Historique

Le terme «smog» a été inventé il y a plus de trente ans pour désigner la présence dans l’atmosphère d’un mélange de fumée et de brouillard (fumard).

Plus tard, ce terme a été presque exclusivement associé à l’ozone troposphérique, un problème qui a donné lieu à la création de programmes de gestion de l’ozone troposphérique au Canada, aux États-Unis et dans d’autres pays durant les années 1980 et 1990.

Depuis une dizaine d’années, on reconnaît de plus en plus que les particules ont des effets néfastes sur la santé et sont un des principaux constituants du smog. Aujourd’hui, on considère que le terme smog englobe les particules, l’ozone et les polluants précurseurs de l’ozone (dioxyde de soufre(SO2), oxydes d’azote(NOx), composés organiques volatils(COV), ammoniac (NH3)à l’état gazeux).

Date de modification :