiiCombustion de sources fixes dans les industries manufacturières et de la construction : autre (à préciser dans le rapport d'inventaire)
1A4aiCommercial/institutionnel : sources fixes
1A4biRésidentiel : sources fixes
1B2cÉvacuation et torchage (pétrole, gaz, pétrole et gaz combinés)
1A3biTransport sur route : automobiles
1A3biiTransport sur route : véhicules légers
1A3biiiTransport sur route : véhicules lourds et autobus
1A3bivTransport sur route : mobylettes et motocyclettes
1A3di(ii)Voies navigables intérieur internationales
1A3diiNavigation nationale (expédition)
1A3ai(i)Vols extérieurs (aviation civile) – atterrissage et décollage
1A3aii(i)Vols intérieurs (aviation civile) – atterrissage et décollage
1A2gvii Combustion de sources fixes dans les industries manufacturières et la construction : (à préciser dans le rapport d'inventaire)
1A3cVoies ferrées
1A4aiiCommercial et institutionnel : sources mobiles
1A4biiRésidentiel : entretien ménager et jardinage (sources mobiles)
1A4ciiAgriculture, foresterie et pêche : véhicules hors route et autre machinerie
1A4ciiiAgriculture, foresterie et pêche : pêches nationales
1A5bAutres, sources mobiles (y compris les navires militaires, les navires basés à terre et les bateaux de plaisance)
5C1biIncinération des déchets industriels
1A3aii(ii)Vols intérieurs (aviation civile) – vol en croisière
Tableau D-2 : Rapport de 2014 de la CEE-ONU sur le carbone noir au Canada
Agrégation des codes NFR – maillage et GSP (GNFR)Code NFR Nom au longÉmissions de CN (kt)
20132014
A_Énergie1A1aProduction d'électricité et de chaleur0,190,20
B_Industrie1A1cFabrication de combustibles solides et autres industries énergétiques2,12,7
B_Industrie1A2aCombustion de sources fixes dans les industries manufacturières et la construction : fer et acier0,00010,0001
B_Industrie1A2bCombustion de sources fixes dans les industries manufacturières et la construction: métaux non-ferreux0,10,1
B_Industrie1A2dCombustion de sources fixes dans les industries manufacturières et la construction : pâtes, papiers et imprimeries0,30,2
B_Industrie1A2fCombustion de sources fixes dans les industries manufacturières et la construction : minerais non métalliques0,020,02
B_Industrie1A2gviiiCombustion de sources fixes dans les industries manufacturières et la construction : autre (à préciser dans le rapport d'inventaire)0,80,7
C_AutreCombustionFixes1A4aiCommercial/institutionnel : sources fixes0,80,8
C_AutreCombustionFixes1A4biRésidentiel : sources fixes11,.811,8
D_Fugitives1B2cÉvacuation et torchage (pétrole, gaz, pétrole et gaz combinés)0,0020,002
F_TransportRoute1A3biTransport sur route : automobiles0,50,5
F_TransportRoute1A3biiTransport sur route : véhicules légers0,60,6
F_TransportRoute1A3biiiTransport sur route : véhicules lourds et autobus8,07,5
F_TransportRoute1A3bivTransport sur route : mobylettes et motocyclettes0,0070,008
G_Expédition1A3di(ii)Voies navigables intérieur internationalesIAIA
G_Expédition1A3diiNavigation nationale (expédition)1,20,9
G_Expédition1A3ai(i)Vols extérieurs (aviation civile) – atterrissage et décollageIAIA
H_Aviation1A3aii(i)Vols intérieurs (aviation civile) – atterrissage et décollage0,20,2
I_Horsroute1A2gvii Combustion de sources mobiles dans les industries manufacturières et la construction : (à préciser dans le rapport d'inventaire)6,86,2
I_Horsroute1A3cVoies ferrées2,22,2
I_Horsroute1A4aiiCommercial et institutionnel : sources mobiles0,90,9
I_Horsroute1A4biiRésidentiel : entretien ménager et jardinage (sources mobiles)0,20,2
I_Horsroute1A4ciiAgriculture, foresterie et pêche : véhicules hors route et autre machinerie7,06,4
I_Horsroute1A4ciiiAgriculture, foresterie et pêche : pêches nationalesIAIA
I_Horsroute1A5bAutres, sources mobiles (y compris les navires militaires, les navires basés à terre et les bateaux de plaisance)0,80,8
J_Déchets5C1biIncinération de déchets industriels0,0060,006
O_CroisièreAvi1A3aii(ii)Vols intérieurs (aviation civile) – vol en croisière0,50,5

Retournez à la table des matières

Liste des acronymes, des abréviations et des unités

AEE
Agence européenne pour l’environnement
API
American Petroleum Institute
CCNUCC
Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques
CEE-ONU
Commission économique des Nations Unies pour l’Europe
CN
carbone noir
CO
carbone organique
CO2
dioxyde de carbone
CPATLD
Convention sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance (CPATLD)
DIRP
Division des inventaires et rapports sur les polluants
ECCC
Environnement et Changement climatique Canada
GSP
grandes sources ponctuelles
H2S
sulfure d’hydrogène
IA
inclus ailleurs
IEPA
Inventaire des émissions de polluants atmosphériques
INRP
Inventaire national des rejets de polluants
kg/m3
kilogrammes par mètre cube
kt
kilotonne
LGN
liquides du gaz naturel
m/m
fraction massique (masse/masse)
MOVES
Motor Vehicle Emission Simulator
MP
matière particulaire
NFR
Nomenclature de formalisation des résultats
PCSE
Programme concerté de surveillance et d’évaluation en Europe
PM2.5
particules d’un diamètre inférieur ou égal à 2,5 microns
U.S. EPA
Environmental Protection Agency des États-Unis

Retournez à la table des matières

Références

Bond et al. 2013. « Bounding the role of black carbon in the climate system: a scientific assessment », Journal of Geophysical Research, vol. 118, no 11, p. 5380-5552.

Clearstone Engineering Ltd. 2014. Inventory of Emissions from the Upstream Oil and Natural Gas Industry in Canada. ÉBAUCHE. Volumes 1-4.

Environnement et Changement climatique Canada. 2016. Inventaire des émissions de polluants atmosphériques 1990-2014 : la proposition canadienne concernant la Convention sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance à la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe.

Environnement Canada. 2014. Rapport d’inventaire national 1990-2012 : Sources et puits de gaz à effet de serre au Canada : la proposition canadienne concernant la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, soumis à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Environmental Protection Agency. 2006. SPECIATE 4.0 [consultée en septembre 2007] (en anglais seulement).

Environmental Protection Agency. 2014. SPECIATE 4.4 [consultée en septembre 2015] (en anglais seulement).

Environmental Protection Agency. 2014. User Guide for MOVES2014, Washington D.C., Office of Transportation and Air Quality. Rapport no EPA-420-B-14-055.

McEwen, J.D.N. et M.R. Johnson. 2012. « Black Carbon Particulate Matter Emission Factors for Buoyancy Driven Associated Gas Flares », Journal of the Air and Waste Management Association, vol. 62, no 3, p. 307–321.

[PCSE/AEE] Programme concerté de surveillance et d'évaluation en Europe/Agence européenne pour l'environnement. 2013. EMEP/EEA Air Pollutant Emission Inventory Guidebook 2013. Technical Guidance to Prepare National Emission Inventories. Luxembourg : Office des publications de l’Union européenne. Rapport no 12/2013 (en anglais seulement).

Retournez à la table des matières

Date de modification :